09-10-2017

une manifestation sans islamistes

Une manifestation sans islamistes

Le 10 octobre ,une manifestation  nationale a été organisée à Casablanca  pour réclamer la libération immédiate et inconditionnaelle des dizaines de  jeunes  détenus rifains . Les familles de ces détenus y avaient pris part .Cette manifestation était exclusivement gérée et menée par les forces de gauche. C’est dire que les islamistes qui ont l’habitude d’inonder la rue a pareilles occasions  n’y étaient pas .c’était en effet ce qui attirait le plus d’attention .

La légitimité est intacte

La gauche au Maroc comme peut-être ailleurs est en perte de vitesse. La fin du bloc socialiste et de la guerre froide entre l’est et l’ouest ainsi que la course effrénée dans les processus de libéralisation sauvage imposée par la mondialisation l’avaient désémantiSée  sans pour autant la discrétiser ou l’illigétimiser. Car les disparités sociales sont devenus maintenant plus que jamais criardes .Résultante des mécanismes économiques complexes ,  aucun discours ou projet politiques ne pourrait les contenir et les influencer .Apparemment , le progrès technique déclenche en permanence  l’économie qui à son tour échappe constamment à toute réflexion politique susceptible sinon de la corroborer du moins la comprendre.

La gauche est là , munie de sa légitimité et de son crédit, chargée d’affection et de foi mais  mais incapable d’aller au-delà de la contestaion.

Incapable d’aller au-delà de la contestation Et contrée par le mythe et le fantasme

Au-delà de la contestation, la gauche qui battait le pavé hier à Casablanca , était heureuse d’avoir échappé au déferlement des  hordes islamistes   voulant  s’attribuer ce capital symbolique et légitime en vue de sophistiquer leur manipulation des masses .Les islamistes  profitent des effets catastrophiques des politiques successives  et surtout de l’enseignement défaillant qui produit des esprits bornés souvent  en contradiction  flagrante avec la raison , la vérité  et la réalité historique. Les masses n’ont pas besoin d’être convaincue car elles sont d’office  persuadées par un pseudo savoir  qui n’est qu’un amas de mythes et de fantasmes  …

La gauche était satisfaite d’elle-même ;ne serait-ce que par les retrouvailles entre anciens détenus dans les prisons des années de braises, anciens étudiants gauchistes , anciens syndicalistes retraités… Un vrai moment de joie   loin des intégristes qui vise le régime non pas pour l’améliorations des conditions de vie des populations mais pour les soumettre à un autre régime théocratique, liberticide et réactionnaire.

DES FRACTURES DES AMBITIONS DE L ‘INFLATION ET DE LA CONFIANCE  UN AVEUGLEMENT

Cependant cette gauche retrouvant son euphorie contestataire semble se trouver dans une messe sans lendemain. Car la contestation ne suffit pas  et d’ailleurs ce n’est son apanage particulier.  Sur les réseaux sociaux , les disputes  futiles  caractérisent ses rapports internes. Les envies et les dépits manquent souvent de fondement profond et objectif. Les dissensions et les démissions sont une pratique courante .On y sens des règlements de compte personnels , des ambitions  monstre, des jalousies grinçantes … Dans le meilleur des cas c’est une critique sarcastiques adressée au régime …Au lieu de développer ses  réflexions et de s’implanter au milieu des masses , les dires et les comportements des militants de la gauche ne dépassent guère ceux d’un peseudo-intellectuel imbu de soi.

 

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

12-09-2017

DRAME AU PARLEMENT MAROC

CRISE PARLEMENTAIRE AU MAROC

270 parlementaires marocains seraient mécontents , se sentant lésés pour ne pas avoir perçu leur pension de retraite. Mr Malki , président du parlement , selon le quotidien marocain AL Ahbar,  est  devant le chantage : 5000 dirhams mensuellement ou un montant global de 34 millions de centimes pour chacun ; l’équivalent  d’un montant de Deux milliards de centimes que doit verser l’Etat.

L’affaire est portée devant le tribunal .Monsieur Malki en sa qualité de président d’une institution publique a , selon l’avocat des «  victimes » , maitre Hounain , lui-même , ex parlementaire du RNI et président du comité Justice et Législation , a enfreint la loi. Effectivement, il a favorisé les ex retraités du mandat antérieur  qui touchent régulièrement leur  salaire.

Il parait que la misère a conquis  les pauvres parlementaires dont les efforts et les sacrifices  ont  permis au Maroc de décoller  sur tous les plans .Les pauvres bougres sont certains que le ridicule ne tue pas dans un pays  livré tout entier aux pillards et autres larrons qui ne jurent que par le dirham.

Pauvre pays  qui est  le nôtre  ,     ruiné par une démocratie sournoise   qui a déjà empoisonné notre avenir…Un drame ontologique et axiologique  qui  cadre bien avec l’œuvre politique magistrale d’un certain  Lachgar ,secrétaire de l’USFP ,qui a placé son fils  au poste de secrétaire  général  du ministère de la culture alors qu’il exerçait avant dans le secteur hôtelier ou  un certain Benkirane    qui  a introduit sa fille  comme haute fonctionnaire à la primature «  à son insu » avait-il declaré…Pauvre pays  où les scrupules   n’ont plus droit de cité .

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 1 Commentaire »

11-09-2017

Le Maroc des injustices

Injustice adaptée et  apprivoisée

Pour beaucoup de mes compatriotes , le devoir de contester est incontestable. Si  vous leur donnez  l’occasion de vous dire les causes, ils vous inonderont de récits et de détails  douloureux et inhumains  .Et pourtant , en tant que  musulmans sans relief , ils n’ éprouvent pas profondément  cet âpre désir de changer le monde , ils l’acceptent dans l’espoir de vivre mieux dans l’au-delà où   atteindre le droit censé être juste par deus  ex machina , un miracle par exemple… Oui   ce qui les fait souffrir le plus  c’est le règne de l’injustice …

L’injustice est parfois  pratiquée au sein d’une même famille, d’ailleurs des procès scandaleux  entachent le quotidien et  l’histoire de beaucoup d’entre elle. Parfois encore parmi les voisins , elle a fini par prendre forme d’une vérité incontournable dans notre société . Fatale  mais surtout incorrigible , irréparable ; irréversible, Une injustice  qui finit par devenir justice .Eh oui, quand on méprise vigoureusement le droit à la justice , on le remplace par celui de la malchance de ne pas avoir eu  les moyens susceptibles d’arracher une justice même si elle est une injustice pour d’autres.

Injustice , bonheur fugace et vicieux

Je m’explique : emporté par le cours douloureux de l’injustice, les séquelles se font vite sentir. Corps et âme sont battus. La question de la survie  éclate et finit par tout absorber. Une injustice qui persiste finit par acquérir ses lettres de noblesse et jouir d’une  légitimité   parmi nous .On ne  lui accorde plus d’importance .On  la laisse tomber  au profit  d’un bonheur  même fugace et  contradictoire avec la  vertu. Le malheur c’est le sort des autres , ils le sentent , c’est leur peine …Mai ayant eu recours au procédés injustes pour  arriver à ce qui est juste n je ne peux pas ne pas jouir du plaisir ..Je ne suis pas faiseur du malheur des autres

Justice et injustice sur la tête du client

Au Maroc, on vous force d’avaler la pilule, celle qui  évalue justice et injustice sur la tête du client. C’est ce qui a fini par engloutir l’univers politique dans une mer d’incertitudes  et de mensonges .

Il faut bien le reconnaitre , ce n’est pas toujours l’Etat makhzenien  qui commet les injustices , il a ses acolytes embrigadés  parmi les éléments les plus pourris d’une   élite  aux dimensions minuscules  .

La politique au Maroc c’est une question de pur gâteau, on fait de la politique pour en avoir sa part. Si tu ne fais pas la politique du gâteau, tu seras foutus ;Oui FOUTU PLUS que jamais

اطحن ممو Broyez-sa mère ?injustice3

Les faits deviennent de plus en plus caricaturaux, si tu ne nous suis pas, tu seras broyée.اطحن ممو .Si cet évènement est devenu  emblématique, c’est parce qu’il est  et sera inaugurateur  d’un cycle d’événements  politiques où les acteurs sont de moins en moins déguisés, leurs intentions de plus en plus    visibles  Accidentelle ou volontaire , la mort publique de Fikri Mouhsine a donné le coup d’envoi d’une  épreuve de force qui parait encore à ses début…C’est dire que la justice s’enroberait d’injustice qui serait à son tour troquée contre la justice …Elles s’allieraient ,elles s’entredéchireraient, elles se dénonceraient…

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 1 Commentaire »

02-09-2017

la revanche des déracinés et des marginalisés

Cendre et flamme

Je ne  sais pas à quel point les pays sous-développés notamment les arabo-islamiques pourraient se ressembler. De toute façon ils ne seraient point comme des gouttes d’eau. Car je n’ai jamais visité  de pays arabe.

Cependant  nous pouvons imaginer  leur réalité d’après les mass médias et les contacts aléatoires que nous pouvons avoir avec leurs ressortissants.  En un mot, il parait qu’on peut y vivre toutes les souffrances du monde, toutes les formes d’injustices et  tous les styles de répression.

Jusqu’à une date récente, j’avais l’illusion que mon pays le Maroc pourrait faire mieux et ce malgré tout Ce que j’y avais subi. Au moins trois   faits m’ont poussé à tout remettre en question.

La revanche du lierre assoif

Les incidents terroristes de Barcelone, les complications des manifestations du Rif et les agressions perpétrées publiquement à l’ égard des femmes.  Ces faits et autres  ont pour cause fondamentale l’écroulement  total du système de valeurs ayant un trait quelconque avec la civilisation  et le civisme modernes.

Ce n’est pas la pauvreté qui conduit des jeunes au terrorisme, non plus ce ne sont pas des revendications  sociales et politiques claires et nettes  qui excitaient les rifains à manifester quotidiennement, de même  ce n’est pas le refoulement sexuel qui  justifie cette kyrielles d’actes sexuels pervers  de zoophilies, de pédophilie, de « pathophilie » ou de nécrophilie…

Des antivaleurs sont en œuvre  dans les cerveaux de ces jeunes issus de parents  vieillissant sans  honneur  ni bonheur  et  s‘acheminant   lentement  vers la mort tout en tenant à leurs illusions.

Dieu n’est pas wahhabi

Les nantis  gavés dans les auges ténébreuses de wahhabis ont fini par créer un Dieu à lieu image. Is croient qu’il est  aussi pourri qu’eux, qu’ils puissent commettre les péchés les plus abominables et Il sera prêt à le pardonner s’ils s’acquittent bien de leurs devoirs rituels…

Les raisins de la vigne déracinée

Les régimes politiques dictatoriaux en place  fonctionnent selon des structures  fermées, des nomenclatures  monochromes et des horizons clos. Ou bien on s’y intègre ou bien  on en est rejeté. La démocratie n’est qu’un slogan creux qui  par ces temps qui courent où le néolibéralisme  sauvage  est en train de liquider la plupart des acquis sociaux arrachés durement durant des dizaines d’années L’espoir  et l’ambition eschatologiques prennent  le dessus sur celui de ce bas monde ;les enfants cherchent  à concrétiser les  ambitions  de parents résignés…Le chaos  des pays arabes  où « des révolutions «  ont éclaté  n’est-il pas un vrai enfer ? Ces enfants terroristes ne sont pas pressés d’aller  au paradis. ???Ne s’agit-il pas de la réalisation des rêves de parents  désintégrés aussi bien dans les sociétés d’accueils que celle de départ ?

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

25-08-2017

AL HARRAZ ou l’ Incarnation du makhzen décidé à s’arroger des charmes et des biens de la bien-aimée

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Image de prévisualisation YouTube https://www.dailymotion.com/video/x2rc86_harraz-01_music[/youtube]

Des nuages gris  planent surImage de prévisualisation YouTube notre  pays  proie à   une convulsion  aux allures diaboliques. Ce sont bien entendu les effets d’une démocratie  tirée par les cheveux. L ‘Etat dominé par  l’esprit makhzenien  a toujours la main haute sur cette démocratie ,la maltraite, l’asservit    , ne supporte point la voir fleurir et murir,  se marier et enfanter ,il veut demeurer son éternel parrain  …

Pour  les connaisseurs  de la culture maghrébine traditionnelle , notamment le Malhoun , ils ont entendu parler  certainement d’un long poème intitulé AL Harraz chanté pat Hussein Toulali et transposé sur la sCène du théâtre par les marrakchis pendant les années 60 puis par le célèbre dramaturge Tayeb  Seddii. Le poème est le suivant.

C’est une autre  manière de comprendre notre calvaire politique ;une autre manière de creuser dans l’imaginaire populaire pour  déterrer es mythe qui  sont en œuvre dans notre réalité.

Il faut le dire ceux n le pays s’assimile à la Démocratie qui serait  xa sève , son sang .Sans lequel , ce pays ne serait qu’une entité cadavérique . L’Etat  à l’âme mahzenien ne veut point lâcher le  morceau. Les événements du Rif  ont prouvé que toute volonté de céder  est absente . La kyrielle des  petits scandale dramatiques  parsemant le quotidien des marocains  révèle une véritable vocation belliqueuse  chez ce makhzen aux aguets capable  de toutes les bêtises pour s’accaparer  des biens et des charmes du pays .

Cette Qceda est presque une allégorie  Al Harraz serait le makhzen , Aouicha serait la belle  séduite et capturée , le narrateur  quêteur tenu perpétuellement  en échec   par AL Harraz  décidé à déjouer toutes les ruses …Encore une fois , essayons de comprendre
مال الحراز الدامي ما يتيق بي هيهات   Pourquoi Al Harraz ,le laid, ne veut jamais  me croire ?
غير حاضي الاوقات                       Eternel gardien des temps  (de la prière)
في ثيابو مسلم وافعايلو رومية       Musulman d’ apparence mais  romain  de vérité

مال الحراز قضيب البال                 Pourqui est-il renfrogné ?

ما يجاور عمرو جيران                   Il n’admet jamais  les  voisins
عاس على القتلة مشمور             Montant la garde sans répit
جامع اطرافو ما يندى                   Aux aguet  sans s’essouffler
و إلا انظرت بحالو جلدة                J’ai jamais vue  une figure aussi impassible  comme la sienne

 

Voici une traduction plus performante que j’ai dénichée sur une site L’ART DU CHAABI

Qcidat El-Herraz (Cerbère de Aouïcha) de Cheikh El Hadj Ben Qorachi dont raffolent tous les amoureux du chaâbi et que le Maître interprétait avec une virtuosité hors du commun. Pour ceux qui voudraient en comprendre le sens (francophones), voici une traduction plus ou moins fidèle au texte originel.Grâces, grâces! Dieu Seul dispense la richesse,
j’en appelle à Toi, ô mon Seigneur.
matla :
Que faire ? quel stratagème choisir ? Quelle ruse efficace opposer
à ce cerbère érudit du Hidjâz,
venu au Maroc par désir de parade ? Il connaît,
ô esprit vif, l’art de la navigation des Romains hostiles,
instruit par tant de sages et de savants en astrologie,
courageux et plein d’audace, bien informé sur les
ruses des femmes, buveur invétéré, et attiré
par la compagnie des jeunes filles,
la passion de sa vie. Il parcourut le monde,
visitant villes et villages, à la recherches d’une gazelle.
Dès son arrivée à Azemour, il rencontra
une fille élégante.
Vierge, superbe et gracieuse, jouant du luth
et chantant à faire chavirer [les cœurs]
des mélodies sur un mode Higaz syrien, elle surpassait
toutes les autres gazelles :
c’était une éloquente poétesses du Maroc,
jeune fille de dix-huit printemps.
C’était une belle adolescente déjà coquette.
Elle avait grandi dans mon intimité toujours à mes côtés,
elle ne pouvait se passer de moi.
Lorsque le cerbère arriva, pétri de ruses,
les envieux la lui vendirent
car ils me jalousaient cette perle tant convoitée.!
Le cerbère l’encercla de gardes en son palais,
élut domicile entre rivière et mer et s’appropria sa beauté.
La superbe gazelle le fascinait: il était conquis par sa beauté souveraine
qui l’avait soumis. Il plaça des gardes aux accès!.
refrain :
Ah! Qui voudra écouter ce qu’il advint entre l’amant,
Ouicha et le cerbère, cet érudit du palais ?!
machhad :
Grâces, grâces! Dieu seul dispense la richesse;
j’en appelle à Toi, ô mon Seigneur.
Que faire ? Quel stratagème choisir ? Quelle ruse efficace lui opposer ?
Le diadème de Beauté s’en est allé
et je suis sans nouvelles d’elle depuis sept jours.
Mais voici qu’un messager se présente à moi
avec de bonnes nouvelles de la gazelle :
toujours au palais!! chez cet érudit arrivé au Maroc au point du jour
il l’enferme en son palais, subjugué par sa beauté,
sa chevelure, ses grains de beauté, ses yeux à l’iris noir et sa bouche…
Je lui dis, agacé: « Tous mes amis sont des aigles
mais notre vision diffère sur la plus majestueuse des jeunes filles
car, je l’admire, moi, lorsqu’elle lui accorde quelques faveurs en le tourmentant,
lui montrant ainsi de quoi sont capables les Marocains. »
J’ôtais la djellaba pour endosser l’habit de Qadi
j’avais un livre enveloppé dans [une bourse] en feutre!
et un chapelet à la main droite,
je me composai une barbe argentée,
et nous nous dirigeâmes vers le palais.
Les gardes demandèrent : « O érudit, voudrais-tu leur répondre? »
Et le cerbère de la gazelle de m’interpeller : « Que représentes-tu, ô Marocain ? »
Je répondis : « Je suis le Qadi de la ville venu solliciter ta bénédiction, ô sage érudit,
et t’inviter, au nom du Généreux, à honorer ma demeure de ta visite ».
Il me rétorqua :
«Ô Mu’tazilite ! cette paix offerte, je ne la crois pas sincère.
Pour moi, votre nourriture est illicite et tu es un Qadi fourbe.
Passe ton chemin et éloigne-toi de moi !
Comment un importun ! comme toi pourrait-il être Qadi ?! »
Et, tel un faucon, il retourna à son palais. Ah, mais qui voudra m’écouter?
refrain – machhad :
Fort d’un autre stratagème, j’irai revoir ce cerbère pétri de ruses :
en disciple de Sidi Rahhal,
accompagné de dix hommes déterminés, parés de coiffure rituelle
et portant des bouilloires, des cierges allumés,
des bendirs accordés et tous danseurs de transe.
Nous nous dirigeâmes alors vers le palais. Les gardes demandèrent :
« Ô érudit, voudrais-tu leur répondre? »
Le cerbère de la gazelle vint à nous, roulant des yeux ;
avançant vers lui, je le saluais; il m’ignora, refusant de répondre à mon salut.
Je me dis : « Quel mufle! » J’exécutais une danse de transe, puis je lui dis :
« Souhaite la bienvenue aux honorables personnes[que nous sommes].
Tu connais bien Sidi Rahhal, notre ancêtre, [n'est-ce pas] ?
Puisque tu es venu chez nous au Maroc,
nous devons te montrer nos coutumes.
Fais-nous donc entrer dans ton palais
et honore-nous d’offrande d’ambre et de fleurs.
Nous t’apportons biens et protection.»
Lui, toujours trônant, [silencieux],
m’obligea à ajouter: « Pourquoi ne réponds-tu pas ? »
Enfin, se tournant vers moi, il me dit :
« Qui est cet ancêtre dont tu parles ? Un prophète, un saint, un messager ?
C’est lui qui vous aurait transmis cette doctrine de la ruse ?
Vous êtes dix grands dadais avec vos coiffures en épis de maïs, et ce onzième-là, le perfide,
vous l’avez suivi par esprit de Corps.»
Se tournant vers les gardes, il leur dit :
« Honorez-les de coups de canne! »
[Mais] je réussis à échapper à ces gardes vigoureux. . .
Ah! Qui donc voudra m’écouter ?
refrain – machhad :
Que faire ? Quel stratagème livrer ? Quelle ruse efficace opposer ?
Le diadème de Beauté s’en est allé et je suis sans nouvelles d’elle depuis sept jours.
Ce cerbère si redoutable est un homme dépassé et,
alors que je racontais aux jeunes filles ses faits et gestes,
les belles me dirent: «Ô l’amoureux, nous allons t’accompagner
nous douze, toutes d’une beauté triomphante :
trois virtuoses de kamandja,
trois joueuses de luth maîtrisant parfaitement cet instrument,
trois percussionnistes sachant sur le bout des doigts leurs qaçayed,
et trois danseuses charmant jusqu’au doyen des pénitents.
Le vieillard [en] redeviendra jeune et oubliera ses cheveux blancs. »
Je leur dis: « C’est là la solution, oui, cette ruse est la clé.» La plus belle se leva,
me vêtit d’or et de soie, comme si j’étais un enfant
aux joues roses, au regard perçant! et aux lèvres suaves.
Je me couvris d’un haik de fine laine et les jeunes filles me dirent :
« Oh cheikha, précède-nous donc !
Nous te prénommons désormais Oum Yamna. »
Nous nous dirigeâmes vers le palais. Les gardes demandèrent :
« Ô maître, voudrais-tu leur répondre? »
Le cerbère de la gazelle demanda :
« Qui parmi vous est la cheikha ? » Je lui répondis :
« C’est moi, ô sage érudit. Nous sommes venues de Fez pour te voir,
toi le sage érudit, le plus cher d’entre les hommes,
pour le plaisir de la musique autour d’un verre.»
Il me répondit d’une voix grondante :
« Tu es une diablesses, tu es venu à moi avec des airs patelins. . .
cherche [plutôt] un campement où te loger, pauvre hère.
Toi et les douze autres,
c’est une boulangerie et une gargote qu’il vous faut !
Retournez dans vos quartiers, cela est préférable pour vous. »

rachid teldjC

a

C

 

http://www.dailymotion.com/video/ https://www.dailymotion.com/video/x2rc86_harraz-01_music]

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

24-07-2017

LE RIF c ‘est le Maroc mais c ‘est le RIf .Réalité 1

Le patriotisme c’est ce sentiment de malaise profond   liée à l’impuissance  qu’on éprouve  alors qu’on  se trouve  devants  des   vérités, multiforme, polychromes de masses différentes qui  se    rivalisent les unes avec les autres   et secouent  violemment notre cerveau ;des  vérités  qui veulent    se propulser sur l’ aval de la raison et  s’habiller de la  passion du   cœur .

Bien entendu c’est du Rif que je veux parler . Le Rif qui défraye la chronique depuis presque une année . Ce qu’on vit  représente un moment où se sont polarisées toutes les vérités et toutes les bêtises du pays

Première vérité

Les conditions de vie des marocains sont atroces. Le Rif  ,comme  partout au Maroc  ,est un territoire laissé pour compte .L’ Etat collecte ses impôts , profite de la devise apportée par les MRE, exploite la mer et la forêt sans pour autant marquer sa présence  autrement  que par un  policier  ou un gendarme  qui ne parlent même pas le rifain et qui abuserait  de la gentillesse , de la générosité spontanée ou intentionnées des habitants   . L’Etat est aussi représenté par un tribunal qui fonctionne beaucoup plus comme un moyen de règlement de compte entre les mains des plus forts que comme moyens de justice  et d’équité …  Promenez-vous partout dan le pays , vous trouverez les morsures des magistrats toujours saignantes dans les corps des  citoyens frustrés.

Il faut  dire aussi que cet Etat a cessé d’exister dans les écoles et les hôpitaux. Des services s’érigeant en parfaits ruines rappelant un passé révolu. L’Ecole et l’Hôpital   dans leur uniforme étatique ressemblent à de véritables mausolée contenants le corps d’un Etat social qui n’est plus .

Le Rif est la limite extrême du Maroc , une fenêtre qui donne sur l’Europe. C’est dire une rupture civilisationnelle , culturelle,  voire ontologique, une blessure à  soigner en permanence, une fracture à réparer et à consolider urgemment. Le Rif c’est aussi le temps , l’Histoire , celle qui témoigne d’un malentendu armé, d’une arrogance  politique et  militaire, d’un mépris innomé mais pétrifié pour la mémoire , d’une trahison  effervescente , d’une marginalisation criminelle

Ce n’est pas parce qu’il avait subi trop d’injustice et trop de  négligence que les autres régions qu’il s’est révolté mais parce qu’il est une réalité spatiotemporelle  à part ,   plus sensible que les autres régions du Maroc.

Autrement dit les solutions à apporter ne sont pas uniquement d’ordre socioéconomique .Il faut être sûr que tout  manquement à la démocratie réelle  serait fatal au devenir et a l ‘avenir du Maroc.

Ce qui ne marche pas en fait , c’est la démocratie locale , si elle était authentique, cette démocratie  , ses acteurs se seraient exprimés de la même manière que ces jeunes  qui manifestent dans les rue d’Al Hoceima depuis dix mois .

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

05-07-2017

Le report de la convertibilité libre du dirham ou la catastrophe évitée in extremis

Au bord  de la catastrophe

dirham

Le projet de la convertibilité libre du dirham est reporté sine die .Cette décision a été prise par le Wali  de la Banque du Maroc après avoir constaté que la devise circulant sur le marché local a été happée d’un coup par les banques et autres acteurs économiques qui  l’ont ,en contrepartie, inondé  de quelques 400 milliards de dirhams .Un constat amer qui a été aggravé  par la fuite massive  de cette devise  sous prétexte de financer des projets  à l’étranger.

Selon des observateurs, il s’agirait là  de la plus grande opération de trafic , de contrebande, de fuite de capitaux  et de blanchiment de l’argent  dans l’histoire du Maroc entreprise par  des soi-disant hommes d’affaires parfois en concertation avec leurs banquiers.  Pour cerner l’inflation et la hausse subséquente des prix , la Banque du Maroc a été contrainte d’acheter le plus surplus  de la devise nationale

Le prix exorbitant de la politique sécuritaire au Rif

Le malaise   financier a   été  accentué par les soulèvements du Rif qui  fait tache d’huile et risque de se propager partout dans le pays . Pour y faire , l’Etat a du se démaquiller et a eu recours aux mesures sécuritaires répressives et arbitraires .

Cependant la FMI et la BM  ne tolèreraient pas ce report car ils réclament à cor et au cri  leurs dettes. La convertibilité libre du dirham est « une  mesure inédite pour le Maroc et qui a, depuis plusieurs décennies, fait l’objet de recommandation au Royaume, de la part du FMI, aura théoriquement pour objectif stratégique de faciliter l’intégration de l’économie marocaine à l’économie mondiale, notamment aux marchés financiers internationaux, dans lesquels, le Maroc est l’un des acteurs africains les plus en vue» acait déclaré un responsable du .Une stratégie  imposée non pas par l »évolution de l’économie nationale mais par les exigences  du capitalisme mondial et ses outils de pression sur les peuples ; une ingérence flagrantee dans la politique de ces pays .

 

Par ailleurs , ce report pourrait être considéré comme  l’effet direct du soulèvement du Rif, les conséquences se font  douloureusement sentir  . Même au niveau des investissements, il  y a eu du ralentissement voire de la perplexité.

Le poids de la  dette sera-t-il supportable ?

Le Maroc sera contrait de rembourser de lourdes dettes, pour se faire il demandera une autre ligne de crédits  qui serait consacrée eu remboursement et ce serait le cycle infernal.

Lors de sa réunion avec les responsable du FMI et de la BM en vue d’obtenir une IPL de 5milliards § que le Maroc compte renouveler sans pour autant l’utiliser  , Le gouverneur de la banque du Maroc a affirmé que le processus prendrait plusieurs années et que le Maroc envisagerait d’abord, un élargissement des bandes de fluctuation du dirham, et observera la façon dont le marché traiterait ce changement. Puis, a-t-il ajouté, la valeur du dirham sera graduellement laissée à définir, par les forces du marché, avec toutefois, une intervention limitée de l’Etat  mais les choses ont été bousculées et la décision , mémé si elle a été reportée a montré jusqu’à quelles limites l’Economie marocaines est vulnérables et comment  nos hommes d’affaires se montrent extrêmement lâches et égoïstes

La situation actuelle est presque catastrophique ; les finances se sont brusquement effondrées. Les espoirs sont plus que jamais portés sur l’apport en devise des MRE  mais Les instances financières  internationales ne pourrait patienter

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

05-07-2017

UN FRANÇAIS A MARRAKECH:LE PRIX DU PLAISIR

LE PRIX DU PLAISIRmarrakech

La police a mis fin à la fuite de l’assassin d’un touriste français . Les membres du cadavre dudit  touriste ont été découverts éparpillés dans divers endroits. En effet et selon des sources fiables

Citées par le quotidien arabophone AL MASSAE , les enquêtes menées par une brigade de la police judiciaire  sous l’égide du procureur général de la cour d’assises de Marrakech, ont permis l’arrestation d’une jeune fille  âgée   de 21 ans . On l’a soupçonné d’avoir assassiné le ressortissant français et jeté les morceaux de son cadavre dans plusieurs poubelles .

Le signalement de la coupable a été fourni par le concierge d’un immeuble mitoyen .Ce qui a permis aux forces de l’ordre de la retrouver pour ensuite l’arrêter.

La suspecte , nommée  Ahlam .S , a vite succombé pour avouer son abjecte délit , suite au flot de des questions et preuves  des enquêteurs.

Elle se rendait régulièrement chez la victime dans un appartement situé angle boulevard MY RACHD  et boulevard HASSAN II . Elle y passait une nuit orgiaque le vendredi 20/07/2017. Elle a prétendu qu’elle plaisantait et s’amusait avec lui quand il est  tombé raide mort  par terre. Elle a ajouté qu’au paroxysme de  son choc et son horreur , elle n’a trouvé d’autre moyen que le découpage du cadavre. Après quoi elle l’a mis , morcelé ,dans les poubelles des quartiers GUELIZ et BIN LAKCHALI .

La jeune fille a été mise en détention préventive en vue d’approfondir l’enquête pour déterminer l’identité de ses éventuels complices, ainsi que les détails de sa libération du cadavre .

On a également déterré la tête qui était enfouie dans une décharge aux parages de la ville.

Un suspect a été relâché alors qu’un ancien soldat  est toujours détenu. La police  a entrepris d’autres enquêtes près de l’aéroport  MARRAKECH LAMNARA pour s’assurer qu’un touriste français n’avait pas quitté le territoire marocain ; quand elle a  reçu une pétition, via le consulat de France au Maroc ,  d’un français annonçant la disparition de son père , venu au Maroc pour y passer ses vacances. C’est justement l’ information qui a servi de fil conducteur  à l’appartement –théâtre du crime . Le concierge précité  a confirmé que le défunt  occupait régulièrement cet appartement et y accompagnait de temps en temps une jeune fille d’une vingtaine d’années, habitant non loin du lieu où on a découvert les parties du cadavre.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

04-07-2017

COMPORTEMENTS BORDÉLIQUES A L ‘UNIVERSITÉ MAROCAINE

La condamnation du professeur d’Algèbre de  l’Université de Tétouan  par la cour d’’appel  à un an d’emprisonnement n’ a pas encore cessé de susciter les critiques  de l’opinion publique qui la juge trop  disproportionnée   par rapport aux délits commis par le coupable   qualifié de héros du troc  des plaisirs ctetouanharnels   contre  des points .Un scandale a peine étouffé mais qui vient d’être attisé  par un autre   plus cynique et plus traumatisant .    Cette fois, la victime est doctorante, le présumé coupable n’est autre que le doyen de la faculté de droit qui est son directeur 

Selon les médias locaux , l’étudiante  épouse d’un agent de police aurais  sollicité un prolongement de la durée de  préparation ; le doyen lui aurait demandé des faveurs charnels et des pots de vin pour lui accorder ce droit..

S’étant plainte zt confiée  à son mari , celui-ci  serait entré en contact avec le doyen sous l’identité de son épouse et aurait pu le piéger ; les preuves d’un chantage sexuel et financier seraient là et aurait requis l’intervention immédiate du ministère public

 Cependant , des sources proches du doyen ont nié les accusations et considèrent le dit chantage comme des tentatives   fréquentes dont des étudiants abusent   pour calomnier  les professeurs et faire pression sur eux en vue d’avoir leur diplôme par tous les moyens

Si cela prouve quelque chose , c’est bien  la dégradation totale de la situation du savoir  et la discrétisation complète du système des valeurs  de la société marocaine

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

04-07-2017

Larbi Lmharchi ou l’oiseau étrange de la politique marocaine

La déclaration des biens  est une obligation que la loi impose  aux  hauts fonctionnaires , aux  représentants des collectivités territoriales et aux députés   parlementaires  marocains .

 Effectivement,le député président du conseil promharchivincial d’Ouezzane  Larbi  Lamharchi         a fait officiellement   la sienne au moment où il était conseiller sous la bannière du Parti de l’Istiqlal alors qu’il habitait encore une modeste maison au quartier Karia à Salé où il partageait avec ses électeurs  tous les risque de la précarité  et de l ‘habitat anarchique et inalubre.

Cependant dès qu’il avait rejoint le PAM  , il  était devenu tout autre ; un vrai magnat , une vraie source de liquidité. Un grand propriétaire  qui s’est procuré notamment  un café sis Boulevard 16 novembre  16 novembre à Rabat pour la coquette somme d’un milliard six cents millions…

Une richesse  éclatante,  soudaine, exponentielle  , ahurissante et sidérante.

Du statut  de tailleur traditionnel  à celui de l’un des plus grands richards du Maroc,  un parcours extravagant  qui intrigue davantage  par l’acquisition d’une compétence éloquente inégalable et d’une hardiesse  fougueuse lors de la défense du droit des paysans de jbala à la culture du cannabis.

Ce politicien surnommé l’oiseau étrange est allé loin dans ses  défis , il s’est porté candidat lors des dernières élections en compagnie de sa petite fille de 21 ans et a presque raflé toutes les voix d’Ouezzane et de la région.

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, OUE>Z>ZANE | 1 Commentaire »

21-06-2017

LE MAROC PLEURE LE DESESPOIR DE SES JEUNES.RACHID BENHASSI REND L ÂME LORS D’UNE EMBARCATION DE FORTUNE

.

Kaleet Mgouna où les roses poussent malgré elchahidles

Il s’appelait Rachid Benhassi   et surnommé Almastour .Né et élevé  à Klaat Meggouna  où s’organise le festival des rose traditionnellement le deuxième week-end de chaque mai .A cette occasion , la petite ville se pare de ses plus belles atours  pour la fête  .L’eau de rose coule à flot et   asperge les visiteurs , des chutes violentes des pétales  de roses noient ces visiteurs et couvrent leurs vêtements .Les  jardins de roses ouvrent leurs portes à tout le monde om il est permis de danse , de chanter et pour élire ; parmi les filles de la région  Miss Rose qui sera élue reine d’un jour.

Puis elle défilera sur un   char décoré et parfumé  traversant toute la ville ,parfumée est jonchée de pétales de roses   chante , danse …

Une parfaite illustration du vieux rêve oriental  de Baudelaire qui dit :

 

 Voici venir les temps où vibrant sur sa tige

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir;

 

 

Quelque chose qui  emplit le jeune homme d’amertume :

Valse mélancolique et langoureux vertige!

 

Le parfum quitte sa rose

Mais Rachid fut obligé de mettre tous ces souvenirs parfumés dans un coin de sa mémoire et  partir  à la grande ville poursuivre des études à  l’université.

Emporté par les échos des paroles du poète :

 

 Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige;

Valse mélancolique et langoureux vertige!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

  Un départ vers l’inconnu , une renaissance dans la vacuité et les ténèbres. Les tristesses et les souffrances poussent et s’épanouissent.

Les fleurs du mal

Là c’était la lutte pour la survie et contre le mépris chacun fut laissé pour compte, l’Etat se désengage  carrément du manger et du loger d’étudiant venus de loin et dont les familles sont entièrement démunies…Par solidarité estudiantine et entrain juvénile, se cramponnant à des idéaux politiques et culturels ,Rachid et Cie intégralement dans une ambiance universitaire empreinte de violence et de polémique entre  les Amazighens ; les Sahraouis ; les Basistes marxistes et les islamistes de tous bords …. Rachid s’intéresse bien évidemment a son identité amazigh  qui  lui offre suffisamment de lumière pour comprendre les raisons de son malheur et ses souffrances. Pourquoi  fallait-il que je quitte mon havre de bonheur , ma mer de parfum  et venir dans une autre enflammée…Il sort du lot  et devient une référence .Sa réussite et surtout sa compétence   éloquente , sa capacité  à profiter de ses cours en sociologie  pour convaincre  son charisme physique , sa beauté et son corps élancé , son allure  synthétisant à la fois la force du caractère , la noblesse de l’âme mais surtout  une volonté de quitter la misère…

Une lutte acharnée contre l’angoisse du  désespoir :

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige,

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

 

 Tendre leader

 

Un petit leader   pour ses congénère mais tout le temps concentré sur sa petite vie ; son affection pour sa petite  famille était bien évidente car débordante…

C’est ainsi qu’il s’est fixé comme objectif de quitter le pays et d’émigrer car le diplôme qu’il venait alors de décrocher ne lui servait à rien…

Les métaphysiciens démolissent les âmes

Benkirane et sa bande ont même barré le chemin de la stabilité  et de l’espoir aux jeunes diplômés …Ces jeunes sont tenus de passer une kyrielle de concours pour devenir  des  enseignants non-titulaires permanents…

Benkirane et sa bande avide de happer tout le pays et de le noyer dans les ténèbres et la mort avaient trouvé tous les moyens pour embaucher  confortablement  leurs progénitures  en prétendant qu’eux, seuls, arrivent à décrocher  des concours pour postes bien rémunérés…

 

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,

Du passé lumineux recueille tout vestige!

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige…

Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

L’exil en larmes

 

Tout ce marasme , ces injustices , ces conneries ,ces mensonges , toute cette hypocrisie qui se déferle sur la patrie , y brule les espoirs  et liquide les ambitions …Rachid ne voudrait pas apparaître à sa famille souffrant , à ses petits frères désespérant … Il prit alors le chemin de l’exil  au péril de sa vie , via  l’émigration clandestine .Arrivé courageusement  en Lybie , il paya pour prendre part à une embarcation de fortune qui sombra  aussitôt au milieu de la méditerranée…Rachid en martyr rendit l’âme en compagnie de beaucoup d’autres    malheureux …

Avant de quitter ce monde malheureux   , Rachid

 Avait  écrit sur son mur :

« Nous quitterons cette patrie tôt ou tard non par amour pour les patries des autres mais parce que nous  sommes obligées de l’abandonner ;ceux qui nous gouvernent par la force de la métaphysique  dominent complètement les cerveaux.

Nous la quitterons car nous sommes des gens excessivement sadiques, indifférents et désintéressés .Tout chacun roule pour ses propres intérêts personnels .

Nous la quitterons car nous ne possédons pas des culs à offrir aux Saoudiens et autres Noble.

Nous la quitterons car nous y sommes  menacés d’être corrigés par les gueux   de la patrie et d’être reprîmes par les mafias politiques …

Ma mère éprouvera beaucoup de nostalgie pour moi, elle aura besoin de moi quand elle sera incapable de marcher . Quand elle sera atteinte d’Alzheimer ; je lui serai une nécessité pour lui rappeler sa jeunesse, la conduire à notre maison  en passe de s’écrouler pour savourer la verdure des noyers .

Je laisserai mon petit frère  subir la violence de l’enfant du voisin ,analphabète qui est , cependant,  président de  la commune   .Je le  laisserai proie à la violence de la nature car c’est moi qui l’habille…

J’abandonnerai ma petite sœur au harcèlement de mon ami . je ne pourrais plus la défendre contre les agressions des crapules , elle restera  seule face aux bêtes humaines guettant l’occasion pour faire éclater ce qu’elle a entre les jambes en vue de satisfaire leurs plaisirs bestiales .

Je  quitterai aussi un père  qui ait toujours souhaité me voir  brillant et distingués  pour s’enorgueillir en compagnie de ses amis. Je le laisserai se réveiller avant l’aube pour être exploité par  le richard du village  en contrepartie de quelques dirhams ,juste de quoi acheter des vêtements à mon petit frère.

Nous quitterons cette partie , l’égoïsme a tué en nous tout ce qui est humain,  guidé par le vil slogan « moi et après moi le déluge »

Obligés de quitter cette patrie avant le grand départ … » 

 

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

21-06-2017

A Demnat : un double suicide pour une seule passion ;ROMEO et Juliette sont marocains

Un bled où il est impossible d’aimer

 

Elle était une fille r

399352_470727169635157_101802651_n.jfffffffffpg

êveuse , volontaire et timide ;malgré son jeune âge , elle se préparait à son rôle d’épouse. Privée du droit à la scolarité et vivant dans hameau lointain  de ce Maroc inutile … Lui ,il était  dans les vingtaine plein de passion et d’entrain juvénile.  Ils se sont promis  très discrètement de vivre ensemble mais  ce bled où ils avaient vu le jour  ne leur donnaient ni espoir ni envie d’y rester .Inhospitaliers pour des jeunes issus de

 milieu pauvre. L’émigration , oui l’émigration serait la seule issue pour  atteindre le rêve de de s’allier par le lien sacré du mariage que ce soit au bled  avec un petit projet agricole où à Demnat , cette vieille cité berbère  qui avait connu  par le passé  gloire et honneur   …

La Tunisie  peut-être c’est prometteur?

Emigrer mais où sans visa. ?Une petite proposition pour la Tunisie , le jeune ne recula point et s’embarqua pour ce pays , on dirait  qu’il était attiré  par l’odeur du jasmin   en passe d’être envahie par l’ortie d’un  printemps arabe   toujours en lutte contre sa verdure  sous le soleil torride ..L’important  pour lui était de gagner quelques dinars  , les convertir en dirhams quand il serait de retour au pays  puis se marier…

Fidélité, liberté et amour chez les imazighens

La fille ,en passionnée amazigh rêvait d’amour et de liberté, prenait doucement soin d’elle et se réfugiait  dans son espoir. Pour la famille , elle n’ était   qu’une femelle   à marier à un mâle ; un fardeau  duquel il fallait se débarrasser…  Un homme  l’ aperçut , fut foudroyé par sa beauté  , la demanda en mariage  et reçut l’avis favorable des parents…La belle  n’eut même  pas l’occasion de s’expliquer ou de donner son point de vue , elle fut  mariée malgré sa volonté .Ses parents reçurent vite l’autorisation de la marier car elle était mineure.  Une loi faite beaucoup plus d’exceptions que de réglés

La vengeance  terrible

Elle pleura son sort mais ne se résigna point. Elle décida alors de se venger  de cette féminité qui mène à l’esclavage, de cette pauvreté  négatrice de toute liberté ,de cette ignorance fondatrice de la souffrance éternelle. Ce vendredi 17 juin 2017 fut une journée  triste au douar IGHREM sis à la commune de Sidi Yacob du Cercle de Demnat ,préfecture d’Azilal. .la belle tenant  avec toutes ses forces  son  petit amour, obligée de sombrer dans le désespoir , attendit le moment où elle fut seul et se pendit .

Un désespoir partagé

Hélas le bien-aimé apprit vite la terrible nouvelle, lui qui  trimant sans répit en Tunisie, et subissant tous les calvaires mais se chauffant de son amour  laissé au bled et vers lequel il comptait revenir, une raison de vivre extraordinaire … se sentant Poignardé au dos ,perdit tout raisonnement , aucun fil de lumière ne  retint  son regard  rabougri par la nostalgie et l’exil, Les paroles et les pensées , il s’en fut débarrassé depuis le moment où il eut quitté son pays  .Il escalada  à l’insu de tout le monde un poteau électrique de haute tension  et  se fit  griller  volontairement…

Pauvreté , ignorance , analphabétisme , chômage , esclavage

Deux suicides,  le jeux ne vaut pas la chandelle dans ce XXI siècle ,une idylle qui tourne au drame  , un mariage contrarié …

Mais non ce n’est pas ça ;  c’est la grande Hogra …Une fille de seize ans doit être à l’ école  pour essayer de briser ce cercle vicieux ou les pauvres  ignorants accouchent de pauvres  ignorants  qui sont dès le départ  condamnés 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 3 Commentaires »

31-05-2017

LA FAILLITE DE LA POLITIQUE AU MAROC

De la poudre dans les yeux après le 20F

Tout ce qui a été entrepris par l’Etat après les manifestations du 20 F s’est avéré de la pure  poudre aux yeux.  Maintenant ,je comprends bien ce que m’avait dit Boubker  Jamai quand je lui avais reproché d’abuser en haussant la barre des critiques qu’il  proférait à l ‘égard du  régime. En fait , il visait juste car il fallait aller jusqu’au bout.

Un malheur appelé PJD

Mais comme un malheur ne vient jamais seul, le pire était arrivé  avec l’accès légitime du PJD aux commandes . Il s’agit d’une force politique qui a poussé comme un champignon dans un champ jonché d’ordures politiques, de détritus   idéologiques , de justice fanée , de déchets humains…Le PJD  qui comprend la victoire électorale comme un acte de jihad où il faut piller , asservir les adversaires, bâillonner les bouches , affamer les indigents, mater les espoirs…

Par son intercession , le PJD a tout saboté

Vous allez me dire que le Maroc est dirigé par une force occulte qui est le makhzen  et le PJD  n’avait pas les mains libres…Je réponds qu’il est entièrement responsable car il a volé les rêves des masses et leur avait offert des illusions… Pire encore  , la précarité de l’édifice politique du pays et l’usage abusif de la religion ont porté le coup de grâce à l’exercice de la politique   qui devrait signifier dans un pays comme le Maroc  une véritable rupture bien pensée pour prendre la bonne voie.

Afa llahou 3amma Salf , « Dieu vous pardonne vos péchés

Le déclic du pillage rapide n profond et tranquille

 

passés » était le slogan  qui  avait  donné une nouvelle vie à la corruption et à la prévarication  au Maroc.  Les statistiques informent que la fuite illégale de la  devise  avait atteint des  niveaux records . Ce n’était pas par imprudence mais sciemment ;il voulait insinuer aux contrebandier nantis ,  qu’ils sont libres de piller à condition de le laisser  , lui et ses acolytes, faire fortune… L’endettement du pays a augmenté exponentiellement, les services sociaux sont  laissés à la merci des lobbies  qui se sont attelés à les détruire méthodiquement  pour  en faire un secteur d’investissement , les juges  rebiffer   rebus têtes dures ont été systématiquement matés…

Le rif bouillonnait et Benkirane déclare arrogamment  qu’il ne connait pas une ville qui s’appelle ALhOCEMA…

Toute une nouvelle souche de corrompus , de pilleurs et de menteurs professionnels avait détourné  et continuera de détourner l’intention des masses   et entravera tout changement réels dans la vie des marocains …Une souche pourries mais refuse de l’avouer .

Le PJD  a assené le coup fatal a l’espoir démocratique marocain. Il a achevé l’œuvre de son prédécesseur L’Usfp…C’est la raison pour laquelle   la rue est devenu l’espace de l’expression ….

Qui aurait empêché le PJD de répondre au moment opportun aux doléances du Rif. ?  C’est l’arrogance  et  l’irresponsabilité .

Les partis de la vacuité

Le PAM a  ,prouvé ,lui aussi, qu’il ne sert pas à grande chose. Il est tellement   distrait  qu’il  n’a pu voir ce qui se trame sous ses yeux.  Tous  ces partis qui se sont transformés en de véritables  ateliers où on pend des  gens  pour les présenter aux élections…

L’Etat doit être conscient qu’il ne peut se passer du dialogue sérieux pour subvenir aux besoins de populations ,lla transparence  et la responsabilité doivent  bâtir le vrai état de droit et de loi…

Si les jeunes d’Al Hocima avaient commis des erreurs, il en est responsables à plusieurs égards  car il a discrétisé d’une manière ou d’une autre les partis politiques, son appareil administratif  est grippé, beaucoup de ses responsables y sont venus par des voies suspectes et non pas par COMmpétence et passion…

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

27-05-2017

Strabisme et Fiasco du makhzen

Une patrie laissée- pour -compte

C’est toujours une question de mérifrifrifrifdiocrité politique nourrie par les calculs politiciens. Quand le makhzen et le PJD étaient en pleine épreuve de force ,le Maroc saignait sans qu’il n’ y ait eu quelqu’un pour arrêter l’hémorragie qui avait eu lieu dans les cerveaux et les cœurs .Ce qui a été laissé pourrir ce n ‘était pas le PJD mais c’était le peuple  ,la patrie …

Les taches les plus sales exécutées par Benkirane pour le compte du makhzen

Benkirane était engagé dans une voie suspecte qui devrait déboucher sur des soulèvements.Il le savait. Ce que nous vivons maintenant le prouve Le makhzen se croyait très intelligent et l’avait chargé d’exécuter les tâches les plus sales .Du jamais vu au Maroc : baisser les salaires , y appliquer des prélèvements arbitraires , imposer le recrutement par contrat , réprimer violemment les manifestations des enseignants –stagiaires, distribuer les postes juteux aux prochains , fils et filles de chefs(Benk ; Hamiddne ,Hamadaoui,Mae Alaynine…) après le passage artificiel de concours sur mesure, augmenter les salaires , les indemnités et les pensions des ministres et des députés …

Benkirane n’ était pas dupe  il pillait et  rappelait que c’était le makhzen qui responsable de tout

Mais Benkirane était trop intelligent pour payer seul la facture , en plein pillage qu’il menait , il ne cessait de mettre tout sur le dos du makhzen et implicitement sur celui du roi…Autrement dit , le gouvernement avec tous ses avantages et ses rentes n’étaient qu’un butin de guerre , la lutte politico-religieuse était et est toujours en cours…

Médiocres et imbéciles ; les hommes du makhzen croyaient qu’ils étaient en train d’instrumentaliser Benkirane en vue déblayer le terrain pour d’avantage de pillage et de  vol , mais lui il renflouait ses poches et celles de ses proches tout en grognant ,mobilisant toute une rhétorique persuasive , parfois suggérant … L’essentiel c’est qu’il a su se défendre en indiquant qu’il n’est pour rien dans les conséquences fâcheuses des crimes perpétrés à l’encontre du peuple .D’ailleurs à qui profiterait la mesure de la libération des prix des trois produits pétroliers (gasoil, essence super, fuel) après une décompensation définitive du gasoil ? Où l’ impact positif promis sur les prix grâce à la libre concurrence ? »C’est cela la réforme de la Caisse de compensation ?  Tout le monde le sait sauf le makhzen qui ne sait pas que tout le monde saitet connqit ceux qui profiter de ces mesures injustes.

L’atavisme , les grands appétits et l’impuissance imaginative des makhzeniens les avaient poussés à avaler les couleuvres de Benkirane .La dernière scène de blocage qui a duré 6 mois et le remerciement de Benkirane était la preuve tangible d’une carence flagrante d’intelligence politique .Mais on pourrait expliquer les choses autrement en doutant de la bonne foi de ces courtisans 

Un fiasco  et un strabisme

Avec une seule pievismrre , ils aurait fait deux coup :Avec Les mesures antipopulaires , antidémocratiques et antinationaliste prises par Benkirane , le makhzen croit avoir pu mettre la main dans les poches des citoyens pour les voler et en même temps se serait l’occasion pour souiller l’image de Benkirane et contrecarrer sa popularité. Un fiasco finalement

La makhzen se comporte loin de tout réalisme . Il croit que le peule est toujours mineur et immature, qu’il peut le manipuler à sa façon car « il possède les deux chaines de tv accessibles au Maroc », que la bâton fait encore peur…Il oublie que la pauvreté et le dénuement dans le cas marocain peuvent donner du courage et de la force à tous, et ils sont trop nombreux, ceux qui sont obligés d’être des marginaux

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

25-05-2017

Un magistrat intello oublie son cerveau et… son masque

Le ministère de la Justice a annoncé que le juge Rashid Machqaqa,    Chancelier à la Cour  d’appel à Rabat où il occupe les fonctions de président de la chambre criminelle   et  président du forum des juges chercheurs a été arreté  en flagrant délit  de réception d’un pot de vin de la part d’un citoyen ce mercredi.

En cours de divorce  avec son épouse, le  dit citoyen a été contacté par des courtiers en vue de  soudoyer   le fameux magistrat par quelques 10000DH   en vue d’abaisser  le dû légal de l’épouse pour finir la procédure.

Le communiqué du ministère  a souligné que ce dossier sera  instruit conformément aux dispositions de l’article 266 du Code de procédure pénale. Le juge «  militant » paraitra devant le procureur général ,  de la Chambre criminelle du même tribunal  où il travaillait.

La saison de la morale

Plusieurs cas similaires ont éclaté  récemment ; un autre juge célèbre originaire du sahara et portant le nom de Mae Alaynine était aussi arrêté en flagrant délit  suite à une plainte communiquée directement au procureur du roi qui a  préparé le coup de filet en concertation avec la victime tenue de verser 500000 DH de pot de corruption pour avoir un verdict en sa faveur

Le ministère a signalé que ces  arrestations font partie du projet de la réforme de la Justice parrainé par le roi même.  La loi  sera appliquée  à tout le monde , ajoute le ministère , et  prendra son cours normal face à tous les forfaits  et les  délits commis par des fonctionnaires  et ce dans le cadre de la moralisation de la vie publique.

Juge et par-dessus le marché  représentant des juges chercheurs intello

Deux remarques s’imposent : le poids de ce magistrat  et la valeur de la somme objet /sujet de la tentation.

Un magistrat qui est très bien payé, et par-dessus de marché un responsable « associatif » qui représente ses pairs intello, qui a pu jouir de leur confiance…Un interlocuteur fiable   et crédible pour l’Etat.                       Si une affaire de divorce pour la quelle « le trône du Dieu le Tout Clément »  s’ébranle, lui « avait salivé » la bouche , il aurait eu dans son âme un trou noir où des milliards  de dirhams seraient engouffrés. Autrement dit , ce n’est pas  un petit juge qui touche un petit pot de vain de 2000DH, mais  il s’agit bel et bien d’unE vraie taupe qui aurait rongé toute la confiance et l’affection que les citoyens ont dans leur pays.

L’Etat crée des pauvres et aussi des imbéciles

Certainement ,il n’est pas seul responsable ;tout l’Etat est responsable, il est au courant de tout ce qui se passe mais il préfère laisser les citoyens souffrir en encourageant les dépravés  et les pourris .Laissés libres pour se gaver dans les auges de l’argent de la corruption , en contrepartie , ces types sont souvent déchaînés comme des chiens enragés pour mordre les gens en les condamnant  injustement et arbitrairement

Par ailleurs, il faut se méfier de certains associations  de  ce qu’on appelle la société civile,qui n ‘est en vérité qu’un refuge pour des malfaiteurs qui veulent se couvrir  pour mieux  perpétrer leur tord.Ils nichent dans les associations , mettent leurs œufs  dans les syndicats et la partie, se jouent de la démocratie ; s’en moquent profondément en l’instrumentalisant d’une manière caricaturale .DE même il faut faire attention a ces pseudo intellectuels qui écrivent , éditent a leurs frais ou parfois grâce a l’argent sal qu’ils perçoivent ils peuvent louer les services d’un écrivain un vrai qu’écrase la misère . Regardons les publications illimitées de ce juge mystérieux

-Auteur d’une multitude de publications juridique dans des revues marocaines et arabes

-De l’inspiration des grands Qadis de l’Islam من وحي القضاء في الإسلام »

- Le juge d’exécution  v »قاضي التنفي

-Peut-être  on t’aurait   demandé de  mes vérités « ربما سألوك عني »،  Recueil de poésie

-Chahrazad  un roman

-La revue  MAHKAMA   6numeros« ربما سألوك عني »،

-La revue  le chercheurs  juristes« مجلة الباحث القانوني

-Un point de vueووجهة نظ

-Sous l’ombre dela justice et  la loiووفي ظل القضاء والقانو

Une simple opinion، ومجرد رأي

، و »دليل النيابة العامة في الصلح الزجري »،-Le guide du parquet général lors des ententes obligatoires

و »قانون استيفاء الوجيبة الكرائية » La loi de la récupération  du droit de location

-Opinions et chroniques    و »آراء وتعاليق

-Explications et commentaires و »آراء وتعاليق

- Polémiques et opinions و »آراء ومناقشات

Hit pour toi   recueil de poèmes و »آراء ومناقشات

-Ma paperasse un roman »شمس الأصيل » روايةّ

Le crépuscule  un roman »شمس الأصيل » روايةّ

La réforme de la justice  une expérience de 25  dans le travail juridique)،و »الإصلاح القضائي.. تجربة 25 سنة من العمل القضائي »،

Des idées juridiques sous la loupe c) « ، و »أفكار قانونية تحت المجهر

Le thorax de l4 univers ????وcو »سدر المنتهى » رواية،

و »قراءة في مدونة السير  une lecture dans le code de la

 Quelle culture et quel cerveau?
Nous pouvons dire que l ‘hypocrisie le mensonge  et l’arnaque  ont atteint des proportions redoutables

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

25-05-2017

Massage et plaisir dans des salons clos

Massage et plaisir dans des salons clos

Une dérogation absolue  pour une liberté totale

Des filles  exerçant  comme masseuses dans un salon de massage de Tanger ont manifesté ce samedi pour   protester contre l’arrestation de quinze de leurs collègues accusées d’avoir  eu des relations sexuelles diverses avec des clients. En fait, Les forces d’ ordre  de la préfecture de Tanger ont fait irruption ce samedi   au sein d’ un salon  de massage sis boulevard Bethoven suite à la reception de plusieurs plaintes accusant le dit salon d’être en vérité une vraie maison close .Les clients sont des étrangers à majorité arabes EXIGEANT une confidentialité .Les présumés coupables ont été surpris en flagrants délit de « massage sexuel » ,de  coït et de sexe oral.Les  accusés ont été transférés à la préfecture de police  pour être ensuite  déférer devant le procureur du roi.

Massage et trafic de bonheur

 En effet , plusieurs villes marocaines ont connu des scandales pareils. .Les services compétentes ont échoué à concilier massage et prostitutions et persuadée les employées à faire la part des choses .Bien évidemment , il est difficile  de  savoir    ce qui se passe dans ces lieux hermétiques entre des filles et des clients « tendus »exigeant l’extrême confidentialité . « Massage Green Spa Un luxe que tout le monde peut se permettre ». Dit le slogan publicitaire  qui promet  que les « fonctionnaires »  veillent  à ce que chaque  séance  de massage débouche sur   un résultat apaisant et relaxant qui aidera à concevoir un moyen d’intégrer la thérapie- de massage- dans un une partie importante de la routine de bien-être

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

25-05-2017

La tentation d’un leaders de magistrats

Un juge  arrêté en train » de se corrompre « 

Le ministère de la Justice a annoncé que le juge Rashid Machqaqa,    Chancelier à la Cour  d’appel à Rabat,  et dirigeant  éminent de  l’une des associations professionnelles des juges, a été  en flagrant délit  de réception d’un pot de vin de la part d’un citoyen ce mercredi. En cours de divorce  avec son épouse, le  dit citoyen a été contacté par des courtiers en vue de  soudoyer   le fameux magistrat par quelques 10000DH   en vue d’abaisser  le du légal de l’épouse pour finir la procédure.

L’auteur a souligné que ce dossier sera  instruit conformément aux dispositions de l’article 266 du Code de procédure pénale. Le juge «  militant » paraitra devant le procureur général ,  de la Chambre criminelle du même tribunal.

La saison de la morale

Plusieurs cas similaires ont éclaté  récemment ; un autre juge célèbre originaire du sahara et portant le nom de Mae Alaynine était aussi arrêté en flagrant délit  suite à une plainte communiquée directement au procureur du roi qui a  préparé le coup de filet en concertation avec la victime tenue de verser 500000 DH de pot de corruption pour avoir un verdict en sa faveur

Le ministère a signalé que ces  arrestations font partie du projet de la réforme de la Justice parrainé par le roi même.  La loi  sera appliquée  à tout le monde n ajoute le ministère , et que son application prendra son cours normal face à tous les forfaits  et les  délits commis par des fonctionnaires  et ce dans le cadre de la moralisation de la vie publique.

Juge et par dessus le marché  représentant des juges

Deux remarques s’imposent : le poids de ce magistrats et la valeur de la somme objet /sujet de la tentation.

Un magistrat qui est très bien payé, et pardessus de marché un responsable « associatif » qui représente ses pairs, qui a pu jouir de leur confiance…Un interlocuteur fiable   et crédible pour l’Etat. Si une affaire de divorce pour la quelle « le trône du Dieu le Tout Clément »  s’ébranle, lui « avait salivé » la bouche , il aurait eu dans son âme un trou noir où des milliards  de dirhams seraient engouffrés. Autun rement dit , ce n’est pas  un petit juge qui touche un petit pot de vain de 2000DH, mais  il s’agit bel et bien d’unE vraie taupe qui aurait rongé toute la confiance et l’affection que les citoyens ont dans leur pays.

L’Etat crée des pauvres et aussi des imbéciles

Certainement ,il n’est pas seul responsable ;tout l’Etat est responsable, il est au courant de tout ce qui se passe mais il préfère laisser les citoyens souffrir en encourageant les dépravés  et les pourris .Laissés libres pour se gaver dans les auges de l’argent de cla corruption , en contrepartie , ces types sont souvent déchaînés comme des chiens enragés our mordre les gens en les condamnant  injustement et arbitrairement

Par ailleurs, il faut se méfier de certains associations  de  ce qu’on appelle la société civile,qui n ‘est en vérité qu’un refuge pour des malfaiteurs qui veulent se couvrir  pour mieux  perpétrer leur tord.Ils nichent dans les associations , mettent leurs œufs  dans les syndicats et la partie,se jouent de la démocratie ; s’en moquent profondément en l »instrumentalisant d’une manière caricaturale

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

22-05-2017

Massage et plaisir dans des salons clos

Une dérogation absolue  pour une liberté totale

Des filles  exerçant  comme masseuses dans un salon de massage de Tanger ont manifesté ce samedi pour   protester contre l’arrestation de quinze de leurs collègues accusées d’avoir  eu des relations sexuelles diverses avec des clients. En fait, Les forces d’ ordre  de la préfecture de Tanger ont fait irruption ce samedi   au sein d’ un salon  de massage sis boulevard Bethoven suite à la reception de plusieurs plaintes accusant le dit salon d’être en vérité une vraie maison close .Les clients sont des étrangers à majorité arabes EXIGEANT une confidentialité .Les présumés coupables ont été surpris en flagrants délit de « massage sexuel » ,de  coït et de sexe oral.Les  accusés ont été transférés à la préfecture de police  pour être ensuite  déférer devant le procureur du roi.

Massage et trafic de bonheur

 En effet , plusieurs villes marocaines ont connu des scandales pareils. .Les services compétentes ont échoué à concilier massage et prostitutions et persuadée les employées à faire la part des choses .Bien évidemment , il est difficile  de  savoir    ce qui se passe dans ces lieux hermétiques entre des filles et des clients « tendus »exigeant l’extrême confidentialité . « Massage Green Spa Un luxe que tout le monde peut se permettre ». Dit le slogan publicitaire  qui promet  que les « fonctionnaires »  veillent  à ce que chaque  séance  de massage débouche sur   un résultat apaisant et relaxant qui aidera à concevoir un moyen d’intégrer la thérapie- de massage- dans un une partie importante de la routine de bien-être.

 

 

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

12345...48

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc