15-06-2022

Ouazzane Ya Ouezzane et la conscience heureuse

Une Résignation   Mystérieuse   

Ou quans tu constates que les gens adulent et sacralisent un âne, eh bien dépêche-toi d‘apporte du fourrage !!!!

اذا رأيت الناس يعبدون الحمار فعليك بالحشيش

Quand  on émet  une critique politique ou sociale ce  n’est ni pour inciter au désespoir ou à la révolte ni pour exprimer une rancune vis à vis de quiconque .

Les noces d’Ouazzane

( rapportées dans le dernier article  de ce blog) n’étaient pas mythiques ,estiment les ouazzanis , donc elles n’ étaient pas mythiques

Ouezzane ou Ouazzane , ma ville natale , celle que j’ai toujours aimée , la ville de mes alleux .Celle que j’ai toujours défendue contre les vampires , les vautours , les pantins … ma seule arme était la parole … Contre vent et marée

Vengeance

Ma famille et moi avions subi les pires vengeances.  Considérées comme une minorité non tribale , j’étais tout le temps  appelé a subir le racisme  le plus blessant…Je ne feuillissais pas les stupides et les fascistes  de tout bord , les intégristes comme les pseudo progressistes ,je les affrontais …

Personnellement, j’étais persécuté et menacé par des chiens lâchés sur moi pour me faire taire . Et c’était, malheureusement et curieusement , des gens qui partageaient avec moi l’espace de ce qu’on appelle la gauche .Et puis mes frères , qui étaient  systématiquement et sciemment  éliminés des postes de la municipalité  locale  , en avaient fait les frais .

Vraiment je ne sais comment servir ma ville où je passe une partie de vie actuelle

Je regrette, qu’aux temps des réseaux sociaux, du citoyen journaliste, de ne rencontrer que des tambourineurs et des clarinettistes qui expriment une admiration stupide , hypocrite et béate Tandis que la ville  et sa population, majoritairement pauvres, peinent sous les jougs de la corruptions ,de l’injustices et de la misère.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

24-05-2022

DEMOCRATIE ET INDEPENDANCE

TOURIA M’A DIT QU’IL Y A TROP DE POLITIQUE, JE LUI AI REPONDU QUE C’EST UNE POLITIQUE SANS COEUR NI COLONNE VERTEBRALE.

 

EN hommage à feu Mohamed Hajjam

Le sujet des élections commençait à préoccuper les esprits des initiés . Mais pour la majorité ce n’était qu’un nouveau sinistre se profilant dans l’horizon. Depuis presque une décennie  , le makhzen semblait être en guerre ouverte contre cette majorité paisible  qui recevait en continu des claques et les gifles.

C’était juste la période qui  séparait les marocains  de la dissolution du parlement et de la promulgation de l’état d’exception .Des élections dont SI Mohamed ne gardait qu’un souvenir évanescent : des tricots , des bols et des balles jaunes . Son père avait risqué y laisser sa peau sans dire mot depuis lors. Il y eut par la suite des prolongements qui avaient traversé des années et dont SI Mohamed, comme la plupart des mellalis, a pu retenir quelques détails . Il s’agissait notamment du préjudice moral et matériel subi par les Hajjam soumis à un dur boycottage, voire un embargo. Etre   partisan du parti de la Démocratie fut une vraie insulte , SI Mohamed avait vécu cette vile réalité même  quand elle avait perdu un peu de  l’ intensité de sa méchanceté.

L’oncle adoptait un point de vue pro démocrate , car lui-même était membre de ce parti. La recomposition de l’histoire de ce parti faisait souvent l’essentiel des discutions à la maison . Les trois tentaient tout le temps de reconstituer les faits avant même la fin du protectorat .  Ils essayaient de prendre leur distance et construire la logique des évènements    mais ils finissaient toujours par se brouiller surtout quand le père s’emportait contre tous les partis .

Ils ne voulaient pas  peut être  expliquer à   SI Mohamed   ou à son frère ainé  Ahmed ce qui s’était passé,  il était évident qu’eux même  n’avaient rien compris.

Cette tension immanente et ce sentiment répugnant à l’égard de la politique résultaient   normalement de ce qui était supposé être une discussion politique déterminée par les conditions de vie difficiles de la famille , Si Mohamed avait pu comprendre que sa famille , les Hajjams était pratiquement la famille la plus ancienne et la plus riche du quartier mais son péché capital était d’avoir mis sa maison à la disposition du candidat du parti Démocrate.  A force d’entendre les mêmes détails qui se répétaient dans les discussions ,SI Mohammed était capable, comme beaucoup de mellalis , de reconstruire toutes les phases de ces   élections .Il savait comment la maison des Hajjams fut transformée en quartier général du parti de la Démocratie dont le leader s’était porté candidat aux élections parlementaire . Il avait même entendu beaucoup des soi-disant indépendantistes qui parlaient souvent des tas de pierres jetées sur cette maison et des violentes attaques menées à l’encontre des Démocrates qualifiés en ces graves moments de  juifs . Quand nous avons grandi et nous avons eu le désir d’écouter ces détails , l’ oncle semblait incapable de nous fournir des informations exactes et fiables sur ces élections, il confondait les événements , les dates et les personnes .

Personnellement j’ai pu comprendre que Le leader du parti de l’Indépendance détestait celui de la Démocratie depuis les années trente. Excusez-moi si je ne suis pas neutre, je ne fais que narrer ce que j’imagine être vrai .

Pour le liquider politiquement et le discrétiser, il le suivait partout et faisait les mains et les  pieds pour l’empêcher d’arriver au parlement . Le candidat présenté par le parti de l’Indépendance et celui de la Démocratie étaient du même clan familial. Le premier était fils du gouverneur général de la région  depuis les années trente tandis que le second était le premier étudiant marocain en  sciences politiques et juridiques en Europe , il voulut servir la cause de la patrie en cofondant avec son congénère devenu après le leader du parti de l’Indépendance le premier parti politique marocain qui revendiquait les réformes et la liberté de la patrie .

Vers le milieu des années trente, les deux leaders se séparèrent et chacun fonda son propre partie .Mais ce dualisme qui aurait été le fondement d’une éventuelle pluralité nécessaire à la construction et au fonctionnement de la démocratie fut refusé par la majorité écrasante des leaders du parti de l’Indépendance

Pour le tenir en échec  , le leader de l’Indépendance divisa le clan familial . Il s’installa loin de la capitale   pour diriger la campagne électorale nationale de son partie . Il élit domicile chez le candidat de son parti à qui il offrit une carte de résistant et un casier politique vierge…La présence physique du président du parti de l’Indépendance , la force politique partisane et la grande richesse du candidat avaient donné du fil à retordre au leader démocratique et à ses supporters.

Bien que tout le monde savait que ce leader avait commencé sa lutte contre la colonisation depuis les années vingt, qu’il fut exilé et incarcéré plusieurs fois , qu’il ait eu chapeauté des cellules secrètes de résistants, qu’il ne jurât,  depuis toujours, que par la Démocratie libérale à l’anglaise , l’ engagement politique de la majorité des marocains dans le parti de l’Indépendance était infaillible , voire sacré car il a été scellé par un serment prêté sur le coran, Les Indépendantistes de l’époque étaient forts , redoutables et impitoyables . Les mellalis , le lendemain de l’indépendance , avaient fait les frais de la Démocratie  , ils avaient avalé la coupe de l’amertume jusqu’à la lie .Un premier carnage eut lieu au Maroc lors des festivités officielles organisées en coopération et en coordinations avec les cadres des deux partis rivaux . Ce fut une embuscade pour liquider les Démocrates venus alors de toutes les villes du Maroc. Beaucoup de familles eurent perdu leurs enfants et l’action politique fut devenue pour elle l’expression de la trahison , de la haine et du meurtre . Le paradoxe que nous avons pu cerner quand nous étions en mesure de comprendre était facilement déduit de l’analyser des choses, il était l’expression d’une ironie du sort qui eut obligé le leader de la Démocratie de contourner les exactions du parti Indépendantiste en joignant un front politique crée par l’Etat tandis que le candidat de l’Indépendance , fils du célèbre bourreau et collaborateur de la ville parrainé par le chef du parti en personne se fut hissé en militant de l’opposition. Les cartes furent brouillées. Le père de Si Mohammed se résigna davantage et maudit plus que jamais la politique, l’ignorance et l’hypocrisie.

Quand Si Mohamed voulut s’engager politiquement, ni les Indépendantistes ni les démocrates , qui étaient très rares, ne l’attirèrent.

 

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

24-05-2022

La lutte entre la Démocratie et l’ Indépendance

TOURIA M’A DIT QU’IL Y A TROP DE POLITIQUE, JE LUI AI REPONDU QUE C’EST UNE POLITIQUE SANS COEUR NI COLONNE VERTEBRALE.

 

EN hommage à feu Mohamed Hajjam

Le sujet des élections commençait à préoccuper les esprits des initiés . Mais pour la majorité ce n’était qu’un nouveau sinistre se profilant dans l’horizon. Depuis presque une décennie  , le makhzen semblait être en guerre ouverte contre cette majorité paisible  qui recevait en continu des claques et les gifles.

C’était juste la période qui  séparait les marocains  de la dissolution du parlement et de la promulgation de l’état d’exception .Des élections dont SI Mohamed ne gardait qu’un souvenir évanescent : des tricots , des bols et des balles jaunes . Son père avait risqué y laisser sa peau sans dire mot depuis lors. Il y eut par la suite des prolongements qui avaient traversé des années et dont SI Mohamed, comme la plupart des mellalis, a pu retenir quelques détails . Il s’agissait notamment du préjudice moral et matériel subi par les Hajjam soumis à un dur boycottage, voire un embargo. Etre   partisan du parti de la Démocratie fut une vraie insulte , SI Mohamed avait vécu cette vile réalité même  quand elle avait perdu un peu de  l’ intensité de sa méchanceté.

L’oncle adoptait un point de vue pro démocrate , car lui-même était membre de ce parti. La recomposition de l’histoire de ce parti faisait souvent l’essentiel des discutions à la maison . Les trois tentaient tout le temps de reconstituer les faits avant même la fin du protectorat .  Ils essayaient de prendre leur distance et construire la logique des évènements    mais ils finissaient toujours par se brouiller surtout quand le père s’emportait contre tous les partis .

Ils ne voulaient pas  peut être  expliquer à   SI Mohamed   ou à son frère ainé  Ahmed ce qui s’était passé,  il était évident qu’eux même  n’avaient rien compris.

Cette tension immanente et ce sentiment répugnant à l’égard de la politique résultaient   normalement de ce qui était supposé être une discussion politique déterminée par les conditions de vie difficiles de la famille , Si Mohamed avait pu comprendre que sa famille , les Hajjams était pratiquement la famille la plus ancienne et la plus riche du quartier mais son péché capital était d’avoir mis sa maison à la disposition du candidat du parti Démocrate.  A force d’entendre les mêmes détails qui se répétaient dans les discussions ,SI Mohammed était capable, comme beaucoup de mellalis , de reconstruire toutes les phases de ces   élections .Il savait comment la maison des Hajjams fut transformée en quartier général du parti de la Démocratie dont le leader s’était porté candidat aux élections parlementaire . Il avait même entendu beaucoup des soi-disant indépendantistes qui parlaient souvent des tas de pierres jetées sur cette maison et des violentes attaques menées à l’encontre des Démocrates qualifiés en ces graves moments de  juifs . Quand nous avons grandi et nous avons eu le désir d’écouter ces détails , l’ oncle semblait incapable de nous fournir des informations exactes et fiables sur ces élections, il confondait les événements , les dates et les personnes .

Personnellement j’ai pu comprendre que Le leader du parti de l’Indépendance détestait celui de la Démocratie depuis les années trente. Excusez-moi si je ne suis pas neutre, je ne fais que narrer ce que j’imagine être vrai .

Pour le liquider politiquement et le discrétiser, il le suivait partout et faisait les mains et les  pieds pour l’empêcher d’arriver au parlement . Le candidat présenté par le parti de l’Indépendance et celui de la Démocratie étaient du même clan familial. Le premier était fils du gouverneur général de la région  depuis les années trente tandis que le second était le premier étudiant marocain en  sciences politiques et juridiques en Europe , il voulut servir la cause de la patrie en cofondant avec son congénère devenu après le leader du parti de l’Indépendance le premier parti politique marocain qui revendiquait les réformes et la liberté de la patrie .

Vers le milieu des années trente, les deux leaders se séparèrent et chacun fonda son propre partie .Mais ce dualisme qui aurait été le fondement d’une éventuelle pluralité nécessaire à la construction et au fonctionnement de la démocratie fut refusé par la majorité écrasante des leaders du parti de l’Indépendance

Pour le tenir en échec  , le leader de l’Indépendance divisa le clan familial . Il s’installa loin de la capitale   pour diriger la campagne électorale nationale de son partie . Il élit domicile chez le candidat de son parti à qui il offrit une carte de résistant et un casier politique vierge…La présence physique du président du parti de l’Indépendance , la force politique partisane et la grande richesse du candidat avaient donné du fil à retordre au leader démocratique et à ses supporters.

Bien que tout le monde savait que ce leader avait commencé sa lutte contre la colonisation depuis les années vingt, qu’il fut exilé et incarcéré plusieurs fois , qu’il ait eu chapeauté des cellules secrètes de résistants, qu’il ne jurât,  depuis toujours, que par la Démocratie libérale à l’anglaise , l’ engagement politique de la majorité des marocains dans le parti de l’Indépendance était infaillible , voire sacré car il a été scellé par un serment prêté sur le coran, Les Indépendantistes de l’époque étaient forts , redoutables et impitoyables . Les mellalis , le lendemain de l’indépendance , avaient fait les frais de la Démocratie  , ils avaient avalé la coupe de l’amertume jusqu’à la lie .Un premier carnage eut lieu au Maroc lors des festivités officielles organisées en coopération et en coordinations avec les cadres des deux partis rivaux . Ce fut une embuscade pour liquider les Démocrates venus alors de toutes les villes du Maroc. Beaucoup de familles eurent perdu leurs enfants et l’action politique fut devenue pour elle l’expression de la trahison , de la haine et du meurtre . Le paradoxe que nous avons pu cerner quand nous étions en mesure de comprendre était facilement déduit de l’analyser des choses, il était l’expression d’une ironie du sort qui eut obligé le leader de la Démocratie de contourner les exactions du parti Indépendantiste en joignant un front politique crée par l’Etat tandis que le candidat de l’Indépendance , fils du célèbre bourreau et collaborateur de la ville parrainé par le chef du parti en personne se fut hissé en militant de l’opposition. Les cartes furent brouillées. Le père de Si Mohammed se résigna davantage et maudit plus que jamais la politique, l’ignorance et l’hypocrisie.

Quand Si Mohamed voulut s’engager politiquement, ni les Indépendantistes ni les démocrates , qui étaient très rares, ne l’attirèrent.

 

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

19-05-2022

LES NOCES MYTHIQUES D’OUAZZANE

DES NOCES MYTIQUES

UNE ENTREPRISE SERIEUSE

L’entreprise Halaoui  en TP est en plein essor. Elle rafle tous les marchés d’Etat . La perfection de ses ouvrages est  d’autant plus incontestable qu’éblouissante . En   témoignent par exemple les tunnels de Rabat et de Tanger réalisés  récemment en un temps record   et  dans les normes requises.

Des congratulations royales

Selon des rumeurs locales, les ouvrages réalisés  auraient plu même au roi Mohamed Six et l’entrepreneur aurait  reçu des congratulations officielles.

Une famille demeurait longtemps discrète s’était faite distinguer par   un  mariage  des mille et une nuit. Une fête   sublime  ayant eu lieu dans un village extra moderne   construit exclusivement   pour la famille Halaoui  . Les festivités auxquelles avaient assisté l’élite économique et politique régionale et nationale auraient couté  l’exorbitante somme  avoisinante les trois milliards de centimes. C’est à peu près le triple ou plus du budget annuel de la ville d’Ouezzane  que le PDG du groupe préside.

Il faut oser dire que cette entreprise s’était épanouie grâce à l’engagement, au travail et au sérieux de son propriétaire. C’est indiscutable et tout le monde connait l’histoire simple, transparente et immaculée   de son ascension fulgurante suite au contact hasardeux avec les responsables étrangers  des  entreprises chargées de la construction du barrage de LWAHDA.

Néanmoins   une telle fête grandiose , voire mythique  ne pourrait passer inaperçue  sans soulever  des problématiques épineuses au niveau éthico religieux , socio économique , culturelle et politiques

LES GASPILEURS SONT LES CONFRERES , les suppôts   DES SATANS

Adoptons  d’abord le point de vue dominant dans la société  marocaine  ,à savoir  le religieux qui stipule clairement et  franchement que :

إِنَّ الْمُبَذِّرِينَ كَانُوا إِخْوَانَ الشَّيَاطِينِ ۖ وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِرَبِّهِ كَفُورًا

(vertset 27 Sourat Israe)

les prodigues sont les frères des satans , et Satan est très ingrat envers son Seigneur : Est-ce qu’il a trop gaspillé ???

Est-ce que c’est un satan ?

En quoi consiste les dimensions satanique de l’acte de gaspiller ?

Satan , Gaspiller  ,  fraternité ,      ingratitude : quatre termes qui  composent  l’univers sémantique  du fait du gaspillage.

L’argent pourrait être le moyen de réaliser le bonheur   dans les limites de l’éthique , du raisonnable  et de l’humain comme il peut être le outil de promouvoir les anti valeurs, la folie des grandeurs , et surtout les dimensions sataniques négatrices de tout ce qui relève aux caractéristiques fondamentales de l’homme  .

Satan détient sa puissance de ssa capacité de séduire , de sa capacité de séduire , d’aveugler et d’induire en erreur l’homme .

Le gaspillage est un effet satanique

En arabe le verbe « Baddara » veut dire

فلانٌ أمواله: أنفقها بإسراف في غير وجوه إنفاقها بذر

 Gaspiller son argent , payer démesurément pour des  objectifs autres que ceux pour lequel il est destiné.

Dans cette définition c’est « son »,l’adjectif qualificatif, qui pose problème dans la mesure où il faut l’identifier. Un énoncé d’état qui présuppose une sorte de statisme. Mais les novices diraient que ce « son » est contestable. Car C’est Dieu qui est le propriétaire terminale et initiale de tous les biens , ,l’HOMME ,quel qu’il soit n’est que le gardien provisoire de tous les biens qu’il possède , aussi bien l’argent que la famille ne sont que des illusions du bonheur:   ..

 Al-Kahf-46الْمَالُ وَالْبَنُونَ زِينَةُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۖ وَالْبَاقِيَاتُ الصَّالِحَاتُ خَيْر

 عِندَ رَبِّكَ ثَوَابًا وَخَيْرٌ أَمَلًا

L’argent est un dépôt divin à dispenser à bon essieu:

La richesse et les enfants sont l’ornement de la vie sur terre. Ce qui est durable se sont les bonnes actions ( les actions qui purifie notre âme).les bonnes actions et l’espérance sont le meilleur de l’essence d’Allah

Nous croyons que les soi-disant    hommes de la religion en islam devraient se prononcer  au sujet de pareilles dépenses folles  pour rappeler aux supposés musulmans   que cette religion a pour but de reformer la société et d’améliorer les conditions de vie. La fête aurait due être une réalisation sociale ou économique ou culturelle  offerte par   cette famille ouazzanie a la population de la ville  pataugeant dans la misère la plus absolue

Autrement n ces soi disant fouqaha  qui ne cessaient de faire éclater des scandales   visant le détournement de l’intention des gens de ce qui les intéresse, seraient de simples hypocrites  à la soldes du pouvoir ou des groupes terroristes .

.Il fallait tout simplement dire que L’argent serait réservé à élever les orphelins , à assister les nécessiteux , à diffuser le savoir , éditer les livres  ou construire des hôpitaux ,des stades ,des   écoles, a encourager la recherche scientifique et l a création artistiques …

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

19-05-2022

LES NOCES MYTHIQUES D OUEZZANE

DES NOCES MYTIQUES

UNE ENTREPRISE SERIEUSE

L’entreprise Halaoui  en TP est en plein essor. Elle rafle tous les marchés d’Etat . La perfection de ses ouvrages est  d’autant plus incontestables qu’éblouissantes . En   témoignent par exemple les tunnels de Rabat et de Tanger réalisés en un temps record   dans les normes requises.

Des congratulations royales

Selon des rumeurs locales, les ouvrages réalisés  auraient plu même au roi Mohamed Six et l’entrepreneur aurait  reçu des congratulations officielles.

Le mariage   ayant eu lieu dans un village extra moderne   construit exclusivement   pour la famille Halaoui  aurait couté l’exorbitante somme de trois milliards de centimes. C’est à peu près le triple ou plus du budget annuel de la ville d’Ouezzane  que le PDG du groupe préside.

 

 

 

 

Il faut oser dire que cette entreprise s’est épanouie grâce à l’engagement, au travail et au sérieux de son propriétaire. C’est indiscutable et tout le monde connait l’histoire simple, transparente et immaculée   de son ascension fulgurante suite au contact hasardeux avec les responsables étrangers  des  entreprises chargées de la construction du barrage de LWAHDA.

Néanmoins   une telle fête grandiose , voire mythique  ne pourrait passer inaperçue  sans soulever  des problématiques épineuses au niveau éthico religieux , socio économique , culturelle et politiques

LES GASPILEURS SONT LES CONFRERES , les suppôts   DES SATANS

Adoptons  d’abord le point de vue dominant dans la société  marocaine  ,à savoir  le religieux qui stipule clairement et  franchement que :

إِنَّ الْمُبَذِّرِينَ كَانُوا إِخْوَانَ الشَّيَاطِينِ ۖ وَكَانَ الشَّيْطَانُ لِرَبِّهِ كَفُورًا

(vertset 27 Sourat Israe)

les prodigues sont les frères des satans , et Satan est très ingrat envers son Seigneur : Est-ce qu’il a trop gaspillé ???

Est-ce que c’est un satan ?

En quoi consiste les dimensions satanique de l’acte de gaspiller ?

Satan , Gaspiller  ,  fraternité ,      ingratitude : quatre termes qui  composent  l’univers sémantique  du fait du gaspillage.

L’argent pourrait être le moyen de réaliser le bonheur   dans les limites de l’éthique , du raisonnable  et de l’humain comme il peut être le outil de promouvoir les anti valeurs, la folie des grandeurs , et surtout les dimensions sataniques négatrices de tout ce qui relève aux caractéristiques fondamentales de l’homme  .

 

Satan détient sa puissance de ssa capacité de séduire , de sa capacité de séduire , d’aveugler et d’induire en erreur l’homme .

Le gaspillage est un effet satanique

En arabe le verbe « Baddara » veut dire

فلانٌ أمواله: أنفقها بإسراف في غير وجوه إنفاقها بذر

 Gaspiller son argent , payer démesurément pour des  objectifs autres que ceux pour lequel il est destiné.

Dans cette définition c’est « son »,l’adjectif qualificatif, qui pose problème dans la mesure où il faut l’identifier. Un énoncé d’état qui présuppose une sorte de statisme. Mais les novices diraient que ce « son » est contestable. Car C’est Dieu qui est le propriétaire terminale et initiale de tous les biens , ,l’HOMME ,quel qu’il soit n’est que le gardien provisoire de tous les biens qu’il possède , aussi bien l’argent que la famille ne sont que des illusions du bonheur:   ..

 Al-Kahf-46الْمَالُ وَالْبَنُونَ زِينَةُ الْحَيَاةِ الدُّنْيَا ۖ وَالْبَاقِيَاتُ الصَّالِحَاتُ خَيْر

 عِندَ رَبِّكَ ثَوَابًا وَخَيْرٌ أَمَلًا

L’argent est un dépôt divin à dispenser raisonnablement

: La richesse et les enfants sont l’ornement de la vie sur terre. Ce qui est durable se sont les bonnes actions ( les actions qui purifie notre âme).les bonnes actions et l’espérance sont le meilleur de l’essence d’Allah

Nous croyons que les soi-disant    hommes de la religions en islam devraient se prononcer  au sujet de ces noces extraordinaires et de  ce gaspillage  satanique.

Autrement , ils seraient de simples hypocrites  à la soldes du pouvoir ou des groupes terroristes .

Leur mutisme face à pareils scandales est la  preuve irréfutables  de leur  compromission , leur lâcheté et leur affairisme .

L’argent serait réservé à élever les orphelins , assister les nécessiteux , diffuser le savoir , éditer les livres  ou construire des mosquées

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

04-04-2022

Jean-Alphonse Richard & Marie-Pierre Haddad :Qui sont les journalistes accusés d’avoir tenté de faire chanter le roi du Maroc ? RTL

Qui sont les journalistes accusés d’avoir tenté de faire chanter le roi du Maroc ?

ÉCLAIRAGE – Éric Laurent et Catherine Graciet sont soupçonnés d’avoir fait chanter Mohammed VI en réclamant trois millions d’euros afin de ne pas publier un livre.

Le roi du Maroc, Mohammed VI, le 19 juin 2015 dans son palais royal de Rabat
Le roi du Maroc, Mohammed VI, le 19 juin 2015 dans son palais royal de Rabat
Crédit : FADEL SENNA / AFP
 Les deux journalistes ne reconnaissent pas la tentative d’extorsion de fonds
01:24

Après avoir mené une enquête sur le Maroc, deux journalistes français ont été arrêtés jeudi 27 août à Paris et placés en garde à vue. Ils sont soupçonnés d’avoir tenté de faire chanter le roi du Maroc, Mohammed VI, en proposant la non-publication de leur livre, en échange de trois millions d’euros.

Ainsi Éric Laurent et Catherine Graciet ont déjà écrit un livre accusateur contre Mohammed VI en 2012, Le roi prédateur. L’affaire a duré plusieurs mois. Le 23 juillet à Paris, Éric Laurent contacte le cabinet du roi du Maroc et leur annonce qu’il va publier un livre à charge. C’est alors qu’il sollicite un rendez-vous qui aura lieu le 11 août.

Au cours de ce face-à-face avec un avocat marocain, le journaliste aurait réclamé trois millions d’euros au représentant du Roi pour annuler la publication du livre. C’est ce que soutient le Maroc. Une plainte est alors immédiatement déposée auprès du procureur de Paris.

Plusieurs enquêtes publiées

Âgé de 68 ans, Éric Laurent a écrit de nombreux livres d’enquête comme La Face cachée du pétrole, sorti en 2006, Bush l’Iran et la bombe en 2007. Son dernier livre Aux banques les milliards, à nous la crise, était prévu pour le 9 septembre prochain.

Catherine Graciet est une journaliste spécialiste du Maghreb. Elle a travaillé au Maroc pour le Journal Hebdomadaire. Elle est aussi l’auteure de plusieurs livres dont Sarkozy-Kadhafi, histoire secrète d’une trahison sorti en 2003. Le journaliste Nicolas Beau a confié à l’AFP être « sous le choc » : « Je savais que Catherine avait ce projet de livre. Si les faits sont avérés c’est très surprenant de la part de Catherine. Elle n’a pas le profil pour ce type de délit ».

Les journalistes se disent victimes d’un piège

Les deux journalistes ne reconnaissent pas la tentative d’extorsion de fonds. Interrogés séparément, ils estiment qu’ils sont tombés dans un piège et qu’ils sont victimes d’une machination montée par le Maroc. L’avocat de la journaliste, Maître Moutet, parle de « coup monté ». Reste que l’enquête ouverte mi-août par le parquet de Paris après la plainte du Maroc, apparaît accablante : surveillances policières, photographies, enregistrements… jusqu’à ce rendez-vous dans un restaurant parisien.
Éric Laurent aurait accepté une enveloppe de 80.000 euros, acompte des deux millions qu’il devait finalement se partager avec sa consœur en échange d’une non publication. La preuve du chantage pour Maître Dupont Moretti, avocat du Maroc. L’ambassadeur du Maroc en France dénonce des pratiques « odieuses, abjectes et criminelles ».

 

La rédaction vous recommande

Publié par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

07-01-2022

Ouazzane et L’Algérie

Retour au fascicule

L’Algérie et les Chorfa d’Ouezzane à la fin du XIXe siècle

[article]

Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée  Année 1970  8  pp. 153-161
Fait partie d’un numéro thématique : unica
  • Référence bibliographique
doc-ctrl/global/pdf

doc-ctrl/global/textdoc-ctrl/global/zoom-indoc-ctrl/global/zoom-outdoc-ctrl/global/bookmarkdoc-ctrl/global/reset

doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page
doc-ctrl/page/rotate-ccw doc-ctrl/page/rotate-cw
Page

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

22-12-2021

Comment on fit un bel autodafé pour empêcher les gens de réfléchir, et comment le prof de philo fut terrorisé

L’actualité est ce qui m’émeut

J’avais toujours eu, dans mon blog, l’intention de traiter ou de commenter les faits qui m’affectent. Je laisse tout le reste aux autres .L’actualité, pour moi, se réduit à ce qui m’émeut, me trouble …

Et comme toujours, je suis trop sensible à ce qui excite ma colère et intensifie mon angoisse. En un mot tout ce qui se rapporte à l’absence de la raison, au fanatisme   et à l‘intégrisme religieux ou autres.

Je ne fais pas partie de l’armée occidentale soucieuse de gagner la guerre contre l’Islam. Car l’Islam n’est qu’un prétexte pour les uns et pour les autres Une religion concevant son contenu selon les circonstances politiques, les aptitudes intellectuelles, les tares psychologiques …

L’incident de Talsint est révélateur de ce qui se cache dans les bas-fonds de la société marocaine

Cette fois- ci c’est un incident d’une ample gravité qui a eu lieu au  Maroc profond et révèle à mon avis ce qui est enseveli dans les profondeurs de la société marocain

A Talsint , une commune rurale de la province de Figuig, dans la région de l’Oriental ,des inconnus s’étaient introduits nuitamment et par effraction à l’intérieur du   lycée Al Khawarizmi .Un acte étrange  de vandalisme fut commis : le saccage et l’incinération de quelques 200 livres de sciences, de philosophie ,de littérature et la destruction  des portraits d’Avicenne , Averroès, Descartes , Hegel et autres accrochés sur les murs de cette salle de lecture

Une  salle aménagée en guise de bibliothèque  par  la volonté de  Redouan Bouimtanagh, le professeur de philo .

Il faut découvrir le mode et les acteurs  de la transmission de l’idéologie wahhabite

Les circonstances de ce crime caractérisé restent encore indéterminées bien que les  premiers indices de l’enquête relèvent des empreintes de personnes mineures.

Certainement des élèves montés par des intégristes qui avaient envahi le champ de l’éducation en complicité avec les responsables ayant pu accéder à leurs hauts postes non pas par compétence mais par népotisme et clientétisme politiques.

Mais le problème est beaucoup plus profond, il s’agit d’une vérité indéniables : l’idéologie intégriste, wahhabite en l’occurrence, est plus que jamais enracinée dans la société.

Le dialogue avec les wahhabites doit être engagé à l’école , à travers tous les  médias pour démystifier et démythifier  leurs convictions

Regardez l’ambiance dans les plages pendant l’été, rappelez-vous les incidents éparpillés, ci et là, dont les héros sont souvent des jeunes et des adolescents qui n’hésitent pas à agresser , en pleine rue , les filles et les femmes  portant des habits jugés impudiques …

Un tel événement doit attirer l’attention des responsables sur le terrorisme endormis dans les fonds de notre société. Il faut  qu’ils sachent que la lutte contre la perversion terroriste n’est pas exclusivement l’apanage des services sécuritaires mais aussi éducatifs, culturels et médiatiques.

Nous pensons qu’un tel incident signifie que le mal existe et n’attend qu’un relâchement sécuritaire pour apparaitre.

Abhorrer la philosophie exprime un choix délibéré pour l’intégrisme et les ténèbres .Il serait important de repérer le mode de transmission de ce virus des maitres à leurs élèves.

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

20-12-2021

Le covid 17entre complot et vérité.

Il y a des mois et des mois que je n’ai rien écrit sur mon blog. En fait, c’est à cause d’un sentiment d’amertume qui m’étouffe car je ne pourrais connaitre le sort de ce que j’écris. Et parfois, je me sens complètement déphasé par rapport aux transformations rapides et profondes du monde virtuel. Par exemple, je constate que mes articles suscitent beaucoup de commentaires en anglais qui ne sont en réalité que des annonces purement publicitaires.

De toute façon, je ne suis pas resté les bras croisés mais j’ai assez travaillé bien que déconnecté de la vérité et de la réalité immédiates. Des eaux qui coulent sous les ponts et me rapportent. Les événements s’accélèrent, les vérités se masquent et se démasquent.

Corona bouleverse réellement nos habitudes, révèlent les limites de notre puissance et l’épaisseur de notre confiance en nous même et en notre environnement.

Il est toujours là, le Covid 19 avec notamment son variant Omicron qui s’apprête à attaquer partout dans le monde l’homme. Celui-ci s’est réuniformisé  et s’est réduit à sa quintessence phobique en  ne gardant que ses craintes, ses angoisse, son ignorance, sa méfiance et sa confiance …

L’homme est le même partout déchiré entre la théorie du complot et la confiance dans les discours officiels. Ceux-ci ne pourraient perdre de leur crédibilité pour la simple raison que le monde est devenu un vrai village planétaire et le régime démocratique , malgré ses défaillances demeurent le meilleur .

Autrement le combat est engagé entre cet homme et une certaine force diabolique satanique qui voudrait l’anéantir en l’attaquant au moyen de virus puis en lui imposant une vaccination…Aussi parle-t-on dans ce sens  d’une cupidité sauvage des firmes de médicaments qui produirait infiniment des variants de Covid et des vaccins pour le vaincre.

Je regrette tout cet imbroglio et j’essayerai de mettre ma main dans cette marmite déguster à ce qu’on mijote

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 1 Commentaire »

13-06-2021

-LE SAHARA MAROCAIN, L’ALGERIE ET LES LIMITES DE LA PARODIE POLITIQUE DE LA LIBERATION

4- LE SAHARA MAROCAIN ET LA PARODIE- MILITARO-POLITIQUE CONCUE ET REPRODUITE PAR LA JUNTE MILITAIRE REGNANTE   EN ALGERIE 2

 

 

-LE SAHARA MAROCAIN, L’ALGERIE ET LES LIMITES DE LA PARODIE POLITIQUE DE LA LIBERATION

Ce conflit âgé d’un demi-siècle est un pur complot monté par la jungle militaire algérienne contre les peuples du Maghreb. En témoigne tout d’abord ce fait  paradoxal et rocambolesque :  l’instauration  des camps de réfugiés avant le déclenchement de la guerre entre le Maroc et le Polisario

Donc, une vraie pièce de théâtre qui avait tenu à ce que son décor soit antéposé, vif , passionnant et  bouleversant  .

L’adage populaire marocain dit que le malheur fait pleurer mais quand il s’éternise il fait rire.

Cela veut dire qu’une partie de la population du Sahara marocain était manipulée, terrifiée ou séquestrée  par des séparatistes à la solde du régime algérien ou même espagnol  au cours des dernières tractations  avec l’Espagne qui devait éminemment partir .  Induits en erreur, victimes de propagande ou d’acte d’enlèvement de la part de l’Algérie et des milices sahraouis, ceux qui ont été présentés comme des refugiés de guerre suscitant de la pitié et de la consolation   , croyaient  ou étaient obligés de croire que l’Algérie ,jetant tout son poids  dans l’affaire ,allaient tout renverser  . Le Sahara était à leur portée grâce a l’engagement total de l’Algérie à leur côté. Mais juste après, il s’était avéré que ce n’était là que le décor d’une pièce de théâtre , une parodie tout cours des révolutions vietnamiennes , palestiniennes et autres  . Il était facile de prouver le caractère artificiel de cette affaire du fait que les camps des refugiés ont été   paradoxalement instaurés avant même le début de la soi-disant guerre du Maroc et du Polisario.

Un demi-siècle après, le voile est en train de se lever sur la mascarade du siècle. La jungle militaire se rend compte qu’elle a gaspillée plus de 400 milliards dollars, que ses caisses sont vides , que son despotisme conduit le pays directement vers le mur. Le Polisario est devenu un lourd fardeau.

Publié par TAHRI dans Non classé | 3 Commentaires »

07-06-2021

C’EST QUOI LE NATIONALISME POUR UN MAROCAIN CONTEMPORAIN ?

C’est quoi le nationalisme pour un marocain contemporain ?

MALGRE L’INJUSTICE ET LA MISERE

Quand on est dans la soixantaine , quand on était attentif aux problèmes de la société et  de la patrie à partir de 15 ans ou même moins , quand on était plusieurs fois victimes des injustices et de la corruption  , quand on a vu mourir sa mère  dans ses  bras  faute d’ambulance, quand on était  empêché d’enseigner a la faculté malgré les diplômes … Malgré  toutes les peines infligées par des responsables  inconscients et incompétents , je ne me mettrai pas du côté de ceux qui passent toute leur journée à maudire leur pays .

UNE D2MOCRATIE QUI LAISSE A D2SIRER

Je reconnais que la pratique démocratique laisse à désirer et que l’économie de la rente ainsi que le népotisme et le clientélisme battent leur plein mais je ne me comporterais jamais comme un idiot incapable d’analyser les faits et d’appeler un chat un chat. La plupart du temps les victimes sont complices de mleurs bourreaux

.Le combat contre le despotisme et la corruption  est complexe du fait qu’il met en jeu plusieurs protagonistes qui , tantôt  coopèrent tantôt s’entretuent.

UN MUSULAMN N’ SEST PAS UN ISLAMISTE

Je suis musulman mais je n’applaudirai jamais ceux qui veulent renverser le régime actuel et le remplacer par un régime théocratique. La démocratie  et la théocratie s’excluent mutuellement.  La démocratie est un cadre où on cherche des solutions aux problèmes découlant de la relation de l’homme avec semblable tandis que  dans la théologie  , on veut guider l’homme pour qu’il obéisse à son Dieu . Or Dieu est absent et l’homme s’y substitue, ce qui fait de la théologie  une  négation de la démocratie

LA GAUCHE A PERDU  SA VOCATION PAR PARESSE

Je suis démocratique  , je suis attachés aux  idéaux de la gauche  mais j’ai la certitude que la gauche a perdu  beaucoup de son éclat et qu’elle doit revoir certaines de ses évidences et actualiser d’autres .

Au Maroc , comme en France , la gauche exerçant un certain pouvoir    a laissé tomber le futur au profit du passé  alors que les problèmes  ne sont plus les mêmes

 

 

 

LA DEMOCRATIE  EST ORAGNIQUEMENT LIEE A LA LOGIQUE LA RAISON LE RELATIVISME  LE PROGRES  L HUMANISME ….

Mêmes les contenus de certains concepts ont évolué, par exemple que signifie la démocratie  et la liberté aux temps où les gens , je parle de mes compatriotes, ont cessé de réfléchir pour se cramponner à une sorte de traditionaliste religieux  plats et souvent absurdes. La démocratie ne pourrait être déliée de la logique , la raison , le progrès , la liberté , le relativisme , l’humanisme…La raison nous dicte le devoir d’envisager  le fait politique dans sa globalité. De quelle démocratie parle-t-on quand  le peuple n’y croit plus non pas  suite à une déception mais par conviction doctrinale ?

Les forces politiques en place vont restées  là où elles sont , celles qui prêchent une sorte de démocratie utopique et abstraite vont rester dans le sien .

Je n’ai pas fait des études de sciences politiques mais je crois que tant qu’on ne relativise pas  on ne pourra pas construire des significations pertinentes

Publié par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

06-05-2021

L’itinéraire d’un soufi marocain du XVIII s Comment les soufis perçoivent et conçoivent Dieut

 

LES ASCETES  ET LES SIGNES DIVINS

Gloire à celui qui a daigné nous avertir, celui qui a fait de l’eau une même entité partout, mais a diversifié les espèces de fleurs. Celui qui se révèle aux uns sous une allure de beauté redoutable qui les bascule dans une mer de craintes. Alors, ils se mettent à exécuter les rites et les prières avec force et constance … Ils s’isolent loin des gens refusant ainsi la société. Ce sont des ascètes qui se réfugient dans les crêtes des montagnes ou dans les déserts :

« Des gens ordinaires, Je me suis isolé par Sa volonté

Car je n’ai pas d’autre visée que Lui

Errant, portant en moi la nostalgie et l’espoir de Le voir

Mes amis ont   renié ma passion

Ils ne peuvent savoir  ce qui me possède

J’ai aimé mon Seigneur quand Il se manifeste.

Je capte une graine de beauté de Sa lumière

Une passion qui a intrigué les gens

Un labyrinthe où ils se sont égarés

Je ne te nomme pas

Mais si la nostalgie m’emporte, je dis : oh c’est Lui »

DIEU EST BEAUTE ABSOLUE EBLOUISSANTE  CONCU COMME CONNAISSANCE

D’autres ont perçu Dieu dans une manifestation de beauté, ils se sont égaré en évoquant Ses bienfaits .Eblouis, ils s’anéantissent en présence du Maitre pour Qui ils avaient exclusivement consacré leurs cœurs. Même ce qui se présente comme Son contraire, ils ne l’observent que par un œil embellissant. C’est dire tout ce qui relève du mal comme les catastrophes, et autres malheurs sont conçus comme un signe référant à la pitié et à la bonté divine. Ce sont là les croyants ayant accédé à un niveau de satisfaction découlant d’une obéissance totale à la volonté transcendante quoi qu’il leur arrive. On a dit d’eux :

Soumis et obéissants, ils se précipitent vers les braises de leur sort et s’y arrêtent.

Ce sont les connaisseurs à propos desquels il a été dit dans « Al hikam » : « étant l’objet d’éloges, les connaisseurs se détendent tandis que les ascètes (prieurs) se tendent car les connaisseurs, possesseurs de la connaissance gnostique conçoivent le monde à l’envers, les êtres sont pour eux l’incarnation de la volonté divine. Par conséquent, les éloges dont ils sont l’objet sont considérés comme émanant de l’instance transcendantale. Quant aux ascètes prieurs, Que Dieu soit satisfait d’eux, sont taraudés par les craintes et se conçoivent indignes d’être l’objet d’éloges. Ascètes et connaisseurs gnostiques sont tous deux dans une position juste.

Publié par TAHRI dans Non classé | 3 Commentaires »

01-05-2021

LE SOUFISME AU MAROC LEGITIMITE RELIGIEUSE ET SENSIBILITE ESTHETIQUE

Sources de la mystique


Sache, que Dieu t’aide à réussir, que les gens de cet art puisent leur savoir d’une source antique et éternelle émanant de Dieu et concrétisée conjointement avec la genèse. Il dit, gloire à Lui : « Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d’Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: «Ne suis-Je pas votre Seigneur?» Ils répondirent: «Mais si, nous en témoignons…» – afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: «Vraiment, nous n’y avons pas fait attention», »

L’écoute des paroles divines est une occasion pour goûter les plaisirs divins.

C’étaient les élus d’Allah qui avaient joui plus que tous les autres de ce don divin inaltérable. Lors de cette écoute, il y a eu ceux qui étaient épris de passion, d’égarement, de vantardise et d’angoisse. D’autres s’étaient laissés emporter par le flot des plaisirs découlant du discours du prophète, que la prière et le salut soient sur lui, chacun pourrait s’en approvisionner selon sa volonté , le degré d’amour qu’il éprouve pour le prophète et la force de la nostalgie qu’il ressent pour le voir.

Quel savoir ! Quelle noblesse ! Comme il est précieux ! Comme il est généreux ! Comme il est glorieux, il est cher ! C’est en cela que doit y avoir concurrence entre les croyants.

Heureux celui à qui Dieu cède une goutte de cette boisson ; il serait ébloui par la beauté et la perfection de son maitre.

Ce vin, contrairement à celui qu’on consomme en ce monde ici-bas, rend lucide la conscience au fur et à mesure qu’on l’avale. Il était souvent l’objet des effusions panégyriques qui le célèbrent.

Médite ce qu’en dit le sultan des passionnés, de l’amour et de la nostalgie, Ibn al Fared, que

Dieu l’ait en sa miséricorde :

«  En souvenir du bien-aimé, nous avons bu un vin qui nous a enivré avant la naissance des raisins.

Sa coupe est la lune, il est le soleil tournant.

Enivré de ce vin, tu te verras tout le temps soumis à sa volonté. Même si tu ne vis qu’une heure.

Vers la fin de ce poème il dit :

«    Je n’ai jamais cohabité avec le malheur comme l’angoisse ne côtoie jamais le bonheur »

Celui qui a gouté à cette boisson renoncera à tous les charmes de la vie ici-bas.

Cette boisson était chantée également par Sidi Ali Ben Wafa : »   parle-moi de mes chers-aimés!

Par leur évocation, tu vivifieras les morts, vis et dis :

Aucune vie n’est vivable sans chant ni amour

Si le passionné parle et divulgue son secret

Rien ne lui serait reprochable

Qui pourrait résister s’il écoutait

Les attributs et les œuvres des bons.

Les pleurs sont les symptômes de sa passion.

J’appelle toute l’existence à goûter de cette coupe

Oh assoiffé pourquoi ne bois-tu pas ?

Les bons demeurent proches du fleuve

Où les cœurs des passionnés heureux s’arrachent. »

Dans ce même sens, l’illustre maître et pôle Abou Médiane, que Dieu nous permette de profiter de sa bénédiction dit : « Quand vous nous abandonnez

La vie se restreint devant nous

Nos âmes, enflammées de nostalgie, nous abandonnent

Votre éloignement, aussi bref soit-il, nous précipite vers la mort

Tandis que votre proximité    nous procure   la vie

Nous sommes morts quand vous vous éloignez de vous

Et nous vivons quand vous nous promettez une rencontre

Votre souvenir nous permet de vivr

Même si nous ne vous voyons pas

Vos signes sont perçus par nos cœurs

En sommeil et en éveil

Nous aurions dû mourir de tristesse et de passion

S’il n’y avait pas eu ces signes rayonnants de vos mystères

Nous nous émouvons quand votre souvenir est évoqué

Sans Votre amour qui  gît dans les profondeurs de notre être

Nous serions incapables de nous mouvoir

Dis à celui qui exhorte les gens à éviter la passion

S’il n’avait pas goûté la boisson de l’amour, qu’il nous laisse tranquille !

Si les âmes sont agitées par la nostalgie de la rencontre

Oui ignorant des signes !les fantômes dansent !

Tu ne vois pas l’oiseau dans la cage

Qui pleure quand on évoque les patries lointaines

Il se met à chanter pour  amadouer sa      souffrance

Troublé, sa perception du monde sensible ainsi que la signification qu’il lui donne se brouillent. Brulé de nostalgie, il danse dans la cage

La raison même s’ébranle quand il chante

C’est le cas des âmes des passionnés amoureux

Interpellés pour s’envoler vers les mondes sublimes

Nous assignons ces âmes à la patience alors qu’elles sont rongées par l’ardeu

Celui qui a perçu un signe divin peut-il patienter davantage ?

Si tu n’as pas goûté l’amour, au nom de Dieu ne nous agace pas !

Accepte ce que nous disons

Si nos sentiments gagnent cette bataille, nous nous réveillerons

L’oratorio spirituel apaise nos cœurs.

Rien d’autre ne pourrait les calmer autant

En secret apparaissent les signes    doux et sympathiques

Si nous les révélons, notre sang se fera couler en public

O toi qui côtoie les amoureux, arrose nous de l’eau de Zemzem et égaye-nous

Garde le secret de notre ivresse   loin des jaloux

Si tu ne vois rien, excuse nous

Si Notre veillée s’est adoucie davantage

Le vin nous aurait bien pénétrés

Nous disons des choses bizarres

Ne condamne pas un ivrogne en état d’ébriété

Saoul, il est irresponsable »

Nombreux sont ceux qui avaient excellé dans ce sens apologique et métaphorique :

La coupe s’est amincie, le vin       s’est affiné

Ils sont devenus semblables  et confus

On dirait du vin sans coupe

Ou une coupe sans vin » (…)

Si tu contemples profondément ce qui a été dit, tu comprendras la signification de leurs allusions et de leur passion.

Publié par TAHRI dans Non classé | 2 Commentaires »

28-04-2021

Les sources de la mystique en Islam

Les sources de la mystique

 

    Sache, que Dieu t’aide à réussir, que les gens de cet art puisent leur savoir d’une source antique et éternelle émanant de Dieu et concrétisée conjointement avec la genèse. Il dit, gloire à Lui : « Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d’Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes: «Ne suis-Je pas votre Seigneur?» Ils répondirent: «Mais si, nous en témoignons…» – afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection: «Vraiment, nous n’y avons pas fait attention», »

L’écoute des paroles divines est une occasion pour goûter les plaisirs divins. C’étaient les élus d’Allah qui avaient joui plus que tous les autres de ce don divin inaltérable. Lors de cette écoute, il y a eu ceux qui étaient épris de passion, d’égarement, de vantardise et d’angoisse. D’autres s’étaient laissés emporter par le flot des plaisirs découlant du discours du prophète, que la prière et le salut soient sur lui, chacun pourrait s’en approvisionner selon sa volonté , le degré d’amour qu’il éprouve pour le prophète et la force de la nostalgie qu’il ressent pour le voir.

Quel savoir ! Quelle noblesse ! Comme il est précieux ! Comme il est généreux ! Comme il est glorieux, il est cher ! C’est en cela que doit y avoir concurrence entre les croyants. Heureux celui à qui Dieu cède une goutte de cette boisson ; il serait ébloui par la beauté et la perfection de son maitre. Ce vin, contrairement à celui qu’on consomme en ce monde ici-bas, rend lucide la conscience au fur et à mesure qu’on l’avale. Il était souvent l’objet des effusions panégyriques qui le célèbrent.

Médite ce qu’en dit le sultan des passionnés, de l’amour et de la nostalgie, Ibn al Fared, que

Dieu l’ait en sa miséricorde :

«En souvenir du bien-aimé, nous avons bu un vin qui nous a enivré avant la naissance des raisins.

Sa coupe est la lune, il est le soleil tournant.

Enivré de ce vin, tu te verras tout le temps soumis à sa volonté. Même si tu ne vis qu’une heure.

Vers la fin de ce poème il dit :

«  Je n’ai jamais cohabité avec le malheur comme l’angoisse ne côtoie jamais le bonheur »

Celui qui a gouté à cette boisson renoncera à tous les charmes de la vie ici-bas.

Cette boisson était chantée également par Sidi Ali Ben Wafa :

 » parle-moi de mes chers-aimés!

Par leur évocation, tu vivifieras les morts, vis et dis :

Aucune vie n’est vivable sans chant ni amour

Si le passionné parle et divulgue son secret

Rien ne lui serait reprochable

Qui pourrait résister s’il écoutait

Les attributs et les œuvres des bons.

Les pleurs sont les symptômes de sa passion.

J’appelle toute l’existence à goûter de cette coupe

Oh assoiffé pourquoi ne bois-tu pas ?

Les bons demeurent proches du fleuve

Où les cœurs des passionnés heureux s’arrachent. »

 

 

Publié par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

25-04-2021

COMMENT RECONNAITRE UN VRAI SOUFI?

Introduction pour s’initier à l’identification du soufi, à sa vérité, à ses attributs et à sa conduite :

Sache, que Dieu t’aide à réussir, que le mot « soufi » a mis, de par son aspect ésotérique, beaucoup de simples gens dans la confusion. On croit que le soufi est celui qui porte un habit de laine en haillons, qui s’efforce et exagère dans l’exercice des rites d’obéissance. Or, la vérité est tout à fait autre. Dans son livre intitulé «  Az-zouhd «  l’ascétisme), Abou Dawoud a rapporté qu’Ibn Mouad, proie à l’angoisse, entra à la mosquée et vit des gens accomplissant sans arrêt les rites de la prière, il leur dit : «  Une prière comme celle des anges, par Dieu ! Vous priez beaucoup plus que nous, mais nous sommes meilleurs que vous. » Il a rapporté de même qu’Amr Ben Hussein, compagnon du prophète a dit : « trois choses permettent à l’homme de réaliser ses vœux aussi bien en ce monde qu’à l’au-delà: la constance face aux malheurs, la satisfaction face à tout ce qui provient de la prédestination،, les prières et les souhaits même au moment du bonheur ». L’Imam Al-Balaoui, dans son livre « Ar-rihla » (le voyage) a évoqué le soufi en ces termes : «    Le soufi est celui qui se soumet à toutes les prescriptions, qui arrive à avoir conscience de ce qui est véritablement indispensable، qui s’abandonne complètement à Dieu, qui se soustrait à toutes les contraintes de son existence، qui agit de sorte que tous ses actes soient conformes à la volonté divine. J’ai entendu notre maitre, le guide, le pôle du temps, Abou Abdellah Ben

Mohamed As-Sahrawardi dire que celui qui agit sans savoir est comme celui qui sème dans un champ aride, alors que celui qui sait et n’agit pas, son savoir est une pure perte ».

Publié par TAHRI dans Non classé | 2 Commentaires »

22-04-2021

SUR LA VOIE MYSTIQUE RECIT D’UN MAROCAIN DU XVIII

SUR LA VOIE MYSTIQUE RECIT D'UN MAROCAIN DU XVIII
.

C’est la suite du récit autobiographique dans lequel le compositeur de l’œuvre intitulée « tu  Dans ce fragment il raconte ses rencontre directes avec les maitres de la zaouïa d’Ouazzane au XVIII ème siècle

Enfin Dieu m’a admis grâce à la bénédiction de ce seigneur, mes prières avaient abouti et mes vœux étaient exhaussés. Mon chemin était facilité par la connaissance du pôle, le guide, le connaisseur de Dieu, le courageux, l’élu des élus, l’élixir du prestige dont le beau caractère, l’esprit, les vertus ainsi que la portée des allusions sont ineffables. Il s’agit de notre maitre et notre intercesseur auprès de notre Dieu, Moulay Tayeb fils du pôle parfait connaisseur fils de Moulay Abdallah Charif Al Alami Al Yamlahi. J’appris de lui par l’intermédiaire de son disciple, le noble connaissant de son Dieu en Qui sa confiance est illimitée, le dépositaire des secrets bien conservés, mon maître et seigneur Sidi Kacem Ben Mohamed Ben Rahmoun. C’était lui qui me fit apprendre la litanie du maitre Moulay Tayeb. Et mon cœur était comblé d’amour et de joie. Après, j’ai rencontré Moulay Tayeb, j’ai appris oralement de lui. Il m’a accepté comme disciple et m’a traité généreusement. Louange à Dieu qui a exaucé mes vœux de faire connaissance de ses grands maîtres. Je fréquentais souvent maitre Sidi Kacem. J’entendais de sa bouche des allusions et des récits qu’il rapportait de nos seigneurs évoqués ci haut. J’apprenais aussi des allusions et des commandements du maître Moulay Tayeb qui me relatait souvent certains des actes d’allure miraculeuse de ses prédécesseurs, dont la trace est indélébile dans la religion. J’ai voulu fixer de tout cela ce que ma conscience a pu retenir de peur qu’il se perde. J’ouvre cet enregistrement par une introduction dans laquelle je parlerai de ce qu’avaient dit les théologiens en ce qui concerne la connaissance du soufi sa vérité, ses attitudes, sa voie spirituelle, un peu de ce qu’on a dit à propos de l’oratorio spirituel et ce qui en est licite ou illicite :

 » le savoir est un gibier، l’écriture en est la chaine. Enchaine ton gibier par des fils solides » Je le terminerai, si Dieu le veut – par une conclusion dans laquelle j’évoquerai les fondements de la voie spirituelle de Moulay Abdallah Charif, sa fameuse litanie qu’on fait apprendre à l’élite et aux masses de ses compagnons (les savants, les lettrés et les analphabètes) et les sections qu’il incitait ses fils et ses amis à psalmodier matin et soir.

Publié par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

21-04-2021

LA VOIE DU SOUFISME EN ISLAM

Ce corpus est extrait de l’ouvrage intitulé « touhfat al ikhwan bi ba’di manaqib chorafa Ouazzane » (la merveille des confrères à propos de certaines vertus des Nobles de Ouazzane) dont l’auteur est Abou Hamdoun Tahiri Al Jouté Al Hassani al Fassi.

 

Les fragments traduits ici sont retenus en fonction de leur représentativité, de leur exhaustivité et de leur homogénéité.

 

Louange à Dieu Qui a fait des cœurs de Ses saints les lieux où Il est Reconnaissable. Il les a élus pour siéger au sein de Sa noble présence en vue de Le servir. Nous le louons infiniment pour ses faveurs et sa générosité. Qu’il prie sur notre maitre, prophète et seigneur Mohamed, El Mostafa l’élu, sur sa famille et ses compagnons, les lucides, les bienfaiteurs et les meilleurs. Que cette prière et cette paix nous procurent la bénédiction en ce monde- ci et dans l’au-delà.

Par ailleurs, le pauvre esclave ayant besoin de l’assistance de son Dieu à Qui il demande le pardon, la miséricorde, la pitié et la satisfaction, Hamdoun Ben Mohamed Ach-Charif Tahiri dit

: « Quand j’ai été interpelé par la voix du bonheur portant Sa parole incitant au profit, mon angoisse s’est intensifiée. Je voulais connaitre alors un maitre conseiller, connaissant et expert dans l’éducation des êtres, dont l’argument serait clair. Je m’étais mis à contempler les saints de l’époque, qui pouvais-je suivre ? Dans le pré de qui d’entre eux allais-je paître ? Troublé et indécis, j’avançais d’un pas et je reculais d’un autre. J’essayais de suivre le penchant de mon âme ; je me suis laissé aller vers le jardin du prophète El-Mostafa, la merveille du pacte des gens de la pureté et de la fidélité, le mausolée du pôles des pôles, le guide des connaisseurs et des âmes, notre maitre et seigneur Idriss ,fils de notre maitre et seigneur Idriss, que Dieu nous fasse profiter de leur bénédiction, confirme mon appartenance à leur famille et me fasse partie de leur généalogie , amen ô Dieu des mondes ! Je me suis engagé alors à demeurer devant sa porte, je sollicitais Dieu, j’invoquais le prestige spirituel de ces maitres en vue de faire connaissance d’un maitre connaisseur dont la généalogie serait sûre et le secret bien fameux.

Enfin Dieu m’a admis grâce à la bénédiction de ce seigneur, mes prières avaient abouti et mes vœux étaient exhaussés. Mon chemin était facilité par la connaissance du pôle, le guide, le connaisseur de Dieu, le courageux, l’élu des élus, l’élixir du prestige dont le beau caractère, l’esprit, les vertus ainsi que la portée des allusions sont ineffables.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

19-04-2021

FRAGMENTS D’UN ECRIT SOUFI DU XVII ème SIECLE AU MAROC

 

Présentation de l ‘oeuvre

Touhfat al-Ikhwan bi-Bad Manaqib Shurafa Wazzan, [1286, soit 1869]. ءافرش 9681 ه 9868[

 

 tize

 

 

Titre:

 

Touhfat al-Ikhwan bi-Bad Manaqib Shurafa Wazzan, [1286, soit 1869]. ءافرش بقانم ضعبب ناوخلاا ةفحت م 9681 ه 9868[ ,نازو].

Auteur:

 

Tahiri al-Juti, Hamdun ibn Muḥammad, d. 1777. ط.

 

Lieu / Date de production:

[1869].

Taille:

 

199 feuilles: papier, 225 x 180 (150 x 109) mm.

Résumé:

 

Bel exemplaire de l’histoire des Shurafa (descendants du Prophète) de Wazzan (Ouezzane)par Hamdun ibn Muhammad al-Tahiri al-Juti (d.1777), suivie de paroles et extraits poétiques attribué au Shurafa.

 

 

Autre Titre (s):

هذا اقوال موالنا عبد الله الشريف الحسيني Titre de la position à l’ouverture su

Sujet (s):

Musulmans – Maroc – Wazzan’Ouezzane) – Biography. saints musulmans – Biographie -. Early works to 1800 Manuscrits, arabe – Michigan -. Ann Arbor Wazzan (Maroc) – Biographie -. Early works to 1800 Wazzan ( Maroc) – Histoire – Early works to 1800.

 Langue; Arabe

REMARQUE

Mme codex.

Titre de l’ouverture de la matière sur p.7.

 tuhfa

Incipit:

الحمد لله الذي جعل قلوب اوليائه محل معرفته … وبعد فيقول العبد الفقير لمواله الراجي مغفرته ورحمته ورضاه حمدون بن محمد  » الشريف الحسيني الجوطي لما دعاني منادي السعادة بلسان حاله على االفادة … فيسر الله تعالى علي الطريق وقادني التوفيق الى معرفة القطب االمام. .. موالنا الطيب بن القطب العارف بالله … سيدي محمد بن القطب الكامل … موالنا عبد الله الشريف الحسيني العلمي اليمالحي فاخذت عنه بواسطة تلميذه الشريف … وكنت االزم الشيخ موالي قاسم المذكور فاسمع منه اشارات وحكايات ينقلها

«    … عن ساداتنا المذكورين .. . وسميته تحفة االخوان ببعض مناقب شرفاء وزان

Explicite:

سبحان ربك رب العزة عما يصفون وسالم على المرسلين والحمد لله رب العالمين … كمل الكتاب المبارك بحمد الله تعالى وحسن  » « … عونه والصالة والسالم على من ال نبي بعده

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNIVERSITE DE LORRAINE

 

 

 

Humanités Nouvelles – Fernand Braudel et du laboratoire (CREM

 

Sciences du langage

 

Publié par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

12345...53

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc