05-07-2017

Le report de la convertibilité libre du dirham ou la catastrophe évitée in extremis

Au bord  de la catastrophe

dirham

Le projet de la convertibilité libre du dirham est reporté sine die .Cette décision a été prise par le Wali  de la Banque du Maroc après avoir constaté que la devise circulant sur le marché local a été happée d’un coup par les banques et autres acteurs économiques qui  l’ont ,en contrepartie, inondé  de quelques 400 milliards de dirhams .Un constat amer qui a été aggravé  par la fuite massive  de cette devise  sous prétexte de financer des projets  à l’étranger.

Selon des observateurs, il s’agirait là  de la plus grande opération de trafic , de contrebande, de fuite de capitaux  et de blanchiment de l’argent  dans l’histoire du Maroc entreprise par  des soi-disant hommes d’affaires parfois en concertation avec leurs banquiers.  Pour cerner l’inflation et la hausse subséquente des prix , la Banque du Maroc a été contrainte d’acheter le plus surplus  de la devise nationale

Le prix exorbitant de la politique sécuritaire au Rif

Le malaise   financier a   été  accentué par les soulèvements du Rif qui  fait tache d’huile et risque de se propager partout dans le pays . Pour y faire , l’Etat a du se démaquiller et a eu recours aux mesures sécuritaires répressives et arbitraires .

Cependant la FMI et la BM  ne tolèreraient pas ce report car ils réclament à cor et au cri  leurs dettes. La convertibilité libre du dirham est « une  mesure inédite pour le Maroc et qui a, depuis plusieurs décennies, fait l’objet de recommandation au Royaume, de la part du FMI, aura théoriquement pour objectif stratégique de faciliter l’intégration de l’économie marocaine à l’économie mondiale, notamment aux marchés financiers internationaux, dans lesquels, le Maroc est l’un des acteurs africains les plus en vue» acait déclaré un responsable du .Une stratégie  imposée non pas par l »évolution de l’économie nationale mais par les exigences  du capitalisme mondial et ses outils de pression sur les peuples ; une ingérence flagrantee dans la politique de ces pays .

 

Par ailleurs , ce report pourrait être considéré comme  l’effet direct du soulèvement du Rif, les conséquences se font  douloureusement sentir  . Même au niveau des investissements, il  y a eu du ralentissement voire de la perplexité.

Le poids de la  dette sera-t-il supportable ?

Le Maroc sera contrait de rembourser de lourdes dettes, pour se faire il demandera une autre ligne de crédits  qui serait consacrée eu remboursement et ce serait le cycle infernal.

Lors de sa réunion avec les responsable du FMI et de la BM en vue d’obtenir une IPL de 5milliards § que le Maroc compte renouveler sans pour autant l’utiliser  , Le gouverneur de la banque du Maroc a affirmé que le processus prendrait plusieurs années et que le Maroc envisagerait d’abord, un élargissement des bandes de fluctuation du dirham, et observera la façon dont le marché traiterait ce changement. Puis, a-t-il ajouté, la valeur du dirham sera graduellement laissée à définir, par les forces du marché, avec toutefois, une intervention limitée de l’Etat  mais les choses ont été bousculées et la décision , mémé si elle a été reportée a montré jusqu’à quelles limites l’Economie marocaines est vulnérables et comment  nos hommes d’affaires se montrent extrêmement lâches et égoïstes

La situation actuelle est presque catastrophique ; les finances se sont brusquement effondrées. Les espoirs sont plus que jamais portés sur l’apport en devise des MRE  mais Les instances financières  internationales ne pourrait patienter

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

05-07-2017

UN FRANÇAIS A MARRAKECH:LE PRIX DU PLAISIR

LE PRIX DU PLAISIRmarrakech

La police a mis fin à la fuite de l’assassin d’un touriste français . Les membres du cadavre dudit  touriste ont été découverts éparpillés dans divers endroits. En effet et selon des sources fiables

Citées par le quotidien arabophone AL MASSAE , les enquêtes menées par une brigade de la police judiciaire  sous l’égide du procureur général de la cour d’assises de Marrakech, ont permis l’arrestation d’une jeune fille  âgée   de 21 ans . On l’a soupçonné d’avoir assassiné le ressortissant français et jeté les morceaux de son cadavre dans plusieurs poubelles .

Le signalement de la coupable a été fourni par le concierge d’un immeuble mitoyen .Ce qui a permis aux forces de l’ordre de la retrouver pour ensuite l’arrêter.

La suspecte , nommée  Ahlam .S , a vite succombé pour avouer son abjecte délit , suite au flot de des questions et preuves  des enquêteurs.

Elle se rendait régulièrement chez la victime dans un appartement situé angle boulevard MY RACHD  et boulevard HASSAN II . Elle y passait une nuit orgiaque le vendredi 20/07/2017. Elle a prétendu qu’elle plaisantait et s’amusait avec lui quand il est  tombé raide mort  par terre. Elle a ajouté qu’au paroxysme de  son choc et son horreur , elle n’a trouvé d’autre moyen que le découpage du cadavre. Après quoi elle l’a mis , morcelé ,dans les poubelles des quartiers GUELIZ et BIN LAKCHALI .

La jeune fille a été mise en détention préventive en vue d’approfondir l’enquête pour déterminer l’identité de ses éventuels complices, ainsi que les détails de sa libération du cadavre .

On a également déterré la tête qui était enfouie dans une décharge aux parages de la ville.

Un suspect a été relâché alors qu’un ancien soldat  est toujours détenu. La police  a entrepris d’autres enquêtes près de l’aéroport  MARRAKECH LAMNARA pour s’assurer qu’un touriste français n’avait pas quitté le territoire marocain ; quand elle a  reçu une pétition, via le consulat de France au Maroc ,  d’un français annonçant la disparition de son père , venu au Maroc pour y passer ses vacances. C’est justement l’ information qui a servi de fil conducteur  à l’appartement –théâtre du crime . Le concierge précité  a confirmé que le défunt  occupait régulièrement cet appartement et y accompagnait de temps en temps une jeune fille d’une vingtaine d’années, habitant non loin du lieu où on a découvert les parties du cadavre.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

04-07-2017

COMPORTEMENTS BORDÉLIQUES A L ‘UNIVERSITÉ MAROCAINE

La condamnation du professeur d’Algèbre de  l’Université de Tétouan  par la cour d’’appel  à un an d’emprisonnement n’ a pas encore cessé de susciter les critiques  de l’opinion publique qui la juge trop  disproportionnée   par rapport aux délits commis par le coupable   qualifié de héros du troc  des plaisirs ctetouanharnels   contre  des points .Un scandale a peine étouffé mais qui vient d’être attisé  par un autre   plus cynique et plus traumatisant .    Cette fois, la victime est doctorante, le présumé coupable n’est autre que le doyen de la faculté de droit qui est son directeur 

Selon les médias locaux , l’étudiante  épouse d’un agent de police aurais  sollicité un prolongement de la durée de  préparation ; le doyen lui aurait demandé des faveurs charnels et des pots de vin pour lui accorder ce droit..

S’étant plainte zt confiée  à son mari , celui-ci  serait entré en contact avec le doyen sous l’identité de son épouse et aurait pu le piéger ; les preuves d’un chantage sexuel et financier seraient là et aurait requis l’intervention immédiate du ministère public

 Cependant , des sources proches du doyen ont nié les accusations et considèrent le dit chantage comme des tentatives   fréquentes dont des étudiants abusent   pour calomnier  les professeurs et faire pression sur eux en vue d’avoir leur diplôme par tous les moyens

Si cela prouve quelque chose , c’est bien  la dégradation totale de la situation du savoir  et la discrétisation complète du système des valeurs  de la société marocaine

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

04-07-2017

Larbi Lmharchi ou l’oiseau étrange de la politique marocaine

La déclaration des biens  est une obligation que la loi impose  aux  hauts fonctionnaires , aux  représentants des collectivités territoriales et aux députés   parlementaires  marocains .

 Effectivement,le député président du conseil promharchivincial d’Ouezzane  Larbi  Lamharchi         a fait officiellement   la sienne au moment où il était conseiller sous la bannière du Parti de l’Istiqlal alors qu’il habitait encore une modeste maison au quartier Karia à Salé où il partageait avec ses électeurs  tous les risque de la précarité  et de l ‘habitat anarchique et inalubre.

Cependant dès qu’il avait rejoint le PAM  , il  était devenu tout autre ; un vrai magnat , une vraie source de liquidité. Un grand propriétaire  qui s’est procuré notamment  un café sis Boulevard 16 novembre  16 novembre à Rabat pour la coquette somme d’un milliard six cents millions…

Une richesse  éclatante,  soudaine, exponentielle  , ahurissante et sidérante.

Du statut  de tailleur traditionnel  à celui de l’un des plus grands richards du Maroc,  un parcours extravagant  qui intrigue davantage  par l’acquisition d’une compétence éloquente inégalable et d’une hardiesse  fougueuse lors de la défense du droit des paysans de jbala à la culture du cannabis.

Ce politicien surnommé l’oiseau étrange est allé loin dans ses  défis , il s’est porté candidat lors des dernières élections en compagnie de sa petite fille de 21 ans et a presque raflé toutes les voix d’Ouezzane et de la région.

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, OUE>Z>ZANE | Pas de Commentaires »

21-06-2017

LE MAROC PLEURE LE DESESPOIR DE SES JEUNES.RACHID BENHASSI REND L ÂME LORS D’UNE EMBARCATION DE FORTUNE

.

Kaleet Mgouna où les roses poussent malgré elchahidles

Il s’appelait Rachid Benhassi   et surnommé Almastour .Né et élevé  à Klaat Meggouna  où s’organise le festival des rose traditionnellement le deuxième week-end de chaque mai .A cette occasion , la petite ville se pare de ses plus belles atours  pour la fête  .L’eau de rose coule à flot et   asperge les visiteurs , des chutes violentes des pétales  de roses noient ces visiteurs et couvrent leurs vêtements .Les  jardins de roses ouvrent leurs portes à tout le monde om il est permis de danse , de chanter et pour élire ; parmi les filles de la région  Miss Rose qui sera élue reine d’un jour.

Puis elle défilera sur un   char décoré et parfumé  traversant toute la ville ,parfumée est jonchée de pétales de roses   chante , danse …

Une parfaite illustration du vieux rêve oriental  de Baudelaire qui dit :

 

 Voici venir les temps où vibrant sur sa tige

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir;

 

 

Quelque chose qui  emplit le jeune homme d’amertume :

Valse mélancolique et langoureux vertige!

 

Le parfum quitte sa rose

Mais Rachid fut obligé de mettre tous ces souvenirs parfumés dans un coin de sa mémoire et  partir  à la grande ville poursuivre des études à  l’université.

Emporté par les échos des paroles du poète :

 

 Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige;

Valse mélancolique et langoureux vertige!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

  Un départ vers l’inconnu , une renaissance dans la vacuité et les ténèbres. Les tristesses et les souffrances poussent et s’épanouissent.

Les fleurs du mal

Là c’était la lutte pour la survie et contre le mépris chacun fut laissé pour compte, l’Etat se désengage  carrément du manger et du loger d’étudiant venus de loin et dont les familles sont entièrement démunies…Par solidarité estudiantine et entrain juvénile, se cramponnant à des idéaux politiques et culturels ,Rachid et Cie intégralement dans une ambiance universitaire empreinte de violence et de polémique entre  les Amazighens ; les Sahraouis ; les Basistes marxistes et les islamistes de tous bords …. Rachid s’intéresse bien évidemment a son identité amazigh  qui  lui offre suffisamment de lumière pour comprendre les raisons de son malheur et ses souffrances. Pourquoi  fallait-il que je quitte mon havre de bonheur , ma mer de parfum  et venir dans une autre enflammée…Il sort du lot  et devient une référence .Sa réussite et surtout sa compétence   éloquente , sa capacité  à profiter de ses cours en sociologie  pour convaincre  son charisme physique , sa beauté et son corps élancé , son allure  synthétisant à la fois la force du caractère , la noblesse de l’âme mais surtout  une volonté de quitter la misère…

Une lutte acharnée contre l’angoisse du  désespoir :

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige,

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

 

 Tendre leader

 

Un petit leader   pour ses congénère mais tout le temps concentré sur sa petite vie ; son affection pour sa petite  famille était bien évidente car débordante…

C’est ainsi qu’il s’est fixé comme objectif de quitter le pays et d’émigrer car le diplôme qu’il venait alors de décrocher ne lui servait à rien…

Les métaphysiciens démolissent les âmes

Benkirane et sa bande ont même barré le chemin de la stabilité  et de l’espoir aux jeunes diplômés …Ces jeunes sont tenus de passer une kyrielle de concours pour devenir  des  enseignants non-titulaires permanents…

Benkirane et sa bande avide de happer tout le pays et de le noyer dans les ténèbres et la mort avaient trouvé tous les moyens pour embaucher  confortablement  leurs progénitures  en prétendant qu’eux, seuls, arrivent à décrocher  des concours pour postes bien rémunérés…

 

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,

Du passé lumineux recueille tout vestige!

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige…

Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

L’exil en larmes

 

Tout ce marasme , ces injustices , ces conneries ,ces mensonges , toute cette hypocrisie qui se déferle sur la patrie , y brule les espoirs  et liquide les ambitions …Rachid ne voudrait pas apparaître à sa famille souffrant , à ses petits frères désespérant … Il prit alors le chemin de l’exil  au péril de sa vie , via  l’émigration clandestine .Arrivé courageusement  en Lybie , il paya pour prendre part à une embarcation de fortune qui sombra  aussitôt au milieu de la méditerranée…Rachid en martyr rendit l’âme en compagnie de beaucoup d’autres    malheureux …

Avant de quitter ce monde malheureux   , Rachid

 Avait  écrit sur son mur :

« Nous quitterons cette patrie tôt ou tard non par amour pour les patries des autres mais parce que nous  sommes obligées de l’abandonner ;ceux qui nous gouvernent par la force de la métaphysique  dominent complètement les cerveaux.

Nous la quitterons car nous sommes des gens excessivement sadiques, indifférents et désintéressés .Tout chacun roule pour ses propres intérêts personnels .

Nous la quitterons car nous ne possédons pas des culs à offrir aux Saoudiens et autres Noble.

Nous la quitterons car nous y sommes  menacés d’être corrigés par les gueux   de la patrie et d’être reprîmes par les mafias politiques …

Ma mère éprouvera beaucoup de nostalgie pour moi, elle aura besoin de moi quand elle sera incapable de marcher . Quand elle sera atteinte d’Alzheimer ; je lui serai une nécessité pour lui rappeler sa jeunesse, la conduire à notre maison  en passe de s’écrouler pour savourer la verdure des noyers .

Je laisserai mon petit frère  subir la violence de l’enfant du voisin ,analphabète qui est , cependant,  président de  la commune   .Je le  laisserai proie à la violence de la nature car c’est moi qui l’habille…

J’abandonnerai ma petite sœur au harcèlement de mon ami . je ne pourrais plus la défendre contre les agressions des crapules , elle restera  seule face aux bêtes humaines guettant l’occasion pour faire éclater ce qu’elle a entre les jambes en vue de satisfaire leurs plaisirs bestiales .

Je  quitterai aussi un père  qui ait toujours souhaité me voir  brillant et distingués  pour s’enorgueillir en compagnie de ses amis. Je le laisserai se réveiller avant l’aube pour être exploité par  le richard du village  en contrepartie de quelques dirhams ,juste de quoi acheter des vêtements à mon petit frère.

Nous quitterons cette partie , l’égoïsme a tué en nous tout ce qui est humain,  guidé par le vil slogan « moi et après moi le déluge »

Obligés de quitter cette patrie avant le grand départ … » 

 

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

21-06-2017

A Demnat : un double suicide pour une seule passion ;ROMEO et Juliette sont marocains

Un bled où il est impossible d’aimer

 

Elle était une fille r

399352_470727169635157_101802651_n.jfffffffffpg

êveuse , volontaire et timide ;malgré son jeune âge , elle se préparait à son rôle d’épouse. Privée du droit à la scolarité et vivant dans hameau lointain  de ce Maroc inutile … Lui ,il était  dans les vingtaine plein de passion et d’entrain juvénile.  Ils se sont promis  très discrètement de vivre ensemble mais  ce bled où ils avaient vu le jour  ne leur donnaient ni espoir ni envie d’y rester .Inhospitaliers pour des jeunes issus de

 milieu pauvre. L’émigration , oui l’émigration serait la seule issue pour  atteindre le rêve de de s’allier par le lien sacré du mariage que ce soit au bled  avec un petit projet agricole où à Demnat , cette vieille cité berbère  qui avait connu  par le passé  gloire et honneur   …

La Tunisie  peut-être c’est prometteur?

Emigrer mais où sans visa. ?Une petite proposition pour la Tunisie , le jeune ne recula point et s’embarqua pour ce pays , on dirait  qu’il était attiré  par l’odeur du jasmin   en passe d’être envahie par l’ortie d’un  printemps arabe   toujours en lutte contre sa verdure  sous le soleil torride ..L’important  pour lui était de gagner quelques dinars  , les convertir en dirhams quand il serait de retour au pays  puis se marier…

Fidélité, liberté et amour chez les imazighens

La fille ,en passionnée amazigh rêvait d’amour et de liberté, prenait doucement soin d’elle et se réfugiait  dans son espoir. Pour la famille , elle n’ était   qu’une femelle   à marier à un mâle ; un fardeau  duquel il fallait se débarrasser…  Un homme  l’ aperçut , fut foudroyé par sa beauté  , la demanda en mariage  et reçut l’avis favorable des parents…La belle  n’eut même  pas l’occasion de s’expliquer ou de donner son point de vue , elle fut  mariée malgré sa volonté .Ses parents reçurent vite l’autorisation de la marier car elle était mineure.  Une loi faite beaucoup plus d’exceptions que de réglés

La vengeance  terrible

Elle pleura son sort mais ne se résigna point. Elle décida alors de se venger  de cette féminité qui mène à l’esclavage, de cette pauvreté  négatrice de toute liberté ,de cette ignorance fondatrice de la souffrance éternelle. Ce vendredi 17 juin 2017 fut une journée  triste au douar IGHREM sis à la commune de Sidi Yacob du Cercle de Demnat ,préfecture d’Azilal. .la belle tenant  avec toutes ses forces  son  petit amour, obligée de sombrer dans le désespoir , attendit le moment où elle fut seul et se pendit .

Un désespoir partagé

Hélas le bien-aimé apprit vite la terrible nouvelle, lui qui  trimant sans répit en Tunisie, et subissant tous les calvaires mais se chauffant de son amour  laissé au bled et vers lequel il comptait revenir, une raison de vivre extraordinaire … se sentant Poignardé au dos ,perdit tout raisonnement , aucun fil de lumière ne  retint  son regard  rabougri par la nostalgie et l’exil, Les paroles et les pensées , il s’en fut débarrassé depuis le moment où il eut quitté son pays  .Il escalada  à l’insu de tout le monde un poteau électrique de haute tension  et  se fit  griller  volontairement…

Pauvreté , ignorance , analphabétisme , chômage , esclavage

Deux suicides,  le jeux ne vaut pas la chandelle dans ce XXI siècle ,une idylle qui tourne au drame  , un mariage contrarié …

Mais non ce n’est pas ça ;  c’est la grande Hogra …Une fille de seize ans doit être à l’ école  pour essayer de briser ce cercle vicieux ou les pauvres  ignorants accouchent de pauvres  ignorants  qui sont dès le départ  condamnés 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 2 Commentaires »

31-05-2017

LA FAILLITE DE LA POLITIQUE AU MAROC

De la poudre dans les yeux après le 20F

Tout ce qui a été entrepris par l’Etat après les manifestations du 20 F s’est avéré de la pure  poudre aux yeux.  Maintenant ,je comprends bien ce que m’avait dit Boubker  Jamai quand je lui avais reproché d’abuser en haussant la barre des critiques qu’il  proférait à l ‘égard du  régime. En fait , il visait juste car il fallait aller jusqu’au bout.

Un malheur appelé PJD

Mais comme un malheur ne vient jamais seul, le pire était arrivé  avec l’accès légitime du PJD aux commandes . Il s’agit d’une force politique qui a poussé comme un champignon dans un champ jonché d’ordures politiques, de détritus   idéologiques , de justice fanée , de déchets humains…Le PJD  qui comprend la victoire électorale comme un acte de jihad où il faut piller , asservir les adversaires, bâillonner les bouches , affamer les indigents, mater les espoirs…

Par son intercession , le PJD a tout saboté

Vous allez me dire que le Maroc est dirigé par une force occulte qui est le makhzen  et le PJD  n’avait pas les mains libres…Je réponds qu’il est entièrement responsable car il a volé les rêves des masses et leur avait offert des illusions… Pire encore  , la précarité de l’édifice politique du pays et l’usage abusif de la religion ont porté le coup de grâce à l’exercice de la politique   qui devrait signifier dans un pays comme le Maroc  une véritable rupture bien pensée pour prendre la bonne voie.

Afa llahou 3amma Salf , « Dieu vous pardonne vos péchés

Le déclic du pillage rapide n profond et tranquille

 

passés » était le slogan  qui  avait  donné une nouvelle vie à la corruption et à la prévarication  au Maroc.  Les statistiques informent que la fuite illégale de la  devise  avait atteint des  niveaux records . Ce n’était pas par imprudence mais sciemment ;il voulait insinuer aux contrebandier nantis ,  qu’ils sont libres de piller à condition de le laisser  , lui et ses acolytes, faire fortune… L’endettement du pays a augmenté exponentiellement, les services sociaux sont  laissés à la merci des lobbies  qui se sont attelés à les détruire méthodiquement  pour  en faire un secteur d’investissement , les juges  rebiffer   rebus têtes dures ont été systématiquement matés…

Le rif bouillonnait et Benkirane déclare arrogamment  qu’il ne connait pas une ville qui s’appelle ALhOCEMA…

Toute une nouvelle souche de corrompus , de pilleurs et de menteurs professionnels avait détourné  et continuera de détourner l’intention des masses   et entravera tout changement réels dans la vie des marocains …Une souche pourries mais refuse de l’avouer .

Le PJD  a assené le coup fatal a l’espoir démocratique marocain. Il a achevé l’œuvre de son prédécesseur L’Usfp…C’est la raison pour laquelle   la rue est devenu l’espace de l’expression ….

Qui aurait empêché le PJD de répondre au moment opportun aux doléances du Rif. ?  C’est l’arrogance  et  l’irresponsabilité .

Les partis de la vacuité

Le PAM a  ,prouvé ,lui aussi, qu’il ne sert pas à grande chose. Il est tellement   distrait  qu’il  n’a pu voir ce qui se trame sous ses yeux.  Tous  ces partis qui se sont transformés en de véritables  ateliers où on pend des  gens  pour les présenter aux élections…

L’Etat doit être conscient qu’il ne peut se passer du dialogue sérieux pour subvenir aux besoins de populations ,lla transparence  et la responsabilité doivent  bâtir le vrai état de droit et de loi…

Si les jeunes d’Al Hocima avaient commis des erreurs, il en est responsables à plusieurs égards  car il a discrétisé d’une manière ou d’une autre les partis politiques, son appareil administratif  est grippé, beaucoup de ses responsables y sont venus par des voies suspectes et non pas par COMmpétence et passion…

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

27-05-2017

Strabisme et Fiasco du makhzen

Une patrie laissée- pour -compte

C’est toujours une question de mérifrifrifrifdiocrité politique nourrie par les calculs politiciens. Quand le makhzen et le PJD étaient en pleine épreuve de force ,le Maroc saignait sans qu’il n’ y ait eu quelqu’un pour arrêter l’hémorragie qui avait eu lieu dans les cerveaux et les cœurs .Ce qui a été laissé pourrir ce n ‘était pas le PJD mais c’était le peuple  ,la patrie …

Les taches les plus sales exécutées par Benkirane pour le compte du makhzen

Benkirane était engagé dans une voie suspecte qui devrait déboucher sur des soulèvements.Il le savait. Ce que nous vivons maintenant le prouve Le makhzen se croyait très intelligent et l’avait chargé d’exécuter les tâches les plus sales .Du jamais vu au Maroc : baisser les salaires , y appliquer des prélèvements arbitraires , imposer le recrutement par contrat , réprimer violemment les manifestations des enseignants –stagiaires, distribuer les postes juteux aux prochains , fils et filles de chefs(Benk ; Hamiddne ,Hamadaoui,Mae Alaynine…) après le passage artificiel de concours sur mesure, augmenter les salaires , les indemnités et les pensions des ministres et des députés …

Benkirane n’ était pas dupe  il pillait et  rappelait que c’était le makhzen qui responsable de tout

Mais Benkirane était trop intelligent pour payer seul la facture , en plein pillage qu’il menait , il ne cessait de mettre tout sur le dos du makhzen et implicitement sur celui du roi…Autrement dit , le gouvernement avec tous ses avantages et ses rentes n’étaient qu’un butin de guerre , la lutte politico-religieuse était et est toujours en cours…

Médiocres et imbéciles ; les hommes du makhzen croyaient qu’ils étaient en train d’instrumentaliser Benkirane en vue déblayer le terrain pour d’avantage de pillage et de  vol , mais lui il renflouait ses poches et celles de ses proches tout en grognant ,mobilisant toute une rhétorique persuasive , parfois suggérant … L’essentiel c’est qu’il a su se défendre en indiquant qu’il n’est pour rien dans les conséquences fâcheuses des crimes perpétrés à l’encontre du peuple .D’ailleurs à qui profiterait la mesure de la libération des prix des trois produits pétroliers (gasoil, essence super, fuel) après une décompensation définitive du gasoil ? Où l’ impact positif promis sur les prix grâce à la libre concurrence ? »C’est cela la réforme de la Caisse de compensation ?  Tout le monde le sait sauf le makhzen qui ne sait pas que tout le monde saitet connqit ceux qui profiter de ces mesures injustes.

L’atavisme , les grands appétits et l’impuissance imaginative des makhzeniens les avaient poussés à avaler les couleuvres de Benkirane .La dernière scène de blocage qui a duré 6 mois et le remerciement de Benkirane était la preuve tangible d’une carence flagrante d’intelligence politique .Mais on pourrait expliquer les choses autrement en doutant de la bonne foi de ces courtisans 

Un fiasco  et un strabisme

Avec une seule pievismrre , ils aurait fait deux coup :Avec Les mesures antipopulaires , antidémocratiques et antinationaliste prises par Benkirane , le makhzen croit avoir pu mettre la main dans les poches des citoyens pour les voler et en même temps se serait l’occasion pour souiller l’image de Benkirane et contrecarrer sa popularité. Un fiasco finalement

La makhzen se comporte loin de tout réalisme . Il croit que le peule est toujours mineur et immature, qu’il peut le manipuler à sa façon car « il possède les deux chaines de tv accessibles au Maroc », que la bâton fait encore peur…Il oublie que la pauvreté et le dénuement dans le cas marocain peuvent donner du courage et de la force à tous, et ils sont trop nombreux, ceux qui sont obligés d’être des marginaux

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

25-05-2017

Un magistrat intello oublie son cerveau et… son masque

Le ministère de la Justice a annoncé que le juge Rashid Machqaqa,    Chancelier à la Cour  d’appel à Rabat où il occupe les fonctions de président de la chambre criminelle   et  président du forum des juges chercheurs a été arreté  en flagrant délit  de réception d’un pot de vin de la part d’un citoyen ce mercredi.

En cours de divorce  avec son épouse, le  dit citoyen a été contacté par des courtiers en vue de  soudoyer   le fameux magistrat par quelques 10000DH   en vue d’abaisser  le dû légal de l’épouse pour finir la procédure.

Le communiqué du ministère  a souligné que ce dossier sera  instruit conformément aux dispositions de l’article 266 du Code de procédure pénale. Le juge «  militant » paraitra devant le procureur général ,  de la Chambre criminelle du même tribunal  où il travaillait.

La saison de la morale

Plusieurs cas similaires ont éclaté  récemment ; un autre juge célèbre originaire du sahara et portant le nom de Mae Alaynine était aussi arrêté en flagrant délit  suite à une plainte communiquée directement au procureur du roi qui a  préparé le coup de filet en concertation avec la victime tenue de verser 500000 DH de pot de corruption pour avoir un verdict en sa faveur

Le ministère a signalé que ces  arrestations font partie du projet de la réforme de la Justice parrainé par le roi même.  La loi  sera appliquée  à tout le monde , ajoute le ministère , et  prendra son cours normal face à tous les forfaits  et les  délits commis par des fonctionnaires  et ce dans le cadre de la moralisation de la vie publique.

Juge et par-dessus le marché  représentant des juges chercheurs intello

Deux remarques s’imposent : le poids de ce magistrat  et la valeur de la somme objet /sujet de la tentation.

Un magistrat qui est très bien payé, et par-dessus de marché un responsable « associatif » qui représente ses pairs intello, qui a pu jouir de leur confiance…Un interlocuteur fiable   et crédible pour l’Etat.                       Si une affaire de divorce pour la quelle « le trône du Dieu le Tout Clément »  s’ébranle, lui « avait salivé » la bouche , il aurait eu dans son âme un trou noir où des milliards  de dirhams seraient engouffrés. Autrement dit , ce n’est pas  un petit juge qui touche un petit pot de vain de 2000DH, mais  il s’agit bel et bien d’unE vraie taupe qui aurait rongé toute la confiance et l’affection que les citoyens ont dans leur pays.

L’Etat crée des pauvres et aussi des imbéciles

Certainement ,il n’est pas seul responsable ;tout l’Etat est responsable, il est au courant de tout ce qui se passe mais il préfère laisser les citoyens souffrir en encourageant les dépravés  et les pourris .Laissés libres pour se gaver dans les auges de l’argent de la corruption , en contrepartie , ces types sont souvent déchaînés comme des chiens enragés pour mordre les gens en les condamnant  injustement et arbitrairement

Par ailleurs, il faut se méfier de certains associations  de  ce qu’on appelle la société civile,qui n ‘est en vérité qu’un refuge pour des malfaiteurs qui veulent se couvrir  pour mieux  perpétrer leur tord.Ils nichent dans les associations , mettent leurs œufs  dans les syndicats et la partie, se jouent de la démocratie ; s’en moquent profondément en l’instrumentalisant d’une manière caricaturale .DE même il faut faire attention a ces pseudo intellectuels qui écrivent , éditent a leurs frais ou parfois grâce a l’argent sal qu’ils perçoivent ils peuvent louer les services d’un écrivain un vrai qu’écrase la misère . Regardons les publications illimitées de ce juge mystérieux

-Auteur d’une multitude de publications juridique dans des revues marocaines et arabes

-De l’inspiration des grands Qadis de l’Islam من وحي القضاء في الإسلام »

- Le juge d’exécution  v »قاضي التنفي

-Peut-être  on t’aurait   demandé de  mes vérités « ربما سألوك عني »،  Recueil de poésie

-Chahrazad  un roman

-La revue  MAHKAMA   6numeros« ربما سألوك عني »،

-La revue  le chercheurs  juristes« مجلة الباحث القانوني

-Un point de vueووجهة نظ

-Sous l’ombre dela justice et  la loiووفي ظل القضاء والقانو

Une simple opinion، ومجرد رأي

، و »دليل النيابة العامة في الصلح الزجري »،-Le guide du parquet général lors des ententes obligatoires

و »قانون استيفاء الوجيبة الكرائية » La loi de la récupération  du droit de location

-Opinions et chroniques    و »آراء وتعاليق

-Explications et commentaires و »آراء وتعاليق

- Polémiques et opinions و »آراء ومناقشات

Hit pour toi   recueil de poèmes و »آراء ومناقشات

-Ma paperasse un roman »شمس الأصيل » روايةّ

Le crépuscule  un roman »شمس الأصيل » روايةّ

La réforme de la justice  une expérience de 25  dans le travail juridique)،و »الإصلاح القضائي.. تجربة 25 سنة من العمل القضائي »،

Des idées juridiques sous la loupe c) « ، و »أفكار قانونية تحت المجهر

Le thorax de l4 univers ????وcو »سدر المنتهى » رواية،

و »قراءة في مدونة السير  une lecture dans le code de la

 Quelle culture et quel cerveau?
Nous pouvons dire que l ‘hypocrisie le mensonge  et l’arnaque  ont atteint des proportions redoutables

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

25-05-2017

Massage et plaisir dans des salons clos

Massage et plaisir dans des salons clos

Une dérogation absolue  pour une liberté totale

Des filles  exerçant  comme masseuses dans un salon de massage de Tanger ont manifesté ce samedi pour   protester contre l’arrestation de quinze de leurs collègues accusées d’avoir  eu des relations sexuelles diverses avec des clients. En fait, Les forces d’ ordre  de la préfecture de Tanger ont fait irruption ce samedi   au sein d’ un salon  de massage sis boulevard Bethoven suite à la reception de plusieurs plaintes accusant le dit salon d’être en vérité une vraie maison close .Les clients sont des étrangers à majorité arabes EXIGEANT une confidentialité .Les présumés coupables ont été surpris en flagrants délit de « massage sexuel » ,de  coït et de sexe oral.Les  accusés ont été transférés à la préfecture de police  pour être ensuite  déférer devant le procureur du roi.

Massage et trafic de bonheur

 En effet , plusieurs villes marocaines ont connu des scandales pareils. .Les services compétentes ont échoué à concilier massage et prostitutions et persuadée les employées à faire la part des choses .Bien évidemment , il est difficile  de  savoir    ce qui se passe dans ces lieux hermétiques entre des filles et des clients « tendus »exigeant l’extrême confidentialité . « Massage Green Spa Un luxe que tout le monde peut se permettre ». Dit le slogan publicitaire  qui promet  que les « fonctionnaires »  veillent  à ce que chaque  séance  de massage débouche sur   un résultat apaisant et relaxant qui aidera à concevoir un moyen d’intégrer la thérapie- de massage- dans un une partie importante de la routine de bien-être

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

25-05-2017

La tentation d’un leaders de magistrats

Un juge  arrêté en train » de se corrompre « 

Le ministère de la Justice a annoncé que le juge Rashid Machqaqa,    Chancelier à la Cour  d’appel à Rabat,  et dirigeant  éminent de  l’une des associations professionnelles des juges, a été  en flagrant délit  de réception d’un pot de vin de la part d’un citoyen ce mercredi. En cours de divorce  avec son épouse, le  dit citoyen a été contacté par des courtiers en vue de  soudoyer   le fameux magistrat par quelques 10000DH   en vue d’abaisser  le du légal de l’épouse pour finir la procédure.

L’auteur a souligné que ce dossier sera  instruit conformément aux dispositions de l’article 266 du Code de procédure pénale. Le juge «  militant » paraitra devant le procureur général ,  de la Chambre criminelle du même tribunal.

La saison de la morale

Plusieurs cas similaires ont éclaté  récemment ; un autre juge célèbre originaire du sahara et portant le nom de Mae Alaynine était aussi arrêté en flagrant délit  suite à une plainte communiquée directement au procureur du roi qui a  préparé le coup de filet en concertation avec la victime tenue de verser 500000 DH de pot de corruption pour avoir un verdict en sa faveur

Le ministère a signalé que ces  arrestations font partie du projet de la réforme de la Justice parrainé par le roi même.  La loi  sera appliquée  à tout le monde n ajoute le ministère , et que son application prendra son cours normal face à tous les forfaits  et les  délits commis par des fonctionnaires  et ce dans le cadre de la moralisation de la vie publique.

Juge et par dessus le marché  représentant des juges

Deux remarques s’imposent : le poids de ce magistrats et la valeur de la somme objet /sujet de la tentation.

Un magistrat qui est très bien payé, et pardessus de marché un responsable « associatif » qui représente ses pairs, qui a pu jouir de leur confiance…Un interlocuteur fiable   et crédible pour l’Etat. Si une affaire de divorce pour la quelle « le trône du Dieu le Tout Clément »  s’ébranle, lui « avait salivé » la bouche , il aurait eu dans son âme un trou noir où des milliards  de dirhams seraient engouffrés. Autun rement dit , ce n’est pas  un petit juge qui touche un petit pot de vain de 2000DH, mais  il s’agit bel et bien d’unE vraie taupe qui aurait rongé toute la confiance et l’affection que les citoyens ont dans leur pays.

L’Etat crée des pauvres et aussi des imbéciles

Certainement ,il n’est pas seul responsable ;tout l’Etat est responsable, il est au courant de tout ce qui se passe mais il préfère laisser les citoyens souffrir en encourageant les dépravés  et les pourris .Laissés libres pour se gaver dans les auges de l’argent de cla corruption , en contrepartie , ces types sont souvent déchaînés comme des chiens enragés our mordre les gens en les condamnant  injustement et arbitrairement

Par ailleurs, il faut se méfier de certains associations  de  ce qu’on appelle la société civile,qui n ‘est en vérité qu’un refuge pour des malfaiteurs qui veulent se couvrir  pour mieux  perpétrer leur tord.Ils nichent dans les associations , mettent leurs œufs  dans les syndicats et la partie,se jouent de la démocratie ; s’en moquent profondément en l »instrumentalisant d’une manière caricaturale

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

22-05-2017

Massage et plaisir dans des salons clos

Une dérogation absolue  pour une liberté totale

Des filles  exerçant  comme masseuses dans un salon de massage de Tanger ont manifesté ce samedi pour   protester contre l’arrestation de quinze de leurs collègues accusées d’avoir  eu des relations sexuelles diverses avec des clients. En fait, Les forces d’ ordre  de la préfecture de Tanger ont fait irruption ce samedi   au sein d’ un salon  de massage sis boulevard Bethoven suite à la reception de plusieurs plaintes accusant le dit salon d’être en vérité une vraie maison close .Les clients sont des étrangers à majorité arabes EXIGEANT une confidentialité .Les présumés coupables ont été surpris en flagrants délit de « massage sexuel » ,de  coït et de sexe oral.Les  accusés ont été transférés à la préfecture de police  pour être ensuite  déférer devant le procureur du roi.

Massage et trafic de bonheur

 En effet , plusieurs villes marocaines ont connu des scandales pareils. .Les services compétentes ont échoué à concilier massage et prostitutions et persuadée les employées à faire la part des choses .Bien évidemment , il est difficile  de  savoir    ce qui se passe dans ces lieux hermétiques entre des filles et des clients « tendus »exigeant l’extrême confidentialité . « Massage Green Spa Un luxe que tout le monde peut se permettre ». Dit le slogan publicitaire  qui promet  que les « fonctionnaires »  veillent  à ce que chaque  séance  de massage débouche sur   un résultat apaisant et relaxant qui aidera à concevoir un moyen d’intégrer la thérapie- de massage- dans un une partie importante de la routine de bien-être.

 

 

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

21-05-2017

Etre citoyen au Maroc c’est avoir toujours tord

Toutes les causes des masses sont injustes

Quand les dizaines de milliers d’ enseignants stagiaires sillonnaient les rues du Maroc  pour protester contre le recrutement par le contrat que veut imposer l’Etat Benkirane  , quand ils étaient enroués de coup  sous les yeux du monde entier  , quand leur sang avait coulé , il n’y avait eu aucune réaction de la part de  ceux qui prétendent être des partis politiques siégeant au parlement …Non pas parce que cette cause est  futile et injuste mais parce que ces partis et ceux qui les dirigent n’ont aucune relation directe avec  ses victimes au premier et au second degré.Leurs grands enfants sont déjà embauchés au sein de grands établissement de l’Etat. Les Benkirane ; les Lachgar, les Chabat , les Yazighi ,les Hamdaouis  et Cie n’ont plus de soucis. Mêmes leurs petits enfants  vont dans les meilleures écoles   détenues par leurs pères et leurs grands-pères…

Pillage directe , spoliation des biens  du peuple au nom de la privatisation, liquidation quasi totale des services

Quarante milliards consacrés à la réforme de l’Ecole sont partis en fumée sans qu’une enquête ne soit ouverte…San s que quelqu’un de « correctement  responsable » ne soit venu pour éclairer le peuple.

Les ténors du l’USFP avaient inauguré la liquidation des biens du peuple , ceux du PJD accélèrent le démantèlement des services public notamment la Santé et l’Ecole. Le chômage bat son plein et tout est mieux dans les meilleurs des monde

Malade sans hospitalisation ,enfant sans scolarisation  , homme/femme sans travail  quel citoyen suis-je ?????????

Nous , les démunis , les réprimés nous nous interrogeons s’il y a encore quelque chose qui nous lie a une patrie qui s’appelle le Maroc.

C’est dire que cette habib_el_malkimédiocrité politique a débouché sur une  séparation nette entre les masses baignant dans la misère et l’indigence et les dirigeants politiques-et religieux- profitant des rentes et du clientétisme. . Parfois ces masses sont profondément  hypnotisées , en témoigne le cas des pejedistes incapables de sortir du schéma imposé par une   logique religieuse tordue. – Et ce sont ces dirigeants politiques qui ont décidé le départ à la retraite à l’âge de 63 ans   avec augmentation du taux de participation

Ils connaissent tous les 30710716 005coupables ,ils fermentbenkis les yeux ,leur justice ne s’occupe que des misérables

Eux ,  ils savent que les caisses de la retraite ont été pillées ; le peuple , le sait aussi ; le FMI. LE ROI ET Dieu , bien évidemment, le sachent également mais aucune volonté de remettre les pendules à l’heure et d’arrêter les suspects. Les victimes étaient aussi descendus dans les rue  pour recevoir leur part de bastonnade et du mépris que des policiers fraichemefadiha-300x173@2xnt recrutés leur administraient avec un excès de zèle  inimaginable bien qu’eux aussi soient des victimes…

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

20-05-2017

Les erreurs fatales de l ‘Etat makhzenien

Le makhzen   devient bête en  s »enrichissant

SI  l’Etat marocain avait eu le réflexe de contrecarrer politiquement  le PJD, parti d’obédience islamiste et représentant de l’organisation internationale des Frères musulmans, il aurait dû être réellement démocratique et vraiment rationaliste .C’était là le  vrai défi qu’il aurait dû lancer à ce parti  fondamentaliste qui ne cesse de drainer une masse électorale mobilisés non seulement   par la religion mais surtout par les injustices que l’Etat et ses commis ne cessent de généraliser.

Le PJD a permis a  des misérables de devenir des stars politiques

Une bonne partie de cette masse  faisant la base du PJD, jadis marginale et misérable,  avait réalisé une promotion  sociale extraordinaire…De simples instituteurs se sont trouvés du jours au lendemain  de hauts responsables malgré la volonté apparente du makhzen. Les Mae AlAynine , Choubani , Mouatassem , Ben Kirane lui- même et autres  font l’événement devant les yeux ébahis du makhzen. Des opérateurs politiques qui envahissent lentement mais surement la sphère de responsabilité  malgré le manque de compétence et une conduite qui n’est pas toujours irréprochable.

Le makhzen mène sa guerre contre les masses et les élites éclairée tandis que le PJD la mène contre les masses , le makhzen et les élites éclairées

 Le pire c’est que ces nouveaux  stars , munies de leur légitimité  politique, n’hésite pas à déclarer la guerre au makhzen , aux masses populaires et aux victimes de l’arbitraire  et des exactions de l’ Etat

Lancer le PAM et ILLias pour faire le contrepoids au PJD : une aubaine politique bien exploitée par le PJD

Donc dès le départ, la stratégie de lutte contre le loup islamiste était  erronée. La constitution du PAM et surtout la promotion d’Ilias comme leader  venu du néant était sentie par les masses éclairées comme une humiliation .Mais pour le PJD , c’était une aubaine  politique. D’abord le jeu était puéril et puis  la situation génère des réactions tout le temps exprimant des vérités incontestables. Et ce qui avait  rendu possible une deuxième victoire électorale éclatante du PJD.

Cette stratégie   révélatrice d’une incompétence  politique flagrante et une intention malveillante à l’égard des aspirations légitimes du peuple s’est avérée catastrophiques .

Le succès du PJD est un cadeau du makhzen démuni d’intelligence

ASSSSSSSSSSA

Le PJD cueille les fruits de sa réussite et se fortifie socialement et économiquement, l’Etat makhzenien  risque de se fragiliser davantage car l’une de ses parties intégrantes –par la force des choses et la logique socioéconomique -actuellement qui est le PJD  lui est infidèle malgré les rentes dont  profitent ses responsables du premier et du second rang. Il n’en demeure pas moins que le processus de paupérisation , de marginalisation ,de liquidation  exécuté génialement par le PJD et Cie mais attribué à l’Eta pourrait prendre fin et déboucher sur le pire.

Les manifestations d’AlHoceima menée par le jeune Zefzafi est une négation totale de toutes les stratégies  de l’Etat makhzenien

 

SI l’Etat , avec sa politique maladroite avait ouvert la porte à des loups affaCHGAR ET CHABBATmés ,s’il avait , d’une manière ou d’une autre, fabriqué des leader-cheap   dans ses laboratoires où travaillaient les experts  sataniques ,pourquoi il  conteste  un jeune  comme   Nacer  ZAfZAFI  qui mène les masses du Rif ?

Sur le plan politique c’est la négation de toute une politique corrompu et défaillante    qui fait fi des vérités et des réalités

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

01-05-2017

J’ai vu les islamistes célébrer le premier mai

Blasé de fête

Depuis presque une quarantaine d’années  ,je ‘étais toujours présent le premier mai pour célébrer la fête du travail .Cette année j’ai décidé  de rester chez moi. Je ne sais  pas si je viens de me détremper  ou bien le désespoir m’a gagné ou tout simplement j’en ai eu marre de me trouver chaque année   avec et face à des foules  assumant le devoir de manifester…Oui et j’ai oublié de dire  que je ne fais plus confiance aux syndicats ; les syndicalistes , ceux que je connais au moins , sont des opportunistes qui savent souvent quand il faut  enlever la tenue de la lutte et enfiler celle du makhzen…Pour moi le makhzen est toute instance négationniste des injustices , de l’arbitraire et surtout du pillage  qui règnent chez nous au Maroc .

Une vraie fête avec des chaises et une tente

Et pourtant je me suis trouvé  par hasard assistant à la dernière phrase prononcée par  un « leader » syndicaliste du PJD  devant une audience sympathique qui applaudit parcimonieusement ; elle est  venue « célébrer » la fête . Je voulais faire des courses et j’ai enjambé l’avenue  Abou Choa3ayb Doukkali  où j’ai trouvé le meeting…J’étais vraiment surpris de constater que les « militant » étaient invités à s’asseoir sur des chaises et  s’abriter du soleil sous un  bâche…L’organisation est confié ,parait-il , à un traiteur…Contrairement aux autres fêtards qui doivent se maintenir debout sous le soleil…

La religion  à l’attaque de la trahison

Je suis arrivé quand le « leader » était en train  de  conclure en faisant une longue diatribe  où il a  maudit  tous ceux qui veulent du mal à notre cher pays le Maroc ,tous les partis et les syndicats qui militent contre le PJD et la légitimité des urnes  Puis en guise de clôture , il  a emprunté  une longue séquences d’invocations   aux imams de mosquées dirigeant les prières de vendredi et des fêtes où  l’imaginaire religieux est mis en branle pour hypnotiser la raison , détruire toutes les formes de résistance humaine  et  l’asservir. Un discours  fortement   huilé   tout ce qui   réglemente , enflamme et effile l’énonciation religieuse convoquée   en vue de  mettre la main sur la destinée des gens   .   Le but est d’asperger les « militants » de paroles sacrées  et les ensorceler en vue de se jouer de leur sort

Encore de beaux jours devant les islamistes

.L’important est que le film islamiste a encore de beaux jours devant lui… Puis ,la foule s’est éparpillée  sous un chant débile débité par un hautparleur…C’était donc une  bonne occasion pour découvrir les islamistes en train  de militer.

Tant qu’un courageux remue- ménage  culturel n’a pas eu lieu  , ce courant fasciste   se propagera davantage dans la société.

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

24-03-2017

DW: Le Maroc, terre d’accueil des migrants

ACTUALITÉS AFRIQUE

AFRIQUE

Le Maroc, terre d’accueil des migrants

En septembre 2013, le Maroc a été le premier pays d’Afrique du Nord à lancer une politique d’accueil des migrants. L’an dernier, 18 000 sans-papiers, surtout originaires d’Afrique subsaharienne, ont été régularisés.

Écouter l’audio02:07

« J’ai un ami en Espagne, pour lui, ça a été plus facile de passer » (Jean-Benoît)

Alors que les naufrages à répétition de migrants en Méditerranée scandalisent le monde entier, le Maroc est un des seuls pays du sud de la Méditerranée à tenter d’apporter une réponse à la pression migratoire aux frontières de l’Europe, en particulier sur les enclaves espagnoles situées au nord du Maroc, Ceuta et Melilla.

Une barrière sépare l’enclave espagnole de Melilla et le Maroc

Premier acte concret de cette politique: l’opération exceptionnelle de régularisation des sans-papiers menée au cours de l’année 2014, une opération essentiellement en direction des populations d’Afrique subsaharienne, puisque les deux tiers des 18 000 bénéficiaires en sont originaires.

Reportage à Tanger

Notre correspondante au Maroc s’est rendue à Tanger, ville du nord du pays, ville de transit où se retrouvent ces migrants subshariens qui rêvent de « faire Boza », une expression entrée dans le langage courant à Tanger pour évoquer le passage vers la « Forteresse Europe ».

L’Union européenne est sous pression après le drame de dimanche au large de la Libye et la mort d’au moins 800 migrants syriens, érythréens, somaliens, en Médiaterranée. Elle a promis d’agir: elle planche sur dix actions comme le renforcement des opérations de surveillance et de sauvetage en mer. Des mesures qui seront soumises jeudi aux chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne lors d’un sommet extraordinaire. Il est temps que la politique des 28 pays membres change, selon Elias Bierdel de l’ONG « Borderline Europe ».

AUDIOS ET VIDÉOS SUR LE SUJET

« J’ai un ami en Espagne, pour lui, ça a été plus facile de passer » (Jean-Benoît)

« Quelle politique veut l’Europe? » (Elias Bierdel)

SUR LE MÊME THÈME

L’Union européenne doit changer de paradigme dans sa politique migratoire09.03.2017

Lilia Rebai, du réseau EuroMéditerranéen pour les droits de l’Homme, conteste les orientations de la politique européenne, notamment l’ »externalisation » de la gestion des frontières à des pays tiers.

À Ceuta, la détermination des migrants 01.03.2017

Il y a une semaine, 600 migrants se sont lancés contre la clôture qui entoure l’enclave de Ceuta en même temps, plus de 300 l’ont passée. La presse espagnole pointe du doigt le laxisme du Maroc, les migrants exultent.

Frontex, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes expliquée  21.02.2017

Frontex est une agence de l’Union européenne (UE), qui gère les frontières de l’espace Schengen. Son siège se trouve à Varsovie, en Pologne.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

24-03-2017

EL PAIS :30.000 inmigrantes aguardan en Marruecos para saltar a Ceuta y Melilla

30.000 inmigrantes aguardan en Marruecos para saltar a Ceuta y Melilla

Informes policiales alertan de la “enorme presión” migratoria sobre Ceuta y Melilla

Aumenta la entrada en coches con doble fondo debido a “policías corruptos”

Cerca de 150 sin papeles entran en Melilla » href= »javascript:void(0) »>
Cerca de 150 sin papeles entran en Melilla. Los subsaharianos acceden a la ciudad por el perímetro de la verja cercano al puesto de barrio chino. ATLAS

Alrededor de 30.000 subsaharianos están asentados en Marruecos a la espera de poder entrar clandestinamente en Europa, en la mayoría de los casos a través de Ceuta y Melilla, según fuentes policiales españolas. Tras el reciente salto a la valla fronteriza de Ceuta, que por ahora se ha saldado con la muerte de 15 africanos ahogados en la playa del Tarajal, todos los informes resaltan la “enorme presión migratoria” que hay en torno a las dos ciudades autónomas españolas. En Marruecos hay unas “bien estructuradas organizaciones criminales” que se ocupan de transportar y canalizar a los miles de inmigrantes que huyen de sus países.

Los subsaharianos con medios económicos optan por los servicios de las redes mafiosas para llegar a Europa en barcos a motor o bien ocultándose en coches con doble fondo para burlar así los controles fronterizos. Sin embargo, un gran número de inmigrantes apenas tiene dinero para subsistir y menos aún para pagar las tarifas de las mafias. Por eso, el salto de las vallas de Ceuta y Melilla es su “única opción para pasar de Marruecos a territorio español, ya que no tiene coste económico y puede realizarse en cualquier momento”, según fuentes de la Seguridad del Estado.

Los saltos masivos del vallado, como el que se produjo el pasado 6 de febrero en Ceuta, no están organizados por las mafias, aunque sí se realizan de forma coordinada por los grupos de inmigrantes apostados en los campamentos cercanos. En muchas ocasiones, la fecha en que se va a producir una avalancha de este tipo desde Marruecos está fijada con varios días de antelación y esa información es conocida incluso entre los inmigrantes que aguardan en otros países vecinos. Las fuentes informantes aseguran, por ejemplo, que en Nuadibú (Mauritania) se conoció con cuatro días de antelación que el pasado día 6 se iba a producir un salto tumultuario a la valla de Ceuta, hasta el punto de que un grupo de cameruneses se puso inmediatamente en marcha para intentar sumarse a esa avalancha humana.

Los servicios de información españoles saben que buena parte de las tramas de inmigración irregular de Marruecos, Mauritania, Nigeria y Senegal no pueden enviar sus cargamentos humanos en cayucos hasta Canarias por el refuerzo de la cooperación entre autoridades y las mayores medidas de control y vigilancia. Por eso las redes se han volcado en el traslado de sus “clientes” hasta alrededores de Ceuta y Melilla.

La policía conoce también la existencia de grupos criminales marroquíes que se dedican a transportar a subsaharianos desde Ceuta a Melilla (o viceversa) en función de la situación puntual en cada ciudad. Si en una de ellas es más fácil la entrada, disponen de medios para transportar a los inmigrantes durante los 400 kilómetros que las separan.

Según fuentes policiales, los saltos masivos por Ceuta y Melilla son “el método de entrada más preocupante por su potencial desestabilizador, por la capacidad para crear alarma social y el riesgo que entraña el empleo de la violencia por parte de los subsaharianos y de las fuerzas de seguridad marroquíes, lo que ya ha provocado varias víctimas mortales”.

Otra fuente de preocupación en Ceuta y Melilla son las entradas clandestinas de inmigrantes ocultos en vehículos con dobles fondos o compartimentos secretos. “Este método va en aumento, gracias a la complicidad de policías corruptos en ambos lados de la frontera que alertan a las mafias del día y momento idóneo para realizar estos transportes ilegales”, añaden analistas policiales.

Ceuta se ha convertido en uno de los principales focos de atracción para los subsaharianos debido a su proximidad a la Península y al gran número de conexiones marítimas con Algeciras (Cádiz). Eso aumenta las posibilidades de cruzar el Estrecho en ferrys, buques mercantes, autobuses y camiones. Los miles de inmigrantes que pretenden llegar al continente europeo desde Ceuta se asientan en campamentos montados en la zona de Casiago, en las inmediaciones de Castillejos (Marruecos), así como en los montes próximos a la carretera que une Tánger con Tetuán.

El vallado de Ceuta, debido a las características del terreno en que se asienta, “es más difícil de saltar que el de Melilla”, según fuentes policiales. Eso hace que los intentos de franquearlo se produzcan siempre por los extremos, donde la cerca de la alambrada acaba en el mar (los espigones de Tarajal y Benzú). Esta, en efecto, fue la vía utilizada por los cientos de inmigrantes que protagonizaron el pasado día 6 un salto que concluyó con el ahogamiento de 15 subsaharianos.

En Melilla, los inmigrantes aguardan a pegar el salto en campamentos improvisados en el macizo del Gurugú, así como en los montes de Afrahy Selouane, adonde llegan procedentes de Oujda y Nador. Habitualmente proceden de países francófonos, pero en Oujda “es notable la presencia de redes nigerianas que controlan el tráfico de seres humanos desde de la frontera argelina”. Las informaciones policiales recalcan que “la topografía de la frontera de Melilla dificulta el control de su valla y sigue permitiendo la aproximación de los inmigrantes irregulares, a pesar de los esfuerzos de las fuerzas de seguridad marroquíes por impedirlo”. 

Quienes intentan entrar en la Península por vía marítima lo hacen bien en embarcaciones a motor o en balsas de remo playeras. Ambas posibilidades, que están controladas por las redes criminales, tienen sus bases de operaciones en Tánger, Alhucemas y los alrededores de Ceuta y Melilla. Aunque las balsas son peligrosas, los inmigrantes irregulares se lanzan a las aguas confiados en que, tras eludir la vigilancia de la Marina real marroquí, serán posteriormente rescatados por el Salvamento Marítimo español, que los conducirá a tierra firme.

Por otra parte, las autoridades españolas se muestran muy satisfechas de hacer cegado otra vía de entrada de inmigrantes: los cayucos que los trasladaban a Canarias desde Senegal y Gambia. Desde el año 2009, no se han registrado más llegadas de este tipo de embarcaciones, gracias a la colaboración de los Gobiernos respectivos. Ahora, esas mafias han cambiado sus rutas y se dedican también a trasladar a sus clientes hasta el norte de Marruecos.

Los movimientos migratorios que acceden a Marruecos desde Argelia tienen que contar con la colaboración de bandas nigerianas que disponen de medios de transporte y alojamiento. “Esas tramas han alcanzado un alto grado de especialización y ahora monopolizan gran parte del negocio”, según diversos informes policiales.

Las redes criminales suelen cobrar una tarifa de entre 25 y 45 euros a cada inmigrante al que facilitan la entrada en Ceuta o Melilla a nado o con flotadores; 1.000 euros si lo hace en pequeñas embarcaciones; entre 3.000 y 4.000 euros si lo meten en coche; y entre 5.000 y 6.000 euros si le facilitan un pasaporte falso.

Según los servicios de información españoles, a cada subsahariano le cuesta entre 1.000 y 1.200 euros el pasaje para cruzar el Estrecho si lo hace en una pequeña embarcación convencional; pero la suma se eleva a 3.000 si lo hace en una embarcación rápida.

MÁS INFORMACIÓN

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

24-03-2017

Marruecos, de país de emigrantes a uno de inmigración

Recibir el boletín de IEMed
Secciones
1

18-02-2016

Marruecos, de país de emigrantes a uno de inmigración

Considerado durante décadas un país de emigración y tránsito, Marruecos se ha convertido últimamente en una tierra de asilo y destino para los inmigrantes, sobre todo, del África Subsahariana. Esta evolución se enmarca en un contexto de cambios nacionales, regionales y globales, a nivel demográfico, migratorio y geopolítico, que han obligado a las autoridades marroquíes a aprobar políticas en materia de migración y derecho de asilo.

Mohamed Khachani, profesor de la Universidad Mohammed V de Rabat, hacía esta constatación hoy en el IEMed en una sesión del ciclo “Claves para entender el Mediterráneo del siglo XXI”.

A continuación, este experto en migraciones destacaba que fruto de los cambios legislativos introducidos para hacer frente a esta nueva realidad, Marruecos dispone ahora de una más avanzada política migratoria, que deja atrás un enfoque centrado principalmente en la seguridad para enmarcarse en uno de derechos humanos.

“El gran desafío para Marruecos es ahora la integración socio-laboral de los inmigrantes que llegan para quedarse”, ha subrayado Khachani, que también es secretario general de la Asociación Marroquí de Estudios sobre las Migraciones.

La conferencia “Las políticas migratorias en Marruecos: las nuevas disposiciones reglamentarias y legislativas” se ha llevado a cabo en el marco del ciclo de conferencias del programa interuniversitario Aula Mediterrània, que el IEMed desarrolla con once másteres universitarios.

Esta sesión en concreto, estaba coorganizada con el Máster Interuniversitario en Migraciones Contemporáneas, Derechos y Cohesión Social, UB/UAB.

 

Vídeo

Mohamed Khachani
Profesor Universidad Mohammed V de Rabat

Conferencia: « Las políticas migratorias en Marruecos: las nuevas disposiciones reglamentarias y legislativas »

18/02/2016 

 

IEMed © Girona, 20 · 08010 Barcelona · E-mail: info@iemed.org · Tel: 93 244 98 50 · Aviso legal · Contacto
      
IEMed es un consorcio participado por:

18-02-2016

Marruecos, de país de emigrantes a uno de inmigración

Considerado durante décadas un país de emigración y tránsito, Marruecos se ha convertido últimamente en una tierra de asilo y destino para los inmigrantes, sobre todo, del África Subsahariana. Esta evolución se enmarca en un contexto de cambios nacionales, regionales y globales, a nivel demográfico, migratorio y geopolítico, que han obligado a las autoridades marroquíes a aprobar políticas en materia de migración y derecho de asilo.

Mohamed Khachani, profesor de la Universidad Mohammed V de Rabat, hacía esta constatación hoy en el IEMed en una sesión del ciclo “Claves para entender el Mediterráneo del siglo XXI”.

A continuación, este experto en migraciones destacaba que fruto de los cambios legislativos introducidos para hacer frente a esta nueva realidad, Marruecos dispone ahora de una más avanzada política migratoria, que deja atrás un enfoque centrado principalmente en la seguridad para enmarcarse en uno de derechos humanos.

“El gran desafío para Marruecos es ahora la integración socio-laboral de los inmigrantes que llegan para quedarse”, ha subrayado Khachani, que también es secretario general de la Asociación Marroquí de Estudios sobre las Migraciones.

La conferencia “Las políticas migratorias en Marruecos: las nuevas disposiciones reglamentarias y legislativas” se ha llevado a cabo en el marco del ciclo de conferencias del programa interuniversitario Aula Mediterrània, que el IEMed desarrolla con once másteres universitarios.

Esta sesión en concreto, estaba coorganizada con el Máster Interuniversitario en Migraciones Contemporáneas, Derechos y Cohesión Social, UB/UAB.

 

Vídeo

Mohamed Khachani
Profesor Universidad Mohammed V de Rabat

Conferencia: « Las políticas migratorias en Marruecos: las nuevas disposiciones reglamentarias y legislativas »

18/02/2016 

 

IEMed © Girona, 20 · 08010 Barcelona · E-mail: info@iemed.org · Tel: 93 244 98 50 · Aviso legal · Contacto
      

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

12345...47

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc