Archives pour octobre 2010

31-10-2010

Le ninysme 3     laissez parler Rachid, il dit la vérité …………

En un mot, nous pouvons dire que Rachid Neni est la réincarnation de la négation multiple de tous les maux qui rongent le Maroc . Ce Maroc qu’on cherche à maquiller pour s’accaparer de ses faveurs. Ce Maroc qu’on méprise, qu’on prend pour un aliéné , un écervelé et un mineur éternel. Aujourd’hui même , et qu’il m’excuse de publier son éditorial  de ce lundi 01/11/2010, il vient de TERRASSER des excréments qui paraissent secs mais qui sont en effet encore frais . C’est vraiment répugnant et nauséabond. Car le voilà face à face aux plus grands farceurs de tous les temps au Maroc : les pseudo militants .

Neny a cité entre autres fonctionnaires fantômes, ceux qui ne sont fonctionnaires que par le salaire qu’ils touchent et non pas par le travail qu’ils fournissent… ; Amina BOUAACH militante des droits de l’homme et présidente de l’OMDH affiliée à l’USFP . Celle-ci , au lieu d’avoir froid aux yeux et de s’éclipser avait MOBILISE l’association qu’elle préside pour L INSTRUMENTALISER EN VUE d’ inciter la Justice et l’Administration marocaines à mettre fin à la vie de l’un des  journaux   les plus  populaires du Maroc AlMassae . Cela fait écho à l’affaire soulevée il y a quelques années par un journaliste  turbulent et anti conformiste qui s’appelle A Karim Lamrani sur les pages d’un autre quotidien qui s’appelle AlAhdath ALmAghribia et qui concernait L’un « des militants » et «  intello » du Maroc qui  est Hassane Najmi .celui-ci avait reçu des privilèges dont personne d’autre que lui n’ait  jouis… Un emploi  et des dizaine de millions en guise de rappel en contradiction avec toutes les lois et les règlements de la fonction publique ….C’est également un autre USFpiste qui l’a honoré , un «  militant vieux »affilié a l’USFP , en l’occurrence Abdallah Saaf .

C’est honteux mais il faut signaler  que c’est une pratique courante  au Maroc , le népotisme .Et c’est le cancer qui continue de ronger l’USFP ou qu’il l’a déjà tué . Ce qu’il vit maintenant ce n’est qu’un maintien artificiel en vie car la mort clinique est déjà annoncée …

LE MALHEUR EST QU ON GATE LES MEDIOCRES  POLITIQUEMENT PARLANT .Ceux qui n’ont pas eu les compétences requises pour réussir leur vie comme les autres. LES RATES deviennent brillants et finissent par TOUT GATER.

Ces militants qu’on ne cesse de choyer et d’inonder de cadeaux  au lieu de les rééduquer et de donner d’eux l’exemple finissent par se corrompre eux-mêmes au vu et au su de tout le monde …Depuis belle lurette , combien de responsables médiocres et incompétents   a_t_on placé dans des postes de responsabilités et qui se sont vite démasqués pour commencer à mordre  les citoyens  ; faites un petit tour à Fès, à Rabat ,à Agadir ou à Ouezzane et regardez ce que les usfepistes sont devenus .Ceux à qui on a ouvert toutes les portes pour escalader les pentes et happer des droits des autres…Combien sont-ils ces microbes qui se fortifient dans une ambiance d’opprobre, de canular , de mensonge … Même l’histoire vous la mystifiez .. Au nom de Dieu dîtes moi ce qu’il y a en  commun entre Awahid Radi et mahdi Ben Barka. Hier samedi ;30/10/2010 L’hypnose était totale car Radi le féodal ;qui possède 5000hk de terres fertiles au Gharb parlait de Benbarka en termes pittoresques , exotiques   comme s’il était un superman  .Quelle honorification pour le martyr Mahdi ???? Au lieu de mettre l’accent sur l’actualité des causes que Mahdi avait tt le temps défendues au prix de sa vie .. On était invité à écouter un conte de fée où le merveilleux frappait l’imagination .

Car Benbarka, ce n’est pas un corps qui a disparu parla force mais c’est esprit qui vit toujours. Cet esprit qui croit à tous les défis , les mystifications et le compromissions.

Tout le monde sait que le dossier de la disparition de ce grand militant marocain , au-delà de son aspect humaniste ,historique, culturel et juridique,  n’est actuellement qu’un atout sans valeur entre Les mains des  vieux chefs de l’USFP . Ils utilisent ce dossier comme un épouvantail pour faire peur , se donner de la consistance et  surenchérir face au roi et  pour Obtenir davantage de privilèges.

Posté par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

27-10-2010

le ninysme 2

Qui pourrait donc  prétendre défendre les intérêts des masses ou au moins exprimer leurs aspirations ? Les forces de l’opposition de gauche et celle liée à l’islamisme sont incapables de le faire car  ou bien elles l’avaient prouvé ou bien l’espace  de leur action parait sans relief   et sans passerelles entre le politique , le religieux et le social. Chez ces derniers un mariage mal assorti entre les ambitions personnelles et les obsessions religieuses .

Il s’avère indispensable à ceux qui ne croient plus à la politique telle qu’elle est pratiquée au Maroc depuis des décennies de compter sur eux-mêmes et de n’attendre personne  pour les défendre. Aucun canot de sauvetage pour  une majorité qui étouffe sous le poids de la misère et ses couleurs.

C’est ainsi que les uns tentent de réussir des petites affaires, d’autres continuent de croire au miracle de  l’émigration , d’autres encore  sont en quête de quelques armes pour lutter car ils ont compris  que la guerre contre eux et leur semblables bat son plein . Ou bien résister ou bien périr.

C’est dans ce  cadre que s’inscrit l’entreprise de Rachid Niny le directeur du quotidien Al Massae. Par coïncidence il a tout essayé pour  pouvoir vivoter : écrire, émigrer, entreprendre. Et il a réussi d’une manière éclatante.

C’est l’un des marocains qui est arrivé à s’imposer aux nouveaux maîtres incontestés du Maroc : les fassi Fahris et leurs appendices. Et puisqu’il mene sa propre entreprise ouverte sur les quatre vents, ces nouveaux maîtres qui agissent inconsidérément  au Maroc sans se soumettre à aucune loi ne peuvent rien pour l’arrêter sauf instrumentaliser la justice …

Niny c’est comme Zaki, l’ex entraineur de l’EN de foot ou Aouita l’ancien champion de l’athlétisme  ou encore Mohammed Al GASS. Un enfant du peuple qui  a réussi  en pleine public. Ce qui est inadmissible pour les Fassi Fihri qui croient monopoliser les succès et les exploits .et en plus, selon eux ,rien ne doit leur échapper . Ce sont les tuteurs du peuple marocain encore mineur.

Capable de générer le bonheur et d’éclairer avec la vérité  les  masses en dehors des circuits contrôlés  par les Fassis Fihri et leurs  valets. Cette force tentaculaires qui suce le sang du pays et   croient que le Maroc est leur propriété privée. Tous ceux qui y vivent  sont leurs vassales.

Il n’admettent  pas que quelqu’un  d’autre puisse réussir  ou jouir de l’estime du peuple  et  acquérir  par là la confiance et la crédibilité

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

27-10-2010

Le ninysme 1

le cours de la vie sociale et politique au Maroc donne l’impression de stagner  or tout en paraissant ainsi ,est souvent en train de creuser son lit au sein du sol le plus rocailleux.  LE  militantisme et  LE  progressisme  y sont tombés en ruine . Comme ailleurs partout.  L’activisme  islamiste  imbu de soi , beaucoup plus réactionnaire  et rigide, trop rouillé pour pouvoir déverrouiller les horizons  coincés depuis très longtemps/  Les couches populaires éprouvent énormément de difficultés pour  vivoter. Aucun saint  auquel elles pourraient se vouer. L’élite politique de la gauche de jadis  continue de  se donner l’illusion d’exister . Une consistance fallacieuse.
Certains de ces éléments sont de vrais bouffons.  En témoigne un ex ministre uspéfiste qui s’appelle Achari qui avait occupé le poste du ministère de la culture pendant dix ans  et qui se réclame actuellement de l’extrême gauche .Il crie pour que la Constitution du royaume change de façon à limiter les pouvoirs du roi. Une réforme constitutionnelle ? Une nécessité pour permettre au Maroc de renaitre.

Or un  ministre pareil issu des couche les plus populaire a fini ses deux mandants par devenir un archi milliardaire sans qu’il n’ait pu faire un minimum pour le Maroc et sa culture qui sont en train d’agoniser . Alors qu’il s’agit là de la vraie richesse du Maroc/

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

04-10-2010

Octobre

La rentée   1

La rentrée  marque généralement la fin de l’été. Mais  parfois cette saison refuse de partir. Octobre devient ainsi  l’espace de toutes les tensions.  Les grippes, les dépressions, les désespoirs, la sécheresse et autres calamités de diverses envergures    se déchainent  sur le marocain.   La rentrée était toujours liée à l’école  .Un retour éternel qui jalonne et ponctue indélébilement  la vie des individus et parfois celle des communautés.   La vie politique et culturelle a  emprunté ce concept   sans toutefois se servir de son essence : une avancée inéluctable des acteurs vers l’accomplissement d’une tache.

Au Maroc, le cours de la vie sociale est sinueux, tordu et marécageux.  Des parages  caillouteux, des escaliers érodés  et des salles d’attentes où s’entassent des millions d’handicapés, d’indigents et de désespérés. Octobre où le plus souvent, le  soleil   règne en    continuité   , dévoile tous les secrets et les ma ?lheurs.  Tout se putréfie vite. On n’a pas le choix, on s’en va ou on cohabite avec les puanteurs.

Octobre c’est une  zone désertique    entoure le pays  qui se trouve piégé et impuissant.

Pourquoi ? Comment

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc