Archives pour octobre 2011

30-10-2011

محمد حسين هيكل او حديث خرافة quand certains doivent se taire. La Syrie doit se libérer du joug des ASSAD.

Haike l Hassanine  un autre apôtre  de la Chaine Al Jazira à côté de Kardaoui est invité ces jours pour analyser  ce qui se passe dans le monde en général et l’arabe en particulier .

Le monde est en faillite sur le plan économique et politique.  Une vision apocalyptique  et pessimiste  résultat de l’âge et de la nostalgie à un passé « glorieux » Les USA cesse d’occuper le leader  économique mais demeure une force militaire de premier plan . Avec  l’abandon des industries et leur délocalisation , les européens  se sont donnés le coup de grâce tandis que les autres vont en profiter . L’économie des services   a démontré et a montré ses limites. Une tautologie.

En ce qui concerne le monde arabe et son printemps , ce sont des lois quasi transcendantes qui sont en œuvre. Les arabes  n’ont pas d’autres alternatives après être arrivés aux abîmes de la misère et de l’humiliation. Les arabes ne pourraient pas ne pas se révolter ou se révolutionner. Ce qui a eu lieu en Lybie est un détournement pur et simple de cette révolution qui devrait rester pure , limpide ,  arabe…Le traitement réservé a Kadahafi  par ceux qui se considérèrent des révolutionnaires à mis tous les arabes au banc des accusés pour être des sauvages loin de croire aux valeurs de l’état des droits . Le Yémen est un stock de forces humaines  qu’on doit à tout prix contrôler . c’est le fond d’un Khalige   loin de toute crise grâce à ses richesses naturelles. Il faut donc comprendre les raisons qui poussent les autres à défendre Salah .  Ce  n‘est quelque chose d’exceptionnel ; une tribu qui devient une nation et un état. Il faut coûte que coûte isoler ce pays du khalige pour éviter toute contamination. Encore  une fois , il faut comprendre !!!!et tant pis pour ces âmes qui se perdent !!!

Le GOLFE , grâce a ses richesse contournerait ce printemps arabe. De même , le projet culturel  petrodollarien prend son cours normal pour ériger cette région à la tête du monde arabe . Par son jeu d’échanger les intérêts avec l’occident , ces pays  irons de l’avant… Et quel pprojet défendez-vous ? Quelle culure,   ?

Pour ce qui est de la Syrie , eh bien Haikel dit que les conditions de la révolution sont encore absentes. Ce que connait Daraa n’est que l’œuvre des services secrets jordaniens et israiliens. Et la classe moyenne syrienne qui se trouve à damas et a Haleb est bien consciente de ce fait qui entrainerait l’intervention étrangère . Implicitement ceux qui  manifestent et tombent sous les balles de l’armée syrienne ne sont que la populace , la pègre et je dirais bien  qu’ils méritent ce qui leur arrive .

Qu’est ce qu’il a ce vieux routiers des coulisses  et  ce fin connaisseurs des   complots arabes à parler ainsi de la Syrie sans pitié ni consolation pour les victimes innocents

Apres maintes dribbles et moult feintes , ce pseudo   vétéran de la presse et de politique arabe  années qua kaddafi avait exprimé sa surprise pour toutes ces  années que Kaddafis avait passées au pouvoir…Il s’est demandé pourquoi le peuple lybien l’avait laissé jongler avec son pays toutes ces années … La guerre froide était évoquée mais l’absence de tout projet démocratique dans les cerveaux de haikel et de ses semblables est passé sous silence.

Haikel et ses semblables n’est pas prêt à faire son auto critique , sa mea-culpa pour toutes les leurres auxquels ils avaient entrainé la nation arabe .  Qu’avait-il fait pour dénoncer la politique d’un kaddafi ?

Maintenant , il nous invite, sans vergogne , à prendre en considération  les conditions géopolitiques  pour trouver une excuse à Bachar .  Tout ce qu’entreprend le peuple syrien n’est que l’expression d’un sentiment d’humiliation qui était né suite à la révolution égyptien qui avait banni le projet de Moubarak projetant de faire succéder son fils à la présidence de l’Egypte. Autrement dit , tout ce sang qui coule à flot n’est que le résultat d’une  réaction ,  de la classe moyenne ou de  la populace ???,  maladroite .

Pourquoi les classes moyennes de damas et de Haleb ne se soulèvement pas, Une question saugrenue que le vieux  se posait constamment. Il feint ignorer la réponse  bien simple : parce que toutes les ramées sont déployées dans ces régions , parce que la répression est tellement forte qu’elle coupe les souffles a l’intérieur des corps.

Pour ce qui est du kaddafi et de l’intervention de l’Otan qui a complètement déshonoré la révolution lybienne , peut-être le vieux Hayke  dormait quand kaddafi et lors de la troisième journée du soulèvement avait déjà à son actif 3000 morts . Faisons le calcul pour laver ce déshonneur qui n’existe que dans le cerveau de ce  démagogue :la révolution lybienne a duré 10 mois, c’est-à-dire 3000journées qu’on multiplie par 1000mort au moins quotidiennement , le résultat serait 30000 victimes. C C4EST l’éducation et les dogmes des pseudo révolutionnaires panarabes ;;;;!!!!??, ?,ça plairait à Haykel . On continue de MEPRISER l’ETRE ARABE . !!! on nous rebat les oreilles///

Bachar dans sa dernière déclaration a dit qu’il est prêt a embraser le moyen orient si on on essaye d’intervenir car la Syrie dit-il «  n’est pas la Tunisie , l’Egypte ou le Yémen » c’est certainement une Lybie en déliquescence /// Des propos avec les quelle on nous rebat les oreilles. enduré durant des décennies toutes entières ls on nous rebat les oreilles/ Exceptions et exceptions  alors en vérité il n’y aque des sujet , asservis rongés par la peur et le désespoir… Ce sont les rabes qui se présenteraient bient*ot au ese du monde pour parler de leur calvaire.

 

Posté par TAHRI dans Maghreb et monde arabe | Pas encore de commentaires »

29-10-2011

ATT en visite à Alger : De quoi a peur Abdelaziz Bouteflika?


ATT en visite à Alger : De quoi a peur Abdelaziz Bouteflika?

26 octobre, 2011 Posté dans
Algérie Politique

www.maliweb.net 

Jusqu’à ces dernières semaines, Alger traitait comme un ennemi son voisin du sud, accusé de pactiser avec le terrorisme.  Changement de style depuis l’arrivée des ex-combattants kadhafistes dans la zone de Ten Zawatten.

La visite qu’effectue, depuis lundi dernier, le président Amadou Toumani  Touré
en Algérie, à l’invitation de son homologue Abdelaziz Bouteflika, est à
mettre au compte de ce qu’on pourrait appeler « l’effet Soumeylou
Boubèye Maïga ». Jusqu’à la nomination de celui-ci, en mars 2011, au
poste de ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
internationale, les relations entre les deux pays étaient au plus bas.
En juillet précédant, elles avaient même frôlé la rupture lorsque Alger
et Nouakchott, dans une parfaite synchronisation, ont rappelé leurs
ambassadeurs à Bamako pour montrer leur indignation devant
l’élargissement par le Mali de quatre activistes d’AQMI qu’il avait fait
prisonniers (dont deux Algériens et un Mauritanien réclamés par leurs
gouvernements) pour sauver la vie et faire remettre en liberté le
Français Pierre Camatte aux mains de l’organisation terroriste.

Autant
cet arrangement a fait le bonheur de Nicolas Sarkozy, qui a effectué
une escale improvisée à Bamako pour féliciter le président malien pour
cet « heureux dénouement » autant il a suscité l’ire d’Alger qui a réagi
par une violente campagne de presse accusant ATT et son entourage d’être
les porteurs de valise bourrée de millions d’euros pour AQMI et d’être
de connivence avec les réseaux de trafic de drogue qui écument le
Sahara. En septembre qui a suivi, Alger tentera même de faire condamner
nommément le Mali par les Nations Unies pour « complicité avec le
terrorisme, notamment dans le versement de rançons qui ne font que
renforcer ses capacités opérationnelles et prolonger son existence ».

Alger
ne s’arrêtera pas là. Elle va tenter, dans les mois qui suivirent, de
rallumer les cendres de la rébellion touareg, en regroupant une poignée
de jeunes Kidalois soi-disant pour « une évaluation de la mise en œuvre
de l’accord d’Alger du 5 juillet 2006″ à l’insu du gouvernement malien.
Cette initiative fourbe sera désavouée non seulement par l’Alliance du
23 mai pour la Démocratie et le Changement, l’autre signataire dudit
« Accord d’Alger  » (rejeté, soit-dit en passant, par une large partie de
l’opinion malienne) mais même par l’irréductible chien de guerre
qu’était Ibrahima Bahanga.

Parallèlement,
pour provoquer « une guerre des frontières » entre le Mali et elle,
l’Algérie s’était mise à distribuer sa carte d’identité nationale à de
nombreuses fractions vivant dans la zone limitrophe.

Le
gouvernement malien, aux prises avec d’autres préoccupations, n’a
jamais réagi -officiellement du moins – à ces provocations algériennes.

Les
représailles viendront plus tard sous une forme économique. Le
gouvernement algérien qui, à travers SIPEX, la branche internationale de
la société d’Etat SONATRACH, détient 33,33 % du capital du consortium
formé avec la firme italienne ENI (66,66 %) pour l’exploration et
l’exploitation du site pétrolifère de Taoudennit (bloc 2) a entrepris de
saborder cette opération en empêchant le matériel de forage loué à prix
d’or au Mexique de transiter par le port d’Alger. Toute chose qui a
pour double conséquence de renchérir le coût des travaux – le matériel
devant désormais passer par Dakar et traverser tout le territoire malien
pour arriver sur le site de Taoudennit – et retarder de plusieurs mois
le forage tant attendu. ATT rêvait de voir le premier baril malien avant
son départ de Koulouba, le 8 juin 2012 à midi. Il faut craindre que ce
ne soit pas le cas.

Réputé
être en bonne intelligence avec la nomenklatura algérienne depuis
l’époque où il dirigeait les services secrets maliens sous Alpha Oumar
Konaré, Soumeylou Boubèye Maïga a été porté à la tête de la diplomatie
malienne, en remplacement du placide Moctar Ouane, pour normaliser et
relancer les relations maliano-algériens. Sa deuxième visite hors du
pays a été pour Alger après Ouagadougou où il était allé remettre à
Blaise Compaoré une lettre de solidarité d’ATT lors des chaudes émeutes
que le Burkina Faso a vécues. D’autres visites ont suivi et le résultat
final est le séjour qu’effectue actuellement ATT chez Boutéflika.

Même programmé de longue date, ce déplacement est arrivé au mauvais  moment
pour le président malien : deux coopérants espagnols et une Italienne
venaient d’être enlevés, près de Tindouf, en Algérie et le front
Polisario, une fabrication algérienne dans le conflit géo-stratégique
qui l’oppose au Maroc voisin – à cause de cette même localité de Tindouf
qui a fait l’objet de « la guerre des sables » entre les deux pays en
1963 – n’a rien trouvé de mieux que d’alléguer que le rapt a été commis
par AQMI à partir du territoire malien. Qu’elle a rapidement rallié son
forfait accompli.    D’où l’accueil à la canonnade réservée à la visite du président ATT par des journaux algériens.

Celle-ci
peut-elle aboutir à la mise en place d’une coopération militaire et
sécuritaire efficace comme les deux pays l’ont proclamé à maintes
reprises lors de réunions d’états-majors auxquelles le Niger et la
Mauritanie ont été partie prenante ?

Force
est de constater que les bonnes résolutions couchées sur le papier
n’ont jusqu’ici abouti à aucun résultat tangible. Au nombre de ces
résolutions figure la création de patrouilles mixtes algéro-maliennes
pour sécuriser l’espace frontalier commun. Rien n’a été fait. L’échange
de renseignements, qui est le préalable à tout, laisse à désirer.

Pour
prouver sa bonne foi à coopérer dans la lutte contre le terrorisme, le
Mali a autorisé ses voisins à user du droit de suite sur son territoire.
Le Niger en a usé deux fois au moins. La Mauritanie en use plus
fréquemment, avec l’appui – on en fait peu cas – des forces armées
maliennes. Seule l’Algérie, dans le quatuor constitué, s’abstient de
traquer AQMI en territoire malien. Se contentant de psalmodier son vieux
refrain d’un Mali terre d’asile pour les terroristes et trafiquants de
tous bords.

L’arrivée,  ces
dernières semaines, d’ex-combattants kadhafistes dans la région de Ten
Zawatten que se partagent l’Algérie, le Mali et le Niger, est-elle pour
quelque chose dans l’invitation adressée à ATT par Bouteflika à le
rencontrer chez lui après une longue bouderie? Il n’est pas interdit de
le penser. Car la présence de ces hommes est plus inquiétante pour notre
grand voisin du Nord que pour nous. Ils l’ont assez répété pour qu’on
puisse les croire : ils n’ont aucune intention belliqueuse pour leur
pays d’origine.

En
revanche, laissés à eux-mêmes dans le désœuvrement et le manque, ils
peuvent renforcer les capacités de AQMI et rendre cette organisation
plus périlleuse pour la stabilité déjà très mal en point de l’Algérie.

Saouti Labass HAIDARA

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

27-10-2011

Ben Laden et son fantôme

Ben Laden et son fantôme

Annamaria Rivera Mardi 25 Octobre 2011
Annamaria Rivera - Professeure d'anthropologie à l'Université de Bari (Italie) et militante contre le racisme et pour les droits des minorités Annamaria Rivera – Professeure d’anthropologie à l’Université de Bari (Italie) et militante contre le racisme et pour les droits des minorités  (…) Les commentaires des Nôtres sur la fin violente de Ben Laden semblaient spéculaires à ceux des djihadistes, en particulier dans le langage. C’est toute une orgie du Bien contre le Mal, de la Barbarie contre la civilisation : sa mort ‘’est un grand résultat de la lutte contre le Mal (Berlusconi), ‘’C'est une victoire du Bien contre le Mal » (Frattini)

Quand l’adversaire est l’Ennemi total, absolu, ontologique, on finit par lui ressembler. L’islamisme radical invoque la guerre sainte contre l’Occident mais les islamistes radicaux ne pourraient pas être plus occidentalisés et globalisés. Les Etats-Unis présentent leur guerre à la terreur (…) comme une guerre globale et permanente contre le fanatisme et l’obscurantisme mais eux-mêmes recourent à un discours fondé sur des valeurs ultimes, un discours, en fin de compte, fondamentaliste. Pour les Djihadistes tel ou tel leader occidental est le nouveau Satan ; pour les Occidentaux, Satan (ou le ‘’nouvel Hitler ») s’incarne dans l’Ennemi total du moment : Milosevic, Saddam Hussein, Oussama Ben Laden…

Je ne suis certes pas la première à le soutenir : il y a une dizaine d’années, Carlo Galli avait parlé de deux théologies extrêmes symétriques qui annulent les sujets historiques concrets au profit des images mythiques des empires respectifs du mal.

Mais sur le plan concret les deux empires sont, en fait, complices. De la part des occidentaux, c’est la prétention à agir comme une police planétaire (…) qui intervient dans tous les points du globe pour apporter ordre et sécurité. Mais cette prétention alimente la riposte  endémique et permanente du terrorisme et des conflits armés auxquels on répond par une nouvelle intervention policière.

Barak Obama n’a même pas échappé au piège de la rhétorique para-religieuse quand il a annoncé que ‘’justice est faite » confondant  ainsi vengeance et justice. Une justice partielle aurait été faite si Ben Laden avait été capturé vivant et poursuivi par une cour internationale pour les crimes qu’il a commis. Une vraie justice  aurait été faite si on avait traîné devant les juges tous les responsables de carnages de civils et de populations désarmées : les carnages quotidiens en Irak et en Afghanistan, le massacre provoqué par ‘’Plomb endurci », les massacres perpétrés jusqu’à aujourd’hui par les différents régimes despotiques, et pas seulement celui de Kadhafi.

Que le commando américain ait tué un Oussama Ben Laden en chair et en os ou seulement son fantôme est, au fond, sans signification. (…) En ce moment historique, ce qui intéresse le plus le pouvoir américain  est que des foules en liesse – un peu fanatiques aussi -  puissent descendre dans les places  pour fêter l’anéantissement de l’icône du Terrorisme. En réalité, Ben Laden avait déjà été blessé quasiment à mort (ou peut-être  tué?) par les révoltes populaires pour la liberté, la dignité et la démocratie qui se répandent dans le monde arabe.

*- Professeure d’anthropologie à l’Université de Bari (Italie) et militante contre le racisme et pour les droits des minorités.

(03-05-2011)

Traduction de l’italien : D. Guerid

 


Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

27-10-2011

Ayez pitié de vous-même, prenez la pastilla espagnole ! Le Panier et le Parti

 

 

 

243920101502702024914214188931642093392393660843o2.jpg251047101502675352664214188931642093115592751007n.jpg

« Au nom de Dieu le Tout Clément, que la prière et la paix soient sur Sidna Mohammad. Dieu a crée les sciences et les a classées en deux parties : celles du corps et celles de la religion. Il a crée également trois cent soixante journées en une année et trois cent soixante articulations dans le corps humain. Priez tous sur Sidna Mohammad ! Elevez votre voix ! Quand j’ai installé mes affaires pour commencer mon travail,         certains m’ont apostrophé               et m’ont déclaré que ces remèdes qu’ils achetaient des halqas ne les guérissaient pas. Je leur ai répliqué, ils sont là, où sont-ils ? Oh oui toi la grosse tête, tu rigoles ha… Mais, fils de maudis, qu’est-ce que vous prenez ? Vous êtes bêtes, tellement bêtes qu’on doit se moquer de vous davantage . Avez-vous jamais utilisé mes médicaments, mes comprimés, mes pilules ? Regardez-les, ouvrez bien vos yeux ! c’est un produit espagnol. Franco le donne à ses soldats.

 

Ecoutez bien, oh race de malédiction ! Si par hasard, vous vous aventurez à le faire entrer           de l’Espagne, on vous couperait les couilles à la douane et on vous les servirait au petit déjeuner. Les Espagnoles n’aiment pas nous donner les bons produits.

 

Il s’agit d’une pilule qui n’est pas comme celles qu’on produit ici chez nous. Elle est produite par un chrétien qui pisse à la direction de la Mecque; il ne jeûne aucune minute pendant le ramadan, il n’a jamais mis les pieds dans une mosquée. Un impie, mais qui possède quelque chose d’extraordinaire qui nous fait défaut. Demandez-moi : c’est quoi ? Mais avant, vous devez prier sur Sidna Mohammad; trois qualités ont été conférées, à tord, peut-être, à trois types qui ne les méritent pas.

 

La première c’est la fidélité et la sincérité, elle a été octroyée aux chrétiens ; que Dieu les maudisse tous ! Un chrétien tient à sa parole et ne rate jamais ses rendez-vous tandis qu’un musulman, s’il vous fixe un rendez-vous pour tel ou tel jour, il faut compter sur un décalage d’une année au moins.

 

La deuxième, c’est l’économie et la beauté, des qualités happées par les ennemis d’Allah ; les juifs ; qu’ils soient tous envoyés  à l’enfer ! Les juifs nous fascinaient par leur beauté et nous vendaient tout ce qu’ils voulaient aux prix qu’ils voulaient. Oh quelle beauté possèdent les juifs ! ils en usaient et s’enrichissaient sur nos dos. Que Dieu les écrase tous ! dîtes amen ! Qu’il nous aide, nous musulmans, à maîtriser nos pulsions et nos folies !

 

La troisième qualité ? Vous ne vous êtes pas posé une question à son sujet. Allez ! Priez sur Sidna Mohamad ! Demandez-moi de vous la révéler ! Que Dieu ait vos parents en sa miséricorde ! Eh bien  commencez à compter sur vos doigts : le proxénétisme, le vol des babouches  à l’intérieur des mosquée aux heures de la prière, la médisance, la jalousie, la rancune , la traîtrise , la prostitution.. .De toute façon, remercions Dieu pour ses bienfaits ! Nous méritons tous les malheurs qui s’abattent sur nous ! Qu’il nous rende conscients de nos vices et de nos péchés !

 

Faîtes une petite expérience, apportez cette pastille à la pharmacie la plus proche, si le pharmacien ne s’émerveille pas à sa vue , vous me cracherez sur le visage.

 

Vous vous dîtes : mais à quoi sert-elle ? Prenez-la si vous souffrez des douleurs de la prostate, vous urinez difficilement, vous ne vous maîtrisez pas et vous êtes constamment obligés de renouveler vos ablutions. Si en vous prosternant pour prier Dieu, vous criez : « oh mon dos !» Si vous suffoquez en montant les escaliers.

 

Priez sur Sidna Mohammad et repentissez-vous ! La porte de la Clémence Divine n’est jamais close. On ne doit pas se gêner d’interroger les oulémas au sujet   de la religion; point de pudeur dans ce domaine, avait dit notre bien aimé prophète.

 

Pendant la nuit certains d’entre vous se trouvent impuissant de pénétrer leurs épouses licites. Un devoir qu’ils doivent accomplir sinon ils risqueraient d’être terrassés, eux et leurs partenaires, par le berger qui s’endort tranquillement dans le vestibule de la maison  près de son troupeau. Quelle honneur pour celui qui, d’entre vous, recommande à son épouse de lui mettre le doigt dans l’anus en vue d’une érection qui tarde à venir ?! Dans ce cas tu es semblable à une voiture qui ne peut démarrer faute de batterie. Le pénis n’est pas un hérisson   qui refuse de tendre son cou. Faîtes attention !  Que Dieu vous ait en sa miséricorde ! Si une fille consent à vous épouser, ce n’est pas pour les biens que vous possédez; le zellige couvrant les murs, les meubles en pure laine, les ustensiles argentés, mais c’est pour l’action. Dieu a dit dans son Livre Saint : « O Croyants, ne vous interdisez pas les plaisirs que Dieu vous a déclarés licites. »

 

 

 

Un jour, Sidna Mohammed était dans la mosquée en train de prêcher les bienfaits de certaines actions qui ont le même effet que l’aumône quand certains musulmans pauvres   s’étaient plaints à lui.  Car dans le cas évoqué seuls les riches profiteraient des récompenses célestes puisqu’ils sont capables de faire l’aumône.

 

Sidna Mohammad, que la prière et le salut soient sur lui, leur avait répondu : « chaque fois que vous faîtes œuvre de chair, vous faîtes une aumône ».

 

Et les musulmans pauvres de l’interroger : « comment ?! Nous satisfaisons nos désirs charnels et nous sommes récompensés par le Tout puissant ». Notre bien aimé leur répondit : « celui qui assouvit ses plaisirs charnels d’une manière illicite ne se charge-il pas d’un péché ? De même celui qui les satisfait d’une manière licite obtient une récompense ».

 

Point de pudeur en ce qui concerne la religion ! les joies de la chair dans ce bas monde doivent nous inciter à suivre le droit chemin tout en excitant nos désirs de jouir durablement dans l’au-delà. Sachez que les femmes   désirent beaucoup plus assouvir leurs désirs charnels que leur faim.

 

Priez sur le prophète et ouvrez vos yeux ! Faîtes gaffe à ce qui se vend dans les halqas : la plante silencieuse, la graine de la raison, la fleur de la figue de barbarie, la graisse des mouches de l’Inde, les poiles du rat orphelin, qui possède d’entre vous l’état civil des rats pour en connaître les parents !?  Les testicules des moustiques du Sahara, allez   cuire le tout dans de l’huile d’olive et prenez-en deux cuillerées le matin et deux autres le soir !! Votre ventre se gonflera et deviendra comme un tambour, vous passerez la nuit à péter, vous provoquerez la tempête dans le village, vous ferez éclater la baraque et puis vous boucherez les égouts. Le lendemain, tout le monde sera au courant de tout, on vous emmènera au commissariat pour vous déboucher et vous laver avec du gaz. Priez sur le prophète qui nous a apporté la religion !

 

Il y en a qui rassemblent les gens naïves autour d’eux et commencent à leur donner des leçons à propos de l’islam, méfiez-vous d’eux ! L’eau pour les ablutions, la place à la mosquée et la direction de la Mecque sont gratuits, qui pourrait dire le contraire ? Moi je ne vous demande pas d’acheter mes produits ; je n’ai pas besoin de vos centimes; et si vous le faîtes, que Dieu inflige à vos parents une peine de cent ans de réclusion ! Vous croyez que vous allez m’enrichir avec vos deux dirhams, eh bien détrompez-vous, je suis riche, regardez ce que j’ai dans la poche !

 

Il y en a d’entre vous qui parlent du savoir et croient que je suis un parasite dans ce domaine, qu’il sache que je suis diplômé de la Karouiyne ! Regardez mon certificat ! Un faqih n’est pas celui qui porte un djellaba et une longue barbe  à laquelle on peut attacher des tresses d’oignons, celui  qui prononce des versets coraniques à tort et à travers et dont il ne sait même pas le sens comme l’âne qui porte des livres . Ou celui qui se prend pour Sidna Moussa, un messager de Dieu, ou qui se croit intouchable. Sidna Mohammed est le sceau des prophètes, tous ceux qui sont venus après lui appartiennent au commun des mortels. Il y a les Saints d’accord, mais il faut les prendre comme un modèle et non pas les diviniser.

 

Faîtes attention à ceux qui cultivent la haine et la bêtise ! Ici juste à côté de nous, il y en a qui refusent de croire que l’homme a pu arriver sur la lune, ils disent :

 

« Dieu ne peut accepter cela ».

 

Je leur dirais s’ils m’écoutent :

 

« Dieu le Tout puissant va vous mutiler pour vous empêcher d’aller manger chaque jour la purée de fèves chez Père Al Mokhtar. Y a-t-il un crime aussi crapuleux que  de nier les évidences, de mettre toutes les bêtises sur le compte d’Allah ? Allah est innocent de votre ignorance, de votre stupidité oh race de bougres ! Qu’avez-vous apporté à l’humanité ? Vous assouvissez votre faim dans le verger du juif que vous ne cessez de maudire !

 

Quelle honte ! Pour rapiécer nos   loques, il faut importer l’aiguille de la Chine ; pour voyager, on utilise les voitures fabriquées par les mécréants ; pour se soigner on a recours aux médicaments des impies ; pour connaître ce qui se passe dans le monde on utilise les transistors des japonais. Ces derniers à qui notre Royaume exporte des boites de sardines qu’ils recyclent en postes de radio et nous les renvoient.

 

Dîtes-moi, que Dieu vous éveille de votre sommeil !   Combien coûte une boite de conserve de sardines et combien coûte un transistor ? Combien nous faut-il de boites de sardines pour se procurer un poste de radio ?

 

 

 

Moi, j’ai conduit des dizaines de voitures, si vous savez lire voici mon permis de conduire. Toi, lis cette date ! Et vous, regardez également mon passeport et les pays étrangers que j’ai visités, vous croyez que je ne connais pas le monde. Je suis de Zaytouna, quarante de mes aïeux sont   enterrés dans ce cimetière auquel nous nous dirigerons tous.

 

Ayez pitié de vous-même, prenez la pastilla espagnole ! Ne vous laissez pas arnaqués par les pseudo médecins et les faux dévots ! Ce n’est qu’une réclame, le prix que vous allez payer aujourd’hui n’est même pas celui d’achat, je vous en fais cadeau car je suis dans ma ville natale ; que ses saints nous bénissent tous ! Dîtes amen !

 

Attend toi ! Je viens tout de suite, attends-toi aussi, je commence par ceux qui sont tout près, ne vous vous bousculez pas, il y aura pour tout le monde. »

 

 

 

 

 

Ramdane se prit dans une hilarité délirante, un fou rire le gagna au point de le faire tomber par terre. Il se calma et me demanda s’il n’était pas apte à organiser la halqa la plus captivante du monde. Je l’admirai en louant son talent de comédien. Beaucoup de personnes à Zaytouna le prenaient pour un parent ou un associé des frères de Mahjouba. Il accompagnait surtout le cadet qui ne réussissait pas souvent son entreprise. Il assistait presque toujours à la même scène.

 

L’aîné, souvent en état d’ébriété avancée, venait à la rescousse de son frère dans l’embarras, lui arracha le micro en lui murmurant dans l’oreille : « oh mon frère est-ce ainsi qu’on crée une halqa ? De cette manière là, tu ne pourras même pas gagner, vers la soirée, de quoi acheter un litre du vin rouge ; donne-moi ce micro ! »

Posté par TAHRI dans CREATION LITTERAIRE ROMAN | Pas encore de commentaires »

25-10-2011

RACHID NENY OU KAFKA SE DEJOUANT DE L’ABSURDE MAKHZENIEN

001.jpg1011.jpg

Kadhafi est mort , Rachid Neny est condamné  par la cours d’appel en vertu du code pénal  pour  avoir publié des informations  inexactes …Un menteur professionnel qui a osé donner libre court à ses fantaisies , à son imaginaire maladif et a accusés LES MAITRES DU TEMPS, CHABAT , AL HIMMA , AMMRI, AOURID ET AUTRES Sajid , BRIJA ainsi que Bennani  , My Hfid Alami , Radi, ABBAs Fasssi  …

 

Une vermine  , une carie qui accélérait  l’effritement des LIONS DE L’Atlas ou de LALMAS ce fameux joueur algérien don1011.jpgt le c001.jpgrane était dégarni  au début des années 70.

 

Le Mensonge est HARAM WALLAH .Dieu dit dans le coran : « ولا تطع كل كذاب  مهين » . 

 

Chabat a eu les honneurs de l’ambassade des USA au MAROC . Sa réussite était considérée comme une preuve irréfutable de la démocratie que que connait le Maroc où on parle trop de la domination des traditionnelles familles makhzeniennes qui accaparent le pouvoir et les hautes fonctions . Et puis maintenant , il  est le maire de la plus ancienne  ville du Maroc Fès. C’est quoi ces fantaisies apportées par Neny? cette coordination avec Basri pour pour semer la zizanie à Fes? DICR2TISER ET secouer Le Préfet Mahdi Alaoui qui défiait souvent le puissant ministre.?..Des balivernes, des histoires qui font dormir debout.

 

Et ces accusations gratuites à l’égard de AOURId  qui ,selon Neny,  a amassé une fortune colossale au cours de son exercice à la tête de la Wilaya de Meknès.?????,,

.Des sornettes  qui n’ont d’objectif que de déshonorer une illustre  personnalité dans le domaine politique et culturel

 

Maintenant, je me sens vraiment anormal. Ou bien c’est la réalité qui m’entoure qui est anormale. Si on accuse quelqu’un à tord , il faut qu’il montre et démontre son innocence  an plein jour. Sur les mêmes pages , dans la même publication ,avec le même volume spatial.Qu’i se déculpabilise!!! Mais Aourid n’a pas apporté des preuves pour  faire éclater son innocence en plein jour. De Même Himma et Ammari accusés de mettre la main sur des terres  de  la cote méditerranéenne…On est toujours dans le flou !!!!!

 

Aucune personnalité  accusée citée n’ a répliqué   ou réagi pour   témoigner et affirmer la pathologie de Nény en tant que menteur professionnel. C’est étrange !!!!! Peut-être , la corruption , l’abus du pouvoir , la spoliation des terres, , les magouilles politiciennes économiques, les complots , le détournement des deniers publics, la bureaucratie, l’injustice , le chômage , la prostitution n’existent que dans ma tête et celle de mes semblables qui  sont rongés par l’angoisse et froissés par la dépression. Ce sont despoux qui nichent dans la tête de Neny

 

Un procès farfelu   illustrant l’absurde où est arrivé le Maroc au cours de ce printemps arabe qui annonce une nouvelle phase dans la renaissance des peuples .

 

N R est. Un jeune marocain idéal car il est parti de zéro  sauf de sa volonté et de son talent et a fondé une entreprise qui commercialise les VERITES. A l’image de ses compatriotes démunis et désespérés , il a même tenté l’expérience de l’immigration clandestine par-dessus le marché  Il devient le Modèle d’une ‘écriture journalistique délicieuse et édifiante , il put acquérir un grand lectorat.

 

Un jour , il fut convoqué pour « quelque chose qui l’intéresse » puis arrêté par  les policiers  dans les locaux du commissariats et transféré à la prison .  On espérait cet instant car une rafale d’accusations  lui était adressait auparavant  pour  le menacer  et le dissuader afin qu’il taille sa plume entachant trop  les esprits. mais en vain .Pensant,au début, que tout cela n’était qu’une vile plaisanterie du makhzen car lui il se réclame  royaliste jusqu(à la moelle.Avec conviction l déclare qu’il  un royaliste inconditionnel. En effet il se trempe et ne  ne tient pas compte  des desseins noirs qu’on trame pour lui.. Intrigué par l’absurdité de la situation, il interroge  tout le monde , les hommes de  la loi et ceux du roi  sur son arrestation et n’obtient aucune réponse .c’est alors qu’un sentiment d’  anxiété  s’empare de lui.  Ses collègues le taquinent et lui rappellent son refus de venir  à toutes les convocations et de comparaître devant le tribunal. SA grande gueule qui n’épargne personne. Il fut trainé par la suite plusieurs fois au tribunal  pour être jugé comme un vil criminel. L’intrigant c’est  que les victimes avaient demeuré invisibles.  Le comble de la misère c’est qu’on le fouille matin et soir.  IL Commence alors à délirer : « UNE LOI NATIONALE fut promulguée pour le priver des stylos , du papier , des livres et de cahiers… Même le téléphone que le dernier taulard emprisonné a à  sa disposition ,on le lui  refuse  .

 

 Ce jour là, Marrakech fut secouée par un attentat terroriste. Quelle coïncidence  ! La goutte qui a fait déborder  le verre a été le terrorisme. R N a explicité, a insinué,  a tendu son coup plus haut que  les autres et a voulu voler un coup d’œil…. On le prive des échauffourées des jeunes du 20 Fev , des policiers et du 9 mars 20. L’auraient-ils fasciné ? serait-il leur maître ? COordonNait-il avec eux ????

 

L’ « Absurde » est utilisé dans divers domaines . Littéralement, ce mot désigne ce qui est incohérent, insensé, contraire à la logique et à la raison.
Ce mot est aussi un concept philosophique utilisé dans la philosophie existentialiste qui s’est développée après la seconde guerre mondiale. Les philosophes existentialistes athées, comme Sartre, affirment que puisque le monde est contingent, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire, l’Homme est lui aussi contingent. «  Autrement dit, le monde et l’Homme sont, mais peuvent ne pas être. Donc, l’Homme ne fait qu’exister et il n’a aucune essence car celle-ci est précédée par l’existence de l’Homme. Le non-sens du monde et l’absence de cause contestent alors l’existence de Dieu. »

 

 c’est ainsi que l’Homme devient non seulement « cause de soi » mais aussi maître de son destin. Et c’est en ce sens que l’existence de l’Homme est absurde.  

 

Quand RACHID, égrenait les turpitudes et les crimes qualifiés de ses détracteurs, il ne cessait d’appeler les responsables à l’arrêter ou arrêter ses « victimes ».  C’est dire qu’il voulait mener le jeu et la «  niaiserie » jusqu’au bout., En effet l’absurde ne concerne que le  paysage général que nous observons . TOUT CELA EST ABSURDIT2  MAIS LUI IL SAVAIT Ce qui l’attendait. Mais ce qui pour nous est dénué de sens ne l’est pas pour lui qui  est un marocain prêt à se soumettre aux rudes épreuves des fauteurs de troubles

 

    Par son emprisonnement , on cherche à créer chez Rachid des sentiments mélancoliques et pessimistes à cause du non-sens du monde qui l’entoure. Lorsqu’il essaierait d’expliquer sa situation absurde par un discours rationnel, il  n’y parviendrait pas, car l’absurde échappe à la logique. C’est à juste titre que Kafka a écrit dans son journal : « Je tente toujours de communiquer quelque chose qui n’est pas communicable, et d’expliquer quelque chose qui n’est pas explicable ». En outre, étant dans l’incapacité d’expliquer l’absurde, la faculté d’expression du personnage absurde connaît soit l’altération, soit la disparition ; c’est ce qu’on appelle « la crise du langage ».

 

Car l’absurde est en quelque sorte l’expression déguisé d’un désespoir qui assombrit l’existence de l’homme . Quant on peut rompre des personnes solides , on les oblige à se mouvoir dans un espace absurde où tout est absurdité , abêtissement et  sottises.

 

Je voulais faire de la politique , en fin être utile pour quelque chose mais quand je me suis trouvé partout  étranger à la manière de penser des gens , je me suis enfoncé dans ma solitude.

 

Cependant Rchid Neny est trop robuste pour leur céder . Ils se sont ridiculisés en voulant  altérer un routier aussi habile que Neny.

 

c

 

 

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

23-10-2011

L’ ERRANCE POLITIQUE A DERB SOLTANE

 

 

 

047.jpg

095.jpg101.jpg

Boulevard MOUlay Driss à Derb Soltane ce dimanche 23 /10/2011,les manifestants du mouvement 20 février battaient le pavé     Spontanément organisés, ils  traversaient  les foules  vacant à leurs préoccupations au milieu de la célèbre Place de Casasblanca SAHAT Sraghna. Le volume  de la manifestation semble sinon stagné du moins diminuer par rapport  aux manifestations précedentes.Les barbus étaient majoritaires, les figures habituelles étaient là.  Maintenant on peut les reconnaitre a force de les rencontrer régulièrement. Ce n’est pas une grande manifestation mais non plus ce n’est pas une gigantesque. On s’attendait à ce que la fin spectaculaire de   un effet catalyseur  pour drainer davantage de masses or tout était  dans les normes précédentes.  Mêmes les forces de l’ordre était cette fois-ci plus discrètes que d’habitude. Des éléments des forces auxiliaires marchaient  cote a cote avec les manifestants pour protéger les boutiques ouvertes. En témoigne les slogans scandés et ceux brandis.  Trois  types de slogans : des réclamations sociales, des attitudes politique notamment la dénonciation de élections du mois prochain et du cadre dans le quel elles se dérouleront ,  contestation des grands pouvoirs du roi et son omniprésence.  Un autre slogan « timidement » scandé aurait été une vraie parole susceptible de galvaniser les masses : nous voulons d’abord les comptes avant de passer aux élections . Un telle réclamation en public appuyé par les preuves et les arguments auraient été une proposition  pertinente  que les responsables  devraient prendre en considération …

 

 

090.jpg078.jpg

Où en sommes-nous donc ?084.jpg

 

Nous pouvons dire que les manifestations du 20 février  reflète  telles qu’elles se déroulent actuellement ne sont pas en mesure d’exercer une pression quelconque sur le pouvoir. Là aussi ce sont , à mon humble avis, des facteurs subjectifs qui empêchent  d’atteindre  cet objectif. En fait , elles sont décolletées du tissu politique existant . Un tel tissu malgré sa saleté  est incontournables. Il ne faut pas  croire qu’il est propre à la poubelle.  Car ces forces malgré leur nullité existent bel et bien . La consistance qu’avait acquise ce mouvement au début devait servir à déverrouiller les chambres noires d’où sortaient les décisions arbitraires antipopulaires et anti démocratiques… Car le peuple n’a plus de patience pour attendre l’extermination   de ce qui existe  pour arracher ses droits…  Au lieu par exemple d’appeler au boycott des élections , on aurait du ouvrir un dialogue pour personnifier les drames ; par exemple on se demanderait ce que  un MEZOUAR pourrait réellement apporter au peuple …un dialogue public serait inauguré ave c les istiqlaliens  et les ittihadis pour leur dire et leur argumenter publiquement que l’actions de leurs ministres était nulle .pour moi le fait de dire qu ils ne font qu’exécuter ce qu’on leur dicte. Réduire toutes les réclamations à l’expression d’une exécrations  teintées de religiosité ne pourrait que retarder le changement  . C’est l’errance politique . Ill faut aller aller droit au but : obliger les  rapaces à lâcher le morceau…On aurait du appelr les populations à se mobiliser pour des objectifs bien déterminés : l(hôpital, l’école, le recrutement , les nominations, les agréments et ioui ce qui se voit par l’œil nu et  , ce qui crève les yeux : injustice, népotisme, clientélisme te favoritisme ….

 

054.jpg059.jpg

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

23-10-2011

KADDAFI MA GRAND-MERE ET LE BATEAU IVRE

0182.jpg

Kaddafi  est mort   aspergé de crachats  et lynché au su et au vu de tout le monde . Comme Bouchta . Oui , exactement comme ce fameux « sbectour » (inspecteur) sous le protectorat  dans ma ville natale. Ma  grand- mère e Allah Yarhamha  sursauta chaque fois qu’il y a un petit bruit ou un geste étrange…  Elle  arrivait souvent chez nous , le cœur palpitant et le teint pâle. Dès qu’elle arrivait elle demandait un verre d’eau et exprimait sa grande peur : «  je passais devant l’école ,  des élèves sortant en grands groups  envahissent la rue , j’ai pensé sur le champ à cette manifestation  où  les gens criaient et se  bousculaient au tour de quelques choses , je me suis approché et j’ai cru que c’était une vache qu’on égorgeait et qu’on pelait . Comme ce rituel  de BAB ALAAR باب العار devant les sanctuaire où on sacrifiait سضؤقهبهضهفdes vaches dans une ambiance de transe   , les cris s’élevaient  des   femmes et des hommes qui se culbutaient  qui pour arracher des poiles qui  pour obtenir des gouttes du sang. Bien sûr, ces  rites s servaient t à   guérir des maladies ou accomplir des actes de  sorcellerie… Puis j’ai demandé à une femme  ce qui se passait. Elle m’avait dit que c’était Bouchta « sbectour »  que tout le monde redoutait sous l’occupation française . J’avais suivi la  processions fougueuse .On trainait le pauvre qui agonisait jusqu’à la sortie de la ville où on l’avait brulé. De  puis ce jour là , la peur des foules me hante. Tout rassemblement était devenu pour moi une occasion pour un lynchage collectif qui débouche sur  une embrasement… »

 

Je ne sais pas pourquoi  je me suis rappelé de l’histoire  de ma grand-mère quand j’ai vu à la télévision  les instants où on a sorti kaddafi de sa cachette  et on la ‘ ensanglanté . mais certainement  , le principe est le même : la  rancune de la foule  est illimitée . Mais sa folie est scandaleuse . Car un tel acte regardé par le monde tout entier prouve que la passion arabe est problématique .  liquider quelqu’un sans jugement  ,aussi Kaddafi soit-il ,est une infraction  flagrante à l’égard   de toute l’institution juridique que l’humanité est en train  de bâtir depuis la nuit des temps. Autrement  dit c’est le même scénario de Bouchta  lynché publiquement en 1955 dans ma ville natale. Les arabes sont les mêmes ?

 

Quand nous étions des élèves l’un de mes amis  imitait souvent les discours du Kaddafi  Pourquoi Papon , Pinocet et autres n’avaient pas été traités de la même façon ??

 

A l’école de ces années douces de la deccenie 70, mon avis nous amusait souvent en imitant les discours de kaddafi :

 

« لنحول كل المداريس الى تكنات عسكرية ومن تحزب خان !!! »( Que nous transformions les écoles en casernes militaire, integrer un parti politique est un acte de trahison !!! )

 

Mais il faut l’avouer cet ami même nous disait que Kaddafi est  un fou . Surtout quand notre quartier avait reçu un jour le cadavre de deux de ses fils  s  en Lybie  après avoir avalé de l’alcool  en vue   d’avoir l’effet du vin . Question de respirer un peu . Le vin n’existait pas en Lybie pendant ces tristes années de la fin de la décennie 70…Une mort tragique . On ne savait  pas si nous devions dénoncer le régime du Kaddafi qui interdisait la vente de l’alcool ou les défunts pour avoir commis un acte mortel . Surtout qu’il s’agissait  du vin qui est prohibé par la religion islamique …Plutôt par la théologie musulmane car dans le coran Dieu nous ordonne de l’éviter sous peine d’avoir des ennuis . Et qui nierait les effets néfastes du vin ???

 

C’était aussi la radio Libyenne  Où parlaient des marocains qui dévoilaient  les actes de reprission perpétré par   Hassane Deux à l’égard des opposants .  Des informations mais beaucoup d’insultes et démagogie. Puis la contrattaque du Maroc et de Mustapha Alaaoui sur la radio marocaine avec son émission : »

 

« القدافيورباعتو Kaddafi et sa bande  «  » ‘ Un feuilleton  où les paroles  , l’intoxication , la surinformation et la désinformation étaient des ingrédients  qui épiçaient nos longues soirées où la vie avait encore un gout. Oui bien sûr , il n’y avait pas  de réelle crise au Maroc . Aussi bien les lettrés que les analphabètes vous diraient que tout  a commencé avec le problème du Sahara monté de toutes pieces . Un problème crée , financé et mis en scène par Kaddafi et Boumedienne qui s’étaient partagé les tâche pour porter préjudice au régime de hHassane Deux . Mais finalement c’était le peuple marocain qui en avaient payé les pots cassés.

 

Kaddafi  a disparu  « héroïquement » selon ses fans . Et c’est les bombardements de  l’OTAN  qui  étaient déterminants dans cette défaite cuisante  selon ces mêmes fans . Certes c’est exact mais l’autre scénario serait beaucoup plus tragique car kaddafi n’aurait pas hésité à exterminer tout son peuple car c’est un vrai mélomane , un psychopathe capable de toutes les folies . Mais ce  qui est grave dans son cas c’est que sa maladie est contagieuses. N’avons-nous pas vue comment se comportait son fils Seif Dine ?

 

Par ailleurs , et c’est séreux à mon humble avis , la contagion est réelle ,attisée par  le poids des occidentaux qui sont là sous prétexte de défendre leurs intérêts , par  l’existence des « moujahidine » aux postes clef de la résistance . C’est dire que la Libye actuelle est bicéphale : d’une part des responsables politiques se réclamant de la démocratie  et des militaires endoctrinés et embrigadés par AlQaida . L’assassinat de Kaddafi était le point de convergence  et  de divergence de ces deux pôles. Si l’évolution serait pacifique et dans la voie de la démocratie , tant mieux et les craintes exprimées sur le devenir de ce pays seraient infondées . Un autre scénario serait possible : c’est l’occupation de la Lybie  par l’OTAN   !!!.

 

L’enjeu de la Lybie actuelle c’est que des issues  sont   sont en présence . Les acteurs sont d’ obédiences idéologiques différentes . Leur UNION  parait difficile . les intérêts de l’Occident et ses crises, la proximité de la Lybie de l’Europe , l’arsenal des  armes éparpilléesdans les quatre coins du pays, le  legs culturels voire symbolique  et social   du régime de Kaddafi,  l’occupation des postes militaires par les intégristes .Une voie démocratique est encore brouillé.

 

La Lybie est donc  libérée de kaddafi qui jonglait  avec son avenir comme si c’était une balle .

 

Une cérémonie grandiose est organisée le long du pays . Le Chef de CNP A ANNONC2 QUE LE REGIME LYBIEN ACTUEL NE PERMETTRA PAS QUX BANQUES  non islamiques de se trouver dans le pays . Tout ce qui contredit la Charia sera annulé des lois libyennes.  C(est dire que l’Islamisation du pays déjà musulman est amorcée sans attendre les élections et ce que dira le peuple. Peut  être ce sont des décisions  qui se fixent pour objectifs un rapprochement avec les intégristes détenteurs des armes . Heureusement qu’une campagne de remise de ces armes est entamée sous les supplications des responsables  provisoires ..

 

Kaddafi me fait aussi penser à Rimbaud et son poème le bateau ivre qui exprime une vision  illuminatrice  mariant l’horreur et la beauté

 

. J’ai vu le soleil bas, taché d’horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J’ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l’éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

J’ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
Hystériques, la houle à l’assaut des récifs,
Sans songer que les pieds lumineux des Maries
Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

J’ai heurté, savez-vous, d’incroyables Florides
Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D’hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l’horizon des mers, à de glauques troupeaux !

J’ai vu fermenter les marais énormes, nasses
Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
Des écroulements d’eaux au milieu des bonaces,
Et les lointains vers les gouffres cataractant !

Glaciers, soleils d’argent, flots nacreux, cieux de braises !
Échouages hideux au fond des golfes bruns
Où les serpents géants dévorés des punaises
Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

J’aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d’or, ces poissons chantants.
- Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d’ineffables vents m’ont ailé par instants.

 

3

Posté par TAHRI dans Maghreb et monde arabe | Pas encore de commentaires »

22-10-2011

Le symbole d’un lumpen prolétariat que les jeunes amateurs de la culture et du cinéma voulaient brandir en guise d’une action réussie dans une société qui s’effritait dans l’indifférence totale

L’année suivante, le ciné-club perdait beaucoup de sa fougue et de sa fraîcheur à cause du départ de certains cadres de la ville et des nouveaux bacheliers pour les villes universitaires. Les problèmes de gestion et d’encadrement se multiplièrent. Ramdane, qui devenait dans ces conditions, un pivot, déployait beaucoup d’efforts et faisait beaucoup de sacrifices, mais il n’arriva pas à maintenir l’association en vie. L’expérience du comité de la Marche Verte se répétait mais dans un autre sens bien que le sort soit le même. La disparition. Exclu du comité des Marcheurs sans obtenir aucune faveur comme ses semblable, il recouvra quand même, son équilibre et fut ainsi exempté de se présenter à chaque fête à la municipalité pour prononcer un discours de remerciement et de gratitude en sa qualité du Plus Jeune Volontaire. Il ne défilait plus muni de son paquetage devant l’estrade où prenaient place les responsables et les notables dans la grande place de Zaytouna. Il était devenu un maudit, un rebelle.

 

Et il ferma volontairement cette parenthèse qu’il allait ouvrir plus tard. Ce qui le préoccupait c’était Sakina, elle était à ses yeux tout à la fois : le rêve et la réalité, la vérité et le mensonge, la Marche Verte et le Ciné-club, Mahjouba et le cinéma.

Elément récalcitrant pour les responsables, simple d’esprit pour les marchands de pépin et de pois chiches. Politicard, faussaire, promoteur d’illusions ; Ramdane était tout cela à la fois. Il n’avait plus de relation avec le comité des Marcheurs mais il obtenait toutes les informations concernant leurs travaux grâce   à Zbida, une femme qui tenait un petit café juste au-dessous du local de l’Amicale des Marcheurs et qui leur apportait des verres de thé quand ils se trouvaient en réunion. Cette femme très sympathique qui s’efforçait de transformer les malheurs, aussi profonds soient ils, en source de comique. D’ailleurs, et comme elle n’hésitait pas à le déclarer elle même à tort et à travers, elle ne s’était jamais montrée rétive face à quiconque voulant louer ses charmes. Il lui était arrivé de croiser sur le chemin de son sort celui de Mahjouba, c’était au moment où cette dernière était en pleine chute. Cette femme jouait involontairement l’espionne  pour Ramdane. Mais Ramdane négligeait complètement tout ce qu’elle lui apportait à propos de ce comité qu’il avait arraché de son esprit depuis belle lurette. En effet, il voulait des informations relatives au devenir de Sakina dont zbida était une cousine lointaine.

Et c’était ainsi qu’il avait appris que la famille avait subi la pression   de certains éléments agissant pour que la    fille rompe avec le garçon. Il y avait d’abord un fameux imam et enseignant qui avait daigné contacter la famille pour la première fois .Il était chargé de lui transmettre le contenu d’un certain avertissement émanant des autorités de la ville. Ces derniers  voyaient très mal la fréquentation par leur fille d’un garçon de café presque analphabète et communiste. Ils n’admettaient point que des filles aillent aux cafés. La cousine raconta à Ramdane comment Sakina avait rejeté toutes les présomptions et avait scandalisé aussi bien le quartier que la famille en criant tout haut qu’elle était libre d’agir comme il lui plaisait. Elle répétait   que tout le monde se trompait à son sujet.

Le fameux imam était promu à cette époque au poste de Contrôleur Général de Zaytouna. . Il devait surveiller les mœurs et les prix ; la vente de l’alcool, les prix des aliments de première nécessité, la qualité des huiles d’olives et des produits artisanaux. En un mot, on lui avait permis d’être omniprésent à Zaytouna. Avant, il avait été élu au conseil municipal de la ville.

Deux décennies après on le trouverait parrain d’un parti fondamentaliste après être devenu une personnalité   au dessus de tout soupçon à Zaytouna. Les gens le craignaient.

C’était Zbida qui parlait tout le temps de ce fqih. Elle avait même raconté à Ramdane une mésaventure qu’elle avait eue en sa compagnie. Le fqih avait même convoqué toute la famille chez lui, y compris Sakina, et c’était à partir de ce moment là que la fille avait changé de comportement avant même de réussir au bac et de partir pour la capitale.

Cette femme avisait également Ramdane des complots que tentaient certains Marcheurs pour d’autres, les traquenards que les uns tissaient pour les autres. Elle cherchait avant tout d’égayer Ramdane qu’elle respectait beaucoup. Elle l’invitait même chez elle et ne ménageait rien pour lui faire plaisir. Elle avait une fille adoptive que Ramdane affectionnait et tentait d’aider dans la mesure de ses possibilités.

 

L’intimité de Ramdane était alors aménagée de spectres et des femmes qui tournoyaient. Les unes apparaissaient inertes et étendues, détachées de leur existence, les autres  ascendantes et descendantes comme des stalactites et stalagmites dans une grotte. Une brume dense qui s’emparait des horizons les jours ennuyeux, des agrégats sur lesquels se casse les rêveries et les souffles.

Mahjouba traînait   ses illusions et ses folies, elle élisait domicile le plus souvent chez Zbida , laquelle lui offrait généreusement de chauds bols de soupes au céleri  et aux pois chiches, des tasses de café et de thé. Elle était prête à accompagner n’importe qui. Parfois Ramdane payait pour elle à son insu mais le plus souvent Zbida  refusait de recevoir quoi que ce soit en disant que Mahjouba était une sœur à eux tous.

Des amours immergés dans des slogans, le tout partait en éclat dès qu’il se recollait. Même le ciné club   était  devenu des ruines  où des paroles  usées et rouillées étaient jonchées partout, un chantier abandonné  planant dès le départ entre le ciel et la terre, sans dômes ni plate forme. Il était devenu inaccessible car inexistant. Les amours morts nées et cette vérité amère sortant de la bouche des marchands de pépins qui s’obstinaient à ne rien croire, à ne croire qu’à l’incroyable.

Le symbole d’un lumpen prolétariat que les jeunes amateurs de la culture et du cinéma voulaient brandir en guise d’une action réussie dans une société qui s’effritait   dans l’indifférence totale. Tout le monde aimait côtoyer Ramdane qui était différent de tous les autres, un être hybride étranger partout sauf en compagnie des femmes éventrées et terrassées comme Zbida et Mahjouba.

Sakina était la plus géniale dans ce jeu de mensonge et de passion. Elle était pionnière ; sans grande beauté, elle avait pu le happer et se servir de lui pour tester, peut être, ses capacités de décrypter les exigences de la conjoncture grande ouverte sur toutes les éventualités.

Posté par TAHRI dans CREATION LITTERAIRE ROMAN | Pas encore de commentaires »

22-10-2011

LB BRIGAGDE ANTISTAR DE KADDAFI

LB BRIGAGDE ANTISTAR DE KADDAFI

 

Les informations tragiques nous inondent . La Chaine REVOLUTIONNAIRE AL JAZIRA  nous aspergent , nous encense , nous excite , nous aiguille….Les ultraréactionnaires d’hier sont devenus les révolutionnaires d’aujourd’hui…سبحان الله Des miracles qui ne pourraient point avoir lieu que sur la terre des musulmans et des arabes …

 

Parmi ces marées d’informations  qui sont en passent de banaliser  tous les incidents énormes qui se produisent de nos jours dans les pays arabo-islamiques, il y a celle qui a été révélée par un ex  élément de la sécurité du Kadhafi selon laquelle la police lycienne contenait une unité spéciale appelée UNITe ANTI star(-système) . Autrement dit ; les lybiennes n’ont pas le droit de se distinguer , d’exceller , de se faire connaitre dans le monde …On dirait que ce guide-frère voulait et veut toujours épargner le ridicule à ses compatriotes . Il connait bien le dicton selon lequel seuls les imbéciles se font distinguer…Il ne veut point que ses sujets soient ridicules au vu et au su du monde tout entier.

 

A l’image de Jésus qui  s’est chargé de Sauver son peuple de ses péchés

 

Kadhafi l’a fait également pour son peuple mais pour le sauver de ses bêtises et de ses erreurs bien que l’erreur , aussi grossière soit elle ,   est  humaine !!

 

Il s’est attaqué  ainsi aux domaines  les plus  populaires qui fonctionnent le plus souvent en marge de la politique officielle : l’Art et le Sport. La dite brigade  mesurait , on ne sait comment , l degré de popularité de tel ou de tel artiste et le soiffe avant qu’il fonde un certain écho au sein des masses . Les masses ne doivent aimer que Kadhafi ; pays est quasi absent de la scène artistique arabe qui représentent en quelque sorte un espace ou le déplacement et les relations ne dépendent ni des frontières ni des divergences politiques. Le public arabe ;malgré certains calculs culturistes ,est le destinataire de toute production  quel que soit le pays d’origine. Mais Kadhafi ,a terrassé tous les œufs pour empêcher ainsi toute couvaison possible. Une jalousie maladive  qui ne s’expliquerait que par      une sorte d’égocentrisme infantile . Kadhafi se sentait l’éternel enfant soleil. Une autre place que celle du soleil serait pour lui l’expression d’un affect dramatique. Pour lui être le Centre ou mourir , le non-centre lui implique un délaissement synonyme d’une mort annoncée. Kadhafi se sent ainsi l’héritier de tous les droits prophétiques, patriotiques , religieux, royaux… Ses compatriotes ,asservis , manipulés ; terrorisés ou préoccupés  lui avaient laissé le champ libre pour commettre les folies les plus meurtrières..Ce qui lui a donné davantage la possibilité de donner libre court à tous les abus. Et la Lybie de rester à l’écart de tout star-systém en mesure de créer un art plus ou moins réflexive de la société. Point de star qui seraient en mesure de le promouvoir. Car les stars auraient du voler une partie des admirateurs au Kadhafi . Chose inacceptable pour ce dernier.  Tous les pays sont connus par leurs chanteurs , ce qui donnent une certaine vision sur la typologie et le contenu des arts musicaux locaux . Sauf en Lybie , on ne connait point de chanteurs , de musiciens ou d’acteurs…Mais c’est un peuple qui n’est ^point stérile… Kadhafi s’est ato proclamé l’homme des lettres numéro un  avc ses nouvelles qu’il a édité aisi que son livre vert.

 

Même le grand héros de la Lybie Omar Mokhtar était liquidé par Kadhafi en vue d’éteindre progressivement son souvenir.   C’est Ainsi  qu’il avqait rasé le mausolée d’Omar Mokhtar  pour que ce héros cesse de le rivaliser en tant que star adulé par le peuple. Kadhafi a entrepris cette décision non pas parce qu’il avait adopté le salafisme wahhabisme qui prône la destruction de tout édifice dépassant le niveau du sol et ayant une relation avec la religion . C’est ce qu’ils appellent l’unification  …Kadhafi a décidé la destruction pour liquider un raval potentiel qui pourrait le surclasser dans l’esprit des libyens. Donc  ça ne signifient point que la lybie est un pays stérile ou faible qui n’a bfourni aucune «  star » au monde arabe dans le domaines des arts mais parce que Kadhafi voulait monopoliser ce rôle pour un perfectionnement de la population des masses.

 

Dans le domaine des sports , c’est la même chose . les sportifs libyens n’ont jamais brillé nonpas parce qu »il sont faibles mais parce que  Kadhafi ne le voulait pas de crainte d’engendre des stars qui devraient détourner les citoyens de leurs idoles kadhafou…

 

Le grand footbaleur libyens des années quatre vingt  Faouzi Issawi  était empêché d’aller jouer dans un grand club italien professionnel…Apparemment Kadhafi disait que le sport ne devrait pas être professionnel et permettre de gagner de l’argent mai sen réalité il ne voulait pas que les masses se détournent de lui pour un footbaleur qui  lui offre le plaisir et la joie. Et pour déraciner les souvenirs , il a décidé en concertation avec son fils Saadi de détruire le siège du Nadi Ahli à TRipolie club rival au club dans lequel jouait Saadi…

 

Beaucoup d’hommes d’affaires ; de diplômâtes, d’opposants ont été assassiné par Kaddafi pour qu’il reste l’UNIQUE STAR DE LA LYBIE . Jusqu’à la fin qui est en train de se tramer actuellement.

 

Son sport préféré était celui de jongler avec la sécurité et les symboles des autres au moyen de la provocation et des complots complot,Une théorie du complot aussi paranoiaque que ridicule qu’il ne cesse de prêcher par tout …Des palabres creuses qui esquisse les reliefs d’une victimisation tapageuse.

Il parait que Kadhafi fait parti des Illuminati qui  ne seraient ni plus ni moins que l’élite dans l’élite, la société secrète la plus puissante au monde.

Posté par TAHRI dans Maghreb et monde arabe | Pas encore de commentaires »

17-10-2011

LES GRANDS NEGATIONISTES MAROCAINS ET LES COMPROMIS/COMPLAISANCE DEMOCRATICIDES

Le gouvernement marocain a dénoncé  l’attitude de certaines forces politiques qui sèment le doute quant à la crédibilité des élections  législatives qui auront lieu le mois prochain. Le ministère de l »Education nationale  a exprimé la même désapprobation face à ceux qui  minimisent les acquis de l’Ecole marocaine surtout après le Plan d’urgence qui est en train d’être appliqué. C’est logique car on ne peut vendre du poisson qui nage encore dans la mer. Et il faut ajouter que l’épuration politique sur le plan électorale est allée crescendo depuis  son début.  Pour ce qui est de la réforme de l’enseignement , le budget alloué à cette opération est énorme, les résultats des élèves prouvent l’amélioration… Le taux de déperdition , du redoublement a chuté…!!!selon les responsables.
« Tout est pour  le mieux dans les meilleurs des mondes possibles «  comme disait Panglos le philosophe voltairien  qui commente et explique les faits  absurdement…On a des nez pour porter des lunettes… Et des pieds pour être chaussés  Donc des NEGATIONISTES( sans pour autant  s’excuser aux sionistes  qui colonisent la Palestine et torturent ses habitants au vu et au su de l’Occident), des «  suspecteurs », des  râleurs doivent se la FERMER. Car  , le temps est au travail et non pas futilités insignifiantes, auraient dit nos responsables qui n’assument de responsabilités même pas  envers eux mêmes!!!Néanmoins , Nous ne croyons pas qu’il s’agit là d’une menace  déguisée ou d’une mauvaise foi latente , c’est  tout simplement une vision politique ,brouillée, indécise et incertaine.   Des hallucinations voire une diarrhée verbale.

En effet la moindre chose que doit connaitre tout politicien , aussi génial soit-il ,c’est qu’il ne pourrait en aucun cas satisfaire tout le monde   et pour toujours.  La démocratie c’est  avant tout cette  diversité des voix et de visions.Une exécution du programme de la majorité. mais où est la majorité ? aurait dit l’autre .Pour nos responsables  , on est arrivé à la concrétisation de l’absolue sur tous les plans  grâce aux hauts fonctionnaires qu’ils sont ; de grands hommes comme disait Hegel : «  des grands hommes, … prennent mieux conscience et sont conducteurs d’âme. Le grand homme est donc celui qui prend conscience de ce à quoi aspire la conscience des hommes et le réalise. »  Le consensus est incontournable.  Car dit-il « Le grand homme ne fait que mettre en œuvre ce que veut le peuple. Le grand homme sans le peuple n’est rien mais le peuple a besoin du grand homme pour prendre conscience de ses aspirations et les réaliser. » Donc nous le peuple , nous devons être à la hauteur. N’ont-ils pas hâté les réformes politiques que les autres nous envient ?  Pourquoi sous-estimer leur faire ? Même  des handicapés politiques comme Himmich , Belkhayat ou  bien d’autres doivent être  aimés passionnément . Car tout ce qu’ils font est en notre faveur. De vieux routiers sont décidés de mener de nouveaux combats et de vraies invasions pour  nous conquérir , nous tenir en laisse  , nous piller,  saccager nos espoirs  et pisser sur nos rêves. Vous pourrez vous renseigner sur X réélu plusieurs fois, il a changé de parti..Les partis comme les Farrachas , ces  marchands ambulants qui se passent même d’un pignon sur rue pour nous approvisionner  dans notre proximité  …Tout le monde gagnera  sauf ceux qui croient à la loi et observent les règles de l’éthique. Car  Mêmes les jeunes , on s’est débarrassé d’eux en les mettant sur la liste des femmes . UN COMPoRIS  QUI PORTE SEVEREMENT PREJUDICE A LA DEMOCRATIE. LES COMPROMIS sont le poison de la démocratie. TOUT compromis est démocraticide.

Et au Maroc vous voulez pousser les compromis jusqu’à l’absurde.

DE grands négationnistes de  la misère au pataugent  les population , du désespoir qui asphyxient les jeunes ,de l’école et de l’hôpital   qui ne fonctionnent pas, des turpitudes et de l’impuissance  d’ne élite décolletée des masses, d’un parlement   en panne… Un vrai cirque où les représentants de la nation se comporte comme des gueux. En témoigne le geste du parlementaire qui a jeté une lettre quand le roi passait devant lui  au parlement. C’est dire que ce politicard est tellement impuissant qu’il a eu recours aux mêmes moyens que les mendiants , les chômeurs et les misérables de la nation.

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

va95 |
Brèves de canapé |
Aequalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La marche européenne des pa...
| Me Olicier PIERICHE
| Hélioparc, une bien sale hi...