Archives pour juillet 2012

29-07-2012

FC B – RCA 8-0 : l’opprobre marocain , qui a anéanti le sport et l’art marocains ?

FC B – RCA 8-0 : l’opprobre marocain , qui a  anéanti le sport et l’art marocains ? dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES 006-300x225Sur Médi1sat, F.C Barcelone assène des coups douloureux au Raja de Casablanca tandis que sur la OULA  un vétéran de l’art marocain débite son expérience en tant  que mémoire incontournable.  C’est évident, les marocains avalent en chœur le plaisir de voir jouer Messi mêlé d’une amertume nauséabonde une averse de buts  humiliante  qui révèle la faiblesse, le bâclage, voire l’incompétence de nos responsables. Tandis que  Sur la Oula, Moulay Abdelaziz Tahiri déverse ses souvenirs, débobine sa mémoire  et sa culture foncièrement marocains, évoque l’histoire et les racines du malhoune, des Nass E l Ghiwane et des JIL jilala  sans qu’il n’ait la moindre audience pour ce qu’il dit.

Sur 2 m, le maestro de l’Atlas semble indifférent au bourdonnement qui l’entoure .  Passionné  de son bendir en animé des son propre rythme , il donnait l’impression de méconnaitre tout ceux qui l’entourent. Un papillon qui aime la liberté et se moque des lumières artificielles.  Une mésentente éternelle avec ce Maroc  aliéné , manipulé parsemé d’ordures , de gadgets et de poupées.044-300x225 fc barcelone dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES

Dans ce bled, tout est vidé de sa quintessence, détourné de son cours. Nos responsables veulent  faire de nous la risée du monde tout entier pour nous déshonorer et démunir de toute confiance en nous même . Ils veulent s’embarquer dans le train de la mondialisation en resquillant, en trichant, en s’automutilant pour gagner  la pitié des maîtres  du monde. Nous sommes acculés au rôle d’un décor en perpétuelle décrépitude ; des bouffons qui égayent les orientaux et les occidentaux, d’une poubelle répugnante.

Le  sport  et l’art   sont des vitrines qui montrent le génie et la splendeur des peuples. Saloussi vient volontairement ou accidentellement ddefault_006 Marocdefault_011 rajae donner la preuve que la faillite morale est déjà installée parmi nous. Nos chanteuses  et nos « artistes »qui émigrent en Orient prêtent leur charme et leur voix  aux  « artistes » orientaux. Ces derniers nous considèrent comme un gisement de plaisir. Notre génie  est catégoriquement dénié. Nos ministres de culture y compris le grand « leader » Achaari n’ont déployé  aucun effort  pour faire prévaloir  ce génie marocain  épanoui et  galvanisé à travers les siècles.  L’art marocain  a rendu l’âme  faute d’entretien et de moyens. MOULAY Abdelaziz TAHIRI et ses semblables donnent un coup d’épée à l’eau. Au lieu de consolider notre mémoire et enfoncer le monde munis de nos atouts  et de nos génies, nos responsables nous ont imposé une place à la traine. En témoignent  ces sottises « comiques » programmées lors de la rupture du jeun qui donnent l’envie de vomir et provoquent une migraine déprimante  chez les pauvres marocains. .. Moulay Abdelaziz  a fourni à Najat Attabou l’essentiel des ses succès  en contre partie de certaines sommes d’argent. Que signifie cela ? Une indigence , un désespoir et surtout un sentiment de honte et de mépris chez nos authentiques artistes. Un Maroc malade qui perd sa consistance au  moment où l’économie mondiale est devenue immatérielle, fondamentalement  culturelle…

La passion est fondamentale pour  réussir et exceller. Un passionné doit forcément réussir et atteindre son but. Messi est tout d’abord un passionné de foot. F.C Barcelone est une école qui cultive la passion du foot. lEs résultats ne se sont pas fait trop attendre . Moulay Abdelaziz et le maestro sont des passionnés et des talentueux . La transe les anime leur trace seraient indélébiles dans l’existence marocaine dans sa globalité malgré la volonté de tout fausser qui fait agir nos responsables. Ils sont écartés au profit d’un Haj Moughit et d’autres qui nous agacent chaque samedi avec leur sottises

Le sport marocain est devenu  une dépouille sur laquelle s’abattent des charognards. Ali Fassi Fihri  et Ahaizoune   ont donné le coup de grâce à  cette activité qui représente la fierté des peuples. Des moyens gigantesques ont été mobilisés pour atteindre des résultats instantanés  non pas pour servir les jeunes et le peuple mais pour que ces « gérants » passent pour des héros. Les cas de Zaki et d’Aouita   , le sort qu’on leur avait fait  subir en les évinçant de leur position d’encadrant brillant illustre ce désir de s’emparer du sport et d’en faire l’apanage et le domaine privilégié des magnats qui dominent le Maroc. Heureusement, les résultats sont catastrophiques. Autrement, Fassi et Ahayzounz auraient revendiqué le statut de champions de la nation, héros du peuple marocain.

Huit à zéro est le résultat final de ce match amical qui a opposé F.C Barcelone au Raja de Casablanca. Un résultat qui témoigne que nous nous sommes tellement affaiblis qu’il ne nous reste que  rendre le dernier souffle. Un Raja qui a recruté quatorze joueurs pour préparer la saison prochaine, c’est dire toute une équipe avec ses remplaçants tandis que les jeunes casablancais scolarisés  ou non s’enfoncent dans l’abîme de la délinquance, l’oisiveté et la déviance. Laissés pour compte, ils n’hésitent pas  à donner libre cours à leur agressivité, leur  incivisme,  leur pulsion mortelle  sans que nos responsables aient conscience de la faillite de leur gestion. Les résultats qu’ils veulent atteindre doivent être un couronnement d’un mouvement sportif sain auquel doivent prendre partie tous les jeunes.

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, Non classé | Pas encore de commentaires »

28-07-2012

Ouezzane éclate en mille scandales!!

M.M bégayait un peu. Il doit atteindre la soixantaine. Célibataire, nous l’avons côtoyé quand on était des élèves. Le seul métier qu’il avait exercé était celui de soldat appelé puis  celui d’un assistant de photographe. Puis plus rien que la politique et rien que la politique. Il devrait normalement être promu pour montrer ce qu’il sait faire pour sa cité. Or il a été éliminé  par un système politique qui a transformé le champ politique en une cage dans laquelle il met des oiseaux  qui , à force de se gaver des déchets et d’ordures , se transformaient en poules et en coqs  incapables de voler. En l’absence des lumières éteintes intentionnellement, le poulailler fastidieux attirait ces créatures hybrides et écervelés  qui se mettaient à bequeter sans arrêt les graines qu’on leur jetait. Ils grossissaient  d’une manière horrible. Quant à M.M et ses camarades, ils empruntaient un chemin parsemé  de braises et d’épines. Brusquement  ,ils atteignaient  les bords des  gouffres, des cercles de feu , des miasmes  du désespoir, de la malédiction  de la pérégrination , de l’errance et de l’égarement   . Ils essayaient de  contourner le néant et la souffrance. Torturés , ils se fêlaient , éclataient en mille morceaux,  se masquaient, se masturbaient, vomissaient .Tandis que de nouvelles vagues se bousculent sue les bords du bled et mènent  d’autres  consciences à la taille sur mesure  avec les burnous blancs et les fez préparés minutieusement par le makhzen pour ses nouveaux coqueluches    carnavalesques

Mais M.M , malgré  sa persévérance et son éternel optimisme de jadis se trouvait à bout de souffle ,il   m’a exprimé son amertume en ces termes : «  Le M20 F était une opportunité  à saisir , le peuple d’Ouezzane à l’instar de tout le Maroc devrait s’y embarquer  pour détruire le poulailler, déplumer les poules et les coqs qui s’y trouvent et allumer les lumières. Personnellement, j’en ai marre, j’ai porté ses rêves sur mes épaules  depuis 40 ans , le peuple refuse  de revendiquer ses droits spolies et son honneur bafoue, ça y est je ne peux plus , on n’est pas seul à  souffrir dans ce bled » . Un pessimisme qui ne se cache plus . M.M se cramponne toujours à la volonté des masses ouvrières en mesure de changer les choses , c’est dire de mener une révolution. C’est un  communiste convaincu , un sympathisant de Ila LAMAM.Quand je me suis demandé sur l’apport en matière d’investissement de l’ex président du conseil municipal , j’ai reçu une réponse affreuse. En répliquant , j’ai loué le seul projet industriel qui est agroalimentaire de la ville . Mais M.M m’a expliqué que ce projet ne fait le bOuezzane éclate en mille  scandales!! dans OUE>Z>ZANE 030-1024x768onheur que de son propriétaire. Ceux qui y travaillaient sont de simples ouvriers sans droits ni lois. Retraités , ils pratiquent la mendicité.Il y en a qui y avaient travaillé pendant des dizaines d’années et qui sont en retraite avec un salaire qui ne dépasse guère 600DH ou 700DH . L’usine ne déclare au CNSS qu’un minimum de journées de travail…une exploitation éhontée qui a propulsé le patron  au rang d’exportateur mondial et de propriétaire incontesté de presque toutes les terres de la ville. Vous croyez qu’un salaire de 600 DH et 700DH est en mesure de garantir des conditions  de vie décente aux ouvriers ??? »

M.M  de la fenêtre de son syndicat désert contemple une ville en folie , minée par les affres de la misères et les tracasseries de la promiscuité . Quand je lui ai demandé de me parler de la société civile locale et des différentes forces qui animent le conseil municipal, il a souri et m’a répondu : «  il n’y a rien de rien. La société civile est réduite à des associations de tambourineurs et de complimenteurs , d’applaudisseurs. les autorités l’ avait décimée. Pour ce qui est des forces politiques en œuvre au sein du conseil municipal ,eh bien elles se font et se défont en fonction  de leurs propres intérêts personnels . L’appartenance partisane  vit ce que vit un bonbon dans la bouche. Le lendemain tout  change  . Les usfepistes ont fait une émigration collective vers le PAM  quand ce dernier était encore sous  le charme  des ambitions titanesques  de FOUAD Ali Al Himm002-225x300 clivages tribaux dans OUE>Z>ZANEa . leur  prétexte fallacieux était   que les urnes du congrès régional les avaient éloignés de toute responsabilité. Pour ce qui est des membres du PJD, leur apport est quasi nul , ils sont contre tout le monde et avec tout le monde . Sans projet ni volonté de changer quelque chose. IL n’y a que le président  et les ex présidents qui  manipulent et manigancent  pour enterrer le passé, étouffer les scandales , happer les terres et l’argent de la ville  sous l’œil complice des autorités centrales qui semblent entrainer Ouezzane vers un nouveau calvaire… » J’ai interrompu M.M pour lui demander s’il peut m’affirmer que les clivages  qui sont en œuvre dans le champ politique local sont foncièrement tribaux et si les « chorfa » continuent d’entraver  la marche de la ville vers le progrès et celle de ses habitants vers la liberté . il m’a répondu que le facteur déterminant est l’argent  . Les plus riches reconfigurent mêmes les  allégeances tribales sous une  couverture partisane  superficielle. POUR ce qui est des « chorfa », ils sont pratiquement neutralisés .527799_10150976789619570_53423701_nouazzzzaaaazzzzaaaazzzzaaz-300x203 consei l municipal pjd

Posté par TAHRI dans Non classé, OUE>Z>ZANE | Pas encore de commentaires »

26-07-2012

Ouezzane des guerres tribale et familiale

OUEZZANE ET SON SYNDICAT

M .M est  un politicien professionnel , un militant dévoué corps et âme à la gauche  et à l’extrême gauche depuis plus de trente ante. Par une première nuit ramadanesque  où il faisait vraiment chaud, M.M m’attendait dans le siège du syndicat qu’il essayait de mettre en vie coûte que coûte … il m’a dit qu’il attendait  les employés de la commune qui viendraient tenir une réunion. Devant les portes de ce siège , une  intense activité commerciale   ,qui utilisait même les fenêtre du dit syndicat comme des étagères ,  était visible . L’après rupture du jeun  chez les jeunes de la ville est  caractérisé surtout  par  le besoin urgent de fumer du kif et de sa résine , ce petit espace public et libre  devant le « syndicat »  leur servait de point de rencontre et d’échanges

Un syndicat à Ouezzane oui mais  IL serait important de rappeler que la  ville d’Ouezzane avait fait ses adieux à l’industrie  en même temps qu’à sa dynamique communauté juive . Celle-ci animait le quartier industriel dans les années trente. Elle fut amenée à Ouezzane au début du XVIII siècle par le  Saint patron de la ville de l’époque Sidi Ali Ben Ahmed .   C’est dire que  ce chef politique et spirituel voulait faire prospérer la ville en s’appuyant sur le savoir faire des juifs.

OUEZZANE Une AFFAIRE FAMILIALE ET TRIBALE

Il fallait que M .M me parle de  la ville et de son état  déplorable après son accession au stade de province .   Parce que moi je considère   toujours que la parole d’un obsédé de la  politique pèse beaucoup par sa signification . Car même quand on essaye de la maquiller ou de la travestir ,  le spectateur récepteur que je suis arrive à saisir sa quintessence :

«  avec l’accession au rang de province , Ouezzane  souffre horriblement et paradoxalement Ouezzane  des guerres tribale et familiale dans OUE>Z>ZANE 013 des problèmes . Trois ans   se sont écoulés sans que  les délégations ministérielles ne soient mises en place.  Maintenant mêmes les ordres de payement doivent être visés à Chaouen  , c’est dire qu’ il y a de nouvelles complications au niveau du quotidien d’une bonne partie des fonctionnaires de la ville .  Oui Ouezzane est devenue une province  mais la décision n’était qu’un cadeau empoisonnant. Le poison n’était autre que  le gouverneur qui avait passé toute son séjour à Ouezzane à jouer  le rôle d’un homme de piété qui ne ratait point la prière de l’aube  tout en jeunant presque tous les jours selon ses proches/courtiers  qui lui trouvaient des excuses quand il n’accomplissait pas  ses devoirs . Il avait ainsi contribuer activement à la discrétisation de la volonté royale  en transformant les projets programmés en des  chimères voire une sanction collective pour les citoyens qui sont actuellement condamnés à  marcher sur des trottoirs éventrés , des fossés creusées  et abandonnées, des collines de poussières , des montagnes d’ordures et d’immondices puants partout. Ce citoyen  n’a pas le chois , il doit obligatoirement  cohabiter  aussi bien avec des envahisseurs qui se sont accaparé de tout le territoire de la ville pour en faire un marché ouvert 24h          /24H qu’avec des «  businessman » asservis par l’argent fou qu’ils ont pu avoir entre les main grâce au trafic des stupéfiants  qu’on cultive actuellement dans la banlieue de la ville .  Le problème réside au sein du conseil municipal de la ville . Des luttes tribales et  familières  façonnent l’exercice politique et sacrifient les intérêts des habitants. Je t’explique , l’actuel président du conseil municipal vient de divorcer avec sa femme qui n’est autre que la sœur de l’ancien président. Ce dernier  est soit disant un grand entrepreneur qui avait eu  le monopole de tous les marchés octroyés par le conseil dont il était le président . Avec l’aide  de son argent et du gouverneur , il n y  avait point  d’opposants en mesure de faire prévaloir la loi , la volonté  du roi et surtout la sauvegarde des intérêts des citoyens . Cependant , tous les projets notamment ceux qui sont relatifs  à la restauration de la ville  manquaient d’études techniques   légales et exhaustives en bonne et due forme. A l’époque , les deux présidents  qui étaient des beaux frères  coopéraient mais maintenant qu’ils ne le sont plus  ils se vengent l’un sur  l’autre. L’actuel président qui est Masmoudi  veut tout bloquer jusqu’à ce que des délégations et des commissions soient envoyées de Rabat pour auditer la période de  la présidence de son ex beau frère  qui est lui GHzaoui pour sinon l’envoyer en prison du moins  l’obliger à   refaire à ses comptes les études et payer ainsi les pots cassés…L’ex président  s’active et rassemble autour de lui toutes les factions politiques  réelles et fictives, crie au scandale et met sur le dos de son ex beau frère tous les maux de la ville »

Posté par TAHRI dans Non classé, OUE>Z>ZANE | Pas encore de commentaires »

21-07-2012

C’est quoi la politique au Maroc?

On s’intéresserait à la politique quand ça ne marche pas  du tout pour nous.

Donc faire de la politique  c’est aspirer au changement, au comblement  de brèches, à la réparation des maux…C’est ainsi que lorsque je me suis trouvé dans une école doctorale qui se propose  d’encadrer des thésards en sciences politique et  sociologique, je me suis égaré. Je  ne suis pas arrivé  à  comprendre comment on peut parler et discuter la politique  avec sang  froid et sans posséder cette volonté de critiquer et…  j’ai abandonné en attendant des jours meilleurs. Mais cette conception  naïve  ne m’a point permis de m’intégrer dans les groupes. Je  parle d’une intégration réelle et non pas formelle. Si une certaine logique théorique  me fascine toujours aux abords de ce qu’on appelle communément la politique, le comportement étrange  des camarades me partageant la même sphère  me laisse perplexe et je me demande souvent si le fait de trop connaître(des informations et non pas des savoirs) n’est pas nuisible en soi et il est à l’origine des décalages des points de vue.  L’essentiel c’est que  là aussi la conception du faire politique est incompatible avec ce que je crois.

Les premiers veulent faire de la politique un domaine d’étude où il faut produire de la connaissance alors que les seconds veulent en faire une Je considère même  que le fait de  se forcer d’identifier les acteurs, leurs actions et leurs motivations est insensé du moment  que tout le monde est d’accord au Maroc pour qualifier le processus et l’exercice  démocratique  qui en découle  de jeu de marionnettes  dont toutes les ficelles sont entre les mains du Makhzen    Une entreprise dont les produits sont un peu de vérité et de raison , beaucoup de spéculations , de mensonge , d’hypocrisie  .   

. C’est lui qui décide tout : choisir ses proches collaborateurs (élus), la stratégie sociale et politique : exploitation éhontée des populations, analphabétisation massive( … ) par le biais de certaines tactiques (asservissement, déshonorification, prévarication, incrimination collective…) Pourquoi donc dessiné-je le profil d’un petit pantin que je connais comme ma poche ? Il est là par la volonté du makhzen… Pour les seconds, je comprends mal leur action militante quant je constate qu’ils en usent et finissent  par tout détourne vers leurs intérêts personnels.

Mais moi aussi, je me trompe quand je réduis la politique à un ensemble d’actes dénonciateurs et râleurs. Car peut-être la politique c’est quelque chose que je ne connais pas. C’est le premier du  ramadan, je jeûne et  j’ai perdu le fil de mes pensées. Un souci  timidement colporté   par les responsables  me fait un peu rire : le peu d’intérêt porté par les jeunes à la politique. Le makhzen a tout fait pour démoraliser les jeunes, les étouffer dans l’espoir et  après  les inviter PARADOXALEMENT  à pratiquer de la politique.

Simultanément, ces derniers jours, deux formations politiques ont tenu leur congrès.         Elles ont en commun  le sérieux et    l’indépendance vis-à-vis de l’état. Il  s’agit du ANNAHJ, la Voix démocratique et le PJD. Le premier est d’obédience communiste tandis que l’autre et islamiste. L e premier est qualifié d’extrême  gauche  tandis que le second d’islamisme modéré        . Les premiers  peinent toujours pour obtenir le droit à l’organisation et à l’action politique tandis que les seconds sont au pouvoir au Maroc avec des prérogatives une marge d’action assez importante sous  l’influence de la nouvelle Constitution …

La Voix Démocratique  exprime des positioC'est quoi la politique au Maroc? dans LES DEAMBULATIONS DE ROSEAUSAGE OU LES ANGOISSES D'UN M 0101186561100000163974578963663q démocratie dans LES DEAMBULATIONS DE ROSEAUSAGE OU LES ANGOISSES D'UN Mns vraiment radicales face à l’état makhzénien. LE Maroc connait une démocratie de façade. L’essence de cet état est le despotisme. IL Faut une monarchie constitutionnelle et parlementaire, dans laquelle le roi doit cesser de jouer tout rôle politique.  Cette composante politique est restée toujours fidèle à son principe de boycottage  des élections.

Pour ce qui est du PJD, c’est un parti en plein essor, ses militants son trop nombreux          par rapport aux autres formations. A l’instar de ceux de La Voix, ils sont sincères, de vrais militants (car des partis surtout ceux qu’ont qualifie d’administratifs,  payent toujours des chômeurs pour venir aménager leurs congrès).

Deux véritables partis, deux authentiques thèses politiques mais point de surprise. Ni coupure, ni renouvellement, ni surprise non plus… Chacun est campé sur ses positions  avec une petite évolution de sensibilité  manifestée  par des acrobaties langagières du chef du PjD  d’une part et des tirs  sporadiques émanant des chefs du second d’autre part…

Brahma, un ex détenu politique du mouvement marxiste léniniste, un fidèle de Brahim SERFAT, vient d’être élu chef du parti de La Voix. Il est le premier  chef élu qui n’a pas reçu de message de félicitation du palais.

Tandis que Le PJD a choisi de renouveler le mandat à Ben Kirane déjà investi de la mission du premier ministre du Royaume.  Une réélection qui a  dissipé  toutes les craintes chez le régime  qui gère une cohabitation qui ne semble pas, apparemment, poser de grands problèmes.

 

 

Posté par TAHRI dans LES DEAMBULATIONS DE ROSEAUSAGE OU LES ANGOISSES D'UN M | Pas encore de commentaires »

15-07-2012

J’ai 25 ans,je touche 2500 DH,je conduis 25 heures un camion-dépannage qui coûte 550000DH

En panne sur l’autoroute, un camion dépannage est venu à mon secours. La voiture embarquée  , je suis monté à côté du chauffeur  et   j’ai entamé  avec lui une discussion à bâton rompu .           C e   seul employé   était un jeune qui avait à peine dépassé la vingtaine. Très gentil , il m’a dit qu’il éprouve énormément de plaisir quand il assiste les gens en panne . Je lui ai  exprimé ma surprise de rencontrer un garçon soussi  faire un tel travail et je lui ai demandé si l’engin qu’il conduisait appartient à sa famille. Il M’a répondu qu’il avait seulement vécu à Sous et qu’il  était de l’Atlas . J’ai constaté qu’il  ouvrait difficilement ses yeux , il appuyait même sur le volant puis il s’était mis à verser de l’eau sur sa tête Je lui ai fait remarqué  qu’il était fatigué. Il m’a répondu en ces termes : «  j’ai vingt cinq ans , je n’ai pas dormi depuis vingt cinq heures, je conduit cet engin qui coûte cinq cent mille dirham, je gagne deux mille cinq cents dirhams par moi, je ne peux triche ni voler car le GPRS calcule tout et puis je veux vivre comme un honnête homme. Le patron est un ancien directeur de banque , il est extrêmement gentil mais trop dur avec les employés. Hier , je suis arrivé à Bni Mellal à trois heures du matin et je suis retourné sur place à Casa, Avant-hier je suis allé jusqu’à OUJDA  et je suis également retourné sur place… ce patron possède cinq engins de ce type .           Ils lui permettent de gagner au moins dix mille deux cents dirhams par jour. Ce qu’il nous donne c’est juste le  rendement du journée du travail… »            Le  sympathique jeune homme insistait sur le fait que son plaisir résidait dans le fait de venir en aide aux routiers . S’il reçoit un appel , il ne pourra pas ne pas agir   à tout moment de la journée. Je lui ai riposté : «  ainsi tu es un vrai danger public, on ne peut pas résister pendant longtemps au sommeil , tu risques un danger majeur avec ton diable d’engin. » Puis nous sommes arrivés devant un barrage de  police, il parlait au téléphone sans craindre d’être sanctionné. Je lui ai  fait la remarque , il a souri et m’a répondu que tous les policiers  étaient ses amis. D’ailleurs pour me parler , j’avais beaucoup de difficulté de l’arracher au téléphone qu’il utilisait  sans arrêt ….

 10 morts , 100 blessés par jour et un coût s’élevant  à 2,5% du PIB, soit plus de 11 milliards de DH par an, l’hécatombe  que  connaissent les  routes marocaines est vraiment  un  fléau qui  porte préjudice  au pays sur tous les plans. Tout le monde est d’accord  que le facteur humain est fondamentalement à l’origine de ce drame. Mais ce qui n’est pas logique c’est de faire abstraction totale des facteurs qui ont fait du marocain  un suicidaire potentiel.

En réalité, SON  action est le résultat d’un stress et d’une éducation. UN stress nait des conditions de vie atroces , insécurité, pauvreté, cupidité, exploitation éhontée dans le cadre de ce qu’on appelle l’économie de la rente… Pour ce qui est de l’éducation , quand on parle de l’état de droit et de la loi , on oublie que notre société est moralement ruinée. La loi est loin d’être un cadre  pour notre vie. En témoigne la crise chronique de l’école. La question des valeurs éducatives est totalement absente. En fait , comment voulez-vous qu’un enseignant stressé apprenne à ses élèves les bonnes manières ?J'ai 25 ans,je touche 2500 DH,je conduis 25 heures  un camion-dépannage  qui coûte 550000DH dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES accident-ferrari-australie-L-1-300x192

Pour faire face à ce fléau qui donne une mauvaise image de notre pays , il faut d ’abord se mettre d’accord qu’il s’agit là d’un symptôme psychologique qui  réfère à un malaise  social profond lequel est  , bien entendu ,lié  aux conditions sociales. C’est presque la même chose que les phénomènes du divorce,  de la prostitution , de la cupidité … Des phénomènes complexes qui s’inscrivent dans le cadre de la crise issue des déséquilibres sociaux et culturels .

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, Non classé | Pas encore de commentaires »

13-07-2012

Les arabes et le mauvais usage de la technologie .le Qatar :une force maligne ou bénigne?

Un ami  qui a vécu quelques années à      Oman m’a dit que les jeunes de ce pays conduisent les voitures comme si elles étaient des jouets. Ils s’amusent avec et perdent souvent leur vie dans des accidents mortels. Il m’a dit aussi  qu’ils lui disaient : «  nous sommes plus intelligents que ces japonais, ils peinent et nous profitons  de leurs efforts ». Mon voisin , un célibataire qui a dépassé quatre-vingts ans  m’a démontré un jour comment Dieu, le Tout Puissant,  a « dressé » pour nous ces impies infidèles pour qu’ils  travaillent ,  inventent  et nous offrent le résultat sur un plateau en or. D’ailleurs , le Maroc était soumis au protectorat français  en influençant le sultan de l’époque Moulay Hfid par des gadgets techniques de l’époque :  appareils photos , bicyclette et même un train importé en l’absence du chemin de fer… Puis l’acquisition des derniers cris technologiques devient un signe de distinction sociale. Un jeune luxembourgeois qui est venu chez moi en compagnie de mon fils s’est ébloui des voitures de luxe qui circulent  à Casa et surtout à Ain Diab …

Feu Mohamed Khayr ddine qualifiait ces consommateurs inconscients  de la    technologie de parvenus. Personnellement j’étais choque de constater qu’une dizaine d’élèves  se sont voué corps et âme  a la technologie pour l’utiliser à mais escient , à tricher à l’examen du baccalauréat. c’est navrant. mais tous les arabes sont ainsi depuis leur contact avec l’Occident.

Ailleurs , on rencontre les mêmes phénomènes plus amplifiés  chez les arabes et surtout chez les  habitants du golf dont la consommation frénétique a atteint des proportions extraordinaires. Ils se sont même rendu compte de la portée sociale , politique et commerciale des produits technologiques de pointe . ILS ont investi dans les mass médias avec le souci de gagner  de l’argent et  de dénaturer  la conscience arabe et son évolution. Du jour au lendemain , un pays minuscule comme le Qatar devient une puissance virtuelle à l’image des moyens qu’il manipule. La boussole des pays et des états arabes  est tombée entre les mains des responsables de ce pays. Une ardeur politico-religieuse  émane d’une chaine de tv  comme Al Jazira. C’est certainement en fonction de la planification occidentale qui se fixe comme objectif l’intégration de l’islamisme tout en la maitrisant voire le domptant dans les limites du jeu démocratique qui ne porterait point attente aux intérêts européens. Toute ces activités  grouillantes :une objectivité  militante aux cotés des protestataires, une menace constante face aux régimes, une dissimulation à peine dissimulée  des histoires locales, un dénigrement total  des acquis plus ou moins minces de ces pays, une volonté d’uniformiser ces société, une mise tout azimut de nouvelles stars  en politique mêlée aux grandes passions religieuses et politiques, une dénégations systématique de toute approche autre que religieuse … Ceux qui ont vraiment quelque chose à dire  sont présentés dans  le but de créer de grandes sensations et non pas  celui d’exposer leur projet et leurs expériences politiques parfois amères. En témoignent les passages éphémères du feu Abraham Serfati ou A . Benjelloune sur cette chaine … Puis cette même institution s’est accaparée le droit de diffuser les matchs de foot- ball pour atteindre un double but, d’une part  exploiter  l’engouement des arabes pour le foot et en tirer un profit substantiel, d’autre part les combler de foot et les droguer .                Lundi  , à huit heures du matin , les arabes passionnés  du foot  peuvent les aregardent des matchs .  Ces mêmes seigneurs  cultivent chez les spectateurs arabes  un islam wahhabiste basé sur la lecture littérale du coran ,  les formalités, et l’éloignement de toutes les questions vitales qui font vraiment des musulmans des frères   coopérant : la question de partager les biens , d investir l’argent des riches aux pays de pauvres,  de réconcilier la démocratie et l’islam , de faire l’éloge du savoir et de la culture … des problématiques absentes dans ces chaines telles que Iqrae. Qatr fort de sa AL JAZIRA  et son argent vient d’être partie prenante lors de l’inauguration du plus haut gratte-ciel en Europe dont il détient 95 pour cent       . Face au monde arabe , ce sont tout simplement les magouilles qu’il supervise et les coup qu’il fomente pour aider les islamistes à conquérir le pouvoir « démocratiquement » et exploiter les passions déchaînées en vue d’ en tirer profit. Il passe pour être le pays le plus pragmatique du globe terrestre. Il utilise donc son argent pour se procurer la force politique  et économique en achetant et en vendant.  C’est donc ça le Qatar

Et je trouve que son action est nulle.        Ce n’est que l’mage gigantesque et tapageuse  d’une folie de grandeur qui aura bientôt sa fin.

Dans toute cette histoire , l’apport des vraies ressources humaines est négligente. EN richard    opportuniste, son apogée n’est que provisoire. Elle durera ce que vont durer les guerres trabales et les luttes vaines.

 

 

 

Posté par TAHRI dans Maghreb et monde arabe | Pas encore de commentaires »

10-07-2012

Ces marocains qui ne sont ni pour le maintien de l’ordre ni pour son changement !!!

Ces marocains qui ne sont ni pour le maintien de l’ordre ni pour son changement !!!

Les marocains désertaient les partis politiques marocains au fur et à mesure que leurs conditions de vie se détérioraient et leurs illusions se dissipaient. Ces partis n’évoluaient que dans deux dimensions contradictoires : passionnelle et opportuniste. Les passions se sont amenuisées puis réduites en des illusions  amères tandis que l’opportunisme s’est avéré un jeu subtil et habile  trop  compliqué pour  le citoyen marocain  ordinaire .

Au début , les engagements politiques  s’apparentaient beaucoup plus au sacré qu’à la réalité. Les partis avaient  hérité les structures et le style de la zouia. Nombreux sont les sociologues qui a rapproché les partis politiques marocains aux zaouias, c’est dire que leurs militants seraient des  adeptes et leurs chefs des chioukhs vénérés   infaillibles. Les nouveaux partisans devaient prêter serment et rester fidèle au parti  (sans réfléchir ni s’exprimer).      Une partie du parti a eu conscience des divergences profondes et de l’impossibilité de cohabiter et l’UNFP fut fondé. La sacralité avait cédé sa place aux grandes passions politiques incarnées dans le rêve et le projet de la révolution. Un lourd tribut fut payé  . Les grandes passions  se dégonflaient aux aléas du temps et des circonstances. La guerre menée par le régime  ou ceux qui cueillaient  l’écume des  remous de ces passions  était totale   car elle –même était dictée par de grandes passions tels  la peur, la vengeance , le défi ,le sens de l’honneur… La guerre des passions a eu lieu  , le Maroc a pris feu…Des scènes de pillage , de torture , de viol   s’étaient incrustées dans les mémoires. Une lutte  folle, insensée, impitoyable continue  de nous galvaniser en permanence. Une p   Et nous sommes devenus de vrais ennemis les uns pour les autres , je veux parler  de ceux qui   sont déshumanisés contre ceux qui sont engraissés. Les seconds munis d’une force surhumaine  ont rendu  la vie inhumaine aux  premiers.               Les  nababs ont étouffé  leur victimes   sous le poids de la tristesse, de l’amertume, du malheur , de l’indigence , de l’humiliation , du désespoir… Ces marocains martyrisés  proie au désespoir ne savent plus à quel saint se vouer. Ils n’ont confiance en personne , en aucune formation politique . Ils étaient et ils sont témoins des plus grandes atrocités commises à l’intérieur d’un cirque  tout le temps ouvert  et qu’on appelle  le processus démocratie. En réalité,  C’est un processus démocratique, miné, truqué, lent, brouillé  , détourné  et surtout transformé en un cirque qui procure des plaisirs éphémères.

Ce sont ces marocains  qui ne voient pas au-delà de leur nez. Ceux qui ne croient pas à l’ordre et du coup ne croient pas à la vertu . Tout est vicieux à leurs yeux. Le vice est absolu , à quoi bon essayer de le contrarier. Le vice et non pas le désordre devient une conviction inébranlable. Ce sont ceux qui tentent de se vêtir en bourreau . A force de subir en tant que victime , ils acquièrent l’illusion de devenir bourreau. La victime finit par  s’éblouir par son bourreau. Ils trichent, ils mentent , ils volent, ils ne font pas la queue … Ces pauvres marocains  n’arrivent pas à se concevoir  en tant qu’être social mais simplement comme individu. L’ordre  viendrait à bout de leur individualité en tant que cas pathologiques reproduisant toutes les valeurs négatives répressives . Ils n’y croient pas alors qu’il s’agit là d’un mal indispensable…Complètement déboussolés, ces marocains méconnaissant les cadres politiques  et s’en méfient. En témoigne leur refus de s’exprimer au sein du M20f qui s’est réduit à une poignée de jeunes  râleurs.

Il en résulte que cette partie majoritaire du peuple est  désintéressés  du devenir du pays . ELLE n’est ni  pour l’ordre établi où l’ordre social  ni pour son changement.  C’est dire ni conservatrice ou réactionnaire ni révolutionnaire ou   progressiste. Donc un peuple à construire ,à instruire , à consvientiser, à éduquer…..

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, Non classé | Pas encore de commentaires »

05-07-2012

MOKHtar laghzioui , la télé poubelle et la bêtise amplifiée.

MOKHtar laghzioui , la télé poubelle et la bêtise amplifiée. dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES laghzioui-150x150

Pour comprendre le tollé soulevé par  les  déclarations  décontextualisées et dénaturées de MOkhtar Lagzioui, il faut, à notre avis,   réfléchir au média qui les  a présentés. C’est bien entendu, une télé poubelle dont  l’ensemble des programmes n’ont aucune valeur culturelle et dont l’objectif essentiel est de faire de l’audimat à tout prix en proposant des sujets racoleurs à base d’instincts primitifs et de vulgarité. La télé poubelle est une télévision sans ambition essentiellement destinée à attirer le téléspectateur sur le contenu des flashs publicitaires ou des mots tape-à-l’œil ou à l’oreille. Brandir haut ce qui est censé être jugé comme étant immorale socialement et culturellement anticonformiste C’est l’emblème même de la régression culturelle et du déclin intellectuel  surtout quant  l’essentiel du paysage audiovisuel y est réduit. Et Les chaine arabes actuelles rivalisent  dans ce sens . Al Jazira passe pour  une pionnière  dans la matière avec notamment   son لاتجاها المعاكس    au cours de laquelle un jour l’animateur a demandé à LFIZAZI s’il est pour l’exécution de ceux qui ne croient pas à la Charia . il a répondu oui il était envoyé directement en prison en compagnie d’autres accusés du terrorisme. Un cirque médiatique où les acrobates des  joutes de paroles risquent souvent de faire une chute foudroyante.   Ce sont ces moments qui sont vraiment privilégiés au détriment   des informations traitant ou  diffusant des informations qui concernent l’avenir du pays et de ses habitants ou les informations internationales importantes par leurs répercussions ou tout simplement les vérités des peuples , leur histoire et leur particularité. Un pays comme le Maroc en souffre énormément malgré tout. Ce qui y est évoqué relève toujours du sensationnel et du scandaleux

Bref,  il aurait du noyer le débat en détournant la question  contre l’animatrice  zélée en lui demandant les limites où elle  exerce, elle, sa liberté,  sa sexualité et le  tour aurait été joué.

Il fallait au moins être prêt pour disserter sur la liberté  et toutes ses dimensions  pour rappeler  à la speakerine maligne  que  la liberté est autre chose que la prostitution.  Le corps  humain est non patrimonialisé  selon tous les codes civiles de toutes les société   en vue  de prévenir toute dérive. Par conséquent ,  sa   marchandisation  à des fins de prostitution  est non admise.  Du coup, toute activité sexuelle  est pratiquement exclues du marché, aussi capitaliste soit-il.

LAghziuoui a parlé du droit de refuser le dictat, la répression , l’esclavagisme, et l’aliénation et non pas du droit de se prostituer , lequel droit est partout abhorré  pour la simple raison qu’il ne pourrait guère servir comme fondement de projet de société . S’il insiste pour que tout le monde soit libre et agisse loin de toutes les contraintes , il ne pourra en aucun sens être pour la prostitution   qui signifie  tout simplement  la liberté pour les uns d’imposer un rapport sexuel par l’argent à d’autres. Une telle  liberté  hégémonique et injuste  serait négligeable voire  inefficiente face à la volonté libre  de la majorité écrasante  des femmes  qui ne pourraient se prostituer en aucun cas, celles qui tiennent à leur chasteté comme on tient à sa pupille. DONC , SEUL  le client prostitueur est libre dans un rapport d’esclavage et d’exploitation.  IL fallait le lui dire : « en Orient les hommes sont libres tandis que les femmes sont des esclaves , madame vous libre ou esclave sexuellement parlant ? »

JE ne sais pas exactement  si Mokhtar était conquis pour la cause défendue par la   troupe  théâtrale Aquarium qui  a  jeté un pavé dans la marre de la société marocaine en faisant parler le sexe féminin dans le  dialecte marocain.

IL s’est trompé  comme elles car tous ces efforts , on en a besoin pour arracher nos droits fondamentaux des crocs de  loups qui nous ont pillés, humiliés , paupérisés , analphabétisés, ont rabaissé notre valeur  devant les autres peuples , ont blessé notre honneur et notre fierté, nous ont déprimés , meurtris, exploités humiliés , méprisés …

الدعوة بهم الله هو الدي ياخد حقنا منهم هد لظالمين  

 

C4Est à mon avis un luxe intellectuel qu’on doit pas se permettre par ces temps qui coulent.

 

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, Non classé | Pas encore de commentaires »

05-07-2012

Sexe, religion , politique et parole ,un quaterne prohibé?

Vers la fin  des années soixante-dix, l’ambiance où baignait une partie de la jeunesse marocaine surtout celle qui était scolarisée était vraiment euphorique. Les ciné clubs étaient de vrais espaces de culture  , d’échange  et d’instruction. La voie de l’avenir paraissait claire et nette, il suffisait de travailler et de faire le bon choix . La formation intellectuelle  était primordiale …Et bien entendu, l’idéologie de la gauche et de de la nouvelle gauche était dominante . Aux lycées, il fallait faire la lecture d’un certain nombre d’ouvrage  pour être vraiment à la page : les œuvres philosophiques de TAYEB Tizini , Houssein Mroua , J .P Sartre  et bien d’autres mais les plus prisées étaient celles comme « addine religion اتثالوت المحرم  السياسة الجنس  » ou «  بلدي و حبيبتي »… ON s’est donc gavé de ces ouvrages , notre conscience politique  était également cultivée par les échos des procès politiques , des grèves de faims de détenus politiques…  Après c’était l’université et d’autres littératures ; des écrits de M arx de Lénine , de Mahdi Amel …. Il y avait de vrais génies parmi les  étudiants de l’époque qui nous éblouissaient beaucoup plus par leur talent que par leurs attitudes militantes .Qui oublierait un certain ALilah Belkziz récitant la poésie de Mahmoud Derwich durant des heures ; une poésie qu’il mémorisait formidablement, un Said MaghrebI chanteur et compositeur dont les œuvres n’ont rien à envier à celles des professionnels

Mais après , les épreuves de la vie , l’assombrissement  des horizons ainsi que la détérioration de toutes les valeurs positives   n’ont laissé que des vestiges de ces temps  de rêves et de volupté.

Je reviens aux années lycée  et surtout à un professeur qui a marqué toutes les générations scolarisées de ma petite ville aussi bien par son vaste savoir que par son audace et ses positions politiques extrémistes.

Drapé dans son élégante  djellaba  simple, il continue de faire sa tournée en ville , la tête toujours haute, le regard affectueux , pointu  et lointain , l’ allure souveraine mais modeste, une politesse jaillissante…Malgré son âge avancé , il garde son esprit vif , sa force extraordinaire d’analyse et de synthèse … SA mémoire est  une véritable bibliothèque sonore, une mine des savoir et de connaissance …Il a éduqué ses enfants sans cependant s’ arrêter un jour de lire  ou de renier ses profondes convictions politiques progressistes et modernistes   …  Nous étions en cours  de discussion houleuse au sujet de  l’émancipation de la femme quand j’ai osé lui poser la question suivante : « pourriez-vous monsieur nous montrer et démontrer les limites et la relation entre le refoulement , la répression  sexuels et politiques » . D’ordinaire , il sympathisait avec moi  mais cette fois-là , il m’a adressé les invectives les plus obscènes, les insultes les plus abjects : «  espèce de psychopathe, tu veux semer les  batards dans les utérus des filles de famille,  c’est la liberté que vous voulez fils d’ignorants… »  Puisqu’il était un professeur complètement débonnaire , je suis sorti de la salle  au milieu de sa révolte …

L’ai-je provoqué involontairement. En Vérité , je ne m’attendais pas à une telle réaction de sa part. Le lendemain , j’était venu le voir et je lui avais demandé de m’excuser  tout en lui expliquant que j’avais posé ma question de bonne foi et je lui avais montré le passage de l’œuvre  الثالوت المحرم où j’ai trouvé l’idée.  En vrai pédagogue, lui aussi  s’est excusé pour ses réactions de la veille… La meilleure attitude consistait donc à passer sous silence de pareils problématique qui pourraient point se résoudre définitivement et théoriquement.

Quarante ans après, et exactement en 2012 , un journaliste qui s’exprimait sur le droit des gens de disposer d’eux même  fut  bêtement piégé par une journaliste qui aavait tenu à obtenir de lui une réponse à la question suivante : «  admets-tu que ta sœur ou ta mère aient des relations sexuelles en dehors du cadre du mariage »? AU lieu de jongler avec les mots et d’attaquer il s’est laissé faire  et a répondu : « j’accepte que ma sœur et ma mère exercent leur liberté comme bon leur semble en conformité avec… »         on        a cousu la questions et la réponse et on en a fait un mélodrameSEXESexe, religion , politique et parole ,un  quaterne prohibé? dans ISLAM : islamisme-Islamologir-Islamophobie-Soufisme-Terrorisme-Média 182300_10150919544084412_542678829_neducationnnn-300x251

 

 

Posté par TAHRI dans ISLAM : islamisme-Islamologir-Islamophobie-Soufisme-Terrorisme-Média, Non classé | Pas encore de commentaires »

03-07-2012

Qui a mis en scène ce navet LAGHZNAHRy?

ا

Le faquih NAhary d’Oujda passe actuellement pour un grand Alem. Très médiatisé, ce théologien  n’hésite pas à traiter tous les sujets et tolesfaits  au moyen de l’appareil  juridique islamiste basé sur la dichotomie Licite/Illicite  formulée à partir d’une lecture littérale du texte sacréSon discouest tellement théâtralisé qu’il  éblouit  par ses procédés  de mise en scène que par les idée qu’il exprime.  Le faquih qu’on veut étrangement désigné par Chaykh alors que cette nomination est réservé au Maroc  aux grands maître de la mystique , ceux du Malhoun et ceux de la « politique locale ».   C’est une preuve qui témoigne de notre aliènation aveugle face à l’Orient qui n’est pa s cependant l’Occident

Le faquih NAHARY  a eu recours aux armes lourdes  pour venir à bout d’un jeune journaliste qui s’est peut-être maladroitement exprimé : « اقتلوا من  لا غيرة  له», tuez les dénués de jalousie. C’est un dire prophétique  , c’est dire une parole sacrée. Autrement dit , la présence divine est  indiscutable. .. Et par conséquent la volonté divine doit s’appliquer à Mokhtar Laghziuoi    tellement emporté par le zèle qu’il a osé  appeler à ce que  des libertés personnelles des marocains soient respectées.

A l’instar de ce qu’avait vécu le vétéran de l’émancipation de la femme arabe et musulmane KAcem Amin à qui on avait demandé d’amener sa femme ses sœurs et sa mère  chez ceux qu’il essayait de convaincre du bien fondé de ses propos, Laghziuoi est tourné en risée , déshonoré publiquement . l’anathème et l’opprobre sont jetés sur  journaliste… Partout il est maudit , dans les rues , les cafés , les bus sur face book et partout…Il est même désigné de ديوثي  , quelqu’un qui accepte qu’on baise sa femme , sa sœur ou même sa mère en sa présence.

Si la télévision marocaine est stérile , elle n’a pu jusqu’à maintenant présenté un mélodrame digne d’être regardé, de tels personnalités comme Nahary et Laghzioui  l’ offre gracieusement. les ingrédients ne font pas défaut : le pathétique , l’horreur , l’angoisse , la terreur …

NAhary  s’est déguisé en Emir de Djihad et a appelé  on ne sait pas qui pour tuer  celui qui n’est point jaloux pour son honneur…Bien entendu , il a tout simplifié  et réduit au dire prophétique. L’éthique et le Droit ne sont point clairs  dans son esprit. Il s’est permis de juger  hâtivement …

Aujourd’hui la police a convoqué N ahary et même Laghziuoi . Nous avons la certitude que ces deux personnages n’ont rien de contradictoire. Seulement , ils ont été victime du mauvais usage des mass-média  manipulés par des acteurs invisibles qui tentent de nous détourner de nos véritables problèmes . malgré eux , ces deux hommes contribuent à brouiller notre conscience et nous mobiliser pour de faux problèmes montés de toute pièce.

Nous rappelons au Faquih            Nahary que nous tous sommes sans honneur sans zéle ni jalousie pour notre honneur . et MOUDDAFFAR NNAWAB l’a exprimé clairement dans son célèbre poème:

القدس عروس عروبتكم .. فلماذا ادخلتم كل زناة الليل الى حجرتها ؟؟ ووقفتم تسترقون السمع وراء الابواب .. لصرخات بكارتها .؟ وسحبتم كل خناجركم وتنافختم شرفا؟ وصرختم فيها ان تسكت صونا للعرض فما اشرفكم اولاد قراد الخيل اتسكت مغتصبة في كل عواصم هاد الوطن العربي قتلتم فرحي في كل زقاق اجد الازلام امامي اصبحت احاذر حتى الهاتف حتى الحيطان حتى الاطفال اقئ لهذا الاسلوب الفج .. ولا استثني احدا لست خجولا حين اصارحكم بحقيقتكم . ان حضيرة خنزير اطهر من اطهركم الله يرحمك يا صلاح الدين لم يبتسم والقدس مغتصبة

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, Non classé | Pas encore de commentaires »

va95 |
Brèves de canapé |
Aequalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La marche européenne des pa...
| Me Olicier PIERICHE
| Hélioparc, une bien sale hi...