Archives pour mai 2013

31-05-2013

L’automne marocain

L’automne marocain

Le Maroc version 2003 :comme par le passé

La nouvelle Constitution approuvée  sans pour autant apporter du nouveau .Un gouvernement issu des urnes est mis en place  mais  cloué au pilori  .Ses seuls gestes ont été des peines infligées aux masses populaires : des augmentations de prix, des prélèvements sur les salaires des grévistes, des interventions musclées pour mater les manifestants …  Et une  impuissante totale face aux   dirigeants des médias,  une opiniâtreté insensée au sujet de l’exécution d’accords  d’embauche d’une petite parties de chômeurs, un éloignement  volontaire des services pourris de la Santé et  de l’Education  … Une politique impopulaire  qui  prétend  donner lieu à des mesures nécessaires en guise de réaction    à une crise mondiale qui a affecté le pays. Au lieu d’avoir le courage de défendre les couches populaires qui lui avaient donné leurs voix , le gouvernement opte pour plus de tolérance   avec les pillards de l’économie ,ceux qui  profitent des rentes , des hautes salaires, des privilèges fiscaux(…) Un marché construit à Sidi Moumen  pour absorber les marchands ambulants  vient d’être happé  par des hommes de la haute autorité du pays.Une honte.

Victimisation  éhontée , hypothèses sur l’impuissance

Le gouvernement  se victimise et évoque  des obstacles invisibles qui entravent sa marche de réformes. Autrement dit , ce gouvernement n’a eu qu’une majorité  relative qui   ne tarderait pas   à s’éroder étant donné que tout horizon mélioratif de ces masses populaires n’a vu le jour. A cause de la balkanisation  exécutée intelligemment par le régime , il serait impossible d’avoir une majorité absolue pour exécuter son programme. Du coup , ce gouvernement mené par des islamistes serait une cuirasse brandie   face aux coup des jeunes manifestants rêveurs d’un printemps et d’un été arabes… Ou bien ceux qui détiennent les rênes du parti ne seraient autres qu’une élite pourrie qui instrumentaliserait les malheurs du peuple pour  L'automne marocain moumem-300x199971943_10201371300348268_894881748_n-300x200 pjd maroc arriver au pouvoir , négocier avec le régime et  les lobbies  pour détourner l’intention des masses et brider leurs aspiration pour une amélioration nette des  droits sociaux et économiques . En d’autres mots, une élite qui se fixerait comme objectif  de conserver  son prestige et ses intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général. A l’image de celle qui  a  vécu l’expérience de l’alternance ayant  fini par fortifier l’immunité du régime et anéantir l’existence  de ses acteurs.  Ou bien , tout est mieux pour le meilleur du monde et ce seraient t des préjugés qui aveugleraient des gens comme moi pour ne faire que critiquer.

Pas d’espoir , on ne peut rien !!!

Et pourtant , c’est la réalité : l’espoir est parti en éclat. Tout pend son cours normal :  la bureaucratie asservit les intérêts de la nation  à la sienne entravant ainsi toute réconciliation des masses avec l’appareil de l’état, elle décourage les investissements et sabote les projets. Une bureaucratie dont le corps est constitués   au moyen de procédés clientétistes  voire carrément médiocratiques.   La législation  ne produit que ce qui sert les intérêts personnels, ce qui désavantage les libertés , le sérieux , la créativité  ce qui encourage, le pistonnage, la corruption et l’allégeance…La volonté de maintenir le peuple dans l’ignorance  bat son plein en sanctionnant sévèrement tout désir d’acquérir un savoir…Les mass médias nationaux témoignent d’une étroitesse d’esprit  et d’un désir de bêtification  inénarrable …

Un gouvernement incapable d’affronter Sitael et Ali Fassi Fihri,  de dévoiler ceux qui profitent des rentes, des agréments de transport et de pêche hauturière, de condamner les détourneurs

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

27-05-2013

Le printemps arabe est-il un complot?

Le calvaire des peuples arabes

Durant des décennies , les arabes ont subi  toutes les formes d’oppression  et d’humiliation  en étroite relation avec la cause palestinienne. Les scandaleuses défaites étaient tout le temps au rendez-vous. Les logiques et les théories les plus  avancées se sont avérées incapables de cerner ce défaitisme qui a fini par élire domicile dans les esprits et les âmes. L’idéologie , dans sa version la plus primitive ,a tôt brouillé le chemin  .A peine ont-ils entamé leur processus de libération et de modernisation  que la sclérose  les a handicapés  et la démence  les  a désarticulés.

Se libérer  du joug de l’occupation ottomane  était considéré par certains d’entre eux comme un acte religieusement blasphématoire. Au lieu d’adapter l’islam à la modernité  , les frères musulmans ont voulu  soumettre  le sort des peuples à la religion telle qu’ils la conçoivent.

Depuis lors , la lutte primitivement idéologique bat son plein. L’islamisme doublée du sionisme  ont barré le chemin à toute alternative  moderniste à même d’assurer le développement à ces peuples. En témoignent les luttes charnelles de Jamal Abdennasser contre les frères musulmans dont il faisait partie auparavant et contre le sionisme  . En effet , il n’a pu vaincre ni les uns ni les autres.Bien entendu , ce sont les peuples qui ont fait les frais de ces guerres . Du coup ce sont les peuples arabes qui sont visés.

Il faut leur barrer la voie du développement pour  les mettre en laisse :ni autarcie alimentaire, ni maîtrise de technologie, ni liberté d’expression, ni rien de rien…

Une situation qui profitent à l’Occident

Il assure ainsi des marchés pour écouler ses marchandises, des  matières premières  , notamment l’énergie , pour alimenter son économie. Le sabotage politique est de mise , toutes les tentatives  du changement  ou du moins  de réforme ont été étouffées  … Les leaders de l’opposition radicale ont été liquidés  sur l’autel d’une guerre froide qui minait le monde y compris les arabes…Les chefs arabes  exerçaient le pouvoir non pas au nom du peuple et pour le peule mais pour satisfaire les antagonistes de la guerre froide.Une guerre froide ,elle-même,  n’était que l’œuvre des juifs selon Bakounine qui dit à ce propos : « Tout ce monde juif, constituant une secte unique exploitante, une sorte de peuple suceur de sang, une sorte de parasite organique collectif et destructeur, s’étendant non seulement au-delà des frontières des États, mais de l’opinion politique, ce monde est maintenant, au moins en grande partie, à la disposition de Marx, d’une part, et de Rothschild de l’autre [...] Le fait est que le socialisme autoritaire, le communisme marxiste, exige une forte centralisation de l’État. Et là où il y a centralisation de l’État, il doit nécessairement y avoir une banque centrale, et là où existe une telle banque, est la nation juive parasitaire, spéculant sur le travail des peuples. »…Les peuples arabes embarqués malgré eux dans  ce manège  ont continué à le payer cher.  Le malheur des arabes c’est qu’ils sont restés à la traîne sans aucune performance.

Le pire  c’est qu’un travail de fond est entrepris pour tout fausser , tuer dans l’embryon tout essai de faire mûrir les conditions propices au  changement réel.

L’ère de la mondialisation et  du village planétaire a compliqué davantage le problème. La révolution numérique et le chamboulement du champ médiatique sont devenus  l’espace d’une nouvelle lutte   universelle…Le flux d’informations ,l’aisance de la communication , le postmodernisme et le capitalisme sauvage   ont remodelé le monde. Les arabes d’hier ne sont pas ceux d’aujourd’hui mais ils demeurent démunis sur tous les plans. Autrement dit , ils sont édentés à cause des coups qu’ils ont encaissés durant des décennies et des décennies. Ils sont le maillon faible de la mondialisation . Il est donc possible de les manipuler , le chaos ;ils le vivent depuis des générations.

L’émergence soudaine d’un printemps arabes en plein automne 

Cela prouve que le complot et la conspiration sont bien réels .Dans leur livre intitulé Empire ,  (chapitre 5 , partie III, p392) Hardt & Negri, émettent quelques réserves et    conçoivent  un tel phénomène ainsi :

« […], nous n’entendons pas suggérer qu’il existe un petit opérateur derrière le rideau, un magicien d’Oz qui contrôlerait tout ce qui se voit, se pense ou se fait. Il n’y a pas un point de contrôle unique qui dicte le spectacle. Celui-ci, toutefois, fonctionne généralement « comme » s’il y avait effectivement un tel point de contrôle central [...], le spectacle est à la fois dispersé et intégré. [...], les théories de conspiration gouvernementale et extragouvernementale pour un contrôle mondial – qui ont proliféré ces dernières décennies – doivent être reconnues comme justes et fausses tout ensemble [...] : les théories de conspiration constituent un mécanisme grossier mais efficace pour approcher le fonctionnement de la totalité. Le spectacle de la politique fonctionne « comme si » les médias, l’armée, le gouvernement, les sociétés transnationales, les institutions financières mondiales, etc. étaient tous consciemment et explicitement dirigés par une puissance unique, même si, en réalité, ils ne le sont pas. »

Le complot est parfait

En fait , le complot est parfait ,il est consolidé par  des mouvements terroristes  incubés dans les laboratoires occidentales et lâchés sur des peuples  ligotés et bâillonnés. Parfois la rage qui s’empare de ces créatures  dépassent les limites, elles  mordent même leurs maîtres. En d’autres termes, il parait indéniable que l’objectif est unique ;aussi contradictoires apparaissent elles, toutes ces forces visibles et invisibles concourent  pour meurtrir ces peuples arabes. Leurs intentions  ne sont pas les mêmes mais  ils aspirent aux mêmes résultats. Les effets secondaires ne sont pas les mêmes car cet accord implicite ne pourrait tout calculer …mais le constat est là : les peuples arabes  sont conscients de ce qu’ils désirent mais sont incapables de se procurer les moyens de réaliser ce sont ils rêvent. Pour la démocratisation de la société , il faut savoir comment  exercer sa liberté ,  discerner les valeurs positives et négatives, introniser la raison ,oser conférer à l’islam la place qui lui convient, avoir des partis forts, une société civile dynamique…

Faut-il donc croire à la théorie du complOt dans le cas du printemps arabes ?

 

 

Printemps Arabe : Faut-il croire à la théorie du complot ?

Le printemps arabe est-il un complot? aljazira1-300x224

Par Anis Wahabi

Connaissez vous le film américain « Matrix » (le premier épisode parce la suite n’est qu’une diversion) ? eh ben, nous sommes tous dedans !
Parlons des fais qui nous concernent : le printemps arabes : La Tunisie en était l’étincelle, l’Egypte la consécration, la Lybie le comble, la Syrie et le Yemen le piège.

Avec ces mouvements, notre lexique s’est trouvé étoffé par de nouveaux termes dont on n’est pas habitué : révolution arabe, dignité des peuples, démocratie, mais aussi d’autres termes plus étranges tels que : illuminati, franc-maçonnerie, effet domino, etc.

Et la question qui se pose d’une manière intuitive est la suivante : les mouvements intervenus dans le monde arabes sont-ils le fruit d’une évolution normale des choses ou, au contraire, le fruit d’une manipulation à une échelle planétaire ?

Premier constat : il s’agit de mouvements qui se sont succédés d’une manière rapide mais enchainée, on a évoqué alors l’effet domino qui voudrait que la révolution tunisienne se propage d’abord à d’autres pays arabes, puis dans d’autres coins de la planète (Madrid, wall street, etc.). L’effet domino a été officiellement envisagé quand le secrétaire général de la Ligue arabe, l’Égyptien Amr Moussa déclare, le 19 janvier, soit 5 jours après la fuite du président tunisien, que « les citoyens arabes sont dans un état de colère et de frustration sans précédent ». De fait, dix jours plus tard, des troubles touchent plus ou moins fortement de nombreux pays arabes. La théorie des dominos appliquée au Maroc est énoncée début février 2011 en tant que « mythe de la contagion » dans l’hebdomadaire marocain Le Temps.

Deuxième constat : Le mouvement arabe a été boosté, si ce n’est causé, par l’effet d’internet et des chaines télévisées. Nous nous rappelons tous l’ampleur du vacarme créé par Aljazeera, Wikileaks, ainsi que des dizaines de pages et de messages dans les réseaux sociaux, principalement Facebook et Twitter. Jean d’Ormesson, pour ne citer que lui, souligne le rôle d’Internet et de la télévision qui ont permis « à la révolte de naître et de se développer » puis d’en répandre les images sur toute la planète.

Troisième constat : l’intervention des Etats-Unis dans les mouvements du printemps arabe est manifeste : les déclarations des hauts responsables américains, Clinton et Obama en premier, qui ont supporté les manifestations, invité les leaders arabes à se plier à la « volonté des peuples », mis la pression pour arrêter toute tentative à bloquer Internet et, last but not least, s’empresser à félicité les « changements » avant même que la vision sur l’aboutissement des choses devient claire. On se rappelle tous du responsable américain de la sécurité nationale dire, en invitant Mubarek de démissionner « now is now ».

L’intervention d’autres pays occidentaux n’est pas à occulter, mais tout le monde s’accordent que la France était en dehors du mouvement dans le cas de la Tunisie et l’Egypte, a joué en Lybie le sale boulot qu’a joué les Etats-Unis en Iraq.

Quatrième constat : toutes les révolutions arabes ont été, ou encours d’êtres, récupérées par des mouvements politiques d’inspiration islamiste. Par la même occasion, l’expérience tunisienne a démontré que les sensibilités de gauches ou progressistes ont été marginalisées, avec des résultats frôlant le ridicule.

Plusieurs questions se posent alors, suite à ces constats, pour lesquelles les réponses ne sont que fragmentées et incomplètes :

Premier ensembles de questions : Pourquoi l’effet domino n’a touché que certains pays et a épargner d’autres ? En d’autres termes : pourquoi l’effet domino est aussi sélectif que ça ? Le Maroc a échappé belle avec une « Révolution royale », les manifestations algériennes étaient très timides et rapidement avortées, les mouvements au Bahreïn on été tués au berceau. Mais aussi, la révolution yéménite qui semble n’intéresser personne est toujours bloquée. Tarek Ramadhan explique, dans une allocution, les secrets d’une révolution syrienne qui ne trouve pas le support habituel des occidentaux. D’après lui, la Syrie a joué depuis toujours un rôle idéal pour Israël en tant qu’ennemie nuisible mais pas dangereux, et qui est, de ce fait, utile pour justifier la politique géostratégique d’Israël dans la région. Ce que Tarek Ramadan oubli d’évoquer, c’est le fait que les morceaux du domino se sont arrêté à la frontière des pays du golf ! Pourquoi ? On verra.

Deuxième ensemble de questions : Jusqu’à quelle limite les révolutions arabes sont expliquées par la dégradation des situations économiques sociales et des libertés dans le monde arabe ? Certes la Tunisie était, aux dires d’un professeur de sciences politiques au Caire « un exemple extrême de dictature », l’Egypte, la Lybie ou d’autres pays de la région ne sont pas dans une situation meilleure. Toutefois, la situation ne date pas d’aujourd’hui. Le monde arabe a vécu des décennies entières dans des dictatures plus ou moins affichées. Et la situation économique n’explique guerre de tel soulèvement en Lybie. Pis encore, des soulèvements plus grave en apparence, tels que le soulèvement de la baie minière en Tunisie en 2008 n’ont pas donné le même effet, car, probablement, n’ont pas été récupérés par les forces manipulateurs qu’on évoque à fin 2010.

Pourquoi donc maintenant ? qui est derrière ? et pour quels mobiles ?

Afin de répondre à ces question : posons la question habituelle empruntée des sciences criminelles : à qui profite le crime ?

Plusieurs posts dans les réseaux sociaux essayent de trouver la réponse. Et pour cela, il faut revenir à 2003, à l’époque de George W Bush et l’invasion de l’Iraq. On se rappelle maintenant, comme par hasard, de ses allocutions sur la nécessité de mettre en place un « nouveau ordre » dans la région du moyen orient. On découvre, enfin, les cycles de formation, organisés par certaines institutions américaines, financées par le gouvernement fédéral ou par des fondations secrètes, et dont on a fait bénéficier des jeunes arabes, sur la thématique de « Mobilisation non violente des foules à travers internet et les réseaux sociaux ». On parle aussi d’un certain Popovich, qui était à l’origine du mouvement serbe contre Molosovitch et qui est derrière l’organisation de ces cycles de formation.

D’après certaines sources, ces cycles de formation ont été organisés en Jordanie. On atteste par la même occasion que tous les cyber-activistes se connaissent et ont coordonnés leurs activités durant les mouvements, mais encore, que le jeune Egyptien Ghonim a fourni les codes secrets nécessaires pour contourner le blocage s’internet en Egypte, et dont la source était le géant américain Google. On s’exclame aussi qu’on a refusé de fournir de tels codes au syriens. Inutile de rappeler dans ce cadre, qu’on n’avait pas besoin de ces codes en Tunisie, Ben Ali a cédé à l’époque aux pressions de Clinton, qui, en pleine « révolution » exige l’ouverture de l’espace cybernétique au lieu d’exiger d’arrêter la violence contre le peuple.

Les cycles de formation en Mobilisation non violente des foules, la multiplication des pages web et dans les réseaux sociaux fonctionnant selon le même mode opératoire, l’intervention des télévisions, les pressions des gouvernements occidentaux, la manière peu simpliste avec laquelle Ben Ali a fuit le pouvoir, la sélectivité constatée dans l’effet domino, toutes ces informations ne convergent pas vers la théorie du complot ?

Afin d’enfoncer davantage le clou, et pour analyser le constat de récupération des révolutions par les islamistes, parlons des élections tunisiennes du 23 octobre. Je ne doute pas des résultats du scrutin, qui a, à mon sens, reflété la réalité des urnes. Mais je me pose des questions quant aux préalables : un gouvernement laxiste par rapport au contrôle du financement politique, et dont le chef a visité une semaine avant la date buttoir l’oncle Sam, pour un séjour qui a durée pas moins que 4 jours. Des réclamations dans plusieurs bureaux de vote à l’étranger sur l’appartenance suspecte des responsables de bureaux face à un silence par rapport aux mêmes constats dans les bureaux locaux, un premier ministre français qui félicite Ennahdha pour sa « victoire » matérialisé par un score ne dépassant pas les 40% et j’en passe.

Il en résulte, en toute évidence, que les Etats-Unis a « décidé » du sort des révolutions arabes : placer les islamistes à la gouvernail des pays arabes. Mais pourquoi ?

Ceux qui ne croient pas à la théorie du complot sont influencés par certaines réalités apparentes, le coté apparent de l’iceberg soit-il. Ils sont tout d’abord influencés par la présence d’Obama à la tête des Etats-Unis, parce que, qu’on le veuille ou pas, il s’agit du premier président américain « black », de père musulman de surcroit, et qui a un certain capital sympathie chez les arabes et les musulmans. C’est lui aussi qui a décidé du retrait de l’Iraq, et qui s’est déplacé au Caire pour tendre la main aux musulmans. On oublie toutefois, qu’Obama n’est pas la politique géostratégique américaine beaucoup plus ancrée et structurée, et plus ancienne que lui dans le système américain. On oublie aussi les transactions occultes qu’Obama devrait faire auprès du lobby sionistes pour espérer avoir un deuxième mandat à la maison blanche.

Ceux qui ne croient pas au complot sont aussi influencés par le rôle que joue la Turquie, et surtout son emblème d’étiquette d’islamiste modéré Ardogan, dans la scène géopolitique arabe. Ils oublient toutefois que la Turquie est toujours laïque et qu’elle conserve encore des relations diplomatiques avec Israël. La Turquie, contrairement à ce que l’on croit, ne constitue pas de vraie menace pour l’occupant sioniste, et en même temps, aspire toujours à une place dans l’union européenne.
Ceux qui ne croient pas au complot le sont aussi, pour des raisons plus dogmatiques, car ils croient que l’ascension de l’islamisme est le fait de Dieu, qui, selon le « salaf », aidera les croyants à regagner la place de premier ordre dans le monde. Ils oublient ainsi, que les conditions d’une telle ascension ne sont pas encore réunies, Dieu ne change pas la condition d’un peuple jusqu’à ce qu’ils changent eux-mêmes. Avons-nous réellement changés pour aspirer à l’aide de Dieu ?
Dans le domaine de manipulation, il faut songer à la logique prospective et non pas prévisionnelle. Dans le sens où l’arbre de décision, ou d’analyse de causes à effets, doit contenir l’ensemble des possibilités envisageables.

La première possibilité serait donc d’« exporter » au monde arabe tous les mouvements islamistes, dont l’idéologie a été jugée par les occidentaux comme étant nuisibles pour leurs intérêts. A la charge des populations arabes de contenir leurs mouvements. A la charge aussi des islamistes les plus modérés d’« encadrer » les plus radicaux d’entre eux. Il s’agit là d’une stratégie à double objectif : neutraliser l’effet des islamistes dans les pays occidentaux et, par la même occasion, les livrer à leurs compatriotes qui seraient plus proches culturellement pour les maîtriser.

Cependant, cette stratégie, si elle se confirme, serait trop superficielle, parce qu’elle ne touche pas l’essentiel : l’origine des problèmes n’est pas les islamistes eux-mêmes, mais les inégalités internationales consacrées notamment par le couple Etats Unis – Israël à travers leurs agissements notamment en Palestine et en Irak.

Il faut donc aller au-delà de ce raisonnement trop simpliste, quoique plausible en partie. Actuellement, certains auteurs évoquent une nouvelle notion de « Regéopolitisation 2.0 », ou encore la prophétie de Bush sur le nouveau système géopolitique au moyen orient.

Toute est affaire de lutte de pouvoir et d’intérêt, ou selon Robert Broucard, « Derrière le spectacle du théâtre d’ombres que la presse distille aux ilotes, se jouent de véritables luttes de pouvoir pour le contrôle des peuples, des territoires et de leurs ressources. ».

Cette thèse a été affirmée par le dernier speech de Tarek Ramadan et par d’autres penseurs, chercheurs et imams. La géopolitique du pétrole est au cœur de la politique internationale et des marchés financiers. De nombreux pays sont au premier plan de cette géopolitique du pétrole, tels que l’Algérie, l’Arabie Saoudite et la Libye qui sont des pays exportateurs de gaz et de pétrole vers l’Europe, l’Asie ou l’Amérique. D’autres comme l’Égypte pour le canal de Suez, Oman pour le détroit d’Ormuz et le Yémen pour le détroit de Bab el-Mandeb sont directement concernés par la géostratégie des détroits et le transport pétrolier.

Il s’agit donc d’une nouvelle stratégie occidentale pour redistribuer les richesses, se débarrasser des leaders les plus nuisibles comme Kaddafi, en espérant que l’effet domino atteint aussi l’Iran. La Tunisie n’est dans ce cas qu’une première étape, une étincelle, qui a choisi son destin à cause d’un concours de circonstance : le malaise social, la dictature qui a atteint son paroxysme ; mais aussi à cause de sa situation : petit pays, connu par sa modernité et son équilibre et qui pourrait, donc, jouer le rôle de modèle, voir même, si on pousse la théorie du complot au maximum, de laboratoire. L’échec de l’expérience dans ce pays, sans importance sur la scène géopolitique, sans réserves importantes de pétrole, ne nuira à personne, sauf peut être aux 11 millions d’habitants qui y habitent.

L’autre possibilité dans la stratégie américaine serait de placer au pouvoir, dans les différents pays, des gens d’un certain profil : légitime à cause de leur idiologie islamique et conservatrice, mais aussi populiste, afin (qui sait ?) de dupliquer les modèles des pays du golf connus par leur aliénation inconditionnée aux américains. Le plus heureux de la planète serait Israël qui se verra en face de nouveaux leaders qui manquent d’expérience et qui seront la cause de la dislocation dans leur propre pays. Israël serait plus heureuse quand l’élite arabe, ou se qui reste d’elle, se retire de leur pays, ou de la scène politique par manque de liberté ou de moyens d’action.

Arrivons enfin aux derniers posts sur les réseaux sociaux. Pourquoi Tarek Ramadan, petit fils du fondateur du mouvement des frères musulmans, évoque la théorie du complot (voir la vidéo) ? Pourquoi maintenant seulement qu’il évoque ça ? Pourquoi voit-on défiler certains posts sur la relation entre Facebook et la franc-maçonnerie (voir le lien) ?

Pourquoi parle-t-on seulement maintenant de l’idiotie des peuples arabes ? Peut être pour pousser les idiots à faire une autre fuite en avant.
Il semble que le complot n’est pas encore fini. Il semble qu’on cherche à radicaliser les islamistes et faire perdre du terrain aux plus modérés d’entre eux. Il semble aussi que la vraie révolution n’est pas encore déclenchée. L’affaire est à suivre…

Quel serait la solution si la théorie du complot se confirme ? La solution ne serait qu’entre les mains du peuple arabe lui-même, de la vraie élite qu’elle soit d’inspiration islamiste ou progressiste (parce que le problème n’est pas idéologique), qui devrait prendre son destin entre les mains et changer pour que Dieu le tout puissant lui donne le moyen de changer sa condition.

Peut être que je suis trop influencé par le cinéma dans ce que j’ai dit. J’ai commencé par un film, je terminerai par un autre. N-t-on pas le sentiment de regarder « Usual suspect » avec sa fin, oh combien époustouflante ? Mais cette fois-ci le film ne se joue pas à l’écran, mais ça joue avec l’avenir de nos enfants

 

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

25-05-2013

Le printemps arabe, aspiration populaire ou complot?1

Des peuples pas comme les autres ?

Le printemps arabe,  aspiration populaire ou complot?1 democr-300x260Des peuples trop longtemps opprimés qui n’ont plus rien à perdre que leurs chaines. Sans  dignité , ni espoir, ils assistent amèrement aux décollage économique et social réussi  d’autres pays avec lesquels ils avaient partagé pendant longtemps la misère et la répression. Le Brésil  la Corée, la Chine et bien d’autres ont pu surmonter leurs handicaps pour rivaliser l’Occident alors que les arabes sont cloués au pilori.  Ces peuples ont accédé à l’ère postmoderne en accomplissant un gigantesque travail au niveau de l’éducation et de l’enseignement. Dans le monde arabe ,  l’ élite  qualifiée pour mener des réflexions dans ce sens n’a d’autre alternative que l’émigration ; toute opposition sérieuse aux régimes dictatoriaux  est sévèrement châtiée.

Les verrous ont soudainement sauté

Ayant atteint son paroxysme, l’horreur imposée par des autorités corrompus et sanguinaires a fait sauter les verrous et les angoisses et la peur des populations  se  sont soudainement dissipés. Apparemment, les arabes  ont osé en fin  se défaire du joug de la dictature régnante par le feu et le fer. « Un printemps arabe » a émergé  en plein désert… Les passions se sont déchaînées, les rues se sont transformées en un espace de défoulement et de défi.

Euphorie et passion

Un  « printemps des peuples arabes » a suscité une immense espérance et  a fait  pousser la fleur de la  liberté au sein d’une population étouffée par les régimes autoritaires en place depuis plusieurs décennies. Le droit  à la liberté, à la participation à la vie politique de ces peuples  dénigrés et humiliés  deviennent à portée de mains. Mené par une jeunesse , qui ressemble aux jeunesses des autres  pays du monde , une jeunesses ouverte sur la nouvelle technologie, elle a su mettre à profit les nouveaux outils de communication tels les réseaux sociaux et le web  pour démontrer  l’usure du pouvoir et des autocraties corrompues  accaparant les richesses des pays.

La démocratie comme valeur fondamentale

La démocratie est hissée comme slogan essentiel lors des manifestations. Elle est conçue  comme la voie royale de la promotion de le dignité et des droits fondamentaux de l’individu arabe avide d’acquérir la justice sociale, le développement économique  et de jouir de la cohésion de la société et du climat convenable à la paix condition indispensable à la bonne gouvernance de la cité. Les défaillances relatives à cette pratique sont automatiquement corrigées au moyen des alternances entre les différentes forces vivantes du pays. Printemps était visible .

L »apport des femmes et des jeunes

La présence des femmes et des jeunes lors de ce printemps était visible . Les femmes ont bien aménagé l’espace de la contestation mais la résolution des problématiques  multidimensionnelles qu’elles symbolisent a demeuré incertaine. Pour ce qui est des jeunes , leur engagement dans le processus de changement était déterminant. Marginalisés , difficilement intégrés socialement, culturellement et économiquement. Leur conscience nette du changement ainsi que leur énergie physique et intellectuelle a hâté le changement et l’avènement du printemps. c’est ce qui a poussé Irina Bokoba , SG DE L’UNESCO  à faire les constats selon lesquels  la réalisation de ces valeurs fondamentales nécessitent beaucoup d’efforts au niveau de l’éducation et l’instruction de ces peuple :

« Aujourd’hui les peuples de la méditerranée nous redonnent à tous une leçon de courage, une leçon d’humanité pour le 21ème siècle […] La démocratie, la liberté d’expression ont besoin de l’éducation, de l’alphabétisation, qui permet à chacun de s’informer, d’exprimer ses idées, de trouver un emploi » 

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

17-05-2013

Un scandale d’Al Jazeera au Maroc 2

La drogue au Maroc n’est pas un secret de polichinelle

La chaine marocaine MediSat a présenté  magistralement un reportage sur la consommation des drogues fortes, lequel a été suivi attentivement par les marocains  car il était    professionnellement  authentique et crédible. C’est la voie à suivre pour faire face à ces charlatans qui  veulent semer la zizanie  et  renforcer les clichés que la peste orientale  consomme paresseusement . Bien entendu les efforts  laissent à désirer. La société civile , comme dans toutes les sociétés  qui prennent le taureau par les cornes ,  s’active pour endiguer  le mal. L’ action de sensibilisation et de prévention, inscrit dans une stratégie globale de lutte anti-drogue, a nécessité une enveloppe financière estimée à 120 Millions d’euros.

 Ce sont les psychotropes de provenance d’Algérie qui sont  à l’origine des drames sociaux

 En fait ,Le problème de la production et de la consommation de la drogue au Maroc est une réalité indéniable. D’ailleurs, les débats au sujet de cette calamité sont menés publiquement. La manne  du cannabis profite beaucoup plus aux grands trafiquants qu’aux petits producteurs de Ketama. Les moyens utilisés pour ce trafic sont sophistiqués, ils dépassent parfois les  capacités logistiques de l’état.  Mais tout cela ne signifie point que le Maroc et les marocains ne font que produire et consommer les drogues douces et fortes. Une telle conception ferait le bonheur de nos voisins algériens qui prétendent fermer leurs frontières   avec notre pays pour « défendre » leur pays contre notre drogue tout en  nous inondant .Selon la nouvelle République

« Le trafic est devenu très lucratif pour certains réseaux du +trabendo+ » et est même « devenu juteux pour certaines officines pharmaceutiques » opérant dans les villes algérienne de la région limitrophe du Maroc, indique t-il. » Quant aux officines de Maghnia, il n’est pas question d’y trouver du Rivotril ou du Diazepam » ajoute-t-il , précisant que ces types de produits ainsi que Témesta et le Roxil « sont classés parmi les plus demandés parmi les psychotropes », dont les effets dévastateurs sur la santé mentale de leurs « accrocs » n’est plus à démontrer. »

Les effets dévastateurs de ces drogues de provenance de l’Algérie sont  souvent l’origine de certaines drames sociaux  indescriptibles.

 

L’état marocain est consciente de l’ampleur de ce fléau

Pour réaffirmer son engagement résolu dans ce combat ,il a ratifié toutes les conventions et instruments juridiques des ONU  relatifs à la lutte contre la drogue. Pour la seule année 2012,la quantité saisie dépassait les 157 tonnes de cannabis, 23,53 kg de cocaïne ,9,72 kg de héroïne  et près de 72000 unités de substances psychotropes. Nous savons comment négocier avec notre état , ce sont pas des valets d’impérialismes qui vont nous montrer le chemin. Notre démocratie , aussi tordue soit-elle , est notre œuvre depuis des dizaines d’années. Nous savons ce que nous voulons.

Al Jazeera a transformé les aspirations légitimes du peuple syrien  en un complot impérialismosioniste

Un scandale d'Al Jazeera au Maroc 2 kif1-300x225

Il est temps de démystifier cette chaine  qui verse dans l’intoxication  .Ces derniers temps , cette chaine est souvent arrêtée la main dans le sac. En témoigne son mensonge  au sujet du Mig 23 abattu par l’Armée Nationale Syrienne   alors qu’en réalité ce n’était qu’un L39-Albatros , un modèle en miniature, qui s’est craché lors d’une compétition sportive en Allemagne. C’est cette chaîne qui a transformé les aspirations légitimes du peuple syrien en un complot qui vise la destruction totale de la Syrie  , bien entendu, aidé d’une part par Bachar le dictateur et les intégristes assoiffés du sang.kif-300x225psychotrope-300x210

La magie moire et le Maroc régide

Pour bâtir un vrai Maroc, il faut se méfier de ce parasite qui visent l’attisement du mécontentement populaire pour propulser notre pays vers le chaos. Le reportage monté de toute pièce  par le menteur mercenaire  à la gueule pourrie  KHozam est l’expression de cette volonté  hystérique de secouer le Maroc  qui s’est montré jusqu’à maintenant trop rigide , trop hermétique à cette magie noire qui veut tout noircir en prétendant  tout

 

 

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

17-05-2013

Un scandale d’Al Jazeera au Maroc1

 

Saad Besaid payé pour un faux témoignage

«             AlJazeera m’avait donné  mille dirhams pour enregistrer mon témoignage en tant que consommateur  du cocaïne. Mais moi je n’ai jamais consommé  de drogue. Nous nous sommes mis d’accord pour que je sois présenté à visage couvert mais Aljazeera n’a pas tenu sa promesse. En fait , je suis sportif. Tu connais bien ma famille , tu sais que tout ce que j’ai dit est faux. Je suis le fils de votre voisin, ton fils est mon ami , tu sais bien où j’habite .Famille bourgeoise !!! Tu sais où j’habite et qui est mon père. Tout ce que j’ai dit , on me l’a appris pour toucher les mille dirhams » , C’est ainsi que Saad parlait  et m’informa qu’une plainte contre Aljazeera est déposée au tribunal par sa famille.

Al Jazeera  est instrument entre les mains de l’impérialisme occidentale et d’Israel

En fait, une telle pratique ferait elle partie intégrante de la liberté d’expression ? Quelle déontologie pour une chaine  qui se fixe comme objectif de diffuser les mensonges ?  son objectif ?N’est-ce pas de mobiliser l’opinion internationale et le peuple contre son régime ? Autrement dit, une justification  d’une ingérence étrangère    éventuelle dans nos affaires non pas pour nous dénicher du marasme du sous développement  mais pour nous recoloniser et nous remettre sous protectorat. L’objectif essentiel est d’ éliminer toute option démocratique à même de nous permettre une réelle libération. S’il est légitime d’incriminer l’état marocain pour ses insuffisances, ses ratages et son aveuglement, il ne serait pas  aberrant de dénoncer  vigoureusement  une boite qui fasse  fi de l’éthique professionnelle  et  serve des desseins sombres  … Désinformation ,trucage et amplification sont  les  ingrédients de la recette médiatique  de cette boite.

Saad est le produit d’une école en faillite et d’une société en crise de valeurs

Saad est le fils de mes voisins , c’est un garçon bien éduqué qui  travaille et fait du sport. D’ailleurs , son discours sur Al Jazeera révèle des incohérence et un manque flagrant de véracité. En plus , son teint  lumineux , son regard moqueur ainsi que le sourire qui échappe discrètement de ses lèvres montrent et démontrent qu’il était en train de jouer un rôle pour lequel il était payé. C’est vrai , il a accepté de le jouer  par naïveté et convoitise   mais cela indique un manque certain de conscience et une ignorance totale de l’enjeu où il était mis… C’est l’image d’une jeunesse  déboussolée  , démunie de toute conscience  politique ou éthique ,produit d’un système scolaire  incapable de promouvoir les valeurs   et les inculquer dans les esprits…C’est une proie facile à la manipulation à l’image de ces jeunes appâtés par l’argent et à qui parfois on fait subir un lavage de cerveau systématique … L’exemple de ce reportage  bidon  doit plaider en faveur de sa condamnation définitive .

Démystifions et démythifions  cette couleuvre sous le masque d’une fée

AlJazeera  prouve, pour ceux qui n’y croient pas encore,  que la déstabilisation des sociétés et des régimes est son objectif essentiel. L’abolition  chaotique  et précipitée  des régimes en place  est programmé pour mettre à leur place  d’autres pires où novices. L’escroquerie médiatique  pratiquée par cette chaine  devrait être une occasion  pour la  démystifier et la  démythifier.    En réalité, comme l’a souligné un journaliste occidental  « les anglo-saxons se sont efforcés de surfer sur des révoltes populaires pour rejouer le vieil air de « printemps arabe » qu’ils avaient organisé dans les années vingt pour s’emparer des anciennes provinces ottomanes et y installer des démocraties fantoches  sous contrôle mandataire.  AlJazeera a donc accompagné les révoltes tunisiennes  et égyptiennes  pour écarter la tentation révolutionnaire et légitimer de nouveau gouvernements favorables aux USA et à Israël. En Egypte, il s’est même agi d’uen véritable récupération  au profit d’une  seule composante de la contestation :les Frères musulman représentés par le prêcheur de la chaîne AlQuardaoui ».Un scandale d'Al Jazeera au Maroc1 aljazira-300x224

Posté par TAHRI dans Non classé | 2 Commentaires »

14-05-2013

Benkirane ,Chabat et l’absurde marocain

 

Benkirane ,Chabat et l'absurde marocain benkirane-223x300un retard rchabat-300x215 chabat Benkiran Ardogane fez marocationnel et un484674sahhafg-214x300 investissement démagogique

Le camp politique marocain connait une dérive dangereuse. Il devient de plus en plus étrange. Tout est bloqué , tout est  foutu.. . On vi le degré zéro de la politique avec un retard rationnel et un investissement démagogique. La compétition politique est  truquée.  L’alternance n’a pas pu prendre forme. Autrement dit, le totalitarisme   pousse et repousse avec force. La dignité et le bien être des marocains sont   le dernier souci de ces politicards  qui prouvent , par leur chamaillement ,leur démagogie  et leur hypocrisie   leur nullité…

Les marocains n’ont plus d’avenir. C’est catastrophique !!

La démocratie marocaine   qui est toujours  en couvaison  dans les laboratoires des   pirates  s’est  pourtant putréfiée.  Ses senteurs nauséabondes envahissent le ciel et la terre. Elles deviennet une sérieuse gangrène qui finirait par  tout dégénérer.  Un redoutable poison que le citoyen marocain et obligé d’avaler  … Ses limites formelles et représentatives sont devenues de vraies barrières qui empêchent  une vue sur l’avenir. Les marocains n’ont plus d’avenir. C’est catastrophique.

Chabat et le PI ont décidé de se retirer du gouvernement Benkirane , le roi leur avait ordonner de temporiser…On reproche à Benkirane d’agir en véritable dictateur, on accuse ses ministres d  incompétence ; la moitié des «  ministres viennent  à leur travail en état d’ébriété avancée » a déclaré Chabat qui a ajouté qu’il possède des documents vidéo et autres qui accableraient  ces ministres…Un directeur de conscience…Des spéculations et des surenchères  qui  visent l’appropriation  du champ éthique cher aux péjédistes tout en éloignant les marocains écrasés des vrais problèmes : le chômage , la cherté de la vie , la corruption , le népotisme , le clientétisme , l’injustice …

Chabat et Benkirane , acteurs du mal marocain

Ces marocains ne se reconnaissent plus ni dans la politique de Benkirane , ni dans le discours fantaisistes de Chabat. Le premier n’a rien entrepris de concret  jusqu’à maintenant. IL continue de faire de la promotion à son identité politicoreligieuse en procédant  par des négations  et des lamentations : des refus et des accusations émis à tord et à travers. Tandis que les dysfonctionnements  s’amplifient et commencent à crever les yeux…Il se mord la queue  au lieu  d’attaquer les injustices   qui empoisonnent la vie des marocains. A part un dévouement inconditionnel au roi et un discours bateau sur la réforme  , Benkirane passe son temps à invectiver, à accuser , à se justifier , à insinuer…Ses propos ainsi que les missions dont il est chargé (le plus souvent d’ordre folklorique) lui confèrent un statut d’un vrai bouffon…

Pour ce qui est de Chabat ,  son blason ne luit guère. Ne gère-t-il pas l’une des grandes ville du Maroc ? C’est quoi son bilan ?   Fès , qu’est ce qu’elle devenue ?

Ardogane,Benkirane et Chabat  Fès martyrisée, Istamboul brille de mille feux

Ardogan ,avant de passer aux commandes de la Turquie, avait  transformé Istamboul de fond en comble. Elle est devenue une  nouvelle Rome avec ses sept collines. De gigantesques projets  qui ont illustré  réellement  le progrès, la  fierté ;une furie de la construction  qui révèle la prospérité  de laquelle toutes les souches sociales ont largement  et équitablement profité. Alors que Fès s’est paupérisée davantage, le taux de criminalité à atteint des proportions redoutables…Les anciens fleurons de l’économie locale ont été pillés puis détruits …L’ancienne classe bourgeoise fassie est partie en éclat au profit de nouveaux parasites, des criquets qui avalent tout ce qu’ils rencontrent sur leur chemin…Fès est devenue l’incarnation du malheur marocain.

Pour réformer Ardogan avait bravé l’armé et les anciennes élites

Ardogan c’est aussi la négation d’un Benkirane  islamiste mais beaucoup plus   orateur que réalisateur. Tout est cloué au sol , seul l’ombre d’une islamisation  démagogique plane sur les têtes des citoyens  déboussolés  et résignés. Ardogan avait bravé la puissante armée turque  et l’élite kémelienne   irrévocablement laïque non par les armes mais par la politique et les vraies réformes. Ardogan n’a  jamais parlé de diables ou de crocodiles, il a foncé  et les résultats ne se sont pas fait attendre.

L’Absurde marocain

En fait , ce n’est pas une crise politique   qui fasse  partie intégrante de l’exercice démocratique , c’est l’absurde marocain  dont l’essence  est de mépriser le citoyen , si citoyen il y ait, et son intelligence. Le PI va réformer ? Mon œil mais il vient à peine de quitter le gouvernement il ya moins d’une année. Benkirane ? Réformer ? Par où commencer ?  Mais que font ces masses  du PJD  dont Benkirane est fier et dont la descente dans la rue demeure tout le temps un moyen de pression qu’il utilise face à ses adversaires.

 

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

07-05-2013

Interroge ton âme !le bonheur c’est la somme des malheurs

Interroge ton âme !le bonheur c'est la somme des malheurs dessiner-peindre-bateaux-partie-2-b-oeuvres-d-l-4-223x300Un soleil rouillé

La queue était interminable et gonflée  inégalement. Nous étions très nombreux à quémander un visa pour quitter le pays au soleil rouillé. Une épaisse brouillard nous enveloppait au point au point de nous étouffer. Il nous offrit ensuite au soleil cynique qui n’hésita pas à nous assener les plus  flammes  les plus destructives. Nous avions tous entre les mains des ordinateurs , des tablettes et des téléphones. Il nous était interdit de parler entre nous. Il fallait ou bien se cacher sous les bulles de la transe ou bien communiquer derrière des écrans. Ceux qui avaient opté pour la transe , fermaient leurs yeux et ouvraient leurs bouches  pour  débiter de longs monologues  sans tête ni queue ;un vrai brouhaha insignifiante cependant  pour les sourds que nous étions . ..

Une cantatrice muette

Une femme qui ressemblait aux autres mais qui étaient tout à fait une autre  fredonnait  sur un ton  sculplté de tristesse et de lumière une chanson  faites de  phrases  combinant l’injonction et la prescription, l’ordre et le conseil :

« Issaal Rouhik, issaal kalbec   kabli matahkam alayya, interroge , ton âme , interroge ton cœur avant de me juger… »

Puis elle sursauta au dam des garde -fous qui nous dressaient avant d’entrer dans l’enceinte du consulat…Elle sortit brusquement de la queue  et s’adressa à une autre qui lui ressemblait comme une goutte d’eau à une autre:

«  le bonheur c’est la somme des malheurs qu’on a vécus  et non pas ceux qu’on n’a pas vécus … »

La dame enleva un foulard  de sa tête , le brandit haut ,grimpa vite sur un escarbot et s’adressa  à nous tous :

«  le bonheur c’est de l’échapper belle, de se la couler douce ,c’est de vaincre les maux , de pouvoir guérir les douleurs, demandez à vos âmes , écoutez –les au moins, tuez les princes qui vous hantent,les fées qui vous torturent , les rêves qui vous terrassent !!!!!…Nous voilé mélangés , tous les sexes confondus, les hommes , les femmes , les heureux , les malheureux, les escargots et les lampes…Nous vivifions , nous survivons  et pourtant  personne ne peut nous arracher le bonheur que nous colportons. N’attendez pas de moi de vous dire que le malheur des uns fait le bonheur des autres, nous voilà tous élevés stupidement au-dessus de nous-mêmes  .Tant mieux pour nous. .. »

Les angoisses , les drames , les soucis sont pour les écervelés

Puis la dame fit jaillir de ses yeux des oiseaux étêtés et scanda :

«  voici les soucis, voici les drames, libérez-les ,ils s’éloigneront de toi, le bouquet du bonheur reçu en dote a fané, le sucre mielleux a fondu…C’était un bonheur éphémère  qui ne peut pas ne pas mourir .Voici les malheurs , voici les douleurs, videz vos cerveaux   envolez –vous  oh race de bougres et d’ingrats…Je m’en vais , je n’ai pas envie de me pétrifier et  de me putréfier…Amassez-vous , encastrez-vous  les uns contre les autres , soudez-vous  au moyen de vos illusions vénéneuses…Moi je m’en vais » .

picasso-236x300

Puis la dame se mua en un fil de lumière et monta vers le ciel .  oooopicasso-1-225x300

J’ai renoncé à mon projet  insensé

J’abandonnai mon projet  du visa. Je me décollai difficilement de la masse de chair devenue  compacte voire inextricable , je sortis en courant. Ma voix tomba par terre et se fêla.je  pleuré puis je me mis à ramasser les débris  pour les recoller à l’aide d’une pincée d’illusion que j’ai gardée , par inadvertance , dans la main  au moment où je me débattais  pour  enfourcher mon ombre et m’éloigner. Elle était sous mon œil , fissurée , déformée et muette. J’ai pleuré comme un petit gosse  qui  a assisté passivement à la destruction de son jouet…Mais quelques pas après , j’ai rencontré le filet de lumière qui se désaltérait dans la rivière .II se joue de la chance, de l’idée et chatouille l’eau dans toutes les dimensions…Des manœuvres  accompagnées d’un chant gauche  où le bonheur n’était point aux antipodes du malheur…La dame invisible évoquait indifféremment  malheur et bonheur  , sa voix étincelait d’étoiles  souriantes…

Le bonheur c’est qu’on est là  malgré les cyclones , les  complots , les infidélités , l’ingratitude , la souffrance…Issal rouhi issaal kalbaac

Où voulez-vous que je m’en aille? Vous me soupçonnez d’avoir assassiné le bonheur en le réduisant  absolument au malheur, le blanc et le conciliant avec le noir , le néant et l’égalisant à l’existence …Je suis flamboyante malgré toute votre malveillance

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

07-05-2013

Les paroles de mon maître

Les marocains et les partis politiques

Je ne sais pas si j’ai raison d’avoir peur pour le Maroc ou non étant do482004_10151509961054570_147383846_nnné que je suis un citoyen ordinaire qui aurait  tout à gagner si la pourriture  s’éradique. A l’image de la majorité écrasante des marocains , l’engagement  pour moi signifie  le boycott des élections , des partis politiques, des associations de la soi disant société civile, la révolte face aux abus de la bureaucratie, à la stupidité d’une partie du peuple  sans conscience …Je ne sais  quoi faire…Parfois je me dis qu’en se comportant ainsi , je ne fais que cultiver des illusions et  suivre des chimères. Mon maître SI Abdallah  Rajraji m’a confié un jour qu’il regrette son recroquevillement, qu’il aurait du faire partie  même d’un groupe  qui se fixerait comme objectif d’aller se recueillir sur les morts au cimetière. Mon maître qui atteindra bientôt quatre vingt dix ans est un vrai révolté, un pur intellectuel marocain , un érudit incomparable  qui avait  fui la magistrature au début des années soixante  en réponse à l’appel de sa conscience :

« on m’avait désigné  chef des magistrats, des mokhaznis à mon service, un cadre de vie agréable, tout à l’œil…Mais il fallait mettre la  loi au service  de la féodalité terrienne …J’ai démissionné et j’ai intégré l’enseignement… ».

Le grand savant qu’il est me disait souvent que pour évoluer, il faut faire l’autodafé  de quatre vingt pour cent des livres que nous avons hérités du passé. Mon maître est un  double lauréat de la Karaouine : une 3alimyya  en charia et une autre en langue.  Jusqu’à maintenant , il continue de lire. Ses capacités d’analyse , de synthèse et de critique  sont extraordinairement impressionnantes …

Il regrettait donc le fait d’avoir pris la décision de s’éloigner des gens  et m’inciter à ne pas suivre son chemin…Mais moi, je  l’ai suivi malgré moi. Cependant, je ne cesse de passer en revue les différents partis tout en me disant qu’il ne faut pas être trop exigeant.  Mais j’ai découvert  plusieurs fois que ces partis n’ont pas envie d’intégrer des gens comme moi .

Quelle pertinence pour quelle raison?

A Casa, quand l’envie d’adhérer à un parti s’empare de moi , je  traine ma folie derrière  et je me dirige vers tel ou tel local et mal/heureusement je trouve les portes closes. Vous allez me dire que je ne fais pas de distinction entre tel ou tel parti ; oui ,abêti peut-être, toute différence pertinente m’est invisible , mon expérience amère m’a démontré que  que ceux qui hurlaient de stridents slogans ne cherchent qu’à se valoriser aux yeux du makhzen pour avoir de gros lots .Ca y est je réfléchis bêtement. C’est mon droit de  tout laisser tomber

J’ai beau cherché un parti accueillant , je n’ai rien trouvé. Ils sont complets. La peur  me secoue comme si j’ai quelque chose à perdre. Je veux être utile mais les moyens me font terriblement défaut…

J’ai peur…

J’ai peur d’Assid car il mobilise  les berbères pour  chasser les autres…Je ne sais pas si je suis berbère ou arabe. J’ai toujours cru que je suis marocain et c’est tout.je ne sais pas non plus si je suis issu de Moulay Driss ou de Koussayla ou même Nelson Mandela..

J’ai peur de Chrif Kettani qui a excommunié  Assid  et appelle à ce qu’il soit jugé pour son savoir  made in china. J’ai peur que ce Chrif  Salafi me juge d’apostat , me condamne et me châtie car je suis musulman comme lui mais  je ne crois point en  ses prêches . Moi aussi j’écris et il se peut que je dise des choses qui lui déplaisent…Ca sera catastrophique pour moi.

J’ai peur que le Sahara devienne autonome, que l’Algérie , ses généraux et ses 200 milliards de dollars  nous étouffent et nous mettent contre l’Océan …J’ai peur de vivre dans une patrie enclavée , encastrée entre  des hommes armées Les paroles de mon maître 1965-300x187 dents et des hautes marées en bagarre …

Posté par TAHRI dans Non classé | 2 Commentaires »

01-05-2013

J’aimerais être un fou et non pas une femme

Un homme stupide vaut mieux qu’une femme intelligente

Les  garçons ont refusé  tous d’interpréter le rôle de madame Jourdain  dans  la comédie de Molière intitulée Le Bourgeois gentilhomme. Même si toute la classe avait reconnu que monsieur  Jourdain est stupide , ridicule  , que son épouse est une femme intelligente , responsable ,énergique et raisonnable, cela  n’a point persuadé   les garçons. Interrogé sur la cause , l’un des élèves a répondu que si on le met devant le choix de devenir un fou ou une femme, il préférerait être un monsieur Jourdain carrément décervelé  qu’être une « madame » Jourdain pleine de bonne sens et  clairvoyance, car à son avis  , être une femme c’est être à la fois femme et fou. Cantonnées dans  une position résignée , les filles souriaient  et ne semblaient point se surprendre de pareils propos . Un autre élève a fait remarquer à la classe qu’être une femme est une insulte ; dire à un homme qu il est une femme est une humiliation.

Ou  a-t- on caché Kacem Amine ?

Loin des  débats fougueux que les anciens élèves menaient à l’occasion de l’étude de la Liberté de la femme avec Kacem Amine, les nouvelles générations pensent de la même façon que nos ancêtres du moyen-âge.  J’ai  beau tenté de les raisonner en leur donnant des exemples des filles, de leur  classe  même ,qui sont sages , studieuses et respectables, ils étaient restés  sur leur  position .Plus étonnant encore , les autres   garçons appuyaient inconditionnellement les opinions de leurs camarades.

Une faillite

C’était vraiment choquant pour un enseignant qui  a rêvé  pendant longtemps du changement des mentalité et du rôle capital que devrait jouer l’école dans ce sens . C’est un autre aspect de la faillite de notre école qui deviendrait  une force qui tire vers l’arrière.  Quand j’ai demandé à ces élèves s’ils admettent vraiment que les mères qui les avaient éduqués sont en même temps des « fou » et des femmes, ils avaient baissé les yeux. Puis , quand je leur ai rappelé que les trois premières moyennes de la classe sont détenues par des filles, ils se sont mis à mâcher leurs mots en ripostant que cela ne change rien…

Un mépris structurel

Ce mépris de la femme est visible partout ;harcèlement sexuel ,violence et   agressions de tout genre   sont banalisés au point de ne point émouvoir les passants. Cette ambiance malsaine est le plus souvent peinte de religiosité. Presque toutes les élèves et les étudiantes sont  convaincues  qu’elles sont responsables de ce qui leur arrive. Elles se culpabilisent surtout si elles ne portent pas le voile : « On dit  monsieur que nous sommes des « 3awras»(honte ), nous devons nous ensevelir dans des édredons pour cacher tout notre corps ». Quand je leur ai demandé si elles avaient  lu cela dans le coran et si elles connaissent les circonstances dans lesquelles le verset exprimant cette exigence était révélé, elles avaient répondu passivement non. ..

Les mouvements féministes sont déconnectés

Ce qui étonne vraiment c’est que les combats que mènent les mouvements féministes n’ont aucun écho dans les établissements de l’éducation. Le champ est libre pour les  manipulateurs de  diverses couleurs : ceux qui cherchent à abuser  des mineures  et  ceux qui veulent les endoctriner à l’intérieur d’une conception religieuse rétrograde. Cette dernière mission est assurée par des enseignants  qui  y croient fermement. Moralisation rime souvent chez eux avec réislamisation.

Des intégristes potentiels , c’est ce que produirait notre école

Il en découle que  cette conception islamiste prêchée par ces enseignants  ne dépassent guère les limites du cerveau et à la rigueur celles de l’aspect vestimentaire. Autrement dit, aucune incidence tangible sur le plan de la conduite ou de la conscience sociétale. La fraude ne fait qu’augmenter, la paresse touche une grande partie de ces jeunes  élèves… Des islamistes potentiels  sans sens du devoir ni volonté d’être positif. Des obsessions métaphysiques mélangées à des attitudes sociopolitiques vaguement critiques. Le  véritable esprit critique fait atrocement défaut. Le vendredi par exemple , la plupart arrivent en classe vêtue de gandoura et de babouches … Les clichés inculqués dans les mémoires, ils se passent de tout effort de lecture et de réflexion.

C’est vraiment un drame qui  pèserait beaucoup plus  que la qualité de l’enseignement  sur l’avenir du pays.

Les guerres commencent dans les cerveaux et c’est là où il faut les étouffer. Des générations trainées dans des sentiers battus qui mèneraient partout sauf à une société démocratique et saine. Les valeurs de la raison , de l’honneur , du respect , de la tolérance, de l’effort de la différence sont balayées au profit  des banalités  et de  la schizophrénie.

J'aimerais être un fou et non pas une femme 399352_470727169635157_101802651_n.jfffffffffpg-225x300

 

Acte III

Scène III

Madame Jourdain, Monsieur Jourdain, Nicole, Laquais

Madame Jourdain
Ah, ah ! voici une nouvelle histoire. Qu’est−ce que c’est donc, mon mari, que cet équipage−là ? Vous moquez−vous du monde, de vous être fait enharnacher de la sorte ? et avez−vous envie qu’on se raille partout de vous ?

Monsieur Jourdain
Il n’y a que des sots et des sottes, ma femme, qui se railleront de moi.

Madame Jourdain
Vraiment on n’a pas attendu jusqu’à cette heure, et il y a longtemps que vos façons de faire donnent à rire à tout le monde.

Monsieur Jourdain
Qui est donc tout ce monde−là, s’il vous plaît ?

Madame Jourdain
Tout ce monde−là est un monde qui a raison, et qui est plus sage que vous. Pour moi, je suis scandalisée de la vie que vous menez. Je ne sais plus ce que c’est que notre maison : on diroit qu’il est céans carême−prenant tous les jours ; et dès le matin, de peur d’y manquer, on y entend des vacarmes de violons et de chanteurs, dont tout le voisinage se trouve incommodé.

Monsieur Jourdain
Taisez−vous, ma servante, et ma femme.


Acte III

Nicole
Madame parle bien. Je ne saurois plus voir mon ménage propre ; avec cet attirail de gens que vous faites venir chez vous. Ils ont des pieds qui vont chercher de la boue dans tous les quartiers de la ville, pour l’apporter ici ; et la pauvre Françoise est presque sur les dents, à frotter les planchers que vos biaux maîtres viennent crotter régulièrement tous les jours.

Monsieur Jourdain
Ouais, notre servante Nicole, vous avez le caquet bien affilé pour une paysanne.

Madame Jourdain
Nicole a raison, et son sens est meilleur que le vôtre. Je voudrois bien savoir ce que vous pensez faire d’un maître à danser à l’âge que vous avez.

Nicole
Et d’un grand maître tireur d’armes, qui vient, avec ses battements de pied, ébranler toute la maison, et nous déraciner tous les carriaux de notre salle ?

Madame Jourdain
Est−ce que vous voulez apprendre à danser pour quand vous n’aurez plus de jambes ?

Nicole
Est−ce que vous avez envie de tuer quelqu’un ?

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc