Archives pour août 2015

22-08-2015

le labyrinthe politique marocain

Un candidat :six recommandations , six partis

Selon le quotidien Al Akhbar , un candidat aux élections locales de la ville de Taourirt avait pu avoir six recommandations   provenant de   six partis politique différentes ; c’est dire que ce candidat est censé appartenir à la fois à la gauche , à la droite , au centre…Pour lui, , c’est là une manière pour empêcher les autres de le concurrence !!!

Tizkiyya et tête de liste et rien de plus                                                                                                                                                                                       La recommandation partisane  connue sous le nom de la tazkya et un agrément octroyé aux candidats  pour se vêtir de la couleur du parti.  Lors  des élections locales et régionales  qui auront lieu le 4 septembre, ce problème de tazkyya est doublé d’un autre qui  est le classement des candidats sur la liste.  Un charivari inouï est souvent produit lors de la préparation des listes…Tous les candi

005

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

dats veulent occuper la première place ; quand ils sont insatisfaits du rang qu’on leur a attribué , ces candidats claquent la porte et vont quémander d’autres tazkiyyat chez d’autres partis  .

La féodalité politique

La tazkiyya n’est rien d’autre  qu’une sorte de  droit de jambage    qui  est un droit qui aurait permis à un seigneur d’avoir des relations sexuelles avec la femme d’un vassal  la première nuit de son mariage. Autrement dit ,  tous ces partis ne visent que tirer profit  moral ou matériel ( il faut la monnayer parfois)d’une performance  pour laquelle ils  sont pour  rien. Une hégémonie et une dépendance absurdes  qui explique la stérilité et la médiocrité de la démocratie marocaine et surtout  la bassesse et  la médiocrité de la plupart des partis politiques.

La rente politique

C’est de la rente politique . Des partis sclérosés et creux , qui ne font l’affaire que de leurs chefs, retrouvent subitement la chaleur de  la vie ,renoue artificiellement les relations avec la société…Normalement, ils doivent disparaître car leur existence est préjudiciable au peuple. Il s’agit là de la majorité écrasante des partis en œuvre dans le champ politique marocains

La dame de Méknes en a fait tout un plat

Eliminée de la liste des candidats du parti(PAM), une dame  en  a fait tout un plat .Sur une vidéo  ,on la voit vilipender, insulter , noircir les responsables de ce parti à Meknès…Elle prétend même avoir versé quelques100000Dh  au secrétaire de la section locale en guise de contribution aux activités. Le secrétaire  en question a nié en bloc ces accusations et a déposé une plainte contre la candidate en colère. Mais , tout un groupe de membres , y compris certains membres du bureau local ont présenté leur démission…

Les analphabètes, les repris de justice dominent la scène

Selon le quotidien ALMassae , les analphabètes où ceux dont le niveau scolaire ne dépasse pas le primaire dominent les têtes de liste à Kénitra. Le parti de l’Istiqlal a mis à la tête de sa liste un ex président du conseil de la ville , repris de justice pour falsification électorale et titulaire du certificat des études primaires. Les hauts cadres , les universitaires ,les intellectuels sont où bien acculés aux derniers places où bien carrément éliminés…

On lui vole ses candidats, sa liste est rejeté, il tente de se suicider                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         Dans cette même ville   , le quotidien rapporte qu’un candidat tête de liste d’un parti qui s’appelle l’Union Démocratique,  a fait une tentative de suicide en avalant des insecticides      suite au détournement des membres de sa liste     par un parti rival. Le pauvre a passé des mois à élaborer ladite liste contenant 65 candidats, le jour où ils  s’apprêtait à la présenter, il a constaté’  que la majorité de « ses disciples » l’avait trahi…Sa liste défaillante a été refusée par les autorités.

Dans beaucoup de régions et de villes marocaines, la transhumance politique éhontée, le trafic des candidats (pour compléter et valider la liste)   ,   la présence persistante des figure de proue de la corruption, de la malversation , du détournement des deniers publics , des symboles du malheur et du désespoir sont   autant de mauvaises augures pour l’avenir du pays.

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

18-08-2015

L’Absurde politicopartisan au Maroc

La peur

Quad tu fais connaissance d’ un je m’en foutiste ou d’ un  père    citoyen soucieux du devenir de sa  petite famille ,  tues assuré du bon déroulement de la vie dans cet étrange  Maroc  mais quand tu rencontres un barbu , sans famille ni instruction , imbu de soi et intrépide  , tu devras t’inquiéter pour ta vie même.

Le parapolitqiue crè

10325525_1096328043712489_6413901733118991570_n

ve les yeux

Il y a quelques année j’ai inscrit une thèse de doctorat en sociologie politique sous l’intitulé suivant ;les facteurs non politiques ou para politiques chez les formations  islamistes. J’ai abandonné mon projet quand on nous demandé de payer 5000Dh  en guise de frais de je ne sais quoi… De toute façon  ce n’était pas là  la seule raison de mon abandon, j’ai eu l’impression que ce que je devrais chercher  crevait les yeux partout. Des évidences. On devait et on doit voter pour ce qui est et non pour ce qui doit être

…C’est dire que les élections sont instrumentalisées pour légitimer les injustices et la paupérisation.

Un carnaval politique où on s’amuse sans jouer

La religion se trouve ainsi l’élément   le plus para politique  qui  soit  mobilisé pour   faire réussir des entreprises politiques tellement sournoises  qu’elle ont poussé les peuples au gouffre. L’absence de tout projet politique sérieux  susceptible d’améliorer le niveau et le mode de vie des masses  fait des partis en lice des pignons sur rue avec un capital , des marchandises, , du marchandage , une clientèle . Le malheur c’est que pour tirer profit de ces entreprises, il faut en faire partie. Cependant, cela  est pratiquement impossible car leurs activités sont éphémères. Le novice qui prend la décision d’y aller s’approvisionner sera traumatisé. Ces échoppes politiques qui s’alignent le long du regard sont occasionnels, l’exercice politique  pour leur gérants se réduit carrément à un festival…Changer leur disposition , leur couleur , leur animateur , leur candidat  est  leur  pratique la plus  courante…La bonne bonne intention, aussi sincère soit- elle , ne pourrait résister aux caprices et à l’absurde qui y prévalent. Si les élections sont un jeu , elles sont soumises à des lois.Ce n’est pas le cas  au Maroc , aucune loi  vraiment politique n’est respectée malgré l’arsenal juridique mis en place pour les règlementer…C’est tout simplement un divertissement où on s’amuse sans loi ni but  à l’exception des maîtres qui finissent par rafler toute la mise.

 Impuissance politique

Pour camoufler cet absurde exprimant une impuissance politique, les acteurs ont souvent recours aux notions parapolitiques comme la religion , le nationalisme , le régionalisme , le racisme ,le chérifisme (noblesse du sang), le gangstérisme, la théologie pour  donner l’impression de faire de la politique

Une  telle réalité chaotique  ferait appel à mon avis à un esprit  non méthodique pour être appréhender .C’est dire que la meilleure méthode pour décortiquer  ce domaine demeure intuitive , anarchique , poétique même… Peut-être , je n’ai pas raison .

 

 

 

 

 

Bon j’ai fait connaissance d’un  extrémiste

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

16-08-2015

Elections marocaines :rude réalité et conviction désuète

Les démons sont désormais relâchés. Ils vont de nouveau  jouer la symphonie macabre . La mémoire de l’Espoir , ce grand défunt ,est célébré co

OUEZZZZZ 063

mme à l’accoutumée une fois tous les quatre ans. Le Maroc y survivrait ?

Les élections auront lieu  avec ou sans toi

« Qu’il aillent à l’enfer , tous ces marchands ambulants qui  engorgeaient les ruelles de la ville ! Que les pauvres périssent ! Que tu participes aux élections ou non , elles auront lieu, les candidats et les électeurs ne feront pas défaut.

Moi ,je n’ai plus de problèmes, mes filles sont mariées et mon fils  vient d’être   embauché  dans un service publique  après une dizaine  d’années de chômage. Si  ton visage est trop sensible pour que tu puisses faire face  aux indigents et aux misérables , il y en a qui sont capables de les manipuler et les essorer  une dizaines de fois sans qu’ils aient froid aux yeux… »

Mon voisin trop âgé pour réfléchir autrement se mettait à m’adresser des critiques sarcastiques à peine cachées même si, moi aussi , je n’ai pas hésité à hausser le ton pour lui rappeler  que je ne serais  jamais   prêt à assumer  une part  de  responsabilité  dans l’assassinat de l’Avenir des générations montantes  et que je serais toujours à l’affût des pourris ,des hommes de paille , des pillards  de fond publics…Pour les dénoncer et les démasquer

Mais en fait, je dis ce que je dis   sans grande conviction car moi-même j’ai subi l’injustice et la répression de plein fouet.Je suis à bout de souffle Et je regrette le fait d’ avoir porté et transmis pareille conception à mon entourage.

Le sort des vrais militants

J’ai dit au vieux voisin  que je ne prendrai guère part à des élections de ce genre  tans que ceux qui ont commis des  forfaits, ne sont   pas soumis aux lois au moins celles qui sont en vigueur  pour être châtiés afin que l’hémorragie et l’absurde  arrêtent .J ’ai ajouté que des gens comme moi  existent. Je lui ai donné  l’exemple du coiffeur  du coin qui garde jalousement ses cartes d’électeurs vierges depuis le début des années soixante.   Mon Interlocuteur fut  choqué  et rétorqua tout en affichant une attitude méprisante à l’égard du type : «  mais  c’est un type qui n’a plus  ses esprits ; c’est un fou déclaré ,habillé de haillons et  se nourrit des déchets des souks… »

-Mais où est le problème ; si on est pauvre, si on  a  enfanté des pauvres malgré des diplômes  et les peines subies pour les arracher. Ne sais-tu pas que ce pauvre homme était arrêté et emprisonné sous le protectorat ? Ne sais-tu pas qu’il était militant  actif de l’Istiqlal puis de l’UNFP …Il était même représentant unique du mouvement ILAAMMAM dans notre ville ?

-Non je ne sais rien ,c’est un  mahboul et se comparer à lui ou le prendre comme exemple ne t’honorera pas…

-Ce qui m’honorerait pas  c’est de participer au bal masqué des loups ou de jouer le rôle de crieur lors  de  cette curée  dans les ténèbres

Ils seront réélus comme par le passé

Mon vieux  voisin continuait de défendre la gestion de la ville même si  tout est détruit…Les anciennes énergumènes ,  les taupes que le makhzen avait adoptées  et a engraissées dans ses silos et ses entrepôts  sillonnent la ville  à visages  découverts ,trainant arrogamment  leurs besaces  …Ils sont devenus redoutables  et  puissants …Ils seraient réélus et rien ne changerait.

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

10-08-2015

Le makhzen n’aime pas la démocratie?

Même la volonté d’exister s’affaisse et s’abîme quand on constate notre   impuissance à digérer le torrent d’informations tragiques   qui , à peine s’infiltrent-elles dans notre conscience qu’elles ressortent  exécrablement  .   Un vomissement qui  essore nos entrailles  et  les peint d’une   douleur noire. Je n’écris pas car je n’écris que pour moi-même. Quand je n’écris pas , je m’efforce de chercher des justifications  pour me convaincre , calmer mes sens et ma conscience .

La mauvaise foi de l’Etat makhzénien

Aujourd’hui  , un attentat suicide vient de dévaster   une mosquée en Arabie Saoudite. DAECH    l’a revendiqué. Dans une mosquée , des musulmans tuent d’autres musulmans pour un double objectif ; aller au paradis et  servir une stratégie politique. C’est dire faire du bon Dieu une valeur ajoutée aux relations humaines  éternellement défectueuses. C’est incompréhensible car les guerres aussi ont leur déontologie et  leurs règles.

Le makhzen contrecarre les aspirations du peuple

Je suis allé me reposer  sur une colline  qui surplombe ma ville natale, celle que je connaissais  jadis comme ma poche , je méditais son extension tirée par les cheveux  car aucune source productrice de richesse  n’y a vu le jour.  Les conditions de vie se sont détériorées davantage. J’ai voulu oublier ce marasme car l’obsession tragique de ces musulmans assassinés par d’autres musulmans alors qu’ils faisaient la prière dans la mosquée   me hantait.  Mais  je l’ai apprivoisée  vite, je l’ai comprise , cette réalité affreuse.  Je l’ai même vécue, je la vis toujours . Priver son frère , son prochain de ses droits fondamentaux ;n’est-ce pas une agression caractérisée ?  Que dire d’un système politique qui se fixe un  et un seul objectif : dépouiller les gens  de leurs droits fondamentaux et les acculer à la misère et au misérabilisme extrêmes ? Un régime qui détruit l’Ecole du peuple tout en prétendant la réformer, renforce la corruption  tout en exprimant l’intention de la combattre, consolide le chômage et la pauvreté et   dit qu’il est décidé à l’éradiquer… Duperie, falsification , mensonge , hypocrisie…

Une guerre perdue contre la mauvaise foi

Et moi aussi , en tant que citoyen malheureux et marginal  , n’assumé-je pas une part de responsabilité ?  j’ai tenté de  localiser ces  moments d’inattention  qui se sont échappés  d’entre nos mains et  qui  ont permis à  cet esprit suicidaire et à ces monstrueuses convictions de  pousser dans les cerveaux de toute une génération  gavée d’ antivaleurs  et de désespoir. J’ai beau fouillé dans ma mémoire, je n’ai rien trouvé. En fait, mes congénères, qui sont aussi porteurs du syndrome Immunitaire  active contre  la mauvaise foi makhzénienne , se sont cassés les dents en voulant croquer une réalité rocailleuse qui  affiche cependant un doux et pitoyable  appel à l’aide  et à la correction . Mais , on était forcé de passer notre vie dans des luttes sourdes et sauvages face à  la mauvaise foi de l’Etat  makhzénien. Les tragédies qui parsèment la scène arabo-musulmane,   y compris le Maroc, résulte de cette mauvaise foi qui avait opté pour l’illettrisme au détriment de l’Instruction, pour la paupérisation systématique au lieu de l’amélioration des conditions de vie…Cet Etat qui a coopté toutes les vermines sociales et les a élevés au rang de responsables  notables dignes de confiance tout en décimant les réelles énergies sociales …

 

ouezzanwahbi - Copie - Copie (3)

 

Le makhzen et la démocratie s’excluent mutuellement.

Le soi-disant et interminable   processus démocratique marocain n’est qu’une escapade labyrinthique  qui ponctue périodiquement  une descente  vers l’enfer  .L’enfer c’est la souffrance. Tout chacun vivant au Maroc  constate que la souffrance des populations vont crescendo. La souffrance  s’amplifie et n’épargne plus personne. Toute la classe moyenne de la société marocaine est en passe de disparaitre. Le fossé s’élargit  très rapidement entre une poignée de riches et tout un peuple proie au malaise et au désespoir.

Une démocratie momifiée

Le makhzén  a fait de la démocratie une occasion où viennent concourir  tous les fumistes et autres opportunistes et menteurs de tous les acabits ; les candidats honnêtes sont  là pour épicer le jeu qui risque  de ne plus intéresser personne. Le dindon d’une farce  déclarée. Oui le makhzen  renouvelle ses élites ,il s’ en procure de la société en faisant miroiter son argent et son or. Il  offre une immunité  ainsi que les moyens adéquats pour mettre main basse sur les maigres  populations  habituelles des ures. Le minimum de déontologie  politique , de sérieux et de responsabilité est absent. Ce qui explique le faible taux de participation. Le laisser-aller makhzénien face aux détourneurs de deniers publics , face aux criminels politiques de tout genre n’a d’égale que son enthousiasme  pour fabriquer de fausses accusations à l’égard des véritables militants. Le trafic et l’usage des stupéfiants  sont devenus  des délits passe-partout qu’on colle aux militants pour les faire taire

Le makhzen n’est ni sérieux  ni prêt pour la démocratie , c’est une vérité indéniable . Les mêmes énergumènes sont de retour sur la scène politique. Maintenant , ils volent de leurs propres ailes, ils étaient pauvres  puis se sont enrichis grâce à la politique, ils étaient des misérables  , ils sont devenus des magnas faisant partie intégrante du makhzen , ils sont là , ils vont tout gagner  mais démocratiquement par-dessus le toit.

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc