04-07-2017

COMPORTEMENTS BORDÉLIQUES A L ‘UNIVERSITÉ MAROCAINE

La condamnation du professeur d’Algèbre de  l’Université de Tétouan  par la cour d’’appel  à un an d’emprisonnement n’ a pas encore cessé de susciter les critiques  de l’opinion publique qui la juge trop  disproportionnée   par rapport aux délits commis par le coupable   qualifié de héros du troc  des plaisirs ctetouanharnels   contre  des points .Un scandale a peine étouffé mais qui vient d’être attisé  par un autre   plus cynique et plus traumatisant .    Cette fois, la victime est doctorante, le présumé coupable n’est autre que le doyen de la faculté de droit qui est son directeur 

Selon les médias locaux , l’étudiante  épouse d’un agent de police aurais  sollicité un prolongement de la durée de  préparation ; le doyen lui aurait demandé des faveurs charnels et des pots de vin pour lui accorder ce droit..

S’étant plainte zt confiée  à son mari , celui-ci  serait entré en contact avec le doyen sous l’identité de son épouse et aurait pu le piéger ; les preuves d’un chantage sexuel et financier seraient là et aurait requis l’intervention immédiate du ministère public

 Cependant , des sources proches du doyen ont nié les accusations et considèrent le dit chantage comme des tentatives   fréquentes dont des étudiants abusent   pour calomnier  les professeurs et faire pression sur eux en vue d’avoir leur diplôme par tous les moyens

Si cela prouve quelque chose , c’est bien  la dégradation totale de la situation du savoir  et la discrétisation complète du système des valeurs  de la société marocaine

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc