24-07-2017

LE RIF c ‘est le Maroc mais c ‘est le RIf .Réalité 1

Le patriotisme c’est ce sentiment de malaise profond   liée à l’impuissance  qu’on éprouve  alors qu’on  se trouve  devants  des   vérités, multiforme, polychromes de masses différentes qui  se    rivalisent les unes avec les autres   et secouent  violemment notre cerveau ;des  vérités  qui veulent    se propulser sur l’ aval de la raison et  s’habiller de la  passion du   cœur .

Bien entendu c’est du Rif que je veux parler . Le Rif qui défraye la chronique depuis presque une année . Ce qu’on vit  représente un moment où se sont polarisées toutes les vérités et toutes les bêtises du pays

Première vérité

Les conditions de vie des marocains sont atroces. Le Rif  ,comme  partout au Maroc  ,est un territoire laissé pour compte .L’ Etat collecte ses impôts , profite de la devise apportée par les MRE, exploite la mer et la forêt sans pour autant marquer sa présence  autrement  que par un  policier  ou un gendarme  qui ne parlent même pas le rifain et qui abuserait  de la gentillesse , de la générosité spontanée ou intentionnées des habitants   . L’Etat est aussi représenté par un tribunal qui fonctionne beaucoup plus comme un moyen de règlement de compte entre les mains des plus forts que comme moyens de justice  et d’équité …  Promenez-vous partout dan le pays , vous trouverez les morsures des magistrats toujours saignantes dans les corps des  citoyens frustrés.

Il faut  dire aussi que cet Etat a cessé d’exister dans les écoles et les hôpitaux. Des services s’érigeant en parfaits ruines rappelant un passé révolu. L’Ecole et l’Hôpital   dans leur uniforme étatique ressemblent à de véritables mausolée contenants le corps d’un Etat social qui n’est plus .

Le Rif est la limite extrême du Maroc , une fenêtre qui donne sur l’Europe. C’est dire une rupture civilisationnelle , culturelle,  voire ontologique, une blessure à  soigner en permanence, une fracture à réparer et à consolider urgemment. Le Rif c’est aussi le temps , l’Histoire , celle qui témoigne d’un malentendu armé, d’une arrogance  politique et  militaire, d’un mépris innomé mais pétrifié pour la mémoire , d’une trahison  effervescente , d’une marginalisation criminelle

Ce n’est pas parce qu’il avait subi trop d’injustice et trop de  négligence que les autres régions qu’il s’est révolté mais parce qu’il est une réalité spatiotemporelle  à part ,   plus sensible que les autres régions du Maroc.

Autrement dit les solutions à apporter ne sont pas uniquement d’ordre socioéconomique .Il faut être sûr que tout  manquement à la démocratie réelle  serait fatal au devenir et a l ‘avenir du Maroc.

Ce qui ne marche pas en fait , c’est la démocratie locale , si elle était authentique, cette démocratie  , ses acteurs se seraient exprimés de la même manière que ces jeunes  qui manifestent dans les rue d’Al Hoceima depuis dix mois .

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | RSS 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc