Archives pour la catégorie 'ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES'

09-10-2017

une manifestation sans islamistes

Une manifestation sans islamistes

Le 10 octobre ,une manifestation  nationale a été organisée à Casablanca  pour réclamer la libération immédiate et inconditionnaelle des dizaines de  jeunes  détenus rifains . Les familles de ces détenus y avaient pris part .Cette manifestation était exclusivement gérée et menée par les forces de gauche. C’est dire que les islamistes qui ont l’habitude d’inonder la rue a pareilles occasions  n’y étaient pas .c’était en effet ce qui attirait le plus d’attention .

La légitimité est intacte

La gauche au Maroc comme peut-être ailleurs est en perte de vitesse. La fin du bloc socialiste et de la guerre froide entre l’est et l’ouest ainsi que la course effrénée dans les processus de libéralisation sauvage imposée par la mondialisation l’avaient désémantiSée  sans pour autant la discrétiser ou l’illigétimiser. Car les disparités sociales sont devenus maintenant plus que jamais criardes .Résultante des mécanismes économiques complexes ,  aucun discours ou projet politiques ne pourrait les contenir et les influencer .Apparemment , le progrès technique déclenche en permanence  l’économie qui à son tour échappe constamment à toute réflexion politique susceptible sinon de la corroborer du moins la comprendre.

La gauche est là , munie de sa légitimité et de son crédit, chargée d’affection et de foi mais  mais incapable d’aller au-delà de la contestaion.

Incapable d’aller au-delà de la contestation Et contrée par le mythe et le fantasme

Au-delà de la contestation, la gauche qui battait le pavé hier à Casablanca , était heureuse d’avoir échappé au déferlement des  hordes islamistes   voulant  s’attribuer ce capital symbolique et légitime en vue de sophistiquer leur manipulation des masses .Les islamistes  profitent des effets catastrophiques des politiques successives  et surtout de l’enseignement défaillant qui produit des esprits bornés souvent  en contradiction  flagrante avec la raison , la vérité  et la réalité historique. Les masses n’ont pas besoin d’être convaincue car elles sont d’office  persuadées par un pseudo savoir  qui n’est qu’un amas de mythes et de fantasmes  …

La gauche était satisfaite d’elle-même ;ne serait-ce que par les retrouvailles entre anciens détenus dans les prisons des années de braises, anciens étudiants gauchistes , anciens syndicalistes retraités… Un vrai moment de joie   loin des intégristes qui vise le régime non pas pour l’améliorations des conditions de vie des populations mais pour les soumettre à un autre régime théocratique, liberticide et réactionnaire.

DES FRACTURES DES AMBITIONS DE L ‘INFLATION ET DE LA CONFIANCE  UN AVEUGLEMENT

Cependant cette gauche retrouvant son euphorie contestataire semble se trouver dans une messe sans lendemain. Car la contestation ne suffit pas  et d’ailleurs ce n’est son apanage particulier.  Sur les réseaux sociaux , les disputes  futiles  caractérisent ses rapports internes. Les envies et les dépits manquent souvent de fondement profond et objectif. Les dissensions et les démissions sont une pratique courante .On y sens des règlements de compte personnels , des ambitions  monstre, des jalousies grinçantes … Dans le meilleur des cas c’est une critique sarcastiques adressée au régime …Au lieu de développer ses  réflexions et de s’implanter au milieu des masses , les dires et les comportements des militants de la gauche ne dépassent guère ceux d’un peseudo-intellectuel imbu de soi.

 

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

12-09-2017

DRAME AU PARLEMENT MAROC

CRISE PARLEMENTAIRE AU MAROC

270 parlementaires marocains seraient mécontents , se sentant lésés pour ne pas avoir perçu leur pension de retraite. Mr Malki , président du parlement , selon le quotidien marocain AL Ahbar,  est  devant le chantage : 5000 dirhams mensuellement ou un montant global de 34 millions de centimes pour chacun ; l’équivalent  d’un montant de Deux milliards de centimes que doit verser l’Etat.

L’affaire est portée devant le tribunal .Monsieur Malki en sa qualité de président d’une institution publique a , selon l’avocat des «  victimes » , maitre Hounain , lui-même , ex parlementaire du RNI et président du comité Justice et Législation , a enfreint la loi. Effectivement, il a favorisé les ex retraités du mandat antérieur  qui touchent régulièrement leur  salaire.

Il parait que la misère a conquis  les pauvres parlementaires dont les efforts et les sacrifices  ont  permis au Maroc de décoller  sur tous les plans .Les pauvres bougres sont certains que le ridicule ne tue pas dans un pays  livré tout entier aux pillards et autres larrons qui ne jurent que par le dirham.

Pauvre pays  qui est  le nôtre  ,     ruiné par une démocratie sournoise   qui a déjà empoisonné notre avenir…Un drame ontologique et axiologique  qui  cadre bien avec l’œuvre politique magistrale d’un certain  Lachgar ,secrétaire de l’USFP ,qui a placé son fils  au poste de secrétaire  général  du ministère de la culture alors qu’il exerçait avant dans le secteur hôtelier ou  un certain Benkirane    qui  a introduit sa fille  comme haute fonctionnaire à la primature «  à son insu » avait-il declaré…Pauvre pays  où les scrupules   n’ont plus droit de cité .

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 1 Commentaire »

11-09-2017

Le Maroc des injustices

Injustice adaptée et  apprivoisée

Pour beaucoup de mes compatriotes , le devoir de contester est incontestable. Si  vous leur donnez  l’occasion de vous dire les causes, ils vous inonderont de récits et de détails  douloureux et inhumains  .Et pourtant , en tant que  musulmans sans relief , ils n’ éprouvent pas profondément  cet âpre désir de changer le monde , ils l’acceptent dans l’espoir de vivre mieux dans l’au-delà où   atteindre le droit censé être juste par deus  ex machina , un miracle par exemple… Oui   ce qui les fait souffrir le plus  c’est le règne de l’injustice …

L’injustice est parfois  pratiquée au sein d’une même famille, d’ailleurs des procès scandaleux  entachent le quotidien et  l’histoire de beaucoup d’entre elle. Parfois encore parmi les voisins , elle a fini par prendre forme d’une vérité incontournable dans notre société . Fatale  mais surtout incorrigible , irréparable ; irréversible, Une injustice  qui finit par devenir justice .Eh oui, quand on méprise vigoureusement le droit à la justice , on le remplace par celui de la malchance de ne pas avoir eu  les moyens susceptibles d’arracher une justice même si elle est une injustice pour d’autres.

Injustice , bonheur fugace et vicieux

Je m’explique : emporté par le cours douloureux de l’injustice, les séquelles se font vite sentir. Corps et âme sont battus. La question de la survie  éclate et finit par tout absorber. Une injustice qui persiste finit par acquérir ses lettres de noblesse et jouir d’une  légitimité   parmi nous .On ne  lui accorde plus d’importance .On  la laisse tomber  au profit  d’un bonheur  même fugace et  contradictoire avec la  vertu. Le malheur c’est le sort des autres , ils le sentent , c’est leur peine …Mai ayant eu recours au procédés injustes pour  arriver à ce qui est juste n je ne peux pas ne pas jouir du plaisir ..Je ne suis pas faiseur du malheur des autres

Justice et injustice sur la tête du client

Au Maroc, on vous force d’avaler la pilule, celle qui  évalue justice et injustice sur la tête du client. C’est ce qui a fini par engloutir l’univers politique dans une mer d’incertitudes  et de mensonges .

Il faut bien le reconnaitre , ce n’est pas toujours l’Etat makhzenien  qui commet les injustices , il a ses acolytes embrigadés  parmi les éléments les plus pourris d’une   élite  aux dimensions minuscules  .

La politique au Maroc c’est une question de pur gâteau, on fait de la politique pour en avoir sa part. Si tu ne fais pas la politique du gâteau, tu seras foutus ;Oui FOUTU PLUS que jamais

اطحن ممو Broyez-sa mère ?injustice3

Les faits deviennent de plus en plus caricaturaux, si tu ne nous suis pas, tu seras broyée.اطحن ممو .Si cet évènement est devenu  emblématique, c’est parce qu’il est  et sera inaugurateur  d’un cycle d’événements  politiques où les acteurs sont de moins en moins déguisés, leurs intentions de plus en plus    visibles  Accidentelle ou volontaire , la mort publique de Fikri Mouhsine a donné le coup d’envoi d’une  épreuve de force qui parait encore à ses début…C’est dire que la justice s’enroberait d’injustice qui serait à son tour troquée contre la justice …Elles s’allieraient ,elles s’entredéchireraient, elles se dénonceraient…

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 1 Commentaire »

02-09-2017

la revanche des déracinés et des marginalisés

Cendre et flamme

Je ne  sais pas à quel point les pays sous-développés notamment les arabo-islamiques pourraient se ressembler. De toute façon ils ne seraient point comme des gouttes d’eau. Car je n’ai jamais visité  de pays arabe.

Cependant  nous pouvons imaginer  leur réalité d’après les mass médias et les contacts aléatoires que nous pouvons avoir avec leurs ressortissants.  En un mot, il parait qu’on peut y vivre toutes les souffrances du monde, toutes les formes d’injustices et  tous les styles de répression.

Jusqu’à une date récente, j’avais l’illusion que mon pays le Maroc pourrait faire mieux et ce malgré tout Ce que j’y avais subi. Au moins trois   faits m’ont poussé à tout remettre en question.

La revanche du lierre assoif

Les incidents terroristes de Barcelone, les complications des manifestations du Rif et les agressions perpétrées publiquement à l’ égard des femmes.  Ces faits et autres  ont pour cause fondamentale l’écroulement  total du système de valeurs ayant un trait quelconque avec la civilisation  et le civisme modernes.

Ce n’est pas la pauvreté qui conduit des jeunes au terrorisme, non plus ce ne sont pas des revendications  sociales et politiques claires et nettes  qui excitaient les rifains à manifester quotidiennement, de même  ce n’est pas le refoulement sexuel qui  justifie cette kyrielles d’actes sexuels pervers  de zoophilies, de pédophilie, de « pathophilie » ou de nécrophilie…

Des antivaleurs sont en œuvre  dans les cerveaux de ces jeunes issus de parents  vieillissant sans  honneur  ni bonheur  et  s‘acheminant   lentement  vers la mort tout en tenant à leurs illusions.

Dieu n’est pas wahhabi

Les nantis  gavés dans les auges ténébreuses de wahhabis ont fini par créer un Dieu à lieu image. Is croient qu’il est  aussi pourri qu’eux, qu’ils puissent commettre les péchés les plus abominables et Il sera prêt à le pardonner s’ils s’acquittent bien de leurs devoirs rituels…

Les raisins de la vigne déracinée

Les régimes politiques dictatoriaux en place  fonctionnent selon des structures  fermées, des nomenclatures  monochromes et des horizons clos. Ou bien on s’y intègre ou bien  on en est rejeté. La démocratie n’est qu’un slogan creux qui  par ces temps qui courent où le néolibéralisme  sauvage  est en train de liquider la plupart des acquis sociaux arrachés durement durant des dizaines d’années L’espoir  et l’ambition eschatologiques prennent  le dessus sur celui de ce bas monde ;les enfants cherchent  à concrétiser les  ambitions  de parents résignés…Le chaos  des pays arabes  où « des révolutions «  ont éclaté  n’est-il pas un vrai enfer ? Ces enfants terroristes ne sont pas pressés d’aller  au paradis. ???Ne s’agit-il pas de la réalisation des rêves de parents  désintégrés aussi bien dans les sociétés d’accueils que celle de départ ?

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

24-07-2017

LE RIF c ‘est le Maroc mais c ‘est le RIf .Réalité 1

Le patriotisme c’est ce sentiment de malaise profond   liée à l’impuissance  qu’on éprouve  alors qu’on  se trouve  devants  des   vérités, multiforme, polychromes de masses différentes qui  se    rivalisent les unes avec les autres   et secouent  violemment notre cerveau ;des  vérités  qui veulent    se propulser sur l’ aval de la raison et  s’habiller de la  passion du   cœur .

Bien entendu c’est du Rif que je veux parler . Le Rif qui défraye la chronique depuis presque une année . Ce qu’on vit  représente un moment où se sont polarisées toutes les vérités et toutes les bêtises du pays

Première vérité

Les conditions de vie des marocains sont atroces. Le Rif  ,comme  partout au Maroc  ,est un territoire laissé pour compte .L’ Etat collecte ses impôts , profite de la devise apportée par les MRE, exploite la mer et la forêt sans pour autant marquer sa présence  autrement  que par un  policier  ou un gendarme  qui ne parlent même pas le rifain et qui abuserait  de la gentillesse , de la générosité spontanée ou intentionnées des habitants   . L’Etat est aussi représenté par un tribunal qui fonctionne beaucoup plus comme un moyen de règlement de compte entre les mains des plus forts que comme moyens de justice  et d’équité …  Promenez-vous partout dan le pays , vous trouverez les morsures des magistrats toujours saignantes dans les corps des  citoyens frustrés.

Il faut  dire aussi que cet Etat a cessé d’exister dans les écoles et les hôpitaux. Des services s’érigeant en parfaits ruines rappelant un passé révolu. L’Ecole et l’Hôpital   dans leur uniforme étatique ressemblent à de véritables mausolée contenants le corps d’un Etat social qui n’est plus .

Le Rif est la limite extrême du Maroc , une fenêtre qui donne sur l’Europe. C’est dire une rupture civilisationnelle , culturelle,  voire ontologique, une blessure à  soigner en permanence, une fracture à réparer et à consolider urgemment. Le Rif c’est aussi le temps , l’Histoire , celle qui témoigne d’un malentendu armé, d’une arrogance  politique et  militaire, d’un mépris innomé mais pétrifié pour la mémoire , d’une trahison  effervescente , d’une marginalisation criminelle

Ce n’est pas parce qu’il avait subi trop d’injustice et trop de  négligence que les autres régions qu’il s’est révolté mais parce qu’il est une réalité spatiotemporelle  à part ,   plus sensible que les autres régions du Maroc.

Autrement dit les solutions à apporter ne sont pas uniquement d’ordre socioéconomique .Il faut être sûr que tout  manquement à la démocratie réelle  serait fatal au devenir et a l ‘avenir du Maroc.

Ce qui ne marche pas en fait , c’est la démocratie locale , si elle était authentique, cette démocratie  , ses acteurs se seraient exprimés de la même manière que ces jeunes  qui manifestent dans les rue d’Al Hoceima depuis dix mois .

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

05-07-2017

Le report de la convertibilité libre du dirham ou la catastrophe évitée in extremis

Au bord  de la catastrophe

dirham

Le projet de la convertibilité libre du dirham est reporté sine die .Cette décision a été prise par le Wali  de la Banque du Maroc après avoir constaté que la devise circulant sur le marché local a été happée d’un coup par les banques et autres acteurs économiques qui  l’ont ,en contrepartie, inondé  de quelques 400 milliards de dirhams .Un constat amer qui a été aggravé  par la fuite massive  de cette devise  sous prétexte de financer des projets  à l’étranger.

Selon des observateurs, il s’agirait là  de la plus grande opération de trafic , de contrebande, de fuite de capitaux  et de blanchiment de l’argent  dans l’histoire du Maroc entreprise par  des soi-disant hommes d’affaires parfois en concertation avec leurs banquiers.  Pour cerner l’inflation et la hausse subséquente des prix , la Banque du Maroc a été contrainte d’acheter le plus surplus  de la devise nationale

Le prix exorbitant de la politique sécuritaire au Rif

Le malaise   financier a   été  accentué par les soulèvements du Rif qui  fait tache d’huile et risque de se propager partout dans le pays . Pour y faire , l’Etat a du se démaquiller et a eu recours aux mesures sécuritaires répressives et arbitraires .

Cependant la FMI et la BM  ne tolèreraient pas ce report car ils réclament à cor et au cri  leurs dettes. La convertibilité libre du dirham est « une  mesure inédite pour le Maroc et qui a, depuis plusieurs décennies, fait l’objet de recommandation au Royaume, de la part du FMI, aura théoriquement pour objectif stratégique de faciliter l’intégration de l’économie marocaine à l’économie mondiale, notamment aux marchés financiers internationaux, dans lesquels, le Maroc est l’un des acteurs africains les plus en vue» acait déclaré un responsable du .Une stratégie  imposée non pas par l »évolution de l’économie nationale mais par les exigences  du capitalisme mondial et ses outils de pression sur les peuples ; une ingérence flagrantee dans la politique de ces pays .

 

Par ailleurs , ce report pourrait être considéré comme  l’effet direct du soulèvement du Rif, les conséquences se font  douloureusement sentir  . Même au niveau des investissements, il  y a eu du ralentissement voire de la perplexité.

Le poids de la  dette sera-t-il supportable ?

Le Maroc sera contrait de rembourser de lourdes dettes, pour se faire il demandera une autre ligne de crédits  qui serait consacrée eu remboursement et ce serait le cycle infernal.

Lors de sa réunion avec les responsable du FMI et de la BM en vue d’obtenir une IPL de 5milliards § que le Maroc compte renouveler sans pour autant l’utiliser  , Le gouverneur de la banque du Maroc a affirmé que le processus prendrait plusieurs années et que le Maroc envisagerait d’abord, un élargissement des bandes de fluctuation du dirham, et observera la façon dont le marché traiterait ce changement. Puis, a-t-il ajouté, la valeur du dirham sera graduellement laissée à définir, par les forces du marché, avec toutefois, une intervention limitée de l’Etat  mais les choses ont été bousculées et la décision , mémé si elle a été reportée a montré jusqu’à quelles limites l’Economie marocaines est vulnérables et comment  nos hommes d’affaires se montrent extrêmement lâches et égoïstes

La situation actuelle est presque catastrophique ; les finances se sont brusquement effondrées. Les espoirs sont plus que jamais portés sur l’apport en devise des MRE  mais Les instances financières  internationales ne pourrait patienter

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

04-07-2017

COMPORTEMENTS BORDÉLIQUES A L ‘UNIVERSITÉ MAROCAINE

La condamnation du professeur d’Algèbre de  l’Université de Tétouan  par la cour d’’appel  à un an d’emprisonnement n’ a pas encore cessé de susciter les critiques  de l’opinion publique qui la juge trop  disproportionnée   par rapport aux délits commis par le coupable   qualifié de héros du troc  des plaisirs ctetouanharnels   contre  des points .Un scandale a peine étouffé mais qui vient d’être attisé  par un autre   plus cynique et plus traumatisant .    Cette fois, la victime est doctorante, le présumé coupable n’est autre que le doyen de la faculté de droit qui est son directeur 

Selon les médias locaux , l’étudiante  épouse d’un agent de police aurais  sollicité un prolongement de la durée de  préparation ; le doyen lui aurait demandé des faveurs charnels et des pots de vin pour lui accorder ce droit..

S’étant plainte zt confiée  à son mari , celui-ci  serait entré en contact avec le doyen sous l’identité de son épouse et aurait pu le piéger ; les preuves d’un chantage sexuel et financier seraient là et aurait requis l’intervention immédiate du ministère public

 Cependant , des sources proches du doyen ont nié les accusations et considèrent le dit chantage comme des tentatives   fréquentes dont des étudiants abusent   pour calomnier  les professeurs et faire pression sur eux en vue d’avoir leur diplôme par tous les moyens

Si cela prouve quelque chose , c’est bien  la dégradation totale de la situation du savoir  et la discrétisation complète du système des valeurs  de la société marocaine

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

04-07-2017

Larbi Lmharchi ou l’oiseau étrange de la politique marocaine

La déclaration des biens  est une obligation que la loi impose  aux  hauts fonctionnaires , aux  représentants des collectivités territoriales et aux députés   parlementaires  marocains .

 Effectivement,le député président du conseil promharchivincial d’Ouezzane  Larbi  Lamharchi         a fait officiellement   la sienne au moment où il était conseiller sous la bannière du Parti de l’Istiqlal alors qu’il habitait encore une modeste maison au quartier Karia à Salé où il partageait avec ses électeurs  tous les risque de la précarité  et de l ‘habitat anarchique et inalubre.

Cependant dès qu’il avait rejoint le PAM  , il  était devenu tout autre ; un vrai magnat , une vraie source de liquidité. Un grand propriétaire  qui s’est procuré notamment  un café sis Boulevard 16 novembre  16 novembre à Rabat pour la coquette somme d’un milliard six cents millions…

Une richesse  éclatante,  soudaine, exponentielle  , ahurissante et sidérante.

Du statut  de tailleur traditionnel  à celui de l’un des plus grands richards du Maroc,  un parcours extravagant  qui intrigue davantage  par l’acquisition d’une compétence éloquente inégalable et d’une hardiesse  fougueuse lors de la défense du droit des paysans de jbala à la culture du cannabis.

Ce politicien surnommé l’oiseau étrange est allé loin dans ses  défis , il s’est porté candidat lors des dernières élections en compagnie de sa petite fille de 21 ans et a presque raflé toutes les voix d’Ouezzane et de la région.

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, OUE>Z>ZANE | 1 Commentaire »

21-06-2017

LE MAROC PLEURE LE DESESPOIR DE SES JEUNES.RACHID BENHASSI REND L ÂME LORS D’UNE EMBARCATION DE FORTUNE

.

Kaleet Mgouna où les roses poussent malgré elchahidles

Il s’appelait Rachid Benhassi   et surnommé Almastour .Né et élevé  à Klaat Meggouna  où s’organise le festival des rose traditionnellement le deuxième week-end de chaque mai .A cette occasion , la petite ville se pare de ses plus belles atours  pour la fête  .L’eau de rose coule à flot et   asperge les visiteurs , des chutes violentes des pétales  de roses noient ces visiteurs et couvrent leurs vêtements .Les  jardins de roses ouvrent leurs portes à tout le monde om il est permis de danse , de chanter et pour élire ; parmi les filles de la région  Miss Rose qui sera élue reine d’un jour.

Puis elle défilera sur un   char décoré et parfumé  traversant toute la ville ,parfumée est jonchée de pétales de roses   chante , danse …

Une parfaite illustration du vieux rêve oriental  de Baudelaire qui dit :

 

 Voici venir les temps où vibrant sur sa tige

Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Les sons et les parfums tournent dans l’air du soir;

 

 

Quelque chose qui  emplit le jeune homme d’amertume :

Valse mélancolique et langoureux vertige!

 

Le parfum quitte sa rose

Mais Rachid fut obligé de mettre tous ces souvenirs parfumés dans un coin de sa mémoire et  partir  à la grande ville poursuivre des études à  l’université.

Emporté par les échos des paroles du poète :

 

 Chaque fleur s’évapore ainsi qu’un encensoir;

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige;

Valse mélancolique et langoureux vertige!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

  Un départ vers l’inconnu , une renaissance dans la vacuité et les ténèbres. Les tristesses et les souffrances poussent et s’épanouissent.

Les fleurs du mal

Là c’était la lutte pour la survie et contre le mépris chacun fut laissé pour compte, l’Etat se désengage  carrément du manger et du loger d’étudiant venus de loin et dont les familles sont entièrement démunies…Par solidarité estudiantine et entrain juvénile, se cramponnant à des idéaux politiques et culturels ,Rachid et Cie intégralement dans une ambiance universitaire empreinte de violence et de polémique entre  les Amazighens ; les Sahraouis ; les Basistes marxistes et les islamistes de tous bords …. Rachid s’intéresse bien évidemment a son identité amazigh  qui  lui offre suffisamment de lumière pour comprendre les raisons de son malheur et ses souffrances. Pourquoi  fallait-il que je quitte mon havre de bonheur , ma mer de parfum  et venir dans une autre enflammée…Il sort du lot  et devient une référence .Sa réussite et surtout sa compétence   éloquente , sa capacité  à profiter de ses cours en sociologie  pour convaincre  son charisme physique , sa beauté et son corps élancé , son allure  synthétisant à la fois la force du caractère , la noblesse de l’âme mais surtout  une volonté de quitter la misère…

Une lutte acharnée contre l’angoisse du  désespoir :

Le violon frémit comme un coeur qu’on afflige,

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir!

Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir;

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige.

 

 Tendre leader

 

Un petit leader   pour ses congénère mais tout le temps concentré sur sa petite vie ; son affection pour sa petite  famille était bien évidente car débordante…

C’est ainsi qu’il s’est fixé comme objectif de quitter le pays et d’émigrer car le diplôme qu’il venait alors de décrocher ne lui servait à rien…

Les métaphysiciens démolissent les âmes

Benkirane et sa bande ont même barré le chemin de la stabilité  et de l’espoir aux jeunes diplômés …Ces jeunes sont tenus de passer une kyrielle de concours pour devenir  des  enseignants non-titulaires permanents…

Benkirane et sa bande avide de happer tout le pays et de le noyer dans les ténèbres et la mort avaient trouvé tous les moyens pour embaucher  confortablement  leurs progénitures  en prétendant qu’eux, seuls, arrivent à décrocher  des concours pour postes bien rémunérés…

 

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,

Du passé lumineux recueille tout vestige!

Le soleil s’est noyé dans son sang qui se fige…

Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir!

L’exil en larmes

 

Tout ce marasme , ces injustices , ces conneries ,ces mensonges , toute cette hypocrisie qui se déferle sur la patrie , y brule les espoirs  et liquide les ambitions …Rachid ne voudrait pas apparaître à sa famille souffrant , à ses petits frères désespérant … Il prit alors le chemin de l’exil  au péril de sa vie , via  l’émigration clandestine .Arrivé courageusement  en Lybie , il paya pour prendre part à une embarcation de fortune qui sombra  aussitôt au milieu de la méditerranée…Rachid en martyr rendit l’âme en compagnie de beaucoup d’autres    malheureux …

Avant de quitter ce monde malheureux   , Rachid

 Avait  écrit sur son mur :

« Nous quitterons cette patrie tôt ou tard non par amour pour les patries des autres mais parce que nous  sommes obligées de l’abandonner ;ceux qui nous gouvernent par la force de la métaphysique  dominent complètement les cerveaux.

Nous la quitterons car nous sommes des gens excessivement sadiques, indifférents et désintéressés .Tout chacun roule pour ses propres intérêts personnels .

Nous la quitterons car nous ne possédons pas des culs à offrir aux Saoudiens et autres Noble.

Nous la quitterons car nous y sommes  menacés d’être corrigés par les gueux   de la patrie et d’être reprîmes par les mafias politiques …

Ma mère éprouvera beaucoup de nostalgie pour moi, elle aura besoin de moi quand elle sera incapable de marcher . Quand elle sera atteinte d’Alzheimer ; je lui serai une nécessité pour lui rappeler sa jeunesse, la conduire à notre maison  en passe de s’écrouler pour savourer la verdure des noyers .

Je laisserai mon petit frère  subir la violence de l’enfant du voisin ,analphabète qui est , cependant,  président de  la commune   .Je le  laisserai proie à la violence de la nature car c’est moi qui l’habille…

J’abandonnerai ma petite sœur au harcèlement de mon ami . je ne pourrais plus la défendre contre les agressions des crapules , elle restera  seule face aux bêtes humaines guettant l’occasion pour faire éclater ce qu’elle a entre les jambes en vue de satisfaire leurs plaisirs bestiales .

Je  quitterai aussi un père  qui ait toujours souhaité me voir  brillant et distingués  pour s’enorgueillir en compagnie de ses amis. Je le laisserai se réveiller avant l’aube pour être exploité par  le richard du village  en contrepartie de quelques dirhams ,juste de quoi acheter des vêtements à mon petit frère.

Nous quitterons cette partie , l’égoïsme a tué en nous tout ce qui est humain,  guidé par le vil slogan « moi et après moi le déluge »

Obligés de quitter cette patrie avant le grand départ … » 

 

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

21-06-2017

A Demnat : un double suicide pour une seule passion ;ROMEO et Juliette sont marocains

Un bled où il est impossible d’aimer

 

Elle était une fille r

399352_470727169635157_101802651_n.jfffffffffpg

êveuse , volontaire et timide ;malgré son jeune âge , elle se préparait à son rôle d’épouse. Privée du droit à la scolarité et vivant dans hameau lointain  de ce Maroc inutile … Lui ,il était  dans les vingtaine plein de passion et d’entrain juvénile.  Ils se sont promis  très discrètement de vivre ensemble mais  ce bled où ils avaient vu le jour  ne leur donnaient ni espoir ni envie d’y rester .Inhospitaliers pour des jeunes issus de

 milieu pauvre. L’émigration , oui l’émigration serait la seule issue pour  atteindre le rêve de de s’allier par le lien sacré du mariage que ce soit au bled  avec un petit projet agricole où à Demnat , cette vieille cité berbère  qui avait connu  par le passé  gloire et honneur   …

La Tunisie  peut-être c’est prometteur?

Emigrer mais où sans visa. ?Une petite proposition pour la Tunisie , le jeune ne recula point et s’embarqua pour ce pays , on dirait  qu’il était attiré  par l’odeur du jasmin   en passe d’être envahie par l’ortie d’un  printemps arabe   toujours en lutte contre sa verdure  sous le soleil torride ..L’important  pour lui était de gagner quelques dinars  , les convertir en dirhams quand il serait de retour au pays  puis se marier…

Fidélité, liberté et amour chez les imazighens

La fille ,en passionnée amazigh rêvait d’amour et de liberté, prenait doucement soin d’elle et se réfugiait  dans son espoir. Pour la famille , elle n’ était   qu’une femelle   à marier à un mâle ; un fardeau  duquel il fallait se débarrasser…  Un homme  l’ aperçut , fut foudroyé par sa beauté  , la demanda en mariage  et reçut l’avis favorable des parents…La belle  n’eut même  pas l’occasion de s’expliquer ou de donner son point de vue , elle fut  mariée malgré sa volonté .Ses parents reçurent vite l’autorisation de la marier car elle était mineure.  Une loi faite beaucoup plus d’exceptions que de réglés

La vengeance  terrible

Elle pleura son sort mais ne se résigna point. Elle décida alors de se venger  de cette féminité qui mène à l’esclavage, de cette pauvreté  négatrice de toute liberté ,de cette ignorance fondatrice de la souffrance éternelle. Ce vendredi 17 juin 2017 fut une journée  triste au douar IGHREM sis à la commune de Sidi Yacob du Cercle de Demnat ,préfecture d’Azilal. .la belle tenant  avec toutes ses forces  son  petit amour, obligée de sombrer dans le désespoir , attendit le moment où elle fut seul et se pendit .

Un désespoir partagé

Hélas le bien-aimé apprit vite la terrible nouvelle, lui qui  trimant sans répit en Tunisie, et subissant tous les calvaires mais se chauffant de son amour  laissé au bled et vers lequel il comptait revenir, une raison de vivre extraordinaire … se sentant Poignardé au dos ,perdit tout raisonnement , aucun fil de lumière ne  retint  son regard  rabougri par la nostalgie et l’exil, Les paroles et les pensées , il s’en fut débarrassé depuis le moment où il eut quitté son pays  .Il escalada  à l’insu de tout le monde un poteau électrique de haute tension  et  se fit  griller  volontairement…

Pauvreté , ignorance , analphabétisme , chômage , esclavage

Deux suicides,  le jeux ne vaut pas la chandelle dans ce XXI siècle ,une idylle qui tourne au drame  , un mariage contrarié …

Mais non ce n’est pas ça ;  c’est la grande Hogra …Une fille de seize ans doit être à l’ école  pour essayer de briser ce cercle vicieux ou les pauvres  ignorants accouchent de pauvres  ignorants  qui sont dès le départ  condamnés 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | 3 Commentaires »

27-05-2017

Strabisme et Fiasco du makhzen

Une patrie laissée- pour -compte

C’est toujours une question de mérifrifrifrifdiocrité politique nourrie par les calculs politiciens. Quand le makhzen et le PJD étaient en pleine épreuve de force ,le Maroc saignait sans qu’il n’ y ait eu quelqu’un pour arrêter l’hémorragie qui avait eu lieu dans les cerveaux et les cœurs .Ce qui a été laissé pourrir ce n ‘était pas le PJD mais c’était le peuple  ,la patrie …

Les taches les plus sales exécutées par Benkirane pour le compte du makhzen

Benkirane était engagé dans une voie suspecte qui devrait déboucher sur des soulèvements.Il le savait. Ce que nous vivons maintenant le prouve Le makhzen se croyait très intelligent et l’avait chargé d’exécuter les tâches les plus sales .Du jamais vu au Maroc : baisser les salaires , y appliquer des prélèvements arbitraires , imposer le recrutement par contrat , réprimer violemment les manifestations des enseignants –stagiaires, distribuer les postes juteux aux prochains , fils et filles de chefs(Benk ; Hamiddne ,Hamadaoui,Mae Alaynine…) après le passage artificiel de concours sur mesure, augmenter les salaires , les indemnités et les pensions des ministres et des députés …

Benkirane n’ était pas dupe  il pillait et  rappelait que c’était le makhzen qui responsable de tout

Mais Benkirane était trop intelligent pour payer seul la facture , en plein pillage qu’il menait , il ne cessait de mettre tout sur le dos du makhzen et implicitement sur celui du roi…Autrement dit , le gouvernement avec tous ses avantages et ses rentes n’étaient qu’un butin de guerre , la lutte politico-religieuse était et est toujours en cours…

Médiocres et imbéciles ; les hommes du makhzen croyaient qu’ils étaient en train d’instrumentaliser Benkirane en vue déblayer le terrain pour d’avantage de pillage et de  vol , mais lui il renflouait ses poches et celles de ses proches tout en grognant ,mobilisant toute une rhétorique persuasive , parfois suggérant … L’essentiel c’est qu’il a su se défendre en indiquant qu’il n’est pour rien dans les conséquences fâcheuses des crimes perpétrés à l’encontre du peuple .D’ailleurs à qui profiterait la mesure de la libération des prix des trois produits pétroliers (gasoil, essence super, fuel) après une décompensation définitive du gasoil ? Où l’ impact positif promis sur les prix grâce à la libre concurrence ? »C’est cela la réforme de la Caisse de compensation ?  Tout le monde le sait sauf le makhzen qui ne sait pas que tout le monde saitet connqit ceux qui profiter de ces mesures injustes.

L’atavisme , les grands appétits et l’impuissance imaginative des makhzeniens les avaient poussés à avaler les couleuvres de Benkirane .La dernière scène de blocage qui a duré 6 mois et le remerciement de Benkirane était la preuve tangible d’une carence flagrante d’intelligence politique .Mais on pourrait expliquer les choses autrement en doutant de la bonne foi de ces courtisans 

Un fiasco  et un strabisme

Avec une seule pievismrre , ils aurait fait deux coup :Avec Les mesures antipopulaires , antidémocratiques et antinationaliste prises par Benkirane , le makhzen croit avoir pu mettre la main dans les poches des citoyens pour les voler et en même temps se serait l’occasion pour souiller l’image de Benkirane et contrecarrer sa popularité. Un fiasco finalement

La makhzen se comporte loin de tout réalisme . Il croit que le peule est toujours mineur et immature, qu’il peut le manipuler à sa façon car « il possède les deux chaines de tv accessibles au Maroc », que la bâton fait encore peur…Il oublie que la pauvreté et le dénuement dans le cas marocain peuvent donner du courage et de la force à tous, et ils sont trop nombreux, ceux qui sont obligés d’être des marginaux

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

21-05-2017

Etre citoyen au Maroc c’est avoir toujours tord

Toutes les causes des masses sont injustes

Quand les dizaines de milliers d’ enseignants stagiaires sillonnaient les rues du Maroc  pour protester contre le recrutement par le contrat que veut imposer l’Etat Benkirane  , quand ils étaient enroués de coup  sous les yeux du monde entier  , quand leur sang avait coulé , il n’y avait eu aucune réaction de la part de  ceux qui prétendent être des partis politiques siégeant au parlement …Non pas parce que cette cause est  futile et injuste mais parce que ces partis et ceux qui les dirigent n’ont aucune relation directe avec  ses victimes au premier et au second degré.Leurs grands enfants sont déjà embauchés au sein de grands établissement de l’Etat. Les Benkirane ; les Lachgar, les Chabat , les Yazighi ,les Hamdaouis  et Cie n’ont plus de soucis. Mêmes leurs petits enfants  vont dans les meilleures écoles   détenues par leurs pères et leurs grands-pères…

Pillage directe , spoliation des biens  du peuple au nom de la privatisation, liquidation quasi totale des services

Quarante milliards consacrés à la réforme de l’Ecole sont partis en fumée sans qu’une enquête ne soit ouverte…San s que quelqu’un de « correctement  responsable » ne soit venu pour éclairer le peuple.

Les ténors du l’USFP avaient inauguré la liquidation des biens du peuple , ceux du PJD accélèrent le démantèlement des services public notamment la Santé et l’Ecole. Le chômage bat son plein et tout est mieux dans les meilleurs des monde

Malade sans hospitalisation ,enfant sans scolarisation  , homme/femme sans travail  quel citoyen suis-je ?????????

Nous , les démunis , les réprimés nous nous interrogeons s’il y a encore quelque chose qui nous lie a une patrie qui s’appelle le Maroc.

C’est dire que cette habib_el_malkimédiocrité politique a débouché sur une  séparation nette entre les masses baignant dans la misère et l’indigence et les dirigeants politiques-et religieux- profitant des rentes et du clientétisme. . Parfois ces masses sont profondément  hypnotisées , en témoigne le cas des pejedistes incapables de sortir du schéma imposé par une   logique religieuse tordue. – Et ce sont ces dirigeants politiques qui ont décidé le départ à la retraite à l’âge de 63 ans   avec augmentation du taux de participation

Ils connaissent tous les 30710716 005coupables ,ils fermentbenkis les yeux ,leur justice ne s’occupe que des misérables

Eux ,  ils savent que les caisses de la retraite ont été pillées ; le peuple , le sait aussi ; le FMI. LE ROI ET Dieu , bien évidemment, le sachent également mais aucune volonté de remettre les pendules à l’heure et d’arrêter les suspects. Les victimes étaient aussi descendus dans les rue  pour recevoir leur part de bastonnade et du mépris que des policiers fraichemefadiha-300x173@2xnt recrutés leur administraient avec un excès de zèle  inimaginable bien qu’eux aussi soient des victimes…

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

20-05-2017

Les erreurs fatales de l ‘Etat makhzenien

Le makhzen   devient bête en  s »enrichissant

SI  l’Etat marocain avait eu le réflexe de contrecarrer politiquement  le PJD, parti d’obédience islamiste et représentant de l’organisation internationale des Frères musulmans, il aurait dû être réellement démocratique et vraiment rationaliste .C’était là le  vrai défi qu’il aurait dû lancer à ce parti  fondamentaliste qui ne cesse de drainer une masse électorale mobilisés non seulement   par la religion mais surtout par les injustices que l’Etat et ses commis ne cessent de généraliser.

Le PJD a permis a  des misérables de devenir des stars politiques

Une bonne partie de cette masse  faisant la base du PJD, jadis marginale et misérable,  avait réalisé une promotion  sociale extraordinaire…De simples instituteurs se sont trouvés du jours au lendemain  de hauts responsables malgré la volonté apparente du makhzen. Les Mae AlAynine , Choubani , Mouatassem , Ben Kirane lui- même et autres  font l’événement devant les yeux ébahis du makhzen. Des opérateurs politiques qui envahissent lentement mais surement la sphère de responsabilité  malgré le manque de compétence et une conduite qui n’est pas toujours irréprochable.

Le makhzen mène sa guerre contre les masses et les élites éclairée tandis que le PJD la mène contre les masses , le makhzen et les élites éclairées

 Le pire c’est que ces nouveaux  stars , munies de leur légitimité  politique, n’hésite pas à déclarer la guerre au makhzen , aux masses populaires et aux victimes de l’arbitraire  et des exactions de l’ Etat

Lancer le PAM et ILLias pour faire le contrepoids au PJD : une aubaine politique bien exploitée par le PJD

Donc dès le départ, la stratégie de lutte contre le loup islamiste était  erronée. La constitution du PAM et surtout la promotion d’Ilias comme leader  venu du néant était sentie par les masses éclairées comme une humiliation .Mais pour le PJD , c’était une aubaine  politique. D’abord le jeu était puéril et puis  la situation génère des réactions tout le temps exprimant des vérités incontestables. Et ce qui avait  rendu possible une deuxième victoire électorale éclatante du PJD.

Cette stratégie   révélatrice d’une incompétence  politique flagrante et une intention malveillante à l’égard des aspirations légitimes du peuple s’est avérée catastrophiques .

Le succès du PJD est un cadeau du makhzen démuni d’intelligence

ASSSSSSSSSSA

Le PJD cueille les fruits de sa réussite et se fortifie socialement et économiquement, l’Etat makhzenien  risque de se fragiliser davantage car l’une de ses parties intégrantes –par la force des choses et la logique socioéconomique -actuellement qui est le PJD  lui est infidèle malgré les rentes dont  profitent ses responsables du premier et du second rang. Il n’en demeure pas moins que le processus de paupérisation , de marginalisation ,de liquidation  exécuté génialement par le PJD et Cie mais attribué à l’Eta pourrait prendre fin et déboucher sur le pire.

Les manifestations d’AlHoceima menée par le jeune Zefzafi est une négation totale de toutes les stratégies  de l’Etat makhzenien

 

SI l’Etat , avec sa politique maladroite avait ouvert la porte à des loups affaCHGAR ET CHABBATmés ,s’il avait , d’une manière ou d’une autre, fabriqué des leader-cheap   dans ses laboratoires où travaillaient les experts  sataniques ,pourquoi il  conteste  un jeune  comme   Nacer  ZAfZAFI  qui mène les masses du Rif ?

Sur le plan politique c’est la négation de toute une politique corrompu et défaillante    qui fait fi des vérités et des réalités

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

01-05-2017

J’ai vu les islamistes célébrer le premier mai

Blasé de fête

Depuis presque une quarantaine d’années  ,je ‘étais toujours présent le premier mai pour célébrer la fête du travail .Cette année j’ai décidé  de rester chez moi. Je ne sais  pas si je viens de me détremper  ou bien le désespoir m’a gagné ou tout simplement j’en ai eu marre de me trouver chaque année   avec et face à des foules  assumant le devoir de manifester…Oui et j’ai oublié de dire  que je ne fais plus confiance aux syndicats ; les syndicalistes , ceux que je connais au moins , sont des opportunistes qui savent souvent quand il faut  enlever la tenue de la lutte et enfiler celle du makhzen…Pour moi le makhzen est toute instance négationniste des injustices , de l’arbitraire et surtout du pillage  qui règnent chez nous au Maroc .

Une vraie fête avec des chaises et une tente

Et pourtant je me suis trouvé  par hasard assistant à la dernière phrase prononcée par  un « leader » syndicaliste du PJD  devant une audience sympathique qui applaudit parcimonieusement ; elle est  venue « célébrer » la fête . Je voulais faire des courses et j’ai enjambé l’avenue  Abou Choa3ayb Doukkali  où j’ai trouvé le meeting…J’étais vraiment surpris de constater que les « militant » étaient invités à s’asseoir sur des chaises et  s’abriter du soleil sous un  bâche…L’organisation est confié ,parait-il , à un traiteur…Contrairement aux autres fêtards qui doivent se maintenir debout sous le soleil…

La religion  à l’attaque de la trahison

Je suis arrivé quand le « leader » était en train  de  conclure en faisant une longue diatribe  où il a  maudit  tous ceux qui veulent du mal à notre cher pays le Maroc ,tous les partis et les syndicats qui militent contre le PJD et la légitimité des urnes  Puis en guise de clôture , il  a emprunté  une longue séquences d’invocations   aux imams de mosquées dirigeant les prières de vendredi et des fêtes où  l’imaginaire religieux est mis en branle pour hypnotiser la raison , détruire toutes les formes de résistance humaine  et  l’asservir. Un discours  fortement   huilé   tout ce qui   réglemente , enflamme et effile l’énonciation religieuse convoquée   en vue de  mettre la main sur la destinée des gens   .   Le but est d’asperger les « militants » de paroles sacrées  et les ensorceler en vue de se jouer de leur sort

Encore de beaux jours devant les islamistes

.L’important est que le film islamiste a encore de beaux jours devant lui… Puis ,la foule s’est éparpillée  sous un chant débile débité par un hautparleur…C’était donc une  bonne occasion pour découvrir les islamistes en train  de militer.

Tant qu’un courageux remue- ménage  culturel n’a pas eu lieu  , ce courant fasciste   se propagera davantage dans la société.

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

21-03-2017

La falsification des diplômes au Maroc

 

Dans son   édition no 1334  du 20 mars 2017, le quotidien arabophone ALakhbar  a publié un dossier spécial sur la falsification de hauts diplômes universitaires   ayant permis à certains « étudiants » d’intégrer la fonction publique , de se promouvoir , de préparer même des thèses de doctorants…

Les héros du scandale

Selon le quotidien ,le principal suspect serait un certain Omar Hilli , ex vice-recteur de l’Université Ibn Zohr d’Agadir puis recteur à la place d’un certain Abdefadil Bennani .Son complice ne serait autre qu’Ahmed Saber , doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines  de la même université .Quant ce recteur  fut reconduit dans ses fonction en 2015 malgré  la séries noire de ses actes , tout le monde fut choqué  vue les  graves dérapages administratifs dont il est responsable et surtout sa  gestion catastrophique  du budget de l’établissement .

Pour ce qui est du népotisme et du clientélisme , ce responsable  serait un vétéran dans la matière .Il désigna  des vice-présidents ,la responsable des marchés, le secrétaire général de la faculté de Taroudant en fonction de leur appartenance politique  et syndicale ;le PPS et le PJD  .En bons termes  avec les « maitres » du gouvernement, il  passa ensuite   à  son neveu qu’il affecta comme responsable de l’imprimerie « DELTA  ACT » , du projet «  OCP SKILLS » de tout le pole universitaire Ait Melloul…L’épouse du neveu chanceux  eut traversé  plusieurs   établissements comme administratrice   semant arrogamment la zizanie là où elle passait.

Une falsification systématique

Le 25 Mars , l’Université D’  Agadir approuva  la création de diplômes  d’université dans le cadre de la formation continue et conformément à l’ article 8 de  la loi 00-01 .Bien évidemment lesdits diplômes d’université ne sont pas équivalents à ceux livrés par l’Etat : licence, master ou doctorat. L’Etat  seul  dispose de l’habileté  d’approuver les équivalences après  la réception des demandes à ce sujet  selon les dispositions du décret2.01.33  promulgué  le 21 juin 2001

Dans  ce cadre , deux spécialités furent alors créées au sein de cette université :tourisme et communication ,   Langue et culture amazigh.   Les étudiants officiels présélectionnés poursuivant gratuitement  leur formation le jour pour décrocher des master  tandis  que les autres-fonctionnaires- qui payent -étudient le soir  dans le cadre de la formation continue  pour obtenir un diplôme d’université DU   . Or , les responsables de l’université  dont les noms sont susmentionnés , ont dépassé leur compétence et ont troqué les DU contre des masters et des masters spécialisées   en contradiction  flagrante avec les lois du pays. Mêmes des relevés de notes bidon ont été créés pour étayer cet octroi illégitime   que mêmes les procès-verbaux des  délibérations réfutent      . C’est ce qui prouve que le crime est prémédité. Un flagrant délit de falsification qui nécessite l’ouverture urgente d’une enquête judiciaire.

 

   Une autre façon de discrétiser l’Etat018.jpg

Plus de  63  inscrits dans les cours du soir , au lieu d’un simple diplôme d’université ont pu acquérir des masters et des masters spécialisés. Les cas  abondent :des «  étudiants » ayant eu le DU  au cours de la promotion  2008 -2012 et  dans la même spécialité ont pu avoir un master et un master spécialisé antidatés , c’est-à-dire en 2011

Ces astuces malpropres  n’avaient pas plu au responsable local qui fut muté  arbitrairement loin d’Agadir  tandis que son épouse fonctionnaire dans le même établissement  fut obligée de partir en retraite anticipée.

Omar Hilli , fixé dans son poste n’hésitait pas   à échanger ces UD pour des masters et des masters spécialises .Le journal rapporte les cas d’ « étudiants ayant obtenu le DU en avril et l’ont échangé pour des masters en novembre.

Les bénéficiaires:militants du PPS et du PJD

Les bénéficiaires sont des fonctionnaires , des syndicalistes  ,des militants…comme  ces deux pejedistes qui travaillent dans la présidence de l’université  qui furent inscrits en 2010 et  obtinrent leur diplôme en 2011 c’est-à-dire ils ont fait une année pour avoir un DU –master. Il s’agit, selon le même quotidien , de Moubarak Laasri   recruté dans l’administration de la même université  alors qu’il exerçait auparavant le métier d’agent de sécurité qui s’est inscrit en suite  dans le cycle du doctorat .L’autre cas c’est  Ahmed Abou Abdallah désignée comme secrétaire générale de l ENCG de Dakhla…Le comble de l’absurde c’est que toute la promotion de 2010-2012 avait  obtenu leur faux master en une année et ce pour bénéficier de la promotion  par les diplômes clôturée avec l’avènement du gouvernement du PJD

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

07-02-2017

Des objets et des scandales sexuels dans les médias du Maroc ??

 Un abus sexuel 1236075_222626714562647_1367515655_n

Une journaliste stagiaire à la deuxième chaîne marocaine 2M aurait été  exploité  sexuellement  par  le plus  haut responsable de la boite en contre- partie d’une promesse d’embauche .

     Selon Assabah du lundi 6 janvier en cours, la a jeune  fille  , ex mannequin , serait en possession de « documents « compromettants  ,  selon le quotidien arabophone  relayé  par  le site d’information Badil, ، cette fille  aurait écrit sur son mur : «  si on était vraiment dans un pays  démocratique ,Kamal Cheikh serait en prison  comme Saad Lmajarad accusé de viol et q incarcéré  en France .Mais il parait que nous vivons dans la jungle .Il est permis à tout haut responsable disposant d’une parcelle de pouvoir de violer ,de harceler et d’exploiter   comme bon lui semble  surtout si la  victime n’est  qu’une   femmes .  Vous pouvez la maltraitez  comme  vous voulez  »

Des larmes et des remords

Au cours d’un échange téléphonique entre  une jeune fille  et un homme supposés être la victime et le coupable  , on entend une voix féminine étouffée , saccadée  exprimant une dépression profonde .On apprend  qu’il y a eu une agression , un viol  que l’interlocuteur se trouve sans parole pour  commenter ou  justifier . A travers des gémissements larmoyants , des sanglots et des plaintes, la voix féminine geint  les remords pour ce qu’elle aurait subi dans l’enceinte d’ un établissement où elle aurait aimé réaliser ses rêves après son le stage. Il est question  dans cet enregistrement  non authentifié  d’un abus sexuel dont l’auteur ne serait autre que K C  qui lui aurait promis  de l’épouser  mais qui l’aurait abandonnée aussitôt son désir assouvi. La  prétendue stagiaire ,et d’une voix faible presque inaudible  y  s’adresse à son dupeur : « comment imaginer l’état d’une  jeune fille «  abusée sexuellement par un chef à qui elle avait imploré une simple intercession  en vue de lui permettre de garder son emploi »

Benkirane  ne se soucie que de son clan
Pareils faits sont fréquents dans les milieux professionnels marocains.Au fur et à mesure que BenKirane a resserré l »étau sur  le droit des citoyens a trouvé un travail à même de leur permettre une survie, le cours du népotisme , du clientélisme et du népotisme  s’active .En fait , la corruption   sous le gouvernement des islamistes  a atteint des proportion redoutables .Le malheur c’est la  fausse monnaie a pu chasser la bonne ; croyez-moi.Ce qui se passe actuellement au Maroc est horrible.L ‘ère de Basri serait une vraie démocratie quand on est quotidiennement choqué par des informations qui nous apprend que les meilleurs fonctionnaires , les juges les plus intégrés , les enseignants les plus illustres sont renvoyés chez eux car leur profils ne cadrent plus avec le nouveau régime de Benkirane qui veut mater le pays après avoir hypnotiser les uns et  désespérer les autres, puis offrir le pays à l’organisation secrète des  Frères Musulmans 

Si c’est vrai………………………………….

Des types comme ce responsable  accusé par cette jeune fille  serait un  vautour qui sucent le sang du peuple avec un salaire d’une dizaine de million mensuellement et champignon vénéneux    qui  s’épanouit dans un champ irrigué par le désespoir,le malheur et la misère  de millions de jeunes  des jeunes  prêts a tout les sacrifices pour atteindre  un droit fondamental,Malgré son modernisme illusoire , un tel type incarnerait  la perversion , l ‘abus du pouvoir , le mépris du peuple , l ‘absence de la démocratie…En un mot ce serait le symbole du Maroc de l ‘injustice,de l ‘humiliation , de la corruption , de a prostitution ….

  

 

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

21-01-2017

L ‘ISLAM HUMANISTE EN DEUIL AU MAROC

sidi-hamza-al-qadiri-al-boutchich-925x430

Une  idiotie et une vilenie minent Facebook

Le cheikh de la confrérie -  zouia  Boudchichia -  feu Hamza Ben Abbas vient de décéder. Une zaouïa qui est  l’un des derniers bastions   prospères du soufisme sunni au Maghreb .Un soufisme tel qu’il a été pratiqué par de vastes couches de la société marocaine depuis des siècles.

Ce décès aurait du  passé inaperçu  dans  la  rubrique nécrologique sans  qu’il n ait eu d’ incidence  sur l’éphéméride de cette journée   de ce rAVT_Mahdi-Elmandjra_6725ude janvier s’il n’ avait pas soulevé des remous   boueux  chez des conscience brouillées  à bout d’imagination  qui tire sur tout ce qui bouge en croyant atteindre l’oBjectif .

Il est  tragique de constater que les rancunes et les haines ont effleuri dans des consciences rouillées plongées dans l ‘éther  transparent  d’un facebook   domestiqué et dompté par des   misérables incultes  et incrédules  qui n’ont point la force de leur volonté mais seulement la fièvre de leurs instincts.Ceux qui récusent tout ce qui ne cadre pas avec leurs illusions .Ceux qui ont perdu tout pilotis et s’offrent comme des treilles fanées et salies

Dorénavant , facebook est utilisé  à mauvais escient à l’ instar de la voiture ,des mass-médias, du sport…C’est un espace ou les opprimés sans conscience passent leur temps à hbenkiéler et fulminer …Ils l’ont transformé en une maison close , un espace délétère, puant…

DES  TyRANS EN PUISSANCE

Au lieu d’aiguiser leur  conscience politique et affronter  les décisions arbitraires et anti populaires  des autorités , des voix se sont élevées pour dénoncer la pratique soufie et se  contenter de la mort du cheikh au nom d’un militantisme  fade  enté sur un rationalisme tordu.   Ils oublient que Le principe  des principes de toute conscience démocratique vouée au militantisme  consiste à respecter, voire à sacraliser la liberté des gens. Ils sont des centaines de milliers à intégrer cette confrérie de bon gré sans jamais     se munir d »am,bitions ou de mensonges politiques.

Des pseudo rationalistes

Il y en a qui sont allés jusqu’à comparer fantastiquement    un grand intellectuel engagé  qui est Feu Mahdi Manjra et Cheikh Hamza pour s ‘en prendre à l’Etat qui a  privilégiée l’un au détriment de l ‘autre. Quelle folie. Il parait qu’une bonne partie de ces activistes  font preuve  d’une espièglerie  et d’un aveuglement nourris par une rancune viscérale  suicidaire.L’ignorance et la lâcheté y est pressentes

DES ANTENNES  LOCAUX  DES frères musulamns

Chez les pejedistes ; les choses sont claires, il s’agit pour eux d’un ennemi déclaré ;les confréries soufies sont la négation de l’Islam politique. D’ailleurs , ce parti , omniprésent au Maroc actuel , n’a pas daigné présenter des condoléances  à cette occasion. Le PJD   s’auto-sacralise,  son chef  est considéré  comme un envoyé de la providence. Le sacré et le religieux, il croit que c’est leur  fief…Une haine  innommée les enflamme car pour eux même le Maroc n’existe que comme un élément du puzzle  concocté par Les frères musulmans  décidés à conquérir le monde pour lui imposer   son khilafat

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

19-01-2017

Cette médiocrité qui nous étouffe :haine , vengeance et liquidation

Laaraichi et Shimi   le chouchou et l’artiste

Laarichi qui règne arbitrairement  sur l’espace audio-visuel marocain depuis presque une décennie  est un vrai héros de la guerre que mènent  les forces   makhzeniennes cont7435b56541994dfb308fe7c14952a7re les intérêts du peuple  .En fait , tout ce paysage  financé par le contribuable est au service  des contre-valeurs , de l’acculturation de la perversion et  de l’abêtissement…Quand un créateur authentique de la trempe de Chafiq Shimi  se distingue , il est envoyé à l’enfer…Car Laaraychi , proche des milieux aux commandes au Maroc, ne veut pas de lui malgré la grande audience dont jouit  ses œuvres télévisuelles.

Cela veut dire qu’il s ‘agit là d’un îlot  de féodalisme administratif que seuls les serfs dociles  sont les bienvenus .Enragé ; affaibli par la maladie , Shimi serait parti en Europe   pour dénoncer de pareils scandales. lAAricih agit en véritable chef de bataillon  qui a pour mission d’attaquer et  de liquider tout bastion de résistance   de couleur artistique ou culturel.FBL-MOROCCO-CAN2015

Zaki et Renar 

Le domaine sportif  est un espace de prédilection  pour ces forces  obscurantistes en quête de  passions susceptibles  de susciter de fortes effusions patriotiques fallacieuses  à même de créer une fausse symbiose au sein des masses frustrées  .Mais heureusement que ça ne marche pas car les champions , les vrais , agissent en vrais héros intrépides  et opiniâtres.    Ces vampires  médiocres  les détestent et cherchent par tous les moyens à les  désavouer , les discrétiser par des coup bas… Aouita et Zaki sont des stars  gênantes mais gardent l’esprit de combat , de l’honneur et ils ne sont pas indigents pour tendre la main ou baisser la tète…Les rentiers , petits dictateurs au service d’autres dictateurs, pataugent , manœuvrent, magouillent et c’est l’image de tout un pays qui se froisse traîtreusement. Renar et sa magie n’ont rien apporté a ces technocrates  bêtement superstitieux.

Si des stars  et des champions comme Aouita et Zaki sont  empêchées de servir leur pays , on ne pourra pas imaginer qu’une telle disposition est possible pour d’autres moins illustres.

Vengeance ,agression n magouille...

Ces médiocres ,quand ils peuvent le faire, ils ne reculent pas , ils se vengent , ils liquident, ils paupérisent , ils sabotent , ils détruisent les hommes et les valeurs au nom de la loi détournée et au nom de la force adulée. En témoigne le cas du  docteur magistrat HIni qui avait  émis un jugement en faveur des cadres   que refusait de recruter Benkirane  malgré un accord signé avec son prédécesseur Abbas AlFassi .Au nom de règlements obsolètes ,ce jeune éduqué dans un orphelinat est interdit de rejoindre le barreau des avocats et l’université…

 

 

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas encore de commentaires »

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc