Archives pour la catégorie 'LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F'

07-07-2015

La daechisation s’accélère en Tunisie

Le drame  ressenti  après   la disparition de trente jeunes Tunisiens de  la région de Ramada   de la  province de Tetaouine, ayant  rallié  les  foyers de tension    continue  de  soulever de grandes  controverses  au sein des médias et de l’opinion générale quand  une autre « fugue » massive   et spectaculaire a  eu lieu ; trente  cinq personnes  sont parties  faire le djihad le mardi 7juillet à l’aube.

Selon  une déclaration à une radio locale faite par un  témoin oculaire, l’escapade   a été  instigué voire organisée  par  le plus vieux  contrebandier  qui  a embarqué son épouse    au sein d

Photos-0211

u groupe composé , entre autres, d’ un  handicapé, d’  un élève âgé  de 15 ans  ,  d’un  fonctionnaires ,de trois   officiers de l’armée nationale, l’un d’eux  est   pilote de chasse  et de  beaucoup de  jeunes en chômage

manif_egypte12

Selon cette même source , qui a  voulu gardé l’anonymat   , le vieux contrebandier est bien  connu pour  avoir déjà envoyé beaucoup de Tunisiens vers la Syrie ,son intégrisme et son dévouement inconditionnel  pour DAECH n’échappent point aux services de sécurité et pourtant  rien n’a été entrepris à son égard .Pour ce même observateur , l’absence des mesure de  la  surveillance et de la  vigilance seraient  vraiment étrange et  inquiétante.

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

30-12-2013

Pourquoi une coalition des intégristes et des pseudo progressistes au Maroc?

Taher Mahfoudi L’Association  Conscience est l’associations des démunis1530411_10202888934933304_1060372585_n de conscience

Monsieur Taher est apparemment un militant  de gauche, ex détenu politi

que et  proche des cercles littéraires casablancais. C’est l’un de mes amis  virtuels  avec qui j’ai beaucoup d’affinités même si nous nous appartenons pas à la même génération.  Bien entendu , les gens qui ont les mêmes racines, les mêmes éclats  et  les mêmes états d’âmes    se meuvent    et se colorent  comme des vases communicants, s’aplatissent comme des miroirs…Ce monsieur    qui garde haut la main sa verve  militante   d’il  y a quarante ans  ne sait pas  faire des compliments…  Un jour il m’a riposté qu’il ne connait ni Chater Lakbira ni Saghera   quand je l’avais pris pour un militant du psu et j’ai voulu lui  évoquer cette  catastrophe qui s’appelle Chater Lakbira  qui accompagne la secrétaire générale comme si elle était son ombrez alors qu’ielle n’est qu’une pourrie dont je suis une victime vivante ; eN réalité , j’exaspère peut-être ou je fais le clown car je dois tout dire à Mustaphaa le vice  secrétaire du PSU …Mais  , celui-ci se comporte comme un  vrai responsable qui n’aime pas les détails…

Lakhel et Assed sont les intellectuels engagés du Maroc

Devant le fondement d’une Association dénommée Conscience par un  groupe de militants et d’intellectuels, Monsieur Taher  a commenté le fait en ces termes ;  Conscience est l’association des démunis de conscience…J’ai trouvé une telle réaction trop gauche face à des gens qui  militent depuis longtemps et sur plusieurs fronts. Assed, l’apôtre de la cause amazigh, qui n’ a pas hésité à  suspecter les origines biologiques des Idrissides,  auxquelles je crois  que j’appartiens,  lesquels Idrissides   sont des millions actuellement  à travers le monde , est insulté ouvertement et est même  accusé  de haute «  trahison patriotisme et humaine ». La preuve  , selon la logique de Si Taher demeure dans son ralliement à Al Wadie   damné  et maudit définitivement  pour  avoir contribué à la création du PAM  sous l’égide ‘Al Himma ; conseiller et ami du roi… Parmi les fondateurs de cette Association , il y a également un certain Said El Khal , un authentique intellectuel qui s’est consacré à combattre l’intégrisme sur le plan intellectuel et médiatique depuis plus d’une décennie  sur les pages des principaux quotidiens marocains . C’est également , un homme courageux  qui   est parmi les rares marocains qui ne craignent absolument pas les terroristes  de tout bord  malgré les menaces qu’il reçoit  tout le temps. En tous les cas , qu’on soit d’accord ou non  avec les   points de vue  de ces militants  sincères  ,  leur  crédibilité est au-delà de tout soupçon. Aseid  ,dont les paroles frôlent  souvent les limites du  chauvinisme   et  du racisme sans  jamais perdre de leur  sincérité, est le type  d’intellectuel engagé qui  se voue corps et âme à la cause don peuple…Ces deux personnes  sont virulente ment attaquées par les intégristes .Ils sont mi sur la liste noire. C’est quoi donc leur crime ?

Les Al Wadie est une famille pas comme les autres

Devenir makhzenien du simple fait qu »ils venaient de fréquenter un makhzenien. Celui-ci c’est Al Wadie  Aziz, un ex détenu politique  qui avait connu les geôles de Hassane Deux  à l’âge de l’adolescence ;c’est-à-dire l’âge du bonheur  absolu et de l’insouciance , l’âge des folies et des espoirs  sans limites… C’est quelqu’un qui avait tété l’amour de la patrie , l’estime des masses et de  leur l’intérêt suprême  de ses parents et ses sœurs  …Une famille pas comme les autres …Al Wadie en pleine conscience  et connaissance de fait   avait adhéré au PAM…Fallait il qu’il vienne demandé l’avis de SI taher Mahfoudi ou Hassane Najmi pour le faire ? C’est quoi ce mépris ? C’est quoi la liberté sinon le fait de choisir en fonction de ses conviction ????   Il est curieux de constater que les coups assenés par ces militants gauchistes  à des types  comme AL Wadie , Lakhal  ou Assed sont plus dures que ceux  des réactionnaires , y compris les intégristes salafistes …

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

22-12-2013

la société marocaine descend aux enfers de l’Ego???

ة Selon   Nafida pressse , un média électronique, le bar d’un hôtel au boulevard Moussa021

IbnouNoussayr à Tanger était le lieu d’un incident tragique qui a coûté la vie à deux  homme bourreau et la victime étaient happés par le feu. Cousin , ancien employé associé , l’auteur du drame venait de quitter la prison . Aveuglé par la vengeance, il pénétra discrètement au bar, aspergea   le patron  d’un liquide inflammatoire  tout en s’  en mouillant maladroitement , le feu  s’alluma dans le corps de son ennemi mais  n’épargna point le sien. Les deux hommes ont rendu l’âme   ; l’assaillant sur place , le patron à l’hôpital. Une énorme terreur secoua les clients  qui étaient  traumatisés d’assister à l’immolation de deux corps. Les employés s’occupaient d’ étouffer le feu qui consumait le corps de leu patron , ils arrivèrent à le sauver mais juste pour se rendre à l’hôpital tandis que l’autre s’est calciné sur place  malgré les efforts de certains clients .   Ce drame serait le résultat d’une passion vengeresse aveugle .Le vengeur vient directement de la priSon pour régler ses compte avec le patron qui étaient , hélas son cousin et un ancien prof universitaire

Apparemment, l’injustice serait si profonds, une telle vengeance spectaculaire  en  est  l’expression ostentatoire.

Loin de Tanger , ce matin même  dans  une ruelle passante , carrossable, industrielle  et commerçante de Derb Soltane à Casa, j’ai assisté à un incident qui m’a poussé à mordre mes lèvres. Une Spirales d’idioties et d’ arrogance. Un homme conduisait sa voiture dans une ruelle   où les trottoirs ainsi qu’une partie de la  l routee sont occupés par des grossistes et les camionnettes qui chargent ou déposent les marchandises. En face , il y a  des ateliers , des hangars immenses  qui contenaient des  milliers de tonnes de bois…Ce matin là , peut-être comme tous les jours, on  a entassé les  planches sur les trottoirs et  même sur la chaussé. Le pire  c’est que les propriétaires du hangar ont installé  une scierie en pleine rue   , ont commencé à tailler et morceler  le bois . C’est dite que  seul un étroit passage   est encore réservé aux voitures et aux passants… une voiture se fit alors égratigner son par choc par la table où était branchée la scie …Enervé , le monsieur se mit à klaxonner comme faisaient tous les marocains au volant quand ils sont en colère…Il descendit et  appela le/les responsables     pour leur parler de ce qui lui était arrivé .Il a beau crié , personne ne lui répondit…Il mit sa main sur une planche et la poussa par terre. En ce moment là, un jeune   fit irruption et risqua d’agresser physiquement l’automobiliste…Il lui demanda de lui payer la planche –nouveau bois- qui s’est abîmée un peu , l’autre lui répondit qu’il lui payera la planche abîmée quand les éraillures sur le par choc de sa voiture seront peints… Puis le jeune se mit à insulter les établissements de crédits qui  permettent aux marocains d’acquérir des voitures …L’automobiliste , appela et demanda « d’envoyer des estafettes » … à l’adresse qu’il indiqua…Lui aussi, il  ne s’arrêta  pas de dire au jeune patron qu’il allait l’envoyer où il  serait  rééduqué… Cet incident banal avait complètement bloqué la ruelle.

L’arrogance des  riches parvenus, , le mépris des droits des citoyens  , la hogra , l’incivisme , l’intolérance , le chaos ,la corruption , putréfaction généralisée, le manque de respect, l’absence de l’Etat  ,le laisser-faire , le laisser –aller …les uns réalisent des profits gigantesques au détriment des droits fondamentaux des citoyens … Encouragés par des autorités corrompus…

Ces deux incidents reflètent à mon avis le drame psychosocial de notre société et notre pays. Passer de ce qui  est  social à ce qui est psychique est le signe avant coureur du chaos…Un chaos qui s’apparente en quelque sorte à ce qui se passe chez les autres arabes…C’est le passage de la quantité à la qualité , de la fonction à l’organe …C’est dire que maintenant , notre société ne souffre pas seulement  de la misère mais ELLE est  Gravement Malade

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

31-05-2012

AL Hoceima le 31/05/2012 Al Hoceima le 31/05/2012.Ca suffit!C’est fini le printemps !Benkirane réaménage le ciel !!!

رAL Hoceima le 31/05/2012  . ça suffit !! !  Plus de  printemps ! Benkirane réaménage le ciel !!!

Cette ville devrait contenir une manifestation nationale des diplômés en chômage  à l’occasion de la journée  protestataire  nationale   contre la détention  pour des raisons politiques. Les forces démocratiques et progressistes  feraient partie  également de cet événement. Or dès le matin , il ya eu des embarcations massives de toutes les catégories  de forces de sécurités. Equipées de bombes lacrymogènes et de tuyaux d’eau.  …

L’état prépare les machines à réprimer et à handicaper   les diplômés marocains au lieu de leur offrir un travail à même de les aider à  vivre décemment et dignement. On se demande si le Maroc n’est pas en train d’emprunter la voie de la Tunisie et si cette dernière ne s’engage pas dans celle que prenait le Maroc  depuis longtemps. Ben Ali est arrivé à embrigader la moitié du peuple tunisien contre l’autre moitié .Les marocains vivent des expériences démocratiques amères , multipartistes et successives  depuis des dizaines d’années sans que rien, en réalité, ne soit changé : la corruption , le clientélisme, le désespoir renforcé, les illusions qui emboitent le pas à d’autres….Jusqu’à ce que les islamistes arrivent en masse , envahissent les institutions  et entame l’exécution de leur programme qui consiste notamment à jouer sur les cordes éthiques et religieuses des peuples tunisien, égyptien et marocain . A cet instant même , on apprend le suicide  d’un jeune  activiste  tunisien   du mouvement révolutionnaire qui a précipité la chute de la dictature et l’avènement du printemps arabe   Hassane Saidi  . Lésé et blessé,  arrêté , tabassé et humilié  au poste de la CTM  au lieu de recevoir les soins  nécessaires à ses maux , par son geste désespérée Feu Hassane appelle à ce que tout doive être repensé.   On n’avait pas balayé la dictature politique pour y supplanter une autre qui n’est pas seulement politique mais socioéconomique, idéologico culturelle…

Le wahhabisme du PJD et du Annahda  n’a  jamais été l’horizon de notre action. Le wahhabisme est une doctrine  confectionnée en fonction de l’environnement géographique et historique  de l’Arabie. Il serait aberrant de  croire qu’un peuple comme l’égyptien a choisi délibérément de se mettre entre l’enclume de l’armée et le marteau des islamistes…. Rien n’est spontané. Peut-être c’est la pré révolution  mais il est regrettable de constater qu’il n’y a pratiquement aucun principe fondamental qui serait l’essence de cette révolution , ce qui lui donnerait un sens concret , une signification… Ce ne sont pas les manifestations qui nous feraient du bien ; on manifestait depuis cent ans , en Egypte ,e n Tunisie et Au Maroc . Des slogans  amples empreints de religiosité et de morale creuses  ne mèneraient nulle part . Mais pourquoi nous contentons-nous de manifester  comme des adolescents qui viennent à peine d’atteindre la majorité ?

Au moins notre Benkirane est sincère, il s’est attaqué au volet publicitaire des jeux d’argent maintenant c’est au tour du vin de servir de sujet de controverse pour les trois prochains mois  .   On est  en pleine tempête  où les libertés personnelles, les préceptes wahhabites, les souffrances des masses et les obsessions des pjdistes  s’envolent tous ensembles s’écrasent les uns contre les autres , s’entretuent , se marient… Il est en train de creuser sa voie vers le ciel qu’il dégage   et  astique .

 

 

 

 

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

27-05-2012

Manifestation du 27/5/2012 :Equilibre retrouvé ou rupture consommée

ÉquilibreManifestation du 27/5/2012 :Equilibre retrouvé ou rupture consommée dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F 107-300x225 retrouvé ou rupture consommée

Si l’on juge d’après la force de la manifestation du 27/05 /2012 à Casablanca, les syndicats ont encore de beaux jours devant eux.  Quelques  30000 ou 40000 manifestants  venant de toutes les régions et les villes du Maroc. C’est mon estimation personnelle. Mais , il faut avouer toutefois que c’est aléatoirement que ces syndicats  et ces syndicalistes ont relayé cette action . L e malaise est profond , il est senti … Ceux qui  ont  attisé le plus la manifestation étaient les chômeurs diplômés. Il faut l’avouer , leur relation avec  les syndicats relève beaucoup plus de la sympathie que de la vraie solidarité. Un autre fait a paru exorbitant ; la présence des magistrats  dans la manifestation .

Une manifestation du type de celle qu’animait Al ADl WaliHSAN , seulement cette fois –ci , ce sont des victimes de la politique de l’arbitraire, de la paupérisation , du laisser-aller … C’étaient eux les acteurs  véritables de cette messe sans arrière pensée idéologique ou parti pris politique.

C’est pour cela que la CDT ou La FDT ou mêmes les petits et les « grands » partis de gauche  ne doivent pas se faire des illusions comme étant les instigateurs de ce mouvement et qu’ils sont en train de marquer des points contre les forces islamistes. Si certaines forces sois disant  de gauche   peuvent  se targuer  d’avoir un apport à  ces manifestations,  eh bien   ce sera leur gestion catastrophique des affaires publiques ayant débouché sur le désespoir et l’amertume Car la dignité des marocains a commencé à s’éroder du moment qu’on nous  a contaminé presque  tous  par  une sorte de strabisme. Nous nous sommes laissés spolier  de notre liberté et notre honneur au nom de slogans désuets et d’histoires périmées*Nous voyons les c autres manger et nous nous rassasions. Nous assistons à l’ascension des autres et nous ne faisions pas attention à l’abîme où nous nous dirigions…

Le vrai équilibre est en effet entre le social et le politique . Autrement dit , si les responsables  , les vrais et non pas  les hommes de paille, veulent remédier au mal ,la radioscopie est claire : moins  de corruption , de prévarication ,  de concussion ,  de mensonge ,  de calmants, de lâcheté , moins d’aveuglement,  de manipulation , d’hypocrisie , de lèche botte , de cupidité… Plus de sérieux , de patriotisme, de pitié , de conscience , de justice , de fierté …. L’effet de la terreur et de la menace est nul . Celui de la manipulation et du mensonge est également nul…Le temps de la vraie action est arrivé…Votre Mawazine , votre Gueret , vos Fihri Fassi   témoignent de vos actes malencontreux !!!. Vous êtes seuls dans ce pays à prétendre savoir gérer et vous croyez qu’affamer le chien le mettrait davantage sous votre dépendance… Le vrai équilibre a été illustré surtout par ces jeunes diplômés qui gardent encore leur équilibre  et leur espoir…

Le politique était absent . car Annahge de l’extrême gauche ne pourrait faire le printemps à lui seul. Le mouvement du 20 Février planait au-dessus de la manifestation comme une réminiscence ….Le politique lors des manifestations  est souvent  l’œuvre des islamistes ces dernières années. En témoignent l’apport quantitatif et qualitatif de Adl Wa Ihsane à la mouvance du 20 Février .  Et le plus souvent , le hic se sent entre le politique et le social malgré la volonté de les marier . Avec Adl Wa  lihsan on a l’impression au cours des manifestations  que la visée est indiscutablement le sommet de l’état. Horizontalement , on étend  des réseaux de significations religieuses et des réclamations sociales. Mais   l’objectif est bien évident.

Les responsables doivent  saisir ces enjeux  pour les défaire  et les conduire vers un champ d’entente , de déminage et de raison. Cet équilibre facilite l’appréhension de la structure des dangers et des risques en vue de les gérer raisonnablement.

 

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

22-04-2012

AU MAROC IL Y A EXTREMISME Et EXTREMISME LES ROUGES ET LES VERTS NE SONT PAS LEs VAMPIRES

Les extrémistes au Maroc  s’entredéchirent à couteaux tirés mais visent le même objectif : un changement radicale du régime politique marocain. Les uns se proclament des masses laborieuses ; les autres des masses croyantes . Les uns comme les autres  s’attachent trop à la dénégation systématique de tout point de lumière dans la réalité marocaine. Ils sont  aux antipodes les uns  des autres. D’une part ,un souffle militant  flamboyant  s’entête à s’illuminer par sa seule chandelle tout en persistant à montrer le chemin aux autre. D’autres part , les vampires qui sont tout le temps prêts à vampiriser davantage les mamelles d’une patrie exsangue. Les uns comme les autres entretiennent une relation de défi avec l’histoire . les premiers veulent l’accélérer davantage tandis que les seconds s’acharnent à l’  arrêter pour s’en emparer …

Entre ces deux forces extrêmistes,  un vaste champ contient un ensemble d’opérateurs hétéroclites, bouffons ,  sages aux origines , aux couleurs floues et fades.  Leur proximité  ou même leur accès  aux  centres du pouvoir  les a souvent déréglés, ils sont souvent transformés en des caméléons  … Ils se contredisent, ils croient à la magie  et au totem, parient sur l’oubli des vieux et des jeunes , usent maladroitement des outils de la politique et surtout ceux du militantisme …Parfois ce sont des boiteux, des borgnes , des lépreux , des sourds-muets qui se font remarquer , dans leurs mains les bougies sont éteints et les fleurs sont fanées…

Les extrémistes radicaux  s’abreuvent  et se gavent dans  les auges  de l’internationalisme rouge et vert.  Leurs paroles sont fracassantes, leurs regards  tellement sévères au point de  faire secouer les esprits  endormis du petit peuple. Les verts  chantent le réveil  religieux  , se fixent comme priorité l’éducation , l’embrigadement et la mobilisation des masses/ Disciplinés,  apparemment pieux, solidaires , très nombreux .  Ils ne reconnaissent pas les lois en vigueur. Ils avaient attendu 2006 pour  La grande kawma mais  rien n’avait advenu. Ils s’échangent les conseils , et se racontent les rêves  qu’ils considèrent de vraies visions prophétiques. Le chef a atteint un degré de charisme ineffable.

Les rouges   se gargarisent d’avoir eu l’occasion de renaitre avec la marée sans écume antimondialisation  ou altermondialistes . Dépoussiérés, leur slogans sont stridents sans être pour autant séduisants. Leur regard rayonne de transe et d’absence. Il est d’aplomb et de plomb. Ils marchent les yeux fermés  et interpellent les masses. Celle-ci grouille dans leur imagination. En de vrais derviches , ils tournent , tournent , tournent et chantent.

Ces extrémistes  exigent à ce qu’il y ait un fort coup de balai   en mesure de faire table rase  de  tout ce cirque    . La gangrène   est inguérissable. Les rouges et les verts   ne promettent rien mais appellent à une vengeance  de ceux qui ont paupérisé le peuple , ce qui l’avaient étouffé sous le poids  de la misère , de l’ignorance , de la maladie , de la honte… Quant on est un simple marocain  ayant survécu grâce  aux illusions  , quant on a assisté à l’agonie de ses proche faute d’ambulance , d’hôpital , de médecins , quand ces enfants pour qui on offert les pupilles des yeux   afin qu’ils s’instruisent et s’intègrent et pourtant  tous ces sacrifices sont tombés à l’eau… De ce fait une telle attitude parait rationnelle  et logique …  Or   des principes et des conceptions qui s’excluent mutuellement témoignent que le mal existe bel et bien mais ces forces  ne sont pas peut être capables  d’y faire face  . Il faut d’abord qu’ils se liquident , qu’ILS SE NEUTRALISENT .

Et les autres , ceux qui pavanent  tout le temps , les yeux exorbitants , l’appétit tout le temps ouvert  façonne et colore le projet politique qui n’ est  qu’un écho de ce que trame les hommes du pouvoir dit makhzenien.

On s’attend à ce que les uns et autres prennent conscience  des risques auxquels ils expose la patrie. Les plus honnis sont les vampires qui profitent du vacarme et de la pagaille pour vampiriser davantage pour la simple raison  qu’ils continuent d’avoir le champ libre. Un état laïc mais démocratique  n’altérerait guère l’islamité du Maroc

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

21-04-2012

ليس هكذا تورد الابل !!! LE PJD ET LES FAUSSES STRATEGIES DE LA REFORME LA TV LES OBSESSIONS IDENTITAIRES

Si  le projet du PJD relatif à une nouvelle conception du champ médiatique est  en  train de faire tâche d’huile , cela ne veut pas dire que les responsables tels Cheikh ou Laraichi ont raison et avaient effectué une œuvre impeccable. Au contraire ,leur parcours en tête de ces institutions est quasi nul.

Mais , en tant que citoyens conscients de nos drames , nous pensons que la conception de Khalfi ministre  pégédiste  de la communication risque  de fausser le débat et  faire remuer le        couteau dans la plaie . Autrement dit, une stratégie constructive et ambitieuse fait défaut au profit d’une obsession moralisatrice qui fait fi d’un ensemble d’évidences et  de facteurs  contraignants…

Deux objectifs sont à notre avis majeurs et complémentaires :

1-Faire des médias publics un espace de promotion de l’identité marocaine sur tous les plans. Cela exige une nouvelle approche de nos productions artistiques et culturelles  sans pour autant perdre de vue le chantier de la  construction de l’œuvre de la démocratie .  L’art musical  marocain très riche  et très nobles  est négligé, dénaturé, volé … ses auteurs étouffent sous le poids de la misère et de l’ingratitude. Quelle place occupent de nos jours la musique andalouse ou celle du malhoune ? Comment est présenté l’art amazigh ? Pourquoi la chanson marocaine moderne a rendu l’âme ? Pourquoi les marocains ne reconnaissent point Mahdi Manjra , Jabri,  Abdallah Laroui , Sabila , Mejjati , Zefzaf… ? QUELLE EST LA valeur artistique des  Haj Abdelmoughit, Stati , Daoudi   pour qu’on leur assure une présence permanente sur la télévision marocaine ?   Pourquoi s’acharne-t-on à pourrir et à dénaturer le goût des marocains ? Pourquoi on les incite à mépriser l’art de leur pays ?

Quant aux  émissions politiques, elles  pèchent par leur timidité  voire parfois leur partialité. Le plus souvent ce sont des ASSatida Bahitine qu’on invite pour expliquer ou commenter l’actualité. Ce qu’ils disent ne dépasse guère ce qu’écrit un journaliste ordinaire sur la page de son quotidien. Des clichés et point de pertinence. Aucun grand et vrai débat portant sur nos problèmes urgents tel que le chômage, la violence conjugale, l’aliénation , la prostitution , la drogue. C’est dire que ces médias ne reflètent guère la réalité marocaine …

Nous nous sommes attendus à ce que le PJD, en tant que force militante malgré ses références conservatrices aille de l’avant et prenne le taureau par les cornes au  lieu de se précipiter  en vue d’afficher sa sensibilité  carrément religieuse…  Tracer les quelques  stratégies    citées ci-dessus serait un pari en mesure de galvaniser les masses  et  leur faire apprendre les  contours de leur existence . Nous ne sommes pas que des musulmans , nous sommes aussi des africains , des berbères, des misérables , des dupes , des victimes de décennies de mensonges et de démagogies… Nous refusons  de continuer d’être un appendice pour l’Orient et l’Occident. Nous voulons consolider notre propre identité et la mettre à l’épreuve de la mondialisation…  Lutter contre  contre l’art et la culture imbibés et arrosés  de pétrodollars  consiste à prendre conscience de ce qui nous lie aux autres et ce qui nous distingue d’eux… Il faut faire de notre diversité  édifiée à travers  l’histoire un point fort pour   résister au déferlement de la bêtise et de la sottise  en provenance de l’Orient  baignant dans son béatitude euphorique  et de l’Occident tellement fort au point d’être constamment agressif à notre égard. Une double hégémonie à défier .

2- Par ailleurs et en relation avec les problèmes du chômage et de la misère qui nous  asphyxient, une gestion rationaliste et rationnelle des ressource s’avère très indispensable étant donné que nos chaînes sont financées par l’argent du contribuable. A voir les catastrophe de ramadan qui coutent les yeux de la tête , on a l’impression d’être profondément lésé.  Notre existence toute entière est bafouée. Qu’a-t-on fait réellement loin des festivals  carnavalesquement nauséabonds comme  studio 2M  ou Comédia  pour dénicher les oiseaux rares ? Les Khayaris , Fahid et autres Naciri méritent ils vraiment de nous servir ? Méritent- ils tout cet argent qu’ils empochent ? est-ce vrai qu’il n’y  a qu’eux au Maroc ? Et que fait-on de ces nombreuses universités ouvertes à travers le royaume ? Qu’avait-on fait pour ouvrir les portes aux talentueux  pour nous offrir de vrais scénario  et de vraie imagination ? Qu’avons-nous fait de notre « spécificité » : n’avons-nous pas offert au monde des  colonisé Abdelkrim Khattabi et son génie  pour  se défaire du joug de la servitude , de l’oppression  et aller à l’encontre de la liberté ?  n’avons-nous pas eu dans notre Histoire des héros et des Génies comme YOUba , Al kahina , Youssef ben Tachfine , Abdelmoen , Mansour Saadi Moulay Hassan … ? des hommes politiques exceptionnels et des résistants immortels comme Allal Fassi , Belhassan Ouazzani , Mahdi ben Barka , Zerktouni ,  Roudani , Mouha w Hammou Z

 

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

12-03-2012

UNE ECOLE ASSASSINEE UNE SOCIETE CHAOTIQUE

UNE ECOLE  ASSASSINEE  UNE SOCIETE CHAOTIQUE

Toute ambition légale est bannie de cette sphère. Des responsables , des responsables des responsables à perte de vue. Comment sont-ils devenus des responsables , Dieu seul le sait. Nous savons que les centres gérés par le MEN sont les CFI, les CPR et LES ENS . d’où vient donc cette horde de chefs ? Dans quel institut se sont ils formés ? Pourquoi tant d’opacité ? Si l’effort personnel ne sert à rien même pour les enseignants, comment voulez-vous qu’ils puissent l’inculquer à leurs apprenants ? Qu’est ce que c’est une promotion professionnelle ? Une augmentation du salaire ? …Il faut reconnaitre que l’Ecole marocaine est soumise à un blocus infernal, les enseignants y souffrent en silence…L’analphabétisation  est généralisée et toute tentative de la contourner coûterait cher à son auteur. Les vils et faux calculs sont de mise . Les calmants et la dictature administratif pourrissent davantage ce secteur vital. En témoigne, la politique de la massification qui mènent des élèves au bac alors qu’ils ne savent même lire ni écrire. Cependant , l’alibi est toujours prêt : l’enseignant qu’on ne cesse de culpabiliser et parfois à l’impliquer dans des cadres creux comme les conseils de gestion des établissements…Un comparse diriez-vous.

Ces enseignants dont les perspective de s’épanouir et de confirmer leurs potentialités pratiquent une évasion massive dans d’autres domaines notamment la politique, le «  commerce scolaire »,l’arnaque et la perversion. Le premier cas est illustré par Abdellilah  Benkirane est son groupe parlementaire  dont le nombre contient plus d’une vingtaine d’ enseignants secondaires. Il est curieux de se poser la question sur ce que pourrait apporter cette masse politique au secteur du MEN. Autrement dit  , pourquoi tous ces enseignants n’ont point pu agir à l’intérieur de leur secteur ? Pourquoi cette fuite loin d’un secteur en marasme ? Bien entendu , il y’en a d’autres : une minorité tient aux idéaux nobles et une majorité  qui participent à la souillure du champ politique.

La deuxième catégorie est celle qui s’est convertie en bisness man du scolaire. Les établissements  sont devenus des domaines de chasse à la clientèle  . des parents déboussolés , en proie au désespoir .Beaucoup  d’ écoles sont devenues des  mines d’or pour  des enseignants sans scrupules. Certains passent pour des annexes des établissements légaux et illégaux qui  vendent le savoir nuitamment mais au vu et au su de tout le monde surtout les « grands  responsables » qui se comportent comme de vrais parrains qui tiennent ltout le temps sous l’œil le flux  de ce commerce de la honte. Tous les fils sont entre leurs mains Des parrains et des parrains de parrains, tout le monde gagne  …

le « professeur de Taroudent ayant prétendu avoir été kidnappé par un politicien local  vient d’être démasqué et inculpé : un grand escroc ….Une enseignante dirigeait un réseau de prostitution vient d’être arrêté en pleine orgie dans la région de Benslimane. Une autre était arrêtée dans un bain maure en train de filmer les femmes. Elle fait partie d’un réseau de films porno  international. Un professeur de lycée était lui , filmé par des élèves en train de se masturber en plein cours…

C’est la partie visible de l’iceberg… La morale  et  la mission éducative sont devenue une histoire du passé.  Sans cependant généraliser, ce qui est aà dénoncer c’est le sabotage  systématique du système. C’est simple, c’est un crime mais à  qui profite –t-il ? Bien entendu, ce sont tout ceux qui ont fait de ce domaine une poule qui pond des eux en or. Que ce soit au niveau des postes des responsabilités et des détournements des fonds, des privilèges qu’ils se fixent eux-mêmes et qu’ils cueillent ensuite sans avoir de soucis… ce sont les juges et les victimes Ce sont les misérables , ceux qui triment , qui sont noyés dans les eaux puantes de ce secteur, c’est le peuple des misérables qui est sans espoir….

Posté par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES, LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

11-03-2012

Le M20F avait il raté le coche en affichant ses grands NONS?

Le 9 mars 2012, le roi Mohammed 6 avait annoncé des réformes politiques sinon de grandes envergures du moins  à même  d’épargner au Maroc les impasses et la tragédie. Mais est-ce Que CES RéFORMES SONT Suffisante ? A mon avis ,il s’agi là d’une question superflue car l’essentiel est de  démontrer la nécessité du caractère urgent de ces réformes ? Le M20 F avait hissé le drapeau en réclamant  à cor et à cri  ces  réformes or il s’est abstenue de réagir positivement avec les dites réformes !!!Je m’explique :quand on refuse les jeux et les enjeux proposés , certainement notre dessein est tout à fait autre. Nos appétits dépassent ce qui est   sur la table !!!!

Première condition posée : élire un conseil  pour l’élaboration de la Constitution. Formellement c’est valable or comment pourrions –nous faire fi de  tout un cumul politique aussi répugnant soit-il ? Suite aux dernières  élections , le parti  de l’istiqlal était arrivé en tête et Abbas Fassi , son chef, fut désigné  chef de gouvernement. Autrement dit faut-il interdire un parti tel l’istiqlal ? AVant l’Istiqlal , ce fut l’USFP qui  gérait les affaires de la cité …Dans tous les cas , c’était un échec cuisant . Certains leaders de l’USFP  tentent de se disculper en prétendant  que les vrais rênes de pouvoir n’étaient pas entre leurs mains . Mais  pourquoi ils n’ont pas crié aux scandales quand ils exerçaient leur pouvoir ? Un anneau manque à cette chaine !!! Il est d’autant plus malheureux que malhonnête de ne pas dire les choses telles qu’elles sont. Il fallait dire que nous n’étions pas à la hauteur des ambitions   , les nôtres peut-être mais surtout  celles du peuple en détresse.  Car certains d’entre nous , une majorité avaient détourné l’exercice du pouvoir en faveur des intérêts personnels viles.

Au Maroc , il y aura toujours un parti de l’Istiqlal, son mérite demeure dans le fait d’avoir compris un reflexe désespéré et irréfléchi des marocains : le clientélisme , le favoritisme  et le népotisme . On peut lui reprocher cela mais c’est un parti politique  qui vivrait tant bien que mal au Maroc. Il fallait ainsi se mobiliser  pour mener dans le bon sens  les réformes et les possibilités existant déjà.

Personnellement , je crois que les dernières élections étaient une occasion en or pour sinon apporter du nouveau au Maroc du moins renverser la table sur les  vautours et autres  malfaiteurs politiques. La réalité est  trop complexe pour être appréhender au moyen de slogans aussi forts soient-ils. Le résultat était  les manifestations exsangues du M20f après le retrait du ADL WA LIHSAN . Cette dernière composante occupe une place à part . Elle a ses propres  stratégies et ses propres tactiques .Bien que sa force soit indéniable, elle ne représente pas tout le Maroc. C’est vrai que ses militants  sont bien engagés , disciplinés et parfois fanatiques mais elle reste une composante parmi d’autres.

La question qu’on doit se poser doit concerner avant tout l’efficacité. Si on avait exploité l’aura et le zèle du M20F, certainement le paysage politique serait autre. Et le chemin du changement serait ainsi entamé… Le réalisme , à mon modeste avis, était nécessaire  pour agir sur les réalités amères. Je crois ainsi que l’intégrisme est multifaciale. Et c’est lui qui entrave la marche de l ‘Histoire. MAIs qui sont ces intégristes ?

Ce sont les hauts commis de l’état libres de tout engagement face quiconque. L’exemple  parfait est Ali FASSI FIHRI DG de l’ONEP , de l’ONE et de la FRMF. Ce dernier domaine avait révélé à tous les marocains , sans exception aucune,  qu’on est capable de jeter les deniers de l’état et du peuple marocain par la fenêtre, de commettre les pires crimes en vers des millions de démunis, de souiller l’image du pays, d’ « ensorceler » et de faire taire les membres de la FRMF, de dire au peuple de vétilles sans avoir froid aux yeux… Et Le peuple  et son M20 F avaient avalé la couleuvre sans aucune réaction… Ce sont des responsables irresponsables qui semblent prendre à la légère  les souffrance et la misère du peuplke . Toutefois , il ne faut pas oublier  que ce sont ces pantins qui avaient approuvé à l’unanimité  la décision insensée d’ALI. Il fallait que le public du football, pivot du jeu ,boycottent au moins ses responsables irresponsables.   C’est un exercice de démocratie publicque  d’une grande portée. Et la folie continue !!!On N’a pas pu rendre à la raison un tel monsieur et on prétend  ce que je ne sais pas . Même en Arabie Saoudite où la démocratie est honnie, les responsables du foot ont présenté leur démissions suite aux déboires de l’équipe locale . Il fallait que nous supplions le sieur Ali Fassi pour qu’il aille s’occuper de ses oignons et laisser le foot tranquille .  J’ai la certitude que ce type de hauts commis d’état se fichent des gueules des marocains , de leur réalité et de leurs potentialités réelles.

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

03-03-2012

LA REVOLTION DES BALTAGIAS A MRIRT

مريرت البلطجية  تشن هجوما بالحجارة  على مفوضية الشرطة

 

عرفت مدينة مريرت إقليم خنيفرة أحداثا مثيرة  خلال الأسبوع الأخير من فبراير وذلك بعد الاعتصام الذي نظمته الجمعية الوطنية لحاملي الشهادات المعطلين بالمغرب وحركة 20 فبراير وتنسيقة ساكنة المدينة  بمريرت أمام مقر البلدية حيث كان المجلس يعقد دورة فبراير ،إذ بعد استدعاء 4 مناضلين من الجمعية الوطنية و2 مناضلين من حركة 20 فبراير من طرف  الشرطة للاستماع اليهم على خلفية شكاية مقدمة في حقهم ،نظم المعطلون ومناضلي حركة 20 فبراير مسيرة احتجاجية وهو الشيئ الذي لم يستسغه رئيس المجلس البلدي الذي حرك مرة أخر بلطجيته للتهجم على المسيرة الشعبية ووصلت عنجهية أخت الرئيس الى حد صفع أحد رجال الشرطة أمام الملأ مما ادى الى اعتقالها .

وفي اليوم الموالي قامت جماعة من بلطجية الرئيس بمهاجمة مفوضية الشرطة بمريرت بالحجارة كما وقع في الفيلم الأميركي Assaut  . وذلك للمطالبة بإطلاق سراح السيدة العظيمة أخت الرئيس العظيم الذي لا صوت يعلو فوق صوته – حتى المخزن- بمريرت ؟؟؟؟

وقد وجد المخزن نفسه هذه المرة مضطرا « لتلقين » بلطجيته درسا رائعا في » الهرمكة « 

وهو الشيئ الذي لم يؤسف أحدا إلا نحن الحقوقيين بطبيعة الحال الرافضين لسياسة العصا حتى ضد جلادينا ؟ ربما هناك من يعتبرنا « مازوشيين’ لكن هكذا يكون الحقوقيون  الحقيقيون ؟؟؟؟؟

هكذا إذن ينقلب السحر ضد الساحر ويهادجم البلطجية اسياد نعمتهم – المخزن – وهكذا يبدأ المخزن في حصد نتائج سياسته –سياسة تهييج ابناء الشعب المقهورين مقابل دراهم معدودة ضد المناضلات والمناضلين …

 و

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

27-02-2012

LE MAROC QUE FERONS-NOUS DE TANT DE POURRITURE?

L’écheveau de toutes les formes de la pourriture ; des malversations , des détournements de fonds ainsi que des abus de pouvoir et d’enrichissement illégal est –il en train de se défaire ? En effet , les reliefs d’une carte sombre sont  palpables plus que jamais. Ce qui est catastrophique et en même temps curieux c’est que  la contamination est généralisée . Et ce sont le plus souvent des auteurs , secondaires ou des ex auteurs ou mêmes patrons  qui jettent les jalons de ces couleurs qui malgré leur vivacité sont encore timides voire disharmonieuses. Tous les secteurs sont avariés. La valeur des budgets happés expliquent clairement  leur faillite et leur dysfonctionnement  . Mais ce sont tous les secteurs qui d’une vitalité extrême.

Des 134 milliards de centimes    partis dans l’air dans  l’AREF de Casablanca, à l’abolition pure et simple de tous les projets ayant nécessité des milliards au niveau de la conception par des bureaux d’études. Des scandales puants du ministère de la santé au dénigrement de l’essence humaine chez les malades pauvres du Maroc. Des frères Bencheikh et leur  main mise sur des  sommes colossales dans la formation professionnelle  et même sur  des aumônes  des bienfaiteurs  dans la la province de Kalaat Sraghna. Des glissades fatales des progressistes Ben allou et Alioua, leur menace publique de dévoiler des secrets  concernant des affaires louches dont les auteurs ne sont autres que des hommes d’état. Des dossiers malsains d’Amina Belkhadra surtout au niveau de la délégation de Kénitra à l’arrestaion du juge de Tanger qui clame son innocence à l’image du  conservateur de Casablanca. Des danses démoniaques des frères fassi Fihri avec la dilapidation des sous des contribuables à New York , à Tanger et surtout à Rabat avec tonton Gerets que  seuls les hackers ont pu finalement désaltérer les esprits des marocains que cette bande  souillant le foot-ball et le détournant  taraudent  ainsi sans vergogne depuis des mois les marocains  misérables  … Benhima  Et Ali Fihri , de hauts commis d’état, croient qu’ils sont des responsables indispensables qui ne font que du bien au peuple marocain mineur à leurs yeux. Le premier s’est interdit de parler en présence des journaliste pour expliquer le sort malheureux de la RAM à cause de sa gestion hasardeuse et  anarchique, le second avait soudoyé les membres de la Fédération Royale du foot-ball pour dire oui à l’unanimité à Gerets, qui possède quelque chose d’extraordinaire qu’il leur avait révélée LA BONNE FOI. Moi je crois que ces fassi Fihri vont accélérer la détérioration de la vie politique et sociale au maroc WA BEZZAF cal§ Mais comment ça se fait qu’Hillary Clinton avait été accueilli par Taib Fassi Fihri avant Othmani ministre des affaires étrangères ? Elle ignore ce qui se passe au Maroc où Taib a usé de toutes ses sciences stratégiques et diplomatiques pour nous faire croire qu’il est et qu’il demeurera une valeur sûre de ce Maroc  brouillé.

Même Daoudi , le ténor du PJD , ministre de l’enseignement supérieur a été sidéré de constater l’ampleur de la pourriture dans ce secteur censé être le visage d‘un Maroc qui rêve des lendemains meilleurs. Il a ainsi promis de traduire les malfaiteurs devant la justice . Or son ami Rabbah , remplaçant du fameux Ghallab au ministère du transport et de l’2quipement et maire de Kénitra, a exprimé sa solidarité inconditionnelle avec Benhima le   patron de la RAM qui accélère le processus de destruction de ce fleuron de l’économie marocaine de jadis . Benkirane continue de parler , de parler , de parler …cette fois ; il a menacé d’avoirs recours au bâton pour mettre fin aux protestations des enchômagés car il est impossible , selon lui , que l’état embauche tous les lauréats des facultés. Toutefois , il oublie que l’état doit donner l’espoir et procurer le minimum de dignité  à ses citoyens .

Ramd est redevenu préfet de police de Casablanca alors que l’insécurité dans les rue de cette ville est devenue une donnée avec laquelle les populations doivent cohabiter et en subir les conséquence avec résignation.

Finalement , ,l’angoisse et la déception  se meuvent en nous . Un coup d’épée dans l’eau ou une quête d’opportunité pour faire basculer ces drames du côté de la scène ?

 

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

16-01-2012

DES VICTIMES DU REGIME MAROCAIN PERSEVERANTS ET CLAIRVOYANTS!!

Cette fin de semaine, j’étais très heureux de revoir certains de mes amis que je n’avais pas vus il y a presque trente ans …  Les retrouvailles étaient très chaleureuses. A peine nous étions-nous retrouvés que nos blagues et nos beaux souvenirs s’étaient mises à s’égrener malgré nous. Les marmites où nous cuisinions n’importe quoi. Les militants qui avaient perdu la porte du pavillon, de peur, la nuit du 24/01/1984 où la cité universitaire était encerclée par trois ceintures d’armées  pour empêcher quiconque de fuir. Le commissariat  installé en pleine air  au cours de cette nuit de janvier  où on ne pouvait pas mettre un chien dehors. Le froid terrible et l’interdiction d(aller uriner. Les arrestations massives ;les erreurs de la police ou de l’armée….Le matin où tout était déjà terminé ; sans trace ni marque… Puis les amis , les copains, les filles Et surtout Si Lhilali doyen de la faculté….

Bien que nos conditions de vie ne soient pas déplorables , le poids des injustices semblaient nous écraser. Que signifie faires de dures études en physique pour devenir instituteurs dans une école primaire ?  Pourquoi quitter son pays et émigrer malgré soi ? Comment faire des thèses et ne pas être reconnus ???

Autrement dit , notre société doit se réconcilier avec elle-même, d’un chômage affreux à un bouche trou humiliant, le désespoir et l’amertume  ne pourraient disparaitre du jour au lendemain. Comme le disent les manifestants du M20F, nous sommes tous des rancuniers envers les responsables qui nous méprisent et nous détestent. Si tu es injuste , il ne faudra pas que tu t’attendes à ce que les autres t’aiment. Les autres, tes victimes , ceux qui n’ont que la flamme de leur âme pour agir, qui n’acceptent point  lécher les bottes ou louer leur dignité…

Au fur et à mesure que le processus de la démocratisation avance, le dénuement des masses laborieuses et consciencieuses s’accélèrent. Paradoxalement, un processus qui ne nous  a mené nulle part. Cloués à notre désespoir, nous avons servis  comme monnaie de change  à des vautours déguisés pendant longtemps en justiciers militants. Le drame continue, l’injustice s’enfonce au point de fissurer notre mémoire.LA MASCARADE ET LE MEPRIS battent leur plein.

TOUT  a empiré malheureusement. A l’époque nous mangions au moins à notre faim. Il y avait des ressauts et des cités pour les étudiants . Maintenant , on construit une école ou une faculté que l’étudiant ne pourrait rejoindre que par avion. On se fiche de la gueule des gens , disant des citoyens … On donne comme alternative l’enseignement privé , une opprobre dans le dossier de nos dirigeants. Car ça ne sert qu’à enrichir des parvenus au détriment des angoisses et des désespoirs du peuple.

Des graines d’espoir sont nées avec ce gouvernement du PJD. Or il parait que les coups vont bientôt s’abattre sur eux . On dit que le roi et son armada  de conseillers vont tous bloquer. Car c’est le roi qui détient le pouvoir de remercier n’importe quel ministre voyou. Personnellement , je pense que des types comme Ramid ou Daoudi  sont obstinés et ne se laisseraient pas marcher sur les pieds. Le danger vient également de ceux qui ne ménagent aucun effort pour discrétiser ces gens là. Ils veulent une révolution  radicale. Ils donnent l’exemple de la Libye , de l’Egypte et de la Tuniiisie…En fait je ne partage pas leur point de vue …  Je  ne suis pas péjédiste mais je crois que c’est une expérience à soutenir. Pour Adl Wal hsane, mêeme avec  ses discours ardents, il  serait en passe de s’affaiblir s’il n’adopte pas une tactique sservant les intérêts des masses.  Si le PJD trouve la bonne voie , le peuple s’en passera.

J’étais heureux de constater que mes amis ont le même point de vue que moi malgré les injustices que nous avons tous subies.

 

 

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

11-01-2012

TENTACULES PARENTHESES ET LES BRAISES QUI S’ATTISENT LE SANG ET LA POLITIQUE

Aujourd’hui , c’est le vingtième anniversaire  du renversement de la démocratie par l’armée algérienne.car c’était la démocratie  qui n’avait pas plu aux militaires qui fut froidement assassinée. Et le sang de  gicler en flot au milieu  d’une transe où les couleurs avaient perdu leur éclat et leur pertinence. Benjdid était démis de ses fonction et  la liquidation du peuple et de ses espoirs prenait libre cours .  C’est vrai que l‘Algérie  était pionnière  au sujet de la démocratisation  avortée  dont les officiers se glorifient  sans vergogne. Or ils oublient qu’ils sont maitres incontestés du pillage et de la souffrance de leur peuple.

De parenthèses en parenthèses,  le despotisme  encastre et momifie la liberté. La démocratie serait un retour à la ligne. De parenthèses en parenthèses les braises s’attisent .L’histoire ne peut ne pas creuser son lit dans une mémoire future ; miroir des peuples et horizons  des espoirs.  L’armée  algérienne est, bien entendu, solidaire et homogène mais  au prix d’une violence inouïe  , de la généralisation , de la systématisation et de la banalisation de la mort.  Le long corridor jonché de dépouilles  mènent à l’enfer de la vengeance et de la haine .

Au Maroc, la marée d’injustices ne datent pas d’aujourd’hui. La démocratisation a été un long processus de métamorphose  au point d’en faire un avatar horrible. Les espoirs du peuple ont rendu l’âme à petit feu. Il n’y avait pas de KO mais  les vautours ont proliféré beaucoup plus que les rêves des population. Et tout se fait démocratiquement ; une diversité politique , un multipartisme et une liberté  de suicide absolue.

Je dirais que nous sommes dans la même situation  quant on se positionne du côté de ce qu’endurent les populations.

En 1978, nous étions des adolescents intéressés par la politique surtout en apprenant la grève de faim  observée  par les détenus politiques à la pison central de Kenitra. Nous étions vraiment émus quand   la martyre Saida Mnebhi  s’était éteinte . Et puis la révolution iranienne n’était pour nous qu’une phase transitoire vers la révolution socialiste. Nous discutions  et nous avions souvent la certitude  que l’Islamisme n’avait ou n’a rien à offrir aux peuples sauf une morale   , une passion et une conscience heureuse. Je ne sais pas si nous avions eu tord ou raison .

Ce qui est certain  actuellement c’est que les régimes qui nous gouvernent  sont tentaculaires. Horizontalement et verticalement, matériellement et moralement.  D’ailleurs si le devenir des peuples pouvait s’améliorer  en décimant les régimes , nous serions autres que ce qu’on est maintenant . que de REVOLUTIONS  avaient connus les nations arabes : en Egypte en 1953, en LYBIE en 1969, en Irak en 1959 et 1969 , au Yémen ; au Maroc , en Algérie…. Canular emballé dans Canular…

Actuellement ,  rien n’augure d’autres perspectives. L’Envie de tout recommencer est évident.

Où sont les LUMIERES ?  La Conscience historique ou l’intuition indispensable aux peuples  pour  agir et non pas réagir ?  Quelle pensée avaient produit nos intellectuels ? Où sont-ils ?  Quels sont les types de problèmes  que les islamistes au pouvoir vont-ils créer ? Quels sont ceux qu’ils pourraient résoudre ? Comment rejoindrons –nous le train de la technologie de pointe roulant à une vitesse vertigineuse ? Comment accèderons-nous à la force et à l’unité ?

Et ces régimes aux  tentacules hideuses beaucoup plus invisibles que visibles, comment les repérer, les diagnostiquer  et les arracher ????

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

04-01-2012

A la une International Le roi a nommé hier le nouveau gouvernement marocain Les islamistes du PJD raflent les Affaires étrangères et la Justice

A la une International

Le roi a nommé hier le nouveau gouvernement marocain

Les islamistes du PJD raflent les Affaires étrangères et la Justice

le 04.01.12 | 01h00 Réagissez

zoom | © D. R.
Le Premier ministre Abdelilah Benkirane s’entretenant avec le roi…

Le Premier ministre Abdelilah Benkirane s’entretenant avec le roi Mohammed VI.

ImprimerPDF Envoyer à un ami Flux RSS Partager

Le parti du Premier ministre Abdelilah Benkirane contrôle 11 départements dans un cabinet de 30 ministres.  Avec la bénédiction du roi.

L’accouchement a été difficile, mais la «naissance» du premier gouvernement, à majorité islamiste au Maroc, a fini par être annoncée et bénie par «Sidna» Mohammed VI. Il a donc fallu plus d’un mois de tractations, parfois serrées, après des législatives anticipées dans le tourbillon du Printemps arabe, pour que l’Exécutif dirigé pour la première fois au Maroc par un islamiste, Abdelilah Benkirane, soit adoubé par le palais royal, détendeur du pouvoir réel.

Et pour une première, ç’en est vraiment une, puisque le Parti justice et développement (PJD), du Premier ministre Abdelilah Benkirane, a obtenu 12 ministères sur 30, dont deux portefeuilles de souveraineté, les Affaires étrangères et la Justice. C’est incontestablement un transfert de pouvoir non négligeable dans un pays où ces ministères relevaient jusque-là du pouvoir discrétionnaire du roi.  Et c’est à l’ex-secrétaire général du PJD, Saad-Eddine El Othmani, élu à Mohammedia, qu’a été confiée la conduite de la diplomatie marocaine.

Connu pour être un homme intègre et compétent, M. Othmani incarne l’intellectuel sage et conciliant qui a toujours rejeté l’étiquetage «islamiste» de son parti. Pour le voisinage immédiat, le nouveau ministre des Affaires étrangères paraît être l’homme qu’il faut pour détendre les relations entre Rabat et Alger. Une chose est certaine, il ne sera pas pire que Fassi Fihri qui passe son temps à casser de l’Algérie. L’autre grosse surprise concerne la nomination de Mustafa Ramid à la tête du ministère de la Justice. Ce membre du secrétariat général du PJD est connu pour être un dur à cuire. Son parti a dû le remplacer à la tête de son groupe parlementaire sur instruction du palais. Partisan de la ligne dure contre le makhzen, Mustapha Ramid se voit ainsi remis en selle par son ami Benkirane.

La troisième surprise du roi concerne la nomination de Mohand Laenser, chef du Mouvement populaire (libéral), au très sensible ministère de l’Intérieur. Le PJD a donc réussi à enlever deux ministères de souveraineté sur trois. Le portefeuille de la Défense reste dirigé par Abdellatif Loudiyi, un indépendant.

Une seule femme… au «foyer» de la solidarité

Comme il fallait s’y attendre, le secrétaire général du parti du Progrès et du socialisme (PPS), Nabil Benabdellah, qui adore être ministre, a été désigné au département de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville. Le parti l’Istiqlal, dont la participation était compromise au cabinet de Benkirane, a obtenu six ministères, dont celui des Finances et  de l’Economie, que va diriger Nizar Baraka. Trois départements n’ont pas changé de titulaires, à savoir les Affaires islamiques (Ahmed Taoufiq), l’Agriculture (Aziz Akhennouch) et la Défense et l’Administration (Abdellatif Loudiyi).

C’est dire que le premier gouvernement islamiste est plutôt multicolore puisque la gauche et les nationalistes ont accepté le challenge de donner un coup de main aux islamistes du PJD. En revanche, le Parti authenticité et modernité (PAM), ou le «tracteur» de Fouad Ali El Hima, a rejoint l’opposition même si ce dernier devrait gérer un «gouvernement parallèle» en qualité de conseiller du roi. De même que le Rassemblement national des indépendants (RNI) va animer l’opposition au sein du Parlement. Une fausse note cependant : seule une femme hérite d’un poste de ministre, à savoir Bassima Hakkaoui du PJD. Et comme chez nous en Algérie, elle est chargée de la Solidarité, de la femme, de la Famille et du Développement social. Une femme au foyer ou presque…

Au final, ce casting gouvernemental paraît être un choix (judicieux) du roi dans sa volonté de crédibiliser des réformes politiques et constitutionnelles décries par le Mouvement des jeunes du 20 février. Avec Benkirane et son équipe, Mohammed VI s’offre un sursis à l’intérieur et envoie des signaux positifs à l’extérieur qu’il a délégué beaucoup de ses pouvoirs à la majorité issue des urnes. Le gouvernement du PJD devra maintenant faire ses preuves sur le terrain, et déclarer la guerre à la corruption loin du discours moralisateur.

Hassan Moali ALWATAN D’ALGER

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

03-01-2012

NOUVEAU GOUVERNEMENT AU MAROC IL NE FAUT JURER DE RIEN ETOUFFANT CE D2SESPOIR!!

Et voilà, un gouvernement nouveau est constitué au Maroc !

Un habit d’arlequin diriez-vous. L’Istiqlal est toujours là tel un socle qui malgré sa rouille  sera inévitablement utilisé. On parle d’une grogne au sein de ce parti mais certainement il n’y aura pas de révolte. C’est un parti dont les portes sont largement ouvertes pour entrer et sortir à chaque moment. Le gourou de marbre  est toujours là, il faut le servir et attendre patiemment sa baraka  et son regard pour  partir du bon pied. Partir loin dans le monde de la « boulitique » comme disent les nôtres. POUR conquérir un pays qui s’appelle le Maroc.

A vrai dire , il faut déployer beaucoup d’efforts pour fuir le désespoir étouffant et palper une confiance squelettique et presque sans âme. Mais une confiance sans âme n’existe pas, sa négation est la méfiance. De quoi allons –nous nous méfier ? Nous n’avons plus rien à perdre. Nous avons tout perdu il y a longtemps. La confiance existe bel et bien mais elle est mise à mort par  des larrons  qui continuent  jusqu’à maintenant  de jongler avec . Mais on l’a leur abandonnée , on leur avait même ajouté la méfiance sa sœur ennemie.

On nous demanderait de patienter, de prendre en considération la conjoncture nationale et internationale. Nos enfants sans travail et sans avenir  devraient apprendre à penser autrement ? L’Etat ne pourrait pas recruter et soigner tout le monde !!!

Ou on ouvrirait les portes des bâtisses officiels, on y allumerait des bougies. Les larmes des victimes des injustices seraient essuyées, les souffrances des misérables seraient  traitées, analysées et abolies.  On aurait tous l’occasion d’accéder au bonheur par les portes du paradis terrestre  dont les clefs sont encore tenues par les maîtres des lieux.

Le Maroc serait il vraiment autre ? 20 février aurait il tord ?
Tout est possible étant donné que personne ne détient actuellement la volonté des vents. Nous vivons les temps des incertitudes. L’islamisme est là, on en a pas peur. D’ailleurs ,  ses leaders ont tenté de dissiper toutes les craintes…MAIS  MAIs MAIS

Mais le malheur c’est l’existence  de sardines putréfiées dans ce sac !!! Abbas a fait  fi de toute la morale du monde et a installé son gendre dans le ministère sans honte. Mohand et Benabdellah  ont sauté dans le train   bien qu’ils soient des figures répugnantes. Le jeu ne vaut pas la chandelle ? Peut-être oui. Car ces hommes étaient nuls et resteront nuls. Mais c’est le jeu démocratique qui les a propulsés jusqu’à là? Oui ,oui , je comprends mais leurs « militants » devraient sauver les meubles en réglant les comptes avec eux. Le Printemps arabe aurait été beaucoup plus prometteur si les partis politiques marocains avaient pu se débarrasser de ces dinosaures …Mais ce sont là des affaires internes …Ni Internes ni externes ,ces partis sont transformés en pignon sur rue vendant au peuple et au roi les illusions… Othmani comme ministre des affaires étrangères est sympa ? Bien sûr, il mérite beaucoup d’estime et c’est un fin diplomate inné . Tant mieux !!Et Baha, c’est l’ange gardien  de Benkirane , son jumeau !!!Quand même il est propre. Et puis je ne le connais pas moi. J’entends les gens parler et je lis les journaux marocains arabophones. Surtout Al Massae , rituellement  en militant  fidèle à Nyni qui moisit injustement derrière les barreaux. Ah je ne  le connais pas non plus. Car moi je mène ma solitude  et je la savoure au milieu de cette ville monstre. Et je suis satisfait de ne gouter qu’ à ces sauces amères. Dieu merci. En vérité, j’ai perdu même mon sens d’ orientation …Et je suis heureux de devenir comme de l’eau insipide, incolore, inodore et prend la forme du récipient qui la contient d’après la définition de mon maître au primaire. Et ce puis longtemps la preuve c’est le sort de mon ami militant Ramdane Ben Chaabane  que j’ai explicité dans le roman inédit LE PANIER Et Le PARTI

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

02-01-2012

LA NECESSITE DE REVOIR SON IMAGE SOUS PEINE D’ ARRIVER A LA MASCARADE 20FEVRIER S’AFFAIBLIT

Bonsoir mes amis , bonne et heureuse année bien que vous soyez  avares de commentaires.

Derb Ghallaf 1/1/2012 . Un nid où s’épanouit  la misère casablancaise. Une misère qui engendre des miracles, lesquels sont le résultat d’une volonté officielle   visant la création d’espaces  anarchiques et non sécurisés  pour une portion de la population active en vue d’alimenter  la corruption  et son train . De même  ,  il s’agit de mettre en dehors de toute surveillance  étatique  un apport budgétaire important . Derb Ghallef est l’emblème d’un génie marocain  qui  pousse sur des rochers imbibés d’urine . En un mot , un souk extraordinaire dont la réputation dépasse les frontière marocaines .Le commerce y est florissant, la technologie de pointe y est  vulgarisée et accessible .

Mais le quartier n’a presque pas de relation avec le souk. Il est étriqué entre les principaux quartiers résidentiels de Casablanca : les Hôpitaux , AlMaarif, Anoual , Abdelmoumen…

Dès que vous pénétrez dans ses entrailles, l’odeur des cuissons vous impressionnent ; on dirait une vaste cuisine. L’envie de manger s’empare de vous. Tant mieux  pour un tel accueil !! De vieilles maisons  fissurées mal blanchies avec de la chaux. Les fissures sont visibles.  Des immeubles flambant neuf sont bâtis à la places des vieilles maisons  détruites. L’enjeu consiste à s’emparer de ce quartier et d’envoyer ses habitants ailleurs. Les bidonvilles  y occupent une bonne partie. L’agglutination des femmes autour de la fontaine publique témoigne d’un dénuement total. Le plan est déjà mis en œuvre . Beaucoup de  baraques et de murs sont éventrés. Des bombardements auraient  visées ces logements… Ceux des rapaces de l’immobilier !!

La manifestation du mouvement 20 Février devait prendre sont départ à partir du grand studio  Bassir  qui clos Derb Ghallef et  bordee les quartiers modernes d’Al Maarif . Bassir est un enfant du quartier . Il illustre la réussite  voire le génie de ce quartier. Un footballeur internationale illustre qui était professionnel dans  beaucoup de clubs espagnols, français et saoudiens. Son studio est tout ce qu’il a pu offrir aux siens  sans oublier ses actions associatives timides.  Autrement dit , c’est un emblème  d’opulence installé  au bord du quartier  en échange  d’ une appartenance et une identité à entretenir  par l’achat d’un service. C’est dire qu’on est dans la logique qui consiste à payer un tribut pour s’approprier des symboles de la gloire.  Autrement dit la communauté est appelée à servir la star parce qu’il lui appartient ; une sacralisation  et une soumission  volontaire. Que ce soit Bassir , Bouderbala ou les autres ils jouissent d’agréments de transport et de divers privilèges sans  sans rien offrir à la communauté en contre partie.  Une chaine de favoritisme et de clientélisme dont les masses payent les pots cassés…Le sport dans un pays sous développé comme le Maroc a toujours été un enjeu majeur qui  consiste non pas à encourager la pratique du sport par les masses mais seulement aliéner ces masses et brouiller leur conscience en vue de la détourner des vérités qui les brulent. Une fois encore Derb Ghallaf était au cœur  de l’évènement inaugurateur  qui a marqué le début d’un long processus où le sport est devenu un moyen  de  saboter le vrai honneur …

En 1959, l’ETOILE DE JEUNESSE CASABLANCAISE, l’équipe légendaire de DERB GHALLAF allait disputer la fin de la coupe contre les FAR qui venaient d’être fondées une année auparavant par Hassane Deux  Prince Héritier de l’époque . Le président de l’Etoile était un grand résistant ,homme d’une grande richesse et jouissant d’un prestige important .  Muni d’un esprit sportif , il avait exprimé sa volonté de priver les FAR de la coupe. Informé de ces desseins, Hassane 2 ne tarderait pas de provoquer des incidents où le Président de l’EJC fut accusé de trafic d’arme , de fomenter un coup d’état et fut exécuté…

La présence massive des policiers et leurs engins indiquaient  la voie de la manifestation qui a préféré s’introduire à l’intérieur du quartier populaire …La queue  est toujours occupée par NAIMA LA ROYLISTE  ensevelie dans le drapeau national , munie d’un haut parleur et d’une photo du roi. Elle  était écartée de la manifestation par une large banderole tenue par deux jeunes . cette fois ci ,il n’y avait pas de policiers. Les manifestants paraissaient peu nombreux .Une dizaine  répétait   de toute ses forces des slogans  scandés par un jeunes  qui a des défauts de prononciation . En badauds, les habitants et les passagers  regardaient paresseusement le défilé . Pour la première fois , je constate que ceux qui se trouvent en dehors de la manifestattion sont plus nombreux que ceux qui manifestent. Puis  les salafiis , eux aussi un dizaine,  s’alignaient derrière une bannière où la libérations des détenus salafis est réclamée. Des Femmes brandissaient les photos de ces détenus. Un jeune homme dénonçait  les tares,   et les turpitudes du makhzen. Il lisait dans des feuilles. Sa dépendance et sa soumission à la volonté des USA sont exprimés en chœurs. En fait, c’était une manifestation presque indépendante  avec son haut parleur , son amplificateur  porté dans la main d’un jeune barbu portant une gandoura.En fin le cœur de la manifestation, les dictons étaient les mêmes que ceux des manifestations précédentes. Les fidèles  sont devenus quelques centaines. On pouvait les reconnaitre.

Une manifestation presque singulière.LES SLOGANS ,  Malgré leur violence et leur validité, ils ne peuvent drainer les massses. Ce sont des effets indésirables qu’on constate après le retrait  d’ADL WA LIHSAN . C’est une vraie hémorragie. Même BZIZ qui a rejoint les manifestants ne pourrait  lui donner de la consistance. Il faut avoir le courage de le reconnaitre. Et ce sont toutes les composantes du peuple marocain qui doivent dire leur mot. Ce n’est pas le mot DEGAGE qui ferait dégager les malfaiteurs . Une révision s’imposerait sinon on assisterait à une mascarade qui n’est pas digne des millions de démunis et de victimes de l’INJUSTICE.

 

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F | Pas encore de commentaires »

26-12-2011

SLOGANS GEANTS MAREE BASSE CASABLANCA 20 F 25/12/2011

Hay Mohammadi 25 décembre, la Kissaria est archi comble. Les casablancais vaquent à leurs préoccupations quotidiennes. Les ruines du bidonville fraichement détruit sont apparentes. Elle témoignent  de la misère où vivaient ces marocains depuis l’indépendance. Il était vraiment difficile de se faufiler  au milieu d’un espace interminable et couvert de gens et des marchands ambulants. On craignait de rater la manifestation du 20 février sans ALADL WALIHSAN. Nous nous sommes rendus compte qu’ en marge de cette marée humaine un passage apparait  moins fréquenté.  C’est vrai , il est  derrière les commerces mais répugnant d’odeurs nauséabondes.  Des égouts découvertes et des tas immenses d’ordures le jonchent. Nous avons pressé le pas  pour fuir cette atmosphère étouffante. Une anarchie absolue , une promiscuité vertigineuses, une misère prospère, c’est cela  Lkarien,le bidonville de Hay MOHAMMADI , le quartier de Nass ElGHiwane te de LAMCHAHEb , des grandss militants et des martyres de l’Indépendance ,feu Mohammed Cinq était fier de porter le nom de ROI DE CARRIERE CENTRALE. En fin nous avons atteint la route en chantier , le tramway Casablanca passera par là. Nous avons demandé à un commerçant le lieu de la manifestation. Il a répondu qu’il ne savait pas de quelle manifestation on parlait. Puis un autre jeune homme nous a indiqué les lumière des voiture de la police . C’était donc la queue de la manifestation. Nous nous sommes hâtés pour la rejoindre . Naima la Royaliste était là enveloppée dans le drapeau et parlant dans un haut parleur séparée du Mouvement   par une large banderole tenue par quelques févrieristes  . Derrière , les policiers marchaient nonchalamment, la lassitude se lisait sur leur visage. Un vide , puis une dizaine de manifestant scandaient des slogans qui disent que  le makhzen est l’ennemi du peuple .Ils exprimaient également leur consolation et leur encouragement pour les révoltés du Bahreine. Quelque mètres après,  Jai remarqué la présence  d’une poignée  de militants  éminentes d’un parti de gauche qui a participé aux élections et a obtenu 00 siège. Ce sont des militants qui avaient déjà converti leur militantisme en profits substantiels . A un niveau très bas , ils ont  tout lâché et se sont compromis d’une manière scandaleuse tout en versant dans la démagogie la plus éhontée. Ils veulent le beurre , l’argent du beurre et les seins de la bergère. Je les connais et ce sont eux qui m’avaient fait haïr la gauche.  Une contradiction flagrante entre les dires et les faits. Je ne les ai pas salués car je devais parcourir la manifestation et la pénétrer  afin de se faire  un avis personnelle  et consistant sur le devenir et l’avenir de mon pays. Les barbus étaient presque inexistants. Je me suis glissé vers l’intérieur  pour atteindre le point central où les deux jeunes hommes criaient les slogans que les manifestants répétaient. Des slogans  trop  forts  au point d’être   offensants  . Benkirane est dénoncé comme étant une poupée…. Al HIMMA , un courtier désigné comme conseiller , les palais dans chaque ville …Ce qui a attiré mon attention ce sont des propos  au sujet d’AL JAZIRA…SI j’ai bien compris les dires éclatés dans l’air , L’Emir de QATAR était venu au Maroc pour conclure un marché , sa chaine ALJAZIRA  épargnera le Maroc en contre partie de milliers d’Hectares  qu’on lui a offerts …En fin de compte  parce que Al JAZIRA, selon eux , ne consacre pas beaucoup de temps à la révolution marocaine. Jai continué ma marche pour arriver à la tête de la manifestation. Il y avait quelques diplômés en  chômage  puis les salafis qui réclamaient la liberté pour les détenus et l’abrogation de la loi antiterroristes. Et plus rien après.

J’ai conclu  que le MOUVEMENT du 20 Février doit repenser sa stratégie. Car il se cramponne sur des positions extrémistes   qui semblent traduire beaucoup plus une passion puérile qu’une tactique politique  à même de servir le peuple. Quant on dit tout ce que nous avons sur le cœur sans être contraint ou même contredis , on est libre. Or cette liberté , il faut l’utiliser à bon escient. Le problème actuel du Maroc n’est pas foncièrement politique. Ce n’est pas la Constitution qui est   à refaire mais c’est nous tous qui devons être refait.  Car , il faut exprimer haut ce dont nous souffrons . En un certain moment lors de la manifestation d’aujourd’hui, j’ai cru être devant des gens qui ne manquent pas de maturité. Les meneurs de slogans se sont mis à passer en revue les déboires des habitants des bidonvilles  transférés dans de nouvelles habitations : quatre familles affectées dans un même logement , beaucoup de ces habitations ont été octroyées à des bénéficiaires qui n’ont aucun relation avec le bidonville , monter une carte nationale portant l’adresse  du bidonville  coutait alors deux millions , les moukaddams , les cheikhs et les caids ont  sauté sur cette occasions pour exploiter les habitants et s’enrichir au détriment de leur misère…

MOI j’aurais aimé participé à une manifestation militante mais thématique . Hay Mohammadi , et ses habitants pauvres ont besoin d’un coup de mains pour faire face à ces autorités corrompus  acquérir leurs droits. Et je crois qu’ils ont besoin d’habitations salubre qui leur permettent de vivre en dignité …Il fallait ainsi cerner le dossier et le décortique, les slogans anti corruption seraient étayés par ce cas concret avec les nom et les prénoms . La manifestation aurait ainsi intéressé les centaines de milliers d’habitants qui  faisaient leurs achats dans la Kissaria . Et elle ne serait pas naine.

Cette fois- ci les slogans sévères étaient bien préparés, bien élaborés , rythmés , rimés, structurés thématiquement. Le maître parleur les  chantait  d’une voix sûre  et limpide…Or, ce n’est pas , à mon avis , la voie de la lutte qui mènerait le peuple  au lendemain meilleur. LA lutte doit se focaliser sur des  maux visibles et immédiats ; le chômage , l’habitat dans les bidonville, le gaspillage ostentatoire des deniers publics , l’enseignement , la santé ,les commerçants ambulants… Il faudrait être impitoyables avec les apôtres de la corruption , du népotisme, du clientélisme et du pillage systématique du pays….

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

11-12-2011

AL HIMMA LE LEURRE POUR DETOURNER L’ATTENTION DES MAROCAINS.C’EST UN HOMME COMME LES HOMMES.

Je n’ai eu la possibilité cette fois encore d’ assister aux manifestations du Mouv du 20 février. Ce sont d’agréables moments qu’offrent ces vagues de manifestants qui scandaient leurs slogans et incriminaient le makhzen. Malheureusement. Certainement deux préoccupations les animeraient , le PJD et EL Himma. Ce dernier qui vient d’être coopté par le palais et annoncé comme conseiller de roi. Avec Manouni , Znagui puis AlHimma et les autres, un gouvernement parallèle vient d’être instauré pour contrer celui du PJD si l’on croit les observateurs attentifs craignant pour l’avenir et le devenir de la démocratie marocaine. Himma serait là pour faire face aux « folies » présumées du PJD. Le roi se prépare à affronter le gouvernement en constitution . Les manifestants dénonceraient ce geste cynique car ,estiment ils, au lieu de juger Himma ,on l’honore…Un homme à abattre politiquement. Une honte à cacher . Un diable à craindre…C’est l’homme qui « a corrompu » le paysage politique marocain, qui a créée un parti pour abriter ce que compte le Maroc comme voyous politiques et escrocs professionnels.

Pour Lachgar de l’USFP, c’est la preuve que le Maroc tourne en rond , la réalité de 1963, celle de la FDIC est reproduite. Le nouveau venu comme il l’appelait a fini par le fasciner . Lachgar , une fois « ministrè » commençait alors à lui faire les yeux doux. Pour Le PJD c’était là la plus grande bêtise du makhzen. Et Himma t le PAM n’est là que pour combattre le PJD….

Or quand le paysage politique marocain était sain et propre ? Quand a-t-il reflété les aspirations du peuple et quand a-t-il concrétisé une part de ses engagements ? faut il ne jamais douter de l’alibi tout le temps affiché selon lequel le makhzen est trop fort , ses carottes et ses bâtons lui ont toujours permis de venir à bout des partis politiques ? Peut-on opérer une dichotomie selon laquelle le makhzen est le mal absolu tandis que les partis tous sauf le Pam représentent le Bien absolu ?Est-ce vrai que le makhzen baisse les pantalons de tous ceux qui commettent l’imprudence de pénétrer à l’intérieur de ses labyrinthe ? n’est-ce pas là une vision simpliste et réductionniste ? sans innocenter les satans du makhzen , qui par excès de zèle le plus souvent, avait détruit l’avenir du pays, d’autres ,et ils sont très nombreux, lui avait porté préjudice voir le coup de grâce.

Car noss démocrates sont démocrates seulement en dehors du pouvoir . Au pouvoir ,ils deviennent autres. Qui a déclenché la rage d’un certain Boubker Jamai ? n’est-ce pas Youssoufi en interdisant des publications très fameuses à l’époque ? Et ce pour une soi disant erreur professionnelle commise par ces jeunes journalistes.

Au lieu d’attaquer les grands problèmes et de mobiliser la rue pour restituer l’argent détourné aux caisse de l’état ;le gouvernement de l’alternance avait délibérément étouffé des médias …(((EN CE MOMENT JE VOIS CE KHALID NACERI parler à la télé …Dîtes moi si ce type là est progressiste socialiste ?????))) L’Histoire se rappellera de cette mesure arbitraire. Car depuis lors le Maroc a commencé à dégringoler vertigineusement. QUI Dit le contraire ? Ou est la main du makhzen ?

Et ALIOUa qui postulait à la présidence de l’USFP , à la primature et à la mairie de Casa , méditez bien ses turpitudes en tête du CIH, ne se serait il approprié du Maroc et de casa ? N’aurait il pas en poche ses titres fonciers en bonne et due forme ? Est-ce cela le non makhzen ?

Excusez-moi , je ne peux pas m’acharner contre une personne qui n’était pas présent quand on procédé à la destruction de l’école marocaine, à happer les terres agricoles , à instaurer l’économie de la rente , à chasser les véritables militants de leur parti. Le roi n’est pas si bête pour suivre ce schéma cauchemardesque qui le mènerait à stopper la démocratisation du pays . Il faut repenser les choses et se demander si on est vraiment objectif. En fait si on veut juger ceux qui ont fait du mal au peuple marocain , il faut commencer par ceux qui avaient quidnappé l’indépendance , qui avaient fait du pays leur propriété , les professionnels de l’hypocrisie, les aventuriers, les opportunistes , les grandes gueules , les rentiers. Ceux qui avaient troqué les rêves du peuples contre leur propres intérêts tout en persévérant dans la voie de la démagogie et du mensonge…Il faut faire le procès de toute une classe qui a fini par mettre les masses populaires dans le marasme.

Posté par TAHRI dans LE PRINTEMPS MAROCAIN ET LE M20F, Non classé | Pas encore de commentaires »

politique |
Aequalis |
LE JOURNAL DES INFOS UTILES |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CGT Menuiseries Gregoire
| La marche européenne des pa...
| Royaume du Maroc