Archives pour la catégorie 'Non classé'

08-01-2017

Le Peuple est évanoui et ligoté ,PJDistes et RNIstes unissons-nous

Au Maroc  ,l’absurde démocratique a atteint des proportio

2013-03-30-16

ns ridicules. On parle  des difficultés que rencontre le PJD, le parti islamique arrivé en tête lors des dernières élections, pour constituer son gouvernement.

Ce qui est vraiment extravagant c’est que le PJD  tient à ce que le RNI , une formation politique  proche du palais , soit partie prenante de son gouvernement  sans lui épargner   des accusations et des incriminations graves. Le PJD , à travers ses bras médiatiques et idéologiques,  crible de coups  de gueule cette formation et même le palais  qui , selon lui,  la télécommande.

Pourquoi ne le laisse pas tomber  au profit d’autres formations comme l’Istiqlal ?

 Une question naïve  qui ,  pourtant demeure  sans réponse officielle et convaincante . Les uns disent  qu’il veut s’en servir pour éviter toute contusion  avec le palais qu’il ne cesse de fustiger ; d’autres ont la certitude que ce PJD, malgré sa « force » due à son embrigadement d’un millions de marocains qui lui assurent la victoire électorale , est incapable de gérer les affaires de l’Etat. Autrement dit , il manque de compétences   humaines    autres  que des prédicateurs  recrutés   dans leur majorité parmi les enseignants de l’Education Islamiques   au second

aire…

Jamais trop tard pour  acquérir de hauts  diplômes , le ministre de l’enseignement supérieur est  pejediste.

 Le comble du ridicule et de l’abus du pouvoir c’est que ces « cadres » profitent de l’existence de Daoudi , ministre pejediste de l’enseignement supérieure,  se ruent , le plus  souvent, à l’université pour préparer des masters et des doctorats. MaeAl3ainine ; une grande gueule , institutrice de profession ,  touchant mensuellement 120000 DH  et éventuelle ministre de l’Education Nationale, ainsi que son mari  de la même trempe qu’elle,  viennent d’entamer ce projet en dépit des lois et des règlements. Il y a également l’ex ministre Choubani ,qui avait piqué une épouse, grand -mère  de  surcroit, a son mari avec qui elle avait passé 32 ans , qui est lui-même membre actif du parti , et l’a épousée conformément a la sunna nnabi et à la religion islamique .Il  s’est inscrit en doctorat sous la direction d’un autre membre du PJD, Hamiddine  accusé de l’assassinat d’un étudiant de gauche ; Ait Jid, au cours des années 90…

Exploitant à fond le marasme  général  créé ar des années de de mauvaise gestion , de corruption et d’injustice, le Pjd considère  sa victoire électorale comme une occasion en or pour se renflouer les poches  et avoir sa part du butin. Bekirane  a mémé déclaré devant les membres de son parti qu’il faut d’abord s’enrichir , améliorer leur situation matérielle car ils sont tous, selon ses dires, de petits fonctionnaires dont le salae ne dépasse guère 5000Dh

Que veut exactement le PJD?

S’occuper du petit peuple , se targuer de sa horde électorale  faite de décervelés , de convoiteurs, de rentiers confirmés et de certains  revanchards qui n’arrivent pas à se débarrasser de leur haine vis-à-vis du régime ,harceler davantage le régime pour plus d’acquis, démontrer au patronat  que le PJD est le plus libéral de tous les partis ,les séduire …

Le peuple ?

Vous parlez du peuple ? Mais il a délégué « démocratiquement parlant » ses prérogatives , y compris sa destinée à ceux qu’il avait élus …Mineur est le peuple , qu’on l’égorge ou le pèle, il ne dira mot.

Il  se réveille le matin et constate que le prix des carburant grimpe, en une année le taux d’augmentation a augmenté de presque 50 pour cent, il est calme. LE GOUVERNEMENT  a fermé à clef les portes de la fonction publique sauf pour les pejedistes et il trouve cela normal. Il  peut même révoquer les  responsables et les magistrats les plus intègres et le peuple laisse faire…  

Ils sont là les pejedistes pour  emballer  le peuple, lui attacher les mains et les pieds , lui crever les yeux , lui couper la langue et le présenter aux   grands magnats sur un plateau en or a condition  de leur faire une place de choix parmi eux.

Effectivement ; les pjdiste  oueuvrent d’arrache-pied pour s’accaparer le commerce de l’Education en passant pour des pionniers de la construction et l’appropriation des écoles privées a

 

 

                                                   

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

03-11-2016

De la vacuité politique au Maroc

Lors des législatives  du 2011 , à l’instar de beaucoup de mes  compatriotes , je me suis défait de tous les préjugés et les parti-pris et je me suis  dis : «  allez au travail ,les péjédistes , vous êtes là par la volonté du peuple » mais je me suis vite Ù¢Ù Ù¡Ù¦Ù¡Ù¡Ù Ù¢_٢٢٠٦١٤[1]désillusionné ;les gars du PJD se sont avérés de vrais bandits bien aguerris. Aussitôt installés dans leurs sièges  qu’ils s’ étaient t mis à démanteler  les services publics .Leur  action nuisible a été couronnée par le sabotage de la retraite et l’annulation  de la fonction publique dans un pays ou le taux de chômage  et de la pauvreté et taux  élevé. Cette fois-ci  je ne  vais pas les croire ,je passerai mon temps a les dénoncer.

Des apprentis sorciers  dévorés d’ambitions

Belfquih , Hjira ,Taj et autres  sont les invités de GLHSEN sur la Première.  Ils  appartiennent a une nouvelle génération de politiciens  qui ne font que remâcher  des clichés concernant la politique, la démocratie  et le gouvernement. Une émission ratée sur tous les plans. On parle du prochain gouvernement comme si  c’était un événement  décisif dans la vie des marocains. Ils parlent  de tout et de rien ; de l’Entente des années 90 ,du bloc démocratique  des années 80; du PAM …. Les affaires politiques sont pour eux comme des joujoux de  bourgeois. Le match est terminé ; les joueurs reçoivent leurs primes. Le peuple, qu’il aille  à l’enfer٢٠١٦١١٠٢_٢٢٠٦١٤[1]

Hjira rêve de la paix politique  c’est dire partisane  ou chaque courtisan  se prête à accéder aux rênes du pou٢٠١٦١١٠٢_٢٢٠٧٤٢[1]voir ; un poste ministériel par exemple .Hjira appartient à une race de marocains  qui ne jure que par  les ministères et les mairies

Taj plane au-dessus  de l’espace ludique d’une démocratie sans âme qui  avait cependant boudé les faux communistes du PPS .Il parle de l’école du PPS  où il faut  faire une analyse concrète d’une réalité concrète  et distinguer les contradictions secondaires et principale   .Pour lui  le peuple   poursuit minutieusement  cette opération . «  C’est vrai  ma volonté , moi le peuple ,a t-elle été respectée ou non ? »L’ autre lui rétorque que  tout le monde dit les même chose

Des clichés des clichés   Le PJD un monstre 70 élèves

« Les marocains  soutiennent où s’opposent à  à tel ou tel parti » « ‘.Les attentes du citoyens »

Une catastrophe  froide  qui prouve que nos politiciens ; les vieux comme les jeunes ; vivent dans un univers autre que celui de la majorité des marocains .Le Maroc , pour eux c’est ce gâteau a  se partager. Je vais les laisser  c’est une pure  perte de temps

Le PJD ; discret et sûr de lui-même,  a préféré s’absenter de ce débat nauséabond car  il sait bien qu’il tient les ficelle. Il est au-dessus de ces pantins    et leur  sage  blabla    qui n’est que l’expression d’une   prière   désespérée en vue de recevoir une aumône de la part de  ce monstre .Ils sont là , ils attendent la charité du monstre. Taj parle de l’injustice sociale que son parti veut combattre ;lui quia approuvé la liquidation de l’Ecole publique , de la retraite de la fonction publique …je vais dormir. la nausée me gagne

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

25-08-2016

L islamisme marocain en rut

Les dangers d’abêtissement généralisé

Au-delà de la portée scandaleuse de l’arrestation  du couples de prêcheurs islamistes en flagrant délit de fornication , ce qui est préoccupant c’est de savoir comment des types aussi immatures et irresponsables voire naïfs même  sont capables de transpercer toute la société et de représenter un danger politique sérieux pour l’ Etat .

Deux explications sont possibles , elles se rejoignent. D’une part une double vulnérabilité culturelle et sociale rend les masses passivement adhérant à un discours religieux solidement bâti sur l’eschatologie et surtout une critique politique qui ne ménage  rien  n’est personne. En effet un discours ou ni logique ni raisonnement ou réalisme n’existent convient bien a un public  analphabète ; à peine lettrés ou ayant  fait des études scientifiques techniques. Donc deux réalités négatives  se conforment .  C’est une conséquence de la défaillance de l école marocaine

C est un complot de la police ??

Deux illustres prêcheurs du MUR allie du PJD  ont été arrêtés samedi par la gendarmerie de Mohammedia alors qu’ils étaient tous les deux à l’intérieur d’une voiture stationnée près d’une plage. Ils se trouvaient  en pleine activité sexuelle à bord d’une Mercedes 220. L’affaire a tache d’huile Ils ont  été libérés dimanche par le parquet de Mohammédia après que l’épouse de Benhamad ait renoncé à ses droits et à poursuivre son mari pour adultère, selon une source judiciaire….

Un scandale et un délit selon le code pénal marocain ,imposé par le PJD au pouvoir , qui sanctionne toute relation sexuelle en dehors du mariage/Cependant pour certains pejefistes et autres intégriste ; il s agit d’un traquenard tisse par la police afin de contrer et de noircir l islamisme marocain

Que la police marocaine aille  s’endormir sur ses lauriers. ce ne sont que des hypocrites en rut

 

S il s agit de militants de cette trempe ; la  POLICIE  ET LA  DAJ OU TOUTE AUTRE police  doivent aller s’endormir sur leurs lauriers .DES  militants tellement stupides qu’ils n’arrivent mémé pas à gérer leurs instincts primitifs.

Mais ils sont dangereux

Le danger émane effectivement de cette stupidité qui  rejoint la stupidité « intellectuelle » des masses   éduquées en dehors de tout processus de socialisation  à même d’exercer intelligemment leur liberté  selon leur besoin  et suivant les contraintes extérieures . Le xahhabisme ayant investis les chaines de télévisions  les endoctrinent  avec une grande rigueur ,BAHMAD   et   sa maitresse LFATMEYYA  ne font que finir cette œuvre malsaine qui intoxique les esprits et assombrit les âmes. D’après leur expérience dans la gestion de l’affaire publique ,   ils continuent l’ exécution de leur projet édificateur qui consiste à saboter notre conception de la religion et notre culture .  Si l’erreur est humaine ,le ridicule est comique car il offre des scènes  ou  l’ humain s’estompe sous le poids du mécanique.   Le mariage pour eux n’est point un lien sacré  mais c’est l occasion de donner libre cours a la fièvre des instincts. Hier c’était une grand-mère qui abandonné son foyer après plus de de 30 ans de mariage pour   devenir la deuxième épouse de son chef et confrère du parti. Indépendamment du licite t du licite ; c’est quelque chose  d’étrange dans notre société…BAAHMAD ET LFATMEYYA ; de grandes gueules  viennent de donner l exemple éclatant d une hypocrisie   dénoncée même par le coran كَبُرَ مَقْتًا عِندَ اللَّهِ أَن تَقُولُوا مَا لَا تَفْعَلُونuNEَ (3)

UNE HYPOCRISIE QUE L ISLAM MEME REJETTE ET POURTANT ON YU CEROIT PAS


( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ ) وكانت رجال تخبر في القتال بشيء لم يفعلوه ولم يبلغوه، فوعظهم الله في ذلك موعظة بليغة، فقال: ( يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لا تَفْعَلُونَ ) .. إلى قوله: كَأَنَّهُمْ بُنْيَانٌ مَرْصُوصٌ .
حُدثت عن الحسين ، قال: سمعت أبا معاذ يقول: ثنا عبيد، قال: سمعت الضحاك يقول في قوله: ( لِمَ تَقُولُونَ مَا لا تَفْعَلُونَ ) أنـزل الله هذا في الرجل يقول في القتال ما لم يفعله من الضرب والطعن والقتل، قال الله ( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ أَنْ تَقُولُوا مَا لا تَفْعَلُونَ ) .
وقال آخرون: بل هذا توبيخ من الله لقوم من المنافقين، كانوا يَعِدُونَ المؤمنين النصر وهم كاذبون.
* ذكر من قال ذلك :
حدثنا يونس، قال: أخبرنا ابن وهب، قال، قال ابن زيد، في قول الله ( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ أَنْ تَقُولُوا مَا لا تَفْعَلُونَ ) يقولون للنبيّ صَلَّى الله عَلَيْهِ وَسَلَّم وأصحابه: لو خرجتم خرجنا معكم، وكنا في نصركم، وفي، وفي؛ فأخبرهم أنه ( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ أَنْ تَقُولُوا مَا لا تَفْعَلُونَ ) .
وأولى هذه الأقوال بتأويل الآية قول من قال: عنى بها الذين قالوا: لو عرفنا أحبّ الأعمال إلى الله لعملنا به، ثم قصروا في العمل بعد ما عرفوا.
وإنما قلنا: هذا القول أولى بها، لأن الله جلّ ثناؤه خاطب بها المؤمنين، فقال: ( يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا ) ولو كانت نـزلت في المنافقين لم يسمْوا، ولم يوصفوا بالإيمان، ولو كانوا وصفوا أنفسهم بفعل ما لم يكونوا فعلوه، كانوا قد تعمدوا قيل الكذب، ولم يكن ذلك صفة القوم، ولكنهم عندي أمَّلوا بقولهم: لو علمنا أحبّ الأعمال إلى الله عملناه أنهم لو علموا بذلك عملوه؛ فلما علموا ضعفت قوى قوم منهم، عن القيام بما أملوا القيام به قبل العلم، وقوي آخرون فقاموا به، وكان لهم الفضل والشرف.
واختلفت أهل العربية في معنى ذلك، وفي وجه نصب قوله: ( كَبُرَ مَقْتًا ) فقال بعض نحويي البصرة: قال: ( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ ) : أي كبر مقتكم مقتًا، ثم قال: ( أَنْ تَقُولُوا مَا لا تَفْعَلُونَ ) أذى قولكم. وقال بعض نحويي الكوفة: قوله: ( يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لا تَفْعَلُونَ ) . كان المسلمو ن يقولون: لو نعلم أيّ الأعمال أحبّ إلى الله لأتيناه، ولو ذهبت فيه أنفسنا وأموالنا؛ فلما كان يوم أحد، نـزلوا عن النبي صَلَّى الله عَلَيْهِ وَسَلَّم حتى شُجّ، وكُسرت رباعيته، فقال ( لِمَ تَقُولُونَ مَا لا تَفْعَلُونَ ) ، ثم قال: ( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ ) كبر ذلك مقتًا: أي فأن في موضع رفع، لأن كبر كقوله: بئس رجلا أخوك.
وقوله: ( كَبُرَ مَقْتًا عِنْدَ اللَّهِ ) وعند الذين آمنوا، أُضْمِر في كبر اسم يكون مرفوعًا.
وال

 

 Le danger provient de ceux que pareilles énergumènes enrôlent pour prendre partie  l exercice politique  comme des combattants infaillibles  pets a  défendre  des partis   soi disant islamistes  ou aller rejoindre DAECH pour atteindre le paradis promis dans le discours eschatologico-apolcalyptico-politique.Quoi un terroriste pur et simple

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

24-04-2016

La corruption citoyenne

 

Ces marocains qui vivotent à Csasablanca

Les grands taxis sont des lieux propices pour connaitre les bas-fonds des cœurs des casablancais obligés de sillonner leur ville  pour survivre. Oui à Casa , la majorité vivote, souvent on a l’impression que beaucoup de services  privés concernant   notamment la  santé et l’éducation sont  au-dessus de la bourse est  de ces marocains  défaits par  la cherté de la vie et la précarité de l’emploi…      Un trafic malhonnête d obsessions et d inquiétudes  a fini par rendre les marocains des otages entre les mains des rapaces  qui sont déguisés en bergers. Une poignée  monopolise  la richesse , occupent les chemins  y menant  et se joue du sort  de la majorité. Une autre couche est résignée et a renoncé à tous les ambitions sociales mêmes légales.  Ce sont des citoyens qui   ne dépassent guère les frontières de leur quartiers   pour une raison et une autre.

Du sadisme d’un citoyen

J’ai couru une bonne vingtaine de mètres  avant d’attraper le grand taxi blanc  , une Mercédes 240  vieille d’une quarantaine d’années. J’étais à bout de souffle  mais j’étais   satisfait  au grand dam apparent du conducteur quand j’ai monté  et j’ai constaté  qu’ il n’y avait que trois passagers .Je ne  serais pas alors  contraints de m’encastrer   contre  des corps  esquintés comme le mien. Une voix à la radio  parlait des problèmes de transport :les agréments , les accidents , les véhicules, les procès…

Un homme intéressé par le discours de vulgarisation juridique

L’homme qui partageait avec moi le siège derrière demanda au chauffeur  d’augmenter le volume de la voix. Il se pencha davantage vers l’avant  et prit un air sérieux mais triste. Puis il se mit à balbutier des  mots comme s’il répliquait  à l’homme   de la radio qui citait les  lois et les  décrets  sanctionnant les contraventions routières.                                                                                    «  Ah ce n’est pas ce que j’ai subi .Mon permis est toujours retenu  depuis plus d’un an »annonça-t-il comme si nous connaissions son problème.                                                                                                                                                                                       Mais le chauffeur qui semblait bien connaître pareils cas de passager lui riposta :                              « et qu’’avais-tu fait ? »

Un ex  bagnard!!!!     

L’ homme renfrogné  mais extrêmement triste  répondit : «  je viens de sortir de la prison. J’y ai passé  45 jours pour avoir renversé un motocycliste   qui avait rendu l’âme deux semaines après. Nous étions presque  cent cinquante  prisonniers pour le même motif…On dirait tout un cimetière que nous avons  crée malgré nous.Mais j’ai constaté que les sentences  ainsi  que  es processus administratifs et juridiques ne sont pas les mêmes… »                                         Le chauffeur  l’arrêta et lui fit la remarque suivante :                                                                                                                                                     «   tu n’as contacté personne avant   de passer devant le parquet, mon frère a eu le même problème a Boulmane ; nous avons contactés des personnalités ici à Casa, ils avaient intervenu  auprès de leurs collègues de Boulemane   en faveur de mon frère qui a obtenu finalement une peine clémente … ».                                                                                                                                                     Le monsieur   crispé répliqua :                                                                                                                                                                                     «  c’est ce que nous avons fait ici , d’ailleurs quarante cinq jours de détention, le retrait du permis de conduire   et 5000DH de caution    déjà une peine modérée d’après ce que j’ai constaté en prison. Le juge qui était chargé du dossier n’ a rejoint le parquetparquet pour prononcer sa sentence qu’après avoir compté attentivement  les trente mille dirhams que  ma famille lui avait remis … »

En fait quand j’apprends pareils détails , je ne  cache pas que mon âme tressaillit et mon cœur se serre…Mais je ne veux pas croire !je ne veux pas croire ! Si cela est vrai , il nous est impossible de rêver de ces lendemains meilleurs où la Justice  sera règne. La corruption ,je ne veux pas en croitre.  silencieuse Mais voici des citoyens  faisant partie de la majorité silencieuse  cohabitent avec la corruption comme une maladie chronique. Si ce que disent ces citoyens est vrai , Le PDJ  et aussi l’USPF, , qui dirigeait  et dirige  le ministère de la Justice devront   avoir honte   de leur tolérance venimeuse vis-à-vis  de l’une des  maux les plus nocifs et les plus  profonds du Maroc

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

23-03-2016

Revue française de psychanalyse Pourquoi la guerre ? Vol. 80 – 2016/1Pourquoi la guerre ?

Si cet e-mail ne s’affiche pas correctement, consultez la version en ligne ici

 

Vient de paraître 22 mars 2016

 

 
Revue française de psychanalyse

Pourquoi la guerre ?

Vol. 80 – 2016/1
320 pages

Presses Universitaires de France
ISBN 9782130734314
[S’abonner à la revue]
[Recommander ce numéro]

 

Éditorial« Ô lutteurs éternels, ô frères implacables ! »

[Accéder à cet article]

 


Thème : Pourquoi la guerre ?

Aline Cohen de Lara, Benoît Servant

Argument

[Accéder à cet article]

 

Denys Ribas

Pourquoi la paix ?

[Accéder à cet article]

 

Catherine Chabert

La Guerre des frères. Une lecture des Disparus de Daniel Mendelsohn

[Accéder à cet article]

 

Vassilis Kapsambelis

Guerre et paix en territoires psychotiques

[Accéder à cet article]

 

Gilbert Diatkine

La dictature de la raison

[Accéder à cet article]

 

Laurence Kahn

La lutte à mort. Weltanschauung scientifique, réalité et psychologie du moi par sombres temps

[Accéder à cet article]

 

Françoise Coblence

« Pourquoi nous n’aimons plus la guerre. » Entretien avec Laurence Bertrand Dorléac

[Accéder à cet article]

 

Marion M. Oliner, Anne-Lise Hacker

À l’origine de la guerre : la peur

[Accéder à cet article]

 

Marielle Sur

La chute du mur

[Accéder à cet article]

 

Richard Rechtman

Faire mourir et ne pas laisser vivre. Remarques sur l’administration génocidaire de la mort

[Accéder à cet article]

 

Jean-François Chiantaretto

L’impossible question de la possibilité du pardon

[Accéder à cet article]

 

Jean-Yves Tamet

Garder confiance en Éros

[Accéder à cet article]

 

Dominique Tabone-Weil

La guerre dans les couples : guerre amoureuse, guerre destructrice ?

[Accéder à cet article]

 

Viviane Chetrit-Vatine

L’aspiration à la paix ou éveil inlassable…

[Accéder à cet article]

 


Dossier : Le sexuel infantile

Jacques Dufour

Croyez-vous pouvoir effacer le mal fait à un enfant ?

[Accéder à cet article]

 

Annette Fréjaville

Le sexuel infantile et la constitution de l’objet

[Accéder à cet article]

 

Hélène Parat

Aime-moi comme moi m’aime. L’amour et son faire : apogée du sexuel infantile

[Accéder à cet article]

 

François Richard

Douleur et poésie dans le sexuel infantile

[Accéder à cet article]

 

Laurence Aubry

Le sexuel infantile a-t-il une langue ?

[Accéder à cet article]

 

Anne Brun

Sexuel infantile et processus créateur

[Accéder à cet article]

 

Élisabeth Cialdella-Ravet

Destins de la nuit sexuelle

[Accéder à cet article]

 


Revues

Gilbert Diatkine

Aller, Retour. Voyages dans le temps… de Sabine Olewkowiez Cann

[Accéder à cet article]

 

Solange Carton

Quatre Essais sur la vie de l’âme de Jean-Claude Rolland

[Accéder à cet article]

 

Marie-Françoise Laval-Hygonenq

L’Inquiétude permanente de Michel de M’Uzan.Suivi de Glossaire des principales notions élaborées par l’auteur de Murielle Gagnebin

[Accéder à cet article]

 

Élise Jonchères-Weinmann

Affect et pulsions Revue française de psychosomatique no 45, 2014

[Accéder à cet article]

 

Benoît Servant

Psychose, perversion, perversité Psychanalyse et psychose no 15, 2015

[Accéder à cet article]

 

Bertrand Colin

La conviction ; Jean Laplanche ou le primat de l’autre, L’Annuel de l’apf, 2015

[Accéder à cet article]

Si cet e-mail ne s’affiche pas correctement, consultez la version en ligne ici

 

Vient de paraître 22 mars 2016

 

 
Revue française de psychanalyse

Pourquoi la guerre ?

Vol. 80 – 2016/1
320 pages

Presses Universitaires de France
ISBN 9782130734314
[S’abonner à la revue]
[Recommander ce numéro]

 

Éditorial« Ô lutteurs éternels, ô frères implacables ! »

[Accéder à cet article]

 


Thème : Pourquoi la guerre ?

Aline Cohen de Lara, Benoît Servant

Argument

[Accéder à cet article]

 

Denys Ribas

Pourquoi la paix ?

[Accéder à cet article]

 

Catherine Chabert

La Guerre des frères. Une lecture des Disparus de Daniel Mendelsohn

[Accéder à cet article]

 

Vassilis Kapsambelis

Guerre et paix en territoires psychotiques

[Accéder à cet article]

 

Gilbert Diatkine

La dictature de la raison

[Accéder à cet article]

 

Laurence Kahn

La lutte à mort. Weltanschauung scientifique, réalité et psychologie du moi par sombres temps

[Accéder à cet article]

 

Françoise Coblence

« Pourquoi nous n’aimons plus la guerre. » Entretien avec Laurence Bertrand Dorléac

[Accéder à cet article]

 

Marion M. Oliner, Anne-Lise Hacker

À l’origine de la guerre : la peur

[Accéder à cet article]

 

Marielle Sur

La chute du mur

[Accéder à cet article]

 

Richard Rechtman

Faire mourir et ne pas laisser vivre. Remarques sur l’administration génocidaire de la mort

[Accéder à cet article]

 

Jean-François Chiantaretto

L’impossible question de la possibilité du pardon

[Accéder à cet article]

 

Jean-Yves Tamet

Garder confiance en Éros

[Accéder à cet article]

 

Dominique Tabone-Weil

La guerre dans les couples : guerre amoureuse, guerre destructrice ?

[Accéder à cet article]

 

Viviane Chetrit-Vatine

L’aspiration à la paix ou éveil inlassable…

[Accéder à cet article]

 


Dossier : Le sexuel infantile

Jacques Dufour

Croyez-vous pouvoir effacer le mal fait à un enfant ?

[Accéder à cet article]

 

Annette Fréjaville

Le sexuel infantile et la constitution de l’objet

[Accéder à cet article]

 

Hélène Parat

Aime-moi comme moi m’aime. L’amour et son faire : apogée du sexuel infantile

[Accéder à cet article]

 

François Richard

Douleur et poésie dans le sexuel infantile

[Accéder à cet article]

 

Laurence Aubry

Le sexuel infantile a-t-il une langue ?

[Accéder à cet article]

 

Anne Brun

Sexuel infantile et processus créateur

[Accéder à cet article]

 

Élisabeth Cialdella-Ravet

Destins de la nuit sexuelle

[Accéder à cet article]

 


Revues

Gilbert Diatkine

Aller, Retour. Voyages dans le temps… de Sabine Olewkowiez Cann

[Accéder à cet article]

 

Solange Carton

Quatre Essais sur la vie de l’âme de Jean-Claude Rolland

[Accéder à cet article]

 

Marie-Françoise Laval-Hygonenq

L’Inquiétude permanente de Michel de M’Uzan.Suivi de Glossaire des principales notions élaborées par l’auteur de Murielle Gagnebin

[Accéder à cet article]

 

Élise Jonchères-Weinmann

Affect et pulsions Revue française de psychosomatique no 45, 2014

[Accéder à cet article]

 

Benoît Servant

Psychose, perversion, perversité Psychanalyse et psychose no 15, 2015

[Accéder à cet article]

 

Bertrand Colin

La conviction ; Jean Laplanche ou le primat de l’autre, L’Annuel de l’apf, 2015

[Accéder à cet article]

Posté par TAHRI dans Non classé | Pas encore de commentaires »

23-03-2016

évacuer de force les six militants de la Voie Démocratique