19-12-2015

Le Maroc est malade de ses partis politiques

Une liberté malheureuse

Résigné  et non désespéré, décidé mais libéré de tout dogme  , derrière se déploie une longue chaine de déceptions  , de défis et   de victoires. Il faut   implacablement bien verser un tribut   pour avoir choisi de vivre  dans un minimum

395034_497820166905410_888453018_n

de liberté   quad  la liberté  serait beaucoup plus une  révolte spontanée  contre les injustices  qu’une intelligence  foncièrement mesquine dans la nécessité.

A vrai dire , c’est une vie qui  vacille beaucoup plus du côté des ténèbres que  des lumières. Dès que tu mets tes pieds en dehors de chez toi , tu dois  être extrêmement agile ;faire attention aux chauffards  sans conscience , aux gangsters sans  pitié ,aux marchands  ripoux, aux fonctionnaires corrompus , aux policiers espiègles , aux faux mendiants, aux filles de joie prêtes à jeter leur opprobre sur les

innocents  …

Un Etat  estropié

Mais le grand malheur qu’on puisse subir  dans un pays comme le Maroc est causé par une pseudo élite    à qui sont confiées les tâches les plus  délicates et les plus importantes. Les  parvenus politicards  qui baignent dans la médiocrité  sous toutes ses formes , les pillards qui   considèrent le pays comme une proie à arracher des dents des affamés  avant d’aller  s’enfuir ailleurs. Laissons de côté une minorité  qui garde  d’une manière ou d’autre  le  sens de l’honneur et de la responsabilité…Pour ce qui est de l’humanisme proprement dit ,le plus souvent  il est introuvable…Le mal git dans les articulations de l’Etat, là où s’incubent les ténèbres et fleurit l’arbitraire.

Cette pseudo- élite formée d’apprentis-sorciers en perpétuelle formation   n’épargnent  ni politique ni  éthique pour escalader les échelons de la société .Car la str

atégie de l’Etat marocain, depuis bien longtemps , est échafaudée sur  l’épave d’une ascenseur sociale  sabotée sciemment.   

Les partis politiques marocains sont des  sociétés à capital limité   et non pas des zaouïas

Les partis politiques fonctionnent comme de vraies entreprises  de service et non pas comme des zaouïas comme l’avaient souligné des sociologues marocains  Allah Hammoudi. La différence  est sensible au niveau de la nature de lien .Devenir disciple d’une zaouïa  est un acte délibéré  entrepris par un individu en vue de donner sens à son existence tandis qu’appartenir à un parti politique  au  Maroc du XXI siècle  signifie incontestablement   beaucoup plus une volonté de réaliser des intérêts personnels que de se caser  socialement ou politiquement. Qui sont   par exemple les militants d’un parti comme le MP ou le RNI .. ?Que veulent-ils ? c’est quoi leurs projets ?????Vous les connaissez ? Où sont-ils ?

RNI, MP, Istiqlal,PAM, USFP… Des refuges  pour parvenus des élites  suspectes

 

Pour  le Rassemblement national des indépendants par exemple, les voix obtenues lors des dernières  élections s’élevaient à   883421  qui a permis de remporter 4400 siège avec un pourcentage de 13,99 %.Quant au    Mouvement  populaire ,  646415 voix lui a permis de gagner  3007 sièges  , c’est dire  9,54%  …Mais que signifient  réellement  ce chiffres ? Absolument rien car , il ne s’agit que de nouveaux notables  , parvenus et opportunistes par-dessus le marché, garnissant leurs listes  parfois par des démunis  sans conscience politique ni sociale. Ce sont   les vrais propriétaires de ces partis, les patrons  qui, à la limite, tiennent  maintiennent   à titre personnel pignon sur rue juste pendant  la phase des élections .

Les nouveaux patrons de la politique

Lors d’une  étude  du phénomène du leadership au Maroc qui serait une version froissée de la question des élites  , le chercheur Chahir a souligné  dans son enquête que 63,4% des conseillers de la ville  sont des dirigeants de leurs partis,31,4% des adhérents  et seulement 2,3% des militants…Mais qui ont les adhérents ?Où se réunissent-ils ?Quelles sont leurs actions au cours de l’année ?Quel est leur impact  avant et après les élections  sur la vie des populations ???

Le RNI par exemple ne possède point de siège dans les plus grandes villes du Maroc. A Meknès  ,d’où est issu son chef actuel Mezouar et où il présente sa candidature , le parti rassemble ses « troupes » dans des cafés ou des maisons privées .

Donc il faut bien lire les   chiffres  et reconnaître que ces partis sont la pierre angulaire de la tragédie  marocaine. Dans leur état actuel , ils  servent de  refuge à des élites pourries  jusqu’aux os  qui se sont illégitimement  emparées   dans la plupart des cas   des biens du peuple et qui veulent accéder aux commandes  pour barrer le chemin aux  volontés libres et  étouffer les   voix récalcitrantes  susceptibles de dévoiler leurs subterfuges  et de les affronter.

Presque Tous les partis marocains  qui se sont partagés le gâteau  s’inscrivent dans ce schéma. Chez le PJD ,  ce schéma est  pour le moment en état d’incubation , il est surtout invisible  grâce à l’épaisse fumée de la religiosité  et de la moralité qui ensevelissent l’action politique profondément tordue, dopée   et hybride.  Le faire persuasif bat son plein , la netteté de la vérité tardera à apparaitre. Pour l’USFP, la cuirasse est toujours brandie  quoique faiblement  efficace. L’Istiqlal  offre une assimilation parfaite mais plus ou moins flexible  de ce schéma …

 

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

16-12-2015

Le sort tragique de la raison et de la liberté en Islam

Un vain tumulte exégétique1234026_448467008602724_111620388_n

Le drame épistémologique des islamistes c’est surtout cette impuissance  simulée d’être incapable de  définir la religion islamique et tous les éléments du champs sémantique qui la sous-tendent. Mais apparemment c’est l’excès  et l’inflation des écrits qui a fini par tout brouiller et tout noyer. Un tumulte exégétique  et une anarchie herméneutique ont fait de l’Islam non pas un champ structuré et limité mais  un espace  hétérogène voire chaotique  où les compétences de l’esprit et de la volonté humains  se trouvent toujours en bataille.

Le musulman doit savoir et pouvoir et non pas vouloir ou devoir

Il est étrange ; à mon avis , de constater que l’ordre logique du  processus transformationnel  qui   aboutit à la performance  cognitive ou pragmatique est complètement inversé  par  la diarrhée    théologique.  Le musulman selon les islamistes est exempt du vouloir et du devoir ; il doit savoir et pouvoir avant tout.

Quand les plus « intelligents » et les plus « ambitieux » se sont accaparés de l’Islam

L’absence de toute institution monastique claustrale en islam  devrait   logiquement   donner lieu à un mode de vie   humainement sain   s’inscrivant en principe du côté de la nature et non pas de la culture. Or , au lieu de servir cette cause prioritairement humaine  , les plus « intelligents » et les plus « ambitieux » s’étaient rués vers  ces espaces libres  pour   les occuper et  s’ériger en intermédiaire entre les musulmans  et leur instance divine  dont la Parole est contenue dans le livre sacré  qui est le coran.

Liberté et raison battues à mort

La liberté  du musulman était donc tôt  devenue à la merci  des obsessions métaphysiques , des ambitions politiques et des aberrations cognitives   des  théologiens  qui  ont  su remporter beaucoup de victoires sur tous les esprits libres des hommes de lettres  et des philosophe. Le pouvoir en place  avait toujours défendu une théologie qui  était toujours négatrice de la liberté de pensée. Bien entendu , se mettre à réfléchir pourrait mener loin   dans le processus de  quête du sens  sur l’essence de la religion , de la politique en place et  de l’existence même. La logique , battue en brèche par ces  contrebandier de la religion, a  été stigmatisée et   ensevelie dans les draps de l’impiété et de l’apostasie ; elle a élu domicile  dans  l’inconscient musulman collectif  . Et la raison était suspendue jusqu’à  nos jours

 

Publié par TAHRI dans ISLAM : islamisme-Islamologir-Islamophobie-Soufisme-Terrorisme-Média | Pas de Commentaires »

14-12-2015

Freud et le patriotisme arabe-musulman.

Désertez  vos patries; vous n’avez pas le choix!!1397727867

Que devraient et que pourraient  payer ceux qui convoitent le monde arabe pour arriver à le vider ? Regardez cette exode massive des populations iraquiennes et syriennes ?Méditez ce que font les jeunes maghrébins pour fuir leur pays  vers l’Europe! Les peuples ne se la coulent pas douce ; les peuples sont suppliciés par le désespoir et la répression. L’absence de la véritable démocratie  engendre des ténèbres où pullulent les corbeaux qui séduisent par leur chant macabre et leur  frime ensorcelante.

Oh pauvre de nous , arabes plantés entre le marteau et l’enclume !La liberté exige la force de la volonté  or celle-ci est  anéantie par la peur et l’angoisse .

Le monde arabo-musulman s’auto-détruit!!! 

Le monde arabe s’ autodétruit ;son embrasement est provoqué par des courts circuits-internes vétustes ;  mal montés  et sciemment  installés frauduleusement   .Le sinistre est constamment  imminent puisqu’il est  inhérent à l’air respiré.

La fuite des cerveaux était un signe avant-coureur de cette fuite des bras qui assurent  des spectacles émouvants aux chaines de télévisions penchées de nos jours vers l’exploration des réalités –lentement  et profondément modelées- pour générer de nouvelles idées ,voire de nouvelles thèses idéologiques à même d’actionner le nouveau changement  qui sied aux intérêts des plus forts.

DAECH serait le moi profond………??????????

DAECH n’est pas seulement l’œuvre des grandes puissances et de leurs valets locaux mais c’est surtout  un ego profond qui gît dans les profondeurs de l’être arabo-musulman éduqué baignant dans l’angoisse  métaphysique et  l’amertume d’une soupe qu’il est appelé à avaler quotidiennement pour survivre.

Freud nous éclaire.

De la théorie:

Quand Freud avait envisagé les « destins pulsionnels »,il avait  compté parmi eux, à côté du refoulement et de la sublimation, le renversement dans le contraire et le retournement sur la même personne. Il a indiqué aussitôt que ces deux processus – le premier concernant le but, le second l’objet – sont en fait si étroitement liés l’un à l’autre, comme il apparaît dans les deux exemples majeurs, celui du sadisme-masochisme et celui du voyeurisme – exhibitionnisme, qu’il est impossible de les décrire séparément.

Le musulman arabe du XXI siècle serait il  l’européens du XIX siècle?

L’éros et le thanatos sont en perpétuel conflit chez  toutes les personnes. Leur  équilibre assure celui de l’individu ; leur déséquilibre  entraîne des conséquences fâcheuses chez la personne et surtout sur son environnement. Les actions de refoulement et de sublimation chez l’être arabe glissent vite vers le renversement dans le contraire . L’obsession eschatologique et les angoisses métaphysiques sont toujours en œuvre chez lui ;il les refoule et tente  d’en échapper en se faisant l’illusion de l’éternité terrestre…A force de cultiver cette illusion ,l’être arabo-musulman  ; qu’il soit  en position de bourreau ou de victime ,est toujours prêt  à tout sacrifier pour sauvegarder ses illusions et  maintenir ses obsessions. Du rôle du sadique ; il peut vite passer à celui de masochiste ; inconsciemment bien évidemment  mais en aboutissant d’une manière formidable.

Patriotisme ou  psychopathie?????

 

Autrement ,au-delà des enjeux politiques géostratégiques ; qui motive un Bachar Assad pour continuer de trôner sur des ruines ?Qui a empêché Kaddafi de lâcher le morceau et d’aller vivre ailleurs ?Certainement ce ne serait pas le patriotisme ! Sur une échelle plus vaste ; l’exhibitionnisme  excessif de la force   militaire  serait corollaire d’une sorte de voyeurisme aboutissant qui n’est autre que le terrorisme sur toutes ses formes.

Ces bribes de la  psychanalyse freudienne peuvent nous éclairer sur ce qui se passe sous nos yeux. Il ne faut oublier que Freud avait élaboré l’essentiel de sa théorie sous l’influence des grandes guerres qui avaient ravagé l’humanité au XX siècle

Publié par TAHRI dans ISLAM : islamisme-Islamologir-Islamophobie-Soufisme-Terrorisme-Média | Pas de Commentaires »

13-12-2015

Le drame épistémologique des islamistes

Ecrire est une prétention à la véritéchachahidvchahid - Copie (5)

Ecrire c’est prétendre capter un brin de la vérité. Quand  notre conscience  est née des miasmes des années de braise  vécues comme une angoisse perpétuellement arrosée du poison de la peur et de l’ignorance ;quand on a été élevé dans un temple autour duquel s’élevaient  en même temps des prières ,des insultes , du mépris , de l’adoration ,  de la stigmatisation et de l’approbation ,la quête de la vérité s’impose comme un devoir existentielle

Ecrire c’est cultiver l’illusion

Ecrire c’est donc se donner cette illusion de creuser profondément et même désespérément en vue d’arriver à la vérité. Mais la vérité en notre temps  est fissurée , bicéphale , pomme de discorde ,haie, camouflée ; horrible , voire mortelle…Bien entendu un explorateur naïf pourrait en être une victime imminente.

La vérité mortelle

Les attentats de Paris , de Bamako , de Beyreuth ,de Baghdad et autres sont à même de déchirer l’existence  des conscience et des rêves au point de tout remettre en question. Comment voulez-vous qu’on puisse encore chercher cette vérité qui dévoile finalement son visage  mortel ?

Ignorance  irriguée d’hypocrisie

Mais cette vérité sanguinaire avait incubé  dans l’espace de l’ignorance  irriguée d’hypocrisie et gavée de folie. Jusqu’à nos jours , les musulmans ne  sont pas encore  arrivés   à se mettre d’accord sur la vérité de l’Islam. Un drame épistémologique  qui a été tout le temps attisé par les ambitions politiques  des uns et les rêves suicidaires des autres.

Le drame de la culture islamique

Un véritable drame épistémologique qui explique  la traine où sévit le monde arabe dont le mal est double ;tels des partenaires dans un mariage de raison  ,la langue arabe étreint l’islam au point de l’asphyxier et l’islam en gonfle la teneur pour la disperser aux QUATRE vents de la vacuité et de la douleur. L’enjeu du sacré  chez les islamistes consiste à cultiver l’illusion  selon laquelle il n ‘ y a point de problème si on lèse César en  prétendant  rendre  au bon Dieu ce qu’il nous doit. Autrement dit ,quand on veut empêcher les autres de jouir de leurs droits , on  justifie  cette agression caractérisée  par  la prétention de se hâter vers   l’instance divine  en vue de jouir de l’éternité ;quand on leur reproche leur atrocité ; leur pillage ; leur concupiscence ils disent  qu’ils sont en train d’appliquer la religion !!!!

Publié par TAHRI dans ISLAM : islamisme-Islamologir-Islamophobie-Soufisme-Terrorisme-Média | Pas de Commentaires »

15-11-2015

Tanger , la mission impossible de trouver un vaccin antitétanique

Une blessure ou un écrasement  avec  un objet souillé  , aussi  légers soient-ils , représentent  un risque sérieux   de se faire introduire la bactérie  Clostridium tetani dans le corps.  Une substance toxique  est alors sécrétée par le bacille tétanique qui  se développe et se fixe dans la moelle épinière.  Les conséquences  se font vite sentir  , les symptômes  s’intensifient  et l’état du malade ayant contracté accidentellement le tétanos  s’aggrave  à partir du cinquième jour s’il ne se fait pas vacciner dans les vingt-quatre heures. L’agitation, les difficultés d’avaler les frissons , l’irritabilité , la  fièvre ,les maux de gorge, les maux de tête, la raideur des bras , des jambes, de la mâchoire et de la nuque.      Rapidement, les symptômes évoluent vers le tétanos classique : une difficulté à ouvrir les mâchoires – le tétanos est parfois appelé trismus; des spasmes musculaires dans le dos, la nuque ou l’abdomen.

Il est donc  urgent de se faire vacciner pour neutraliser ces effets  nocifs qui pourraient devenir fatals. L’Etat  doit prendre en considération  ces risques en mettant  des vaccins à la dispositions de victimes.

Or dans une grande ville comme Tanger, le vaccin antitétanique est pratiquement introuvable ; «  je me suis blessé avec une barre de fer rouillée ; conscient du risque que je cours , j’ai passé toute une journée à chercher le vaccin mais en vain » s’exprimait  amèrement un citoyen   rentrant bredouille chez lui. S’agit-il  d’une négligence flagrante ou d’une irruption  de stock  provisoire ?

Cette situation  est inquiétante,  selon un responsable , cette rupture  serait provoquée par des changements dans les calendriers de vaccination à l’échelle mondiale mais aussi par l’explosion des  épidémies de coqueluche , de diphtérie ,de tétanos et de poliomyélite qui touchent beaucoup de régions dans le monde . Ce vaccin  est donc trop   demandé.

Le ministère de santé au Maroc doit prendre  en considération ces conjoncture et approvisionner  en vaccin  antitétanique ,dans de brefs délais ,les centres de santé et les pharmacies .C’est une menace sérieuse pour la santé publique

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

02-11-2015

Les arabo-musulamns sont -ils des peuples semi-sauvages?

C’est quoi notre  idéologie immuable  ?

terreros chhsia saoud

Tenir le fil pour défaire cet écheveau  sociopolitique me parait  une tâche difficile. Surtout quand on est  exilé loin des méandres des pratiques politiques. Au fond de moi-même, je pense que toutes les idéologies sont mortes  , ne serait -ce qu’au Maroc que je connais bien . Soyez certains comme moi , même DAECH est dépourvu d’idéologie , il n’y a ni islamisme ni rien de rie Au-delà des considérations géopolitiques et  autres , ce qui motive les hordes de guerriers qui affluent  vers la Terre du Levant  et de l’Irak c’est  la volonté de s’accaparer des biens de ce monde et d’en jouir tranquillement :. piller  , violer  et tuer .En fait la crise des peuples arabes et musulmans  est  incarnée par la conduite scandaleuse des responsables , qui , une fois au pouvoir  ,  n’hésitent pas à exceller dans ces pratiques  honteuses tout en  consacrant tous leurs efforts  pour  accaparer éternellement  le pouvoir qui signifie pour eux l Eden éternel  . La guerre pour la détention et la conservation  du pouvoir devient une affaire personnelle et rien de plus .

Des rêves arrosés de concupiscence

Que DAECH ait pu conquérir de vastes terres au Proche-Orient et qu’il ait

donné libre cours à la mise en pratique de ses fantasmes au nom de l’Islam  est tout simplement la réalisation d’un rêve   qui git dans l’inconscient   et redoute la censure et la répression.                                                                                                                                                                                                                                                             Freud dit que le rêve a  un  contenu manifeste , c’est ce dont il  parle explicitement  tandis que  le contenu latent est l’ensemble des pensées, désirs , voire fantasmes  qui cherchent à devenir conscients  et par là à  se mettre en œuvre mais qui subissent la censure du refoulement et de la castration. Ils sont donc transformés pour apparaître sous la forme du contenu manifeste.                                                                                                                                                                                                                                                                 C’est bien évident, DAECH parle manifestement  de l’application de la charia tandis qu’en pratique  ce ne  sont  que ,  parfois  des droits bafoués mais souvent des  envies et des imaginations nés  dans les parages opaques de l’exercice arbitraire du pouvoir par des régimes dictatoriaux   pour qui l’Etat de droit et de  loi   n’a aucun sens . Des appétits et des extravagances   qui meublent l’espace ténébreux  du pouvoir   et qui représe

ntent pour   ceux qui se trouvent en dehors de la sphère régnante, l’essence du  pouvoir même. En fait c’est  l’incarnation de la  théorie du totem et du tabou qui  se déroulent sous nos yeux. Est-elle mise en scène par des puissances  étrangères qui nous considèrent comme des peuples à moitié sauvages ?

En psychanalyse ,Le travail d’élaboration du rêve est le processus par lequel le contenu latent est transformé en contenu manifeste pour contourner la    censure et le refoulement. Les images constituan

t le contenu manifeste du rêve présentent les pensées constituant le contenu latent de façon voilée   .    Tous les actes perpétrés par DAECH s’inscrivent dans une logique que l’humanité toute entière répugnent. Ces réalités affreuses que le monde entier dénonce  sont semblables au   contenu manifeste  du rêve  qui  est  résulte lui-même  d’une élaboration qui mobilise une « logique » propre à l’inconscient .

Les victimes des injustices politiques deviennent des bourreaux que DAECH liquide

Dans le rêve ou le cauchemar , on est toujours libre  de ré agencer les faits du monde conformément à notre désir. La transposition est l’un des processus qui caractérise l’espace onirique .Elle prend parfois l’aspect d’ une dramatisation : un souhait / désir est représenté par une image, une mise en scène. La dramatisation s’accompagne de figuration, c’est-à-dire de la représentation métaphorique de relations conceptuelles et abstraites.
Les  sujets victimes de la répression  des régimes dictatoriaux  passent pour les sujets  auteurs  responsables de crimes imaginaires  et sont exécutés .  L’épreuve va jusqu’à le renversement dans le contraire, la mort arbitraire  devient une renaissance dans l’autre-monde En témoigne le calvaire des populations de l’Irak et de la Syrie  tuées et exilées  .Les conséquences de la politique  des dictateurs  sont considérés comme des causes   dont il faut éradiquer les auteurs .Que les arabes et les musulmans soient considérés des peuples semi sauvages  qui ne   méritent pas de profiter  de l’ordre mondial avec des Etat Nations et des frontières reconnues  est l’explication de l’ « exode » des intégristes du monde entier vers ces régions où toutes les lois et les droits sont suspendus. Evidemment , dans le fantasme des intégristes , les frontiè

res n’existent point , ils croient que leur devoir est de réunir le monde sous la bannière de l’Islam.

Les USA, l’Arabie Saoudite, La Turquie sont à la fois des diables et des anges selon DAECH

Une deuxième caractéristique du rêve , c’est la condensation  qui  consiste  à concentrer plusieurs éléments du contenus latent sur un seul élément. C’est ainsi que  les populatons syriennes et iraquiennes sont à la fois considérées comme des musulmans détournés de leur religions ,des collaborateurs à liquider, des butins à arracher, des impies à liquider .  Loin des calculs géopolitiques ou purement politiciens , les USA , l’Arabie Saoudite et autres sont considérés à la fois comme des Satan  et des anges ..Ce sont eux qui les encouragent même en catimini, les approvisionnent en armes  , les orientent pour servir Israël…Ce processus propre au rêve est consciemment réalisable sous nos yeux..

« Le monde entier nous appartient », dit DAECH

Un troisième processus de l’élaboration du rêve est aussi caractéristique de la g

uerre de DAECH, il s’agit de ce que Freud appelle   le déplacement : les détails anodins du contenu manifeste sont liés aux pensées latentes importantes , ils  donnent l’essentiel du sens latent. Un déplacement de l’intensité affective   qui fait état de l’apocalypse, du Jour du Ju

gement et surtout  de la récompense des croyants qui ne craignent point la guerre. Le paradis  et l’enfer sont déplacés sur les terres de la Syrie et de l’Irak .Les colonnes d’intégristes   croient se déplacer librement dans un espace qu’ils doivent reconquérir …La terre est plate  et tellement exiguë qu’elle ne pourrait contenir  qu’eux, les daechiens …

Publié par TAHRI dans LES DEAMBULATIONS DE ROSEAUSAGE OU LES ANGOISSES D'UN M | Pas de Commentaires »

24-10-2015

Les poètes arabes ont-ils disparu ?

اين اختفى شعراء العرب؟

Les poètes arabes ont-ils  disparu ?

J’ai pris de longues vacances et je n’ai rien écrit dans mon blog http ;//www.roseausage.unblog.fr En fait, ce n’est pas une question de vouloir mais de pouvoir. Donc j’étais, et j’espère ne plus l’être incapable d’écrire un mot  pour mon blog . Les événements se basculent, s’enchevêtrent et empoisonnent tout esprit aspirant à la clairvoyance et à la lucidité. De même,    Une belle solitude est en train de m’apprivoiser  en saupoudrant du silence sur mon regard . Personne ne peut prétendre comprendre les jeux et les enjeux  des événements qui se déroulent sous nos yeux partout dans le monde.  Se surprendre, Apprendre et comprendre  deviennent des actes et des réactions tellement  inextricables qu’une discipline comme les sciences politiques   s’avère trop  terre-à-terre pour apporter du nouveau. C’est dire qu’on doit aller voir du côté de la Vision , celle des poètes  , les vrais et non pas  les faux… Celle qui a fait dire un jour à Paul Eluard que la terre est bleue comme une orange.

L’histoire des arabes et leur génie sont enfermée dans leur langue  selon  Feu Jabri et leur cristallisation réelle ne s’est faite qu’à travers la poésie. Les flammes de la mort montent haut  tandis que le poètes arabes  persistent dans leur absence . Les poètes , les prophètes et n’ont pas les masturbateurs  qui jonglent avec des mots  et des chiffres pour élaborer l’écume  de la fraude au lieu     de la carte de  la vérité ;des poètes    , des prétendus  magiciens  tarés ,dévoilés  sifflés  et  condamnés finalement à changer de carrière

Nizar Kabbani parlait de la vérité arabe plus que tous les politiciens du monde .Voici donc un beau poème avec une traduction rapide

متى يعلنون وفاة العرب

1
أحاول منذ الطفولة رسم بلادٍ     Depuis ma tendre enfance j’essaye de dessine un pays
تسمى مجازا بلاد العرب  Un pays qui s’appelle métaphoriquement Pays des Arabes
تسامحني إن كسرت زجاج القمر… Un pays qui me pardonnerait si j’ai cassé la vitre de la lune
وتشكرني إن كتبت قصيدة حبٍ Un pays qui me remercierait si j’ai écrit un poème d’amour
وتسمح لي أن أمارس فعل الهوى Un pays qui me permettrait d’exercer l’amour
ككل العصافير فوق الشجر… Comme tous les oiseaux nichant sur les arbres
أحاول رسم بلادٍ  J’essaie de dessiner un pays
تعلمني أن أكون على مستوى العشق دوما Un pays qui m’apprendrait a être à toujours à la hauteur de la passion
فأفرش تحتك ، صيفا ، عباءة حبي  Je t’étendrais dessous la robe  de mo amour et j’essorerais tes habits quand il pleut
وأعصر ثوبك عند هطول المطر…
2
أحاول رسم بلادٍ…           J’essaie de dessiner un pays
لها برلمانٌ من الياسمين.  Un pays disposant d’un parlement de jasmins
وشعبٌ رقيق من الياسمين. Et d’un peuple tendre de jasmins
تنام حمائمها فوق رأسي. Ses pigeons s’endormiraient sur ma tête
وتبكي مآذنها في عيوني. Son minaret pleurerait dans mes yeux
أحاول رسم بلادٍ تكون صديقة شعري. J’essaie de dessiner un pays qui serait ami de ma poésie
ولا تتدخل بيني وبين ظنوني. Un pays qui ne s’immiscerait pas entre moi et mes doutes
ولا يتجول فيها العساكر فوق جبيني. Où les soldats ne se promèneraient pas sur mon front
أحاول رسم بلادٍ…    J’essaye de dessine un pays
تكافئني إن كتبت قصيدة شعرٍ Un pays qui me récompenserait si j’ai écrite un poème
وتصفح عني ، إذا فاض نهر جنوني Un pays qui m’aurait  pardonné si mes folies  auraient débordés
3
أحاول رسم مدينة حبٍ…   J’essaye de dessiner une ville d’amour
تكون محررةً من جميع العقد… Une ville débarrassée de tous les complexes
فلايذبحون الأنوثة فيها…ولايقمعون الجسد… Où la féminité ne serait point égorgé, le cops ne serait point répriné
4
رحلت جنوبا…رحلت شمالا…  Je suis parti au Nord , je suis parti au Sud
ولافائده…  Aucun intérêt
فقهوة كل المقاهي ، لها نكهةٌ واحده… Tous les cafés ont une seul et même saveur
وكل النساء لهن إذا ما تعرين Et toutes les femmes ont la même odeur e
رائحةٌ واحده… elle se déhabillent
وكل رجال القبيلة لايمضغون الطعام  Et tous les hommes de la tribu ne mâchent pas  lerepas
ويلتهمون النساء بثانيةٍ واحده. Et dévorent d’un coup les femmes
5
أحاول منذ البدايات…  Depuis les débuts ,
أن لاأكون شبيها بأي أحد… , j’essaye de ne  ressembler à  personne
رفضت الكلام المعلب دوما. J’ai toujours refusé la parole en boite
رفضت عبادة أي وثن… J’ai refusé d’aduler  tout idole
6
أحاول إحراق كل النصوص التي أرتديها.  J’ai essayé de brûler tous les textes que je portais
فبعض القصائد قبرٌ،  Certains poèmes sont des tombeaux
وبعض اللغات كفن. Des langues sont des édredons
وواعدت آخر أنثى… Et J’ai promis à la dernière femelle
ولكنني جئت بعد مرور الزمن…  Mais je suis arrivé tard
7
أحاول أن أتبرأ من مفرداتي j’essaye de  renier certains de mes mots
ومن لعنة المبتدا والخبر… La malédiction  du thème t du propos
وأنفض عني غباري. J’essaye de me dépoussiérer
وأغسل وجهي بماء المطر… De laver mon visage par l’eau de la  pluie
أحاول من سلطة الرمل أن أستقيل… Du pouvoir du sable j’essaye de démissionner
وداعا قريشٌ… Adieu Koraych…
وداعا كليبٌ… Adieu  Koleib…
وداعا مضر… Adieu Madar…
8
أحاول رسم بلادٍ   J’essaye de dessiner un pays
تسمى مجازا بلاد العرب Un pays que la rhétorique appelle Pays des arabes
سريري بها ثابتٌ  Où mon lit est fixé
ورأسي بها ثابتٌ Où ma tête est fixée
لكي أعرف الفرق بين البلاد وبين السفن… Pourque je puise comprendre la différence entre un pays et un bateau
ولكنهم…أخذوا علبة الرسم مني.  Mais ils  en avaient perçus l’ impôt
ولم يسمحوا لي بتصوير وجه الوطن… Sans me permettre de prendre en photo le visage de la patrie
9
أحاول منذ الطفولة  Depuis mon enfance
فتح فضاءٍ من الياسمين  Un espace de jasmin s’était ouvert
وأسست أول فندق حبٍ…بتاريخ كل العرب… Et j’ai fondé le premier hôtel d’amour ans l’Histoire des arabes
ليستقبل العاشقين… Un hôtel d’amour pour accueillir les amoureux
وألغيت كل الحروب القديمة… Et j’ai aboli toutes les anciennes guerres
بين الرجال…وبين النساء… Entre les femmes et les hommes
وبين الحمام…ومن يذبحون الحمام… Entre les pigeons et leurs égorgeurs
وبين الرخام ومن يجرحون بياض الرخام… Entre le marbre et ceux qui l’égratignent
ولكنهم…أغلقوا فندقي… Mais ils avaient fermé mon hôtel
وقالوا بأن الهوى لايليق بماضي العرب…Ils ont dit que l’amour  ne conviendrait pas au passé des arabes
وطهر العرب… Ni à la pureté des arabes
وإرث العرب… Ni à l’héritage des arabes
فيا للعجب!!  Quelle étrangeté !!!!!!
10
أحاول أن أتصور ما هو شكل الوطن؟  J’essaye d’imaginer ce qu’est une patrie
أحاول أن أستعيد مكاني في بطن أمي J’essaye de  me souvenir de ma loge dans le corps de ma mère
وأسبح ضد مياه الزمن… Et jenage à contre-courant du temps…
وأسرق تينا ، ولوزا ، و خوخا، Je vole des olives, des amandes, des pèches
وأركض مثل العصافير خلف السفن. Je cours derrière les  bateaux comme les oiseaux
أحاول أن أتخيل جنة عدنٍ J’essaye d’imaginer la paradis d’Eden
وكيف سأقضي الإجازة بين نهور العقيق… Je passerai les vacances entre les fleuves des émeraudes
وبين نهور اللبن… et ceux du lait
وحين أفقت…اكتشفت هشاشة حلمي Quand je me suis réveillé , j’ai constaté  la précarité de mon rêve
فلا قمرٌ في سماء أريحا…Il n’y avait ni  lune dans le ciel de Jéricho
ولا سمكٌ في مياه الفراط… Ni poisson dans l’Euphrate
ولا قهوةٌ في عدن… No café à Aden
11
أحاول بالشعر…أن أمسك المستحيل…  Au Moyen de la poésie , j’essaye de tenir l’impossible
وأزرع نخلا… Et planter des  dattiers
ولكنهم في بلادي ، يقصون شعر النخيل… Mais chez nous , on coupe les cheveux des dattiers
أحاول أن أجعل الخيل أعلى صهيلا J’essaye de rendre les chevaux plus hennissants
ولكن أهل المدينةيحتقرون الصهيل!! Mais les citadins méprisent le hennissement
12
أحاول سيدتي أن أحبك… J’essaye, madame ,de t’aimer…
خارج كل الطقوس… En dehors de tous les rituels…
وخارج كل النصوص… En dehors de tous les textes…
وخارج كل الشرائع والأنظمه De tous les règles et les lois
أحاول سيدتي أن أحبك… J’essaye ,madame , de t’aimer…
في أي منفى ذهبت إليه… Lors des rencontres où je me rends…
لأشعر حين أضمك يوما لصدري Pourque ,quand je t’étreins ,
بأني أضم تراب الوطن… Je ressens  étreindre la patrie…
13
أحاول مذ كنت طفلا، قراءة أي كتابٍ Depuis mon enfance, j’essayais de lire
تحدث عن أنبياء العرب. Tout livre parlant des prophètes des arabes
وعن حكماء العرب… وعن شعراء العرب… Des sages des arabes…Des poètes des arabes
فلم أر إلا قصائد تلحس رجل الخليفة Je n’ai trouvé que des poètes qui lèches les bottes du kalif
من أجل جفنة رزٍ… وخمسين درهم… Pour une poignée de riz
فيا للعجب!! Que nous sommes étranges !!!!!
ولم أر إلا قبائل ليست تفرق ما بين لحم النساء… Je n’ai vu que des tribus qui ne distinguent guère entre le corps d’une femme
وبين الرطب… Et la délicieuse datte
فيا للعجب!! Que c’est étrange !!!!
ولم أر إلا جرائد تخلع أثوابها الداخليه… Je n’ai bu que des journaux qui se dénudent…
لأي رئيسٍ من الغيب يأتي… Pour n’importe président provenant de nulle part…
وأي عقيدٍ على جثة الشعب يمشي… Pour n’importe quel colonel trépassant le corps du peuple…
وأي مرابٍ يكدس في راحتيه الذهب… Pour n’importe quel usurier amassant de l’or
فيا للعجب!! Que c’est étrange !!!
14
أنا منذ خمسين عاما، Depuis cinquante ans
أراقب حال العرب. Je médite la situation des arabes
وهم يرعدون، ولايمطرون… Les arabe qui tonnent sans  pluie…
وهم يدخلون الحروب، ولايخرجون… Les arabes qui  vont aux guerres sans retour …
وهم يعلكون جلود البلاغة علكا Ils ruminent, sans répit, la peau de la  rhétorique
ولا يهضمون… Sans rien digérer
15
أنا منذ خمسين عاما  Moi , depuis cinquante années
أحاول رسم بلادٍ  J’essaye de dessiner un pays
تسمى مجازا بلاد العرب Un pays  qui n’est que la métaphore du Pays des arabes
رسمت بلون الشرايين حينا Tantôt, j’ai usé de la couleur des veine
وحينا رسمت بلون الغضب. Tantôt de celle de la colère
وحين انتهى الرسم، ساءلت نفسي: Le dessin terminé , je me suis interrogé
إذا أعلنوا ذات يومٍ وفاة العرب… Si un jour on annonce le décès des arabes…
ففي أي مقبرةٍ يدفنون؟ Où seront-ils enterrés ?
ومن سوف يبكي عليهم؟ Qui les pleurera
وليس لديهم بناتٌ…  Ils n’ont ni filles
وليس لديهم بنون… Ils n’ont ni garçons
وليس هنالك حزنٌ، Et il n’y a point de   chagrin
وليس هنالك من يحزنون!!  Personne qui  sera triste
16
أحاول منذ بدأت كتابة شعري  Depuis que j’ai commencé à écrire de la poésie
قياس المسافة بيني وبين جدودي العرب.  J’essaye de mesurer la distance qui me séparent de mes alleux, les arabes
رأيت جيوشا…ولا من جيوش… J’ai des armées mais point d’armée
رأيت فتوحا…ولا من فتوح… Des conquêtes et point de conquête
وتابعت كل الحروب على شاشة التلفزه… J’ai poursuivi toutes les guerres de l’écran de la télévision
فقتلى على شاشة التلفزه…  Des morts sur l’écran
وجرحى على شاشة التلفزه…  Des blessés sur l’écran
ونصرٌ من الله يأتي إلينا…على شاشة التلفزه… Et une victoire divine nous parvient sur l’Ecran
17
أيا وطني: جعلوك مسلسل رعبٍ  Oh ma patrie, on t’ transformé en un film d’horreur
نتابع أحداثه في المساء. Que nous regardons le soir
فكيف نراك إذا قطعوا الكهرباء؟؟ Si une panne d’électricité  e produit , comment pourrions- nous te ragarder ?
18
أنا…بعد خمسين عاما  Moi , depuis cinquante années
أحاول تسجيل ما قد رأيت… J’essaye d’enregistrer ce que je vois
رأيت شعوبا تظن بأن رجال المباحث  J’ai vu des peuples qui croient  que les agents de renseignement
أمرٌ من الله…مثل الصداع…ومثل الزكام…  Une fatalité comme la migraine et le rhume
ومثل الجذام…ومثل الجرب… Comme la lèpre, comme la gale
رأيت العروبة معروضةً في مزاد الأثاث القديم… J’ai vu l’arabité exposé aux enchères des antiquités

 

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

04-09-2015

Les élections du 4 septembre 2015: est-ce le fond de la jarre démocratique?

Des partis privés!!

Aujourd’hui, les marocains sont appelés à aller aux urnes  pour élire les conseils locaux et régionaux. Quinze jours de compagne électorale  n’ont révélé  guère de nouveau :  à l’exception de deux ou de trois partis politiques, la mobilisation  politique chez les autres signifie

drapeaumarocain3530780c9.gif

nt  l’attroupement de femmes  et de jeunes   satisfaits d’un recrutement saisonnière .Autrement dit, les partis qui prennent parti à cette  opération sont totalement décolletés de la société, c’est dire qu’ils n’expriment   ni les clivages sociaux  ou idéologiques  ni les  réalités  amères à combattre d’urgence.

L’Etat doit demander les comptes   aux partis     

Si les trente-six partis  qui participent aux élections encadraient   vraiment la société ou du moins  reflétaient une  partie des échos  des problèmes existants , la démocratie  aurait connu des progrès considérables. Mais hélas,   ils

s’astreignent à servir de plate-forme à des notables confirmés ou en herbe. Et si l’Etat avait voulu  responsabilisé ces partis , il les aurait obligé de rendre compte régulièrement de leurs activités .Et ce serait en fonction de cette action qu’ils pourraient recevoir l’aide financière  de l’Etat.

Le Cheval de Mrirt est gagnant

Au cours des premiers jours de la compagne électorale, j’étais en voyage et je me suis arrêté dans une petite ville de l’Atlas  Mrirt.  Je prenais un café  quand j’étais  surpris par une grande manifestation   qui submergea brusquement la ville .Le  candidat  .« soutenu » était le représentant du parti du cheval. Le nom  inscrit sur les tracts ayant inondé le lieu  était le même que celui qui s’affichait haut  , devant mois,le long du boulevard  pour désigner la kissariat , le grand café , la salle des fêtes…C’était étonnant ; on dirait que toute la ville lui était dévouée corps  et âme.  Incontestablement, la liste du Cheval remportera le scrutin. Toutes les couches sociales y étaient présentes sérieusement et massivement.

Les diplômés chômeurs de Mrirt ont les cheveux gris

Juste après , sur la grande place publique  ,  en face  des propriétés du candidat du Cheval, quelques jeunes s’apprêtaient à brandir des banderoles et testaient le haut-parleur. J’ai quitté le café et je me suis approché d’eux , j’ai pris quelques photos, l’un d’eux m’as demandé qui j’étais …je leur avais dit que j’ étais  de passage dans  leur ville et j’aimais avoir quelques idées …J’ai vite lu  qu’il s’agissait des membres de la sections locale des diplômé chômeurs. Un autre était venu et leur avait dit que j’étais en compagnie de ma famille , à côté de lui sur la terrasse du café… La place semblait être familière de cette poignée de jeunes dont quelques-uns avaient déjà les cheveux gris.

Khénifra  était calme

J’ai continué ma route à Khénifra. Je parlais à une femme quand une autre   l’a apostrophée pour la suppléer  de voter pour le  sympathique  et sérieux fils de la voisine… D’autres personnes m’avaient parlé de l’ achat des voix sans pour autant me donner des preuves  plausibles

A Boujad ,  du pain sur la planche

A Boujaad , des jeunes  et des femmes de l’Istiqlal  et du MP, sillonnaient la ville sous un soleil de plomb . J’ai eu l’impression qu’ils étaient embauchés et devraient s’acquitter de leur tâche.

A khoUribga, Les  enseigNants  se  promeuvent  en aout     et le PJD ne ment pas

A Khouribga, quand je prenais le déjeuner , trois hommes  arborant des tee-shirt et des  casquettes du PJD sont entrés dans le restaurant  et ont déposé des tracts et des journaux sur les tables des clients…Je les ai salués et je leur avais dit que je ne pouvais pas   souhaiter le succès à leur parti. Aussitôt, une discussion s’entama devant  les autres qui étaient tous restés muets. Je leur ai rappelé les mesures impopulaires du chef péjédites du gouvernement. Ils se sont défendus avec beaucoup de verve  en niant en bloc tout ce que j’avais dit. L’un d’eux m’a dit qu’il était directeur d’un établissement scolaire et la veille même l’un de ses employés avait reçu l’avis de sa promotion contrairement à ce que disaient les journaux te les sites d’informations… Je lui  avais  beau- rappelé que nous étions en pleine vacances , il a continué  à débiter ses vérités …

A Derb Soltane le PAM est omniprésent

De retour à Casa ; je me baladais  tout le temps  pour avoir une idée des élections. PersoNne ne m’a demandé de participer à sa compagne électorale . j’étais vraiment étonné qu’à Derb Sultan par exemple , le PAM était omniprésent .Des groupes de femmes , de jeunes et d’hommes  occupaient toutes les rues . Le RNI essayait de se faire remarquer ; au moins dans mon quartier, un groupe de jeunes filles et garçons  ne cessaient  de manifester  mais comme les autres ; ils étaient à cours de slogans .Ils scandaient du n’importe quoi. J’ai rencontré le fils du voisin que j’ai aperçu parmi le foules du PAM ;Il m’a dit que les « marcheurs » touchaient 200DH tandis que les automobilistes touchaient 400DH .

A Bab Marrakech , l »USFP roule le tambour

A Bab Marrakech , Le RNI avait des points stables et des groupes qui distribuaient les tracts. Mais la surprise était quand j’ai rencontré sur mon chemin une petite manifestation de l’USFP .J’ai essayé de la rejoindre  et je me suis mis à prendre des photos  mais  les robustes  « militants »s qui encadraient la groupe ont essayé de m’arracher avec force le téléphone sous prétexte que je n’avais pas d’autorisation .J’ai résisté et j’étais contraint d’effacer les photos et les vidéos. Et pourtant j’ai poursuivi mon chemin au milieu du groupe où on tambourinait en chantant d’obscènes chansons populaires  :Ah Ha houwa lik albnyya llah yahdik   (il viendra te voir , oh fillette , sois gentille)

J’ai pu comprendre pourquoi on interdisait  la prise des photos ,aussi bien les  « meneurs » de la mini manifestation que ce qu’ils scandaient  devrait choquer non pas seulement le militants de la gauche mais tous les citoyens. Egalement la tête de liste  de liste, qui était le  présidente n exercice de la commune, était au milieu du groupe .Une fois révélée, cette scène  lui apporterait tous les déshonneurs , le  stigmatiserait  et le ridiculiserait   à vie .CCB

Publié par TAHRI dans ACTUALITES ET PARADOXES MAROCAINES | Pas de Commentaires »

03-09-2015

Les élections au Maroc: Zeus , les Prométhé, le peuple et boite de Pandore

Les élections se succédaient, Basri  les mettait en scène, parfois il se déguisait  en  héros mythique parfois en un vulgaire magicien

  Basri Vulcain et la boite de Pandore

ouezzanwahbi - Copie - Copie (3)

 Revisiter nos souffrances  est une prétention  car nous  y  barbouillons  toujours  .Nos malheurs semblent s’éterniser. En effet La zone des ténèbres ne fait que s’élargir. Si dans  la mythologie grecque ,Prométhée  avait volé le feu aux Dieux p

our le donner aux hommes, dans l’Histoire du Maroc contemporaine, des militants nationalistes comme BelHassane Ouazzani, Mehdi BenBarka ou Abraham Sarfati avaient voulu   arracher  des acquis , des droits politiques et sociales pour les donner au peuple.

Vengeance et intelligence

Mais Zeus, le Dieu redoutable , n’avait pas du tout approuvé ce vol

, il décida alors de se venger des hommes par le biais de Vulcain  chargé de créer une femme faite de terre et d’eau , pétrie de qualités ;beauté, flatterie , amabilité, adresse , grâce, intelligence, mais aussi l’art de tromperie et de séduction.   Les milieux impérialistes et leurs valets locaux , eux aussi , avaient décidé de se venger du peuple en lui refusant le droit de disposer de lui-même .Et Reda Guedira puis Basri furent chargées de créer pour le peuple  une belle créature munie de tout sauf d’une âme authentique. C’était les élections. A l’image de Pandore, la belle femme créée par Zeus et envoyée à Prométhée puis épousée par  son frère ,cette créature  importée , marocanisée  et ornée  de tous les atours pour séduire , reçoit une mystérieuse jarre en guise de cadeau de mariage. Pour en jouir , il fallait respecter une condition fondamentale selon laquelle il ne fallait pas l’ouvrir

Le droit au malheur

C’est dire que la démocratie électorale marocaine devrait rester une affaire exclusivement  formelle  telle une jolie boite agréable qui engendre  rêves  et illusions  tant qu’elle sur une vitrine. Mais quand  les masses  avaient voulu s’en approprier  en  y participant  et en profitant  à l’image des pays développés, les voies de l’enfer s’ étaient ouvertes pour elles . La boite de Pandore  contenait tous les maux de l’humanité. En voulant défié Zeus, et surtout  par curiosité , la mariée l’avait ouverte,  tous les fléaux  s’ y évadèrent  pour se propager sur la terre .Seule l’Espérance resta au fond de cette boite maudite , elle permettait  aux hommes de supporter les malheurs qui s’abattaient sur eux …

Des catastrophes en série

Ces élections  auxquelles se réduit la démocratie marocaine  sont la source de toutes les catastrophes que connait le pays. La pourriture politique , économique et sociale  a conquis mêmes les zones les plus lointaines du pays. Chaque douar , chaque village , chaque tribu , chaque ville connaissent parfaitement  les maîtres de leurs malheurs. En l’absence d’une justice à même de châtier les  coupables de crimes politiques , la tentation est irrésistible et tous les moyens sont permis pour s’accaparer des  droits des masses, abuser du pouvoir  ,  saboter l’avenir du pays et détruire les espoirs.

De la   misérable  démocratie   aux ténèbres islamistes

Il faut rappeler  que les bâtisseurs du malheur  ont revu, corrigé   et dédoublé la  raide démocratie  sclérosée .Maintenant, les masses  déprimées et exsangues s’en sont détourées. Elles veulent  l’Islam, la Charia. Une boite noire , qui une fois ouverte, laisse échapper des flots de  serpents vénéneux qui ne badinent pas avec les citoyens. Au-delà des injustices et des malheurs, les couleurs de la mort  arborées partout deviennent l’emblème   d’un anéantissement programmé. C’est une autre façon de se venger de ceux qui aspirent  au progrès, à la dignité et à l’équité .

Publié par TAHRI dans LES DEAMBULATIONS DE ROSEAUSAGE OU LES ANGOISSES D'UN M | Pas de Commentaires »

03-09-2015

La démocratie marocaine est un long fleuve boueux

C’est qq

OUEZZZZZ 063

uoi ces élections?

En adolescents oisifs et assoiffés de connaitre ce qui m’entourait ,j’avais assisté  en compagnie de certains de  mes copains au meeting  du candidat de l’USFP   qui avait,

à l’occasion, tant critiqué et ridiculisé le  président du conseil municipal  de la  ville qui était ministre à cette époque-là.                                                           Beaucoup de ces copains avaient intégré la Jeunesse Ittihadiene. Je n’hésitais pas à  pénétrer dans le siège du parti et assister à des activités surtout quand il y avait des invités. J’aimais lire les journaux Alalam , l’Opinion puis Almouharrir.Mais mon existence était trop ancrée dans une terre hostile à toutes les croyances  pour me ranger correctement.J’étais même opposé  à moi même car mes fréquentations de l’époque étaient complétement hétérogènes qu’elles me contraignaient à faire un va-et-vient pénible entre  l’ univers des incultes, révoltés , délinquants et celui de pauvres apprentis politiques parfois fougueux mais sans charme attrayant.Ma tête bourdonnait tout le temps .

Un long  fleuve boueux?

Les échos de  ce discours au stade municipal retentissent touj

ours  dans ma mémoire  ;le grand budget  alloué par le conseil à l’assurance de ses membres, le droit   de pillage  octroyé par ce président à certains membres sous prétexte que c’était /c’est l’argent des marocains détourné et empoché par d’autres marocains , donc pas de problèmes…Désigné comme ambassadeur , ce député /président du conseil avait   libéré son siège , les élections étaient réorganisées  et tout le monde était sûr que le makhzen avait volé la victoire de si Bouayyad, le fou de la Palestine, et l’avait offerte à Majdoubi , encore étudiant  et président de l’UGEM  à l’époque…Une insulte que nous, les étudiants du début des années quatre vingts,  apprentis révolutionnaires, avons reçue en plein visage  au moment où notre conscience se mettait  à appréhender les dessous-des-cartes politique au Maroc  et surtout les subterfuges et les  stratagèmes de l’Etat marocain pour contrecarrer les libertés et dépouiller les masses de leurs droits fondamentaux.

Les élections se succédaient, Basri  les mettait en scène, parfois il se déguisait  en  héros mythique parfois en un vulgaire magicien.

Publié par TAHRI dans LES DEAMBULATIONS DE ROSEAUSAGE OU LES ANGOISSES D'UN M | Pas de Commentaires »

123456...83

va95 |
Brèves de canapé |
Aequalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La marche européenne des pa...
| Me Olicier PIERICHE
| Hélioparc, une bien sale hi...