20-12-2008

QUE SE PASSE-T-IL AU MAROC?

Que se  passe -t-il au Maroc?  Eh bien tout stagne et stagnera .UNE LOGIQUE REELLE ET SOCIALE IMPLACABLE. Parfois on a l’impression qu’on pourrait pas faire mieux. Bien entendu c’est en comparaison avec nos semblables. De l’intérieur de cette arène , la responsabilité est partagée. Il faut l’avouer. Car il paraiît que la volonté d’aller de l’avant fait défaut chez les  intéressés. Dans tous les domaines, le droit de contester, de lutter éfficacement et rationnellement  n’est pas mobilisé. Prenons l’exemple des élections  parlementaires et  communales, les gens savent qu’ elles sont dupées et ils se taisent.  L’intérêt public est bafoué  , négligé, et personne ne dit mot.  Certains gueux de jadis se sont transformés en richards du jour au lendemain grâce à la gestion communales  , grâce à la politique, et les victimes  applaudissent le plus souvent ce pillage systématique au lieu de le dénoncer. En fait , il n’ y a pas de lois de la jungle, personne n’empêche personne d’agir ,mais chacun essaye de tirer profit de la situation. DES ARRIVISTES , DES PROFITEURS. Le faible taux de paricipation aux dernières élections est révélateur de ce ras le bol or ce n’est pas ainsi qu’on pourrait changer la réalité et les  emoticonemalheurs  qui nous rongent.  Donc, il searit difficile de recommencer chaque fois  à zéro. L’accumulation  est nécessaire  voire même indispensable.  C’est pour cela que les politiciens honnêtes , si politiciens honnêtes  il y ait, doivent repenser la démocratie en fonction des déceptions et des dysfonctionnements criards générateurs du calvaire qu’endurent les populations. Nous ne sommes pas  forcés de prendre l’exemple des pays  développés, nous pourrions créer nos propres critères de choix et de gestion à même  de donner de la consistance à notre démocratie moribonde.   Par exemple, donner la possibilité aux gens de destituer tout chacun inapte ou infidèle aux promesses   données…Pour confirmer ce manque de volonté flagrant chez les concernés , l’exemple du sport national  illustre l’impuissance des actants sociopolitiques…Le sport est médiatisé de façon à consolidrer le sentiment et la fierté d’appartenance à une nation donnée. Or , les équipes du Maroc ne glanent que des défaites. Tout le monde sait que le responsable c’est le général Benslimane et ses colaborateurs. La  communauté des sportifs est incapable de souffler mot là-dessus alors qu’au Maroc il n ‘y a que le roi  qu’on doit pas critiquer . emoticone. Les humiliations se succèdent mais sans qu’il n’y ait la moindre réaction. C’est ce qui démontre la défaillance démocratique.  Des élites incapables de prendre  en main et de gérer un secteur particulier seraient elles au niveau pour accéder aux commandes de  l’état? N’a-t-il pas des moyens adéquats pour dire non au général et à ses colonels?CoolEst ce que vous pensez que des gens incapable de récupérer les commandes du sport pourraient exercer pleinement l’exercice démocratique en enlevant une partie ou tout le pouvoir au roi? Ce que reclame à cor et à cri certains politriciens : réformes constitutionnelles. Je crois qu’ils ont tord. Car les défaillances sont partout et les citoyens sont impuissants . Autre domaine : l’enseignement.   Pourquoi l’école au Maroc est en crise?Eh bien parce que la communauté des éducateurs a perdu son âme: elle est morte.  Malgré son effectif qui dépasse les 300000 membres , elle est aux abonnés absents.  C’est vrai que tout a été planifié de façon à l’enterrer car elle dérangeait mais il faut et il fallait qu’elle reprenne conscience.   Des doléances qui se canalisent le plus souvent dans les calculs politicards ou des intérêts é triqués.    Les syndicats ont cessé d’encadrer  les enseignants  aliénés  et automanipulés.  Bien sûr , ils ne sont pas impliqués directement dans les projets de réformes mais il faut avouer qu’ils ne sont pas prêts pour le moment… L’âme est absente…Dans toutes ces situations , les partis politiques se sont réduits à des poussières par la volonté de leur leaders qui se comportent comme des patrons d’entreprises  pour qui l’intérêt personne  passe avant tout.  D’autres méditent et attendent que les fruits murissent pour les cueillir au moment opportun…   L’ ESPOIR, l’espoir réside dans l’espoir quoiqu’il soit inséminé dans des rêves que portent certains fous qui sont de plus en plus rares…

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

16-12-2008

Le MAROC PASSIMISTE

 Quelqu’un m’a lu et a remarqué que je suis trop pessimisme. Je crois qu’il a raison. Mais comment faire pour  que tout soit  pour le meilleur des mondes? Personnellement ,   je pense que    critique et pessimisme  sont  étroitement liés. L’important consiste à ne pas    être rancunier ni nihiliste. Bien entendu , au Maroc , on chante la démocratie et la modernité; le consensus est large et  il est réel . Mais les forces motrices du changement  sont  épuisées et c’est cela le problème. D’autant plus qu’un certain hiatus existe bel et bien entre l’idéal et la réalité.  Je dirais ainsi que toutle monde  est responsable. C’est la persévérance et la profonde conviction qui nous font défaut.  Car la démocratie est un exercice quotidien , un déséquilibre  tout le temps en quête de l’équilibre. La remarque pourrait concerner toutes les manifestations de la vie commune et communnale. Des jardins publics sont inaugurés  ici et là  mais les citoyens ne prennent aucune initiative pour les préserver. Le plus souvent , ils se transforment en dépottoirs d’ordures.  Est- ce que ces citoyens n’ en ont pas  besoin ?… C’est la dernière génération des droits de l’homme, le droit à un environnement sain… Peut-être parce que ces citoyens n’ont pas eu  encore  l’occasion de jouir des droits les plus  fondamentaux… Et mêmes ces droits fondamentaux , ils ne peuvent  les utiliser à bon escient… Un amas de maux rongent la sociéété…La société civile, elle même , s’est transformée  en un mirage  stérile. Les concernés sont rarement impliqués.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

15-12-2008

TOUT EST PERDU

    Qu’est ce que c’est la dignité? Comment l’avons -nous perdue au Maroc ? Comment  a -t-elle disparu de nos préoccupations quotidiennes? A quoi sert et servirait elle, Peut-on  s’en passer?  Pourquoi tant d’autres valeurs positives  n’existent plus chez nous? Pourquoi ce chaos  social et éthique? Pouquoi sommes-nous mal vus par les orientaux et les occidentaux?  … Je ne peux apporter des réponses.  Mais la vérité est là: la société  s’est abttardie, elle n’est ni démocratique, ni  autoritaire, ni moderne , ni  archaique.. Si vous demandez actuellement au commun des mortels  son opinion sur l’amélioration que connaît les prisons, il vous exprimerait son indignation. Car le taux de criminalité a augmenté et les coupables n’ont plus peur de la prison.. Un paradoxe , c’est vari. Mêmes les droits de l’homme ont eu beaucoup plus de méfaits que de bienfaits… Voilà quand une société n’est pas prête pour assumer ses responsabilités et son devenir; il vaut mieux qu’elle reste figée. Il fallait préserver  la dignité des gens , il fallait leur apprendre à y tenir .   Car  en la laissant tomber pour saisir une contre partie matérielle / illusion , tout est perdu . LA DIDI LA HAB LAMLOUK.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

13-12-2008

LE MAROC ET LA CRISE

     Il y aura ou il n’y aura pas crise au Maroc? C’est  la question qui n’intéresse point les populations déjà   en crise perpétuelle. Si on excepte les chantiers de construction où travaillent certains  paysans/ maçons  du Maroc profond  dans des conditions atroces , quelques employés du tourisme, quelques ouvriers du textile , tous les autres n’ont rien à perdre . Peut-être cette crise sera  ressentie par ceux  qui gagnent des milliards, ils gagneront moins…  Depuis toujours , on parlait de crise au Maroc.Depuis des décennies,  l’école a cessé de jouer le rôle d’ascenceur social,l’hôpital  public s’est transformé en décor, l’état n’embauche que les proches, le privé suce le sang des pauvres chanceux…Les tribunaux  sont des labyrinthes  où la justice au prix onéreux est insaisissable… La crise existe depuis belle lurette, elle est voulue, elle profite à certains et broie d’autres. ses sequelles nichent dans les profondeurs de nos âmes, nous , taxés d’impuissance et du manque de savoir -faire. Qui n’a pas été victime du système hospitalier ou scolaire règnant?  Qui n’a pas avoué son incapacité d’agir face aux catastrophes ?  En fin de compte, nous devenons des psychopathes, car la haine commence à pousser dans nos coeurs , la rancune peind notre conception et nos sensations… Y’a jamais eu de quoi pavoiser. Même le rêve et l’illusion nous ont été interdits… La crise au Maroc est psychologique, ses ingrédients sont la méfiance,la peur, la cupidité, la haine , le mépris, le mensonge, la mégalomanie , l’hypocrisie, la schizophrénie, l’infidélité... Imaginez de haut diplômés qui n’ont jamais eu l’occasion de travailler,dans la quarantaine, sans avenir ni passé…Imaginez que d’autres dont l’âge ne dépassent pas les 22 ans  possèdent et dirigent de grandes boites … L’espace social au maroc est  monopolisé, accaparé voire même  colonisé. Les autorisations  de transport sont des agréments / cadeaux offerts aux proches et aux amis, les professions libérales sont l’apanage d’une élite. Il est actuellemnt impossible  de devenir avocat, notaire, adel , technicien architecte  , même  enseignant ou médecin libre…L’espace est aménagé   pour que certains aient suffisamment du temps afin de piller et d’exploiter la misère  et la crise des pauvres…Les autres , qu’ils aillent au diable.La crise est artificielle .  on n’en connait pas une autre au maroc. Notre crise  à nous, nous connaissons ses  batisseurs. Il faut en finir pour  vivre au diapason de ce qui se passe dans le monde.

Publié par TAHRI dans Non classé | 1 Commentaire »

12-12-2008

LES ANNEES DE VENT AU MAROC

   Qu’est-ce que faire la politique au Maroc  actuellement? Une perte de temps? Une quête de templin? Une folie caractérisée? ….  C’est peut-être tout cela à la fois .Sans sérieux ni honnêteté , c’est un jeu de dupes. Certains s’interrogent sur le rôle  des parlements  au moment où seuls quelques 65 députés étaient présents lors de l’approbations de la loi de finance pour l’exercice  2008…une curée qui ne prendrait point fin , que de pillage, que d’escroqueries, que de mépris …. Pour certains, Le poids des idéologies et des principes insipides est trop lourd pour s’en défaire. Un parti qui se veut l’hérétier de la gauche a tenu un rassemblement où étaient présents quelques dizaines de militants  traversés par une dizaine de courants… C’est regrettable.   La chose politique taraude les esprits des responsables du moment qu’elle est carrément abandonnée par les population  décimées  et  chagrinées par les injustices de tout genre. On se pose la question sur les raisons qui éloignenet notamment les jeunes  de la politique. On oublie que les responsables de  presque tous les partis politiques sont des sexagénaires qui devraient prendre logiquement et légalement  leur retraite…  Là aussi , les islamistes se distinguent par la force de l’âge  de leurs leaders…Des idées politiques progressistes et démocratiques colportées par de vieux renards …Des idées conservatrices   et moralistrices  hissées haut par des jeunes.Un paradoxe saisisssant mais qui révèle que le professionalisme  politique des dinosaures  fini par asphyxier     la politique même. Faire la politique maintenant   est semblable au vouloir mettre du vent dans son panier. Autant en emporte le vent.  Un vent glacial ,violent , impitoyable ,  balaie sur son chemin  les mémoires et les rêves.  Les années que vit actuellement le Maroc sont aménagées du vent. Les paroles s’envolent telles  des feuilles qui n’ont jamais servi à quelques choses. Le vent , on  vend  du vent ici chez nous .

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

11-12-2008

CE MAROC QUI TRICHE

Le Maroc triche , il ne peut pas présenter un travail original dans les délais raisonnables. Loin des paroles des politiciens et des militants  , ce ne sont pas les réformes constitutionnelles qui pourraient  accélérer  l’ accés à une réelle démocratisation. le problème est plus profond. Le complot est généralisé. L’avenir est méprisé. L’avenir du peuple car les responsables ont leur avenir à eux,les moyens ne leur feraient pas défaut pour claquer la porte et s’en aller.
Mêmes les lois qui existent ne sont pas appliquées ou le sont sournoisement. La légalité n’est pas perceptible de la même manière chez tous le monde. Prenons l’exemple du quotidien « AlMassae »,on s’apprête à l’assassiner légalement et au vu et au su de tout le monde. L’erreur y était, même le ton est exégéré mais chez les responsables la mauvaise foi prévaut . Ce quotidien ,malgré son populisme, représente une vraie bouffée d’air pour la société marocaine. Son absence éventuelle serait  catastrophiquement ressentie  dans la société  saturée de mensonges et d’illusions. J’ai entendu de mes propres oreilles des vieux qui disaient qu’il s’agit là du quotidien qui révèle la vérité.

Le maroc triche , les marocains manquent d’enthousiasme , manquent d’âme pour dynamiser le processus.  Parfois ils sont exclus des sphères dde  décision. L’exclusion peut durer longtemps , et quand on les invite  à s’impliquer , ils ne veulent pas, ils ne peuvent pas.  Désespérés, méfiants , épuisés d’attente, ils s’en vont. Le cas de la réforme de l’enseignement est révélateur à ce sujet.Sans mob ilisation ni motivation, on ira d’un échec à un autre.  Bien entendu, l’approche participative n’est qu’un slogan , la crise de confiance est trop grande pour être soignée. La méfiance est mutuelle entre les responsables et les citoyens. Parfois, on a l’impression que certaines forces secretes oeuvrent à l’encontre de la volonté du roi . Les paroles du roi et ses actes sont le plus souvent cohérents.  Mais les autres commettent des bêtises et les justifient sans pudeurs: le départ volontaire, les édifices fraichement construits et détruits sous les premièrers pluies,les ponts écroulés,l’entraîneur national ayant empoché des milliards puis parti chez lui sans avoir entraîné l’EN, Le boxeur international ayant reçu des mains de madame le ministre 1000DH 100euros pour aller participer  au championat du monde………………………….

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

09-12-2008

La joie de la fête

les fêtes sont les cadeaux qu’offre une société à ses membres.  La joie et la réjouissance devraient être au rendez_vous. Or au Maroc , il s’agit là de la denrée rare. La joie est douleureuse, son prix est hors de portée. Ce bonheur sociale, collective, authentique , celui qui colmate les brèches du tissu national  est introuvable. La fracture est très vaste .

La joie par force se profile et laisse derrière elle de la fumée noire et des dégâts de tout genre.   Les fêtes se succèdent  , elles sont nombreuses; nationales, religieuses, internationales mais la joie est absente. Même celle que pourraient procurer les compétitions sportives n’existe plus.  Car il y a joie et joie comme il y a Maroc et Maroc. Parfois , les joies entrent en compétition et c’est celle de l’autre Maroc qui le remporte. Car notre société n ‘est pas satisfaite de notre besogne ; c’est pour cela qu’elle estime que nous sommes trop faignants pour  savourer un moment de bonheur.

Nous ne sommes ps des faignants mais des êtres fébriles et affaiblis, nos actions ne pourraient en aucun cas aboutir. Tout est à l’envers ,la joie de la vie vous fuit tant que vous trimez du matin au soir, tant que vous demeurez ignorant des lois secrets du jeu, tant que vos idées s’érigent en dogmes.

Mêmes nos fêtes n’apportent point du nouveau, elles vieilles et lasses.

 

 

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

06-12-2008

Une panne de tain

  Quand j’ai mis comme titre de mon blog LE MAROC SANS TAIN, j’ai pensé à l’impossibilité  de  se voir tel qu’on est. Autrement dit , il y a une panne de tain. Nous ne sommes plus des narcissesis mais des aveugles à l’oeudipienne.Car nous avons tué notre amour pour la patrie et nous nous sommes érigés  comme des chefs. A chaque chef son fief. Le Maroc , c’est la transparence absolue , celle qui crève réellement les yeux, celle qui vous donne l’impression que tout est possible . Et d’un coup vous vous trouvez pièger par une épaisse vitre qui risquerait de vous couper le cou.   Le  Le  Maroc c’est un arsenal de lois qui ne sert qu’occasionnellemnt,c’est une démocratie de oui oui… C’est un conformisme étrange   , tout le monde est d’accord sur tout..Tout le monde est en désaccord sur tout. Le maroc ,c’est l’illusion  et  l’hypocrisie.  Il ne faut pas en vouloir aux islamistes en les accusant de  concevoir la démocratie comme un moyen pour s’emparer du pouvoir, tous les autres sont comme eux. Tous les marocains sont les mêmes , vous ne pouvez pas leur demander d’être ce qu’ils ne pourraient jamais être: démocrates, justes , nationalistes….Vous ne pouvez pas.  a défaut de tain ,  on ne se reconnait plus, vous ne serez pas étonné si vous vous trouvez à la place de quelqu’un d’autre  qui , lui , occuppe  la vôtre. C’est ça le maroc le règne du nippotisme , du clientétisme et du favoritisme.  La méritocratie se transforme en médiocratie car l’intérêt personnel passe  avant l’intérêt public    ; J’aimerais pas être trop dur avec ma patrie et mes compatriotes mais  ce que je dis est un peu de réalité.                                          

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

01-12-2008

Le tiers-monde

Le tiers-monde existe il encore? Comment stratifier le monde actuel?

L’islam s’oppose t-il réellement à l’Occident? S’agit-il là de la nouvelle bipolarisation?

je crois qu’il ne s’agit là que d’un avatar  des tensions qui devraient tout le temps exister entre les gens de confession et de race différentes.  La question qu’on devrait se poser porte sur le progrès réalisé par l’humanité en ce qui concerne l’application  des droits de l’homme, la lutte contre les injustices , la misère et le misérabilisme. où on en est?

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

30-11-2008

Du besoin de communiquer

Bonjour, je me sens un roseau,sage et constant, poussant et vivant de l’inattention des autres. Mes semlables sont là, ils s’effritent en contact éternel avec le soleil , d’autres sont blessés et saignaient à cause des vents  et de la chaleur.

Je n’alimente des racines du silence,j’en  fais même ma passion préféré. Silence tissé des éclairs d’étoiles et des traces des  pas de caravaniers porteurs d’espoir.

Je ne serai point avare ni menteur, vous aurez  bientôt les graines de ma sagesse et l’ elexir de mon bonheur.

Publié par TAHRI dans Non classé | Pas de Commentaires »

1...8081828384

va95 |
Brèves de canapé |
Aequalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La marche européenne des pa...
| Me Olicier PIERICHE
| Hélioparc, une bien sale hi...